Bataille de Mordian

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png




Il existe de nombreux récits de trahisons et d’horreurs dans les longues et sinistres anales de l’Inquisition, des récits de destructions de mondes et de triomphe de l’esprit rapace et stupide de l’homme. C’est la preuve de la faiblesse humaine et du pouvoir des Dieux du Chaos.

Cependant, parmi ces archives de planètes perdues et de terribles défaites, on trouve quelques récits de victoires humaines, des cas rares ou les armées démoniaques du Chaos ont été rejetées dans le néant d’où elles venaient. Un de ces lieux est Mordian, le Monde de la Nuit Éternelle.

La Conspiration du Chaos[modifier]

La Bataille de Mordian.
La plus grande menace contre Mordian survint lors d’une période caniculaire. La chaleur était inhabituelle, même pour Mordian. Des troubles agitaient toute la planète. Sous terre, une conspiration se formait, créant la plus grande menace jamais vue. Dans les profondeurs se réunissait un sinistre conclave, un groupe d’hommes connaissant les ressources de Mordian et désirant se les approprier. Hors de vue des citoyens normaux, ils invoquèrent les Dieux du Chaos.

Il est impossible de dire combien de sang innocent fut répandu pour cette incantation, ou quelles macabres promesses furent faites aux dieux. Ceux qui lancèrent l’invocation ne recherchaient que le pouvoir personnel. Leur vanité n’avait pas de limite. Ils étaient prêts à sacrifier la planète. Ils ne se souciaient pas plus des habitants que les Dieux du Chaos.

À mesure que le sort approchait de son accomplissement, la chaleur devenait de plus en plus étouffante. D’étranges événements se produisirent dans la capitale. Les cannibales et les gangs sombrèrent dans la frénésie. Certains virent des monstres ailés planer dans les lumières de la ville. Des gens disparurent sans laisser de traces.

Un Ciel de Flammes[modifier]

Finalement, le sort se déchaîna et le monde trembla comme si le ciel venait d’entrer en éruption, et de cette éruption surgirent les maîtres du Chaos eux-mêmes. Venus de l’Œil de la Terreur, des vaisseaux monstrueux apparurent dans le ciel de Mordian et firent pleuvoir mort et destruction sur la planète. Des Space Marines du Chaos envahirent la ville, massacrant sans pitié en un holocauste sanglant à la gloire de leurs maîtres. Des Démons rodaient dans les tours en flammes et pourchassaient les âmes de ceux qui fuyaient la dévastation des rues.

Les serviteurs du Chaos jaillirent de leurs repaires et plongèrent dans ce bain de feu et de terreur, confiants dans la faveur de leurs dieux une fois leur sinistre tache accomplie.

La Guerre contre le Chaos[modifier]

Alors que le ciel s’enflammait, les Tétrarques de Mordian ordonnèrent aux Astropathes d’envoyer des appels à l’aide psychiques. Le pouvoir du Chaos était tel que les esprits des Astropathes fondirent sous l’effort. Personne ne put déterminer si les messages étaient passés et si l’aide était en route.

Pendant ce temps, la Garde de Fer livrait une résistance acharnée contre les assauts démoniaques. Alors que les hommes de moindre stature fuyaient devant la puissance du Chaos, les Gardes tenaient leurs positions, tirant salve après salve sur les rangs ennemis. Finalement, les Capitaines de la Garde de Fer ordonnèrent la retraite. Bien que leurs hommes fussent prêts à résister jusqu’à la fin, ils ne pouvaient pas faire grand chose contre les hordes qu’ils affrontaient. À contrecœur, la Garde se regroupa autour de la capitale, abandonnant le reste de la planète à l’ennemi.

Alors que les forces du Chaos ravageaient Mordian, la Garde de Fer préparait la défense de la capitale. Chaque bâtiment devint une forteresse, chaque tour une citadelle et chaque rue un champ de tir pour les armes soigneusement déployées. Au centre, le palais tétrarchique, d’où la défense était coordonnée.

Lorsque l’assaut commerça, la Garde de Fer était prête. Les Marines du Chaos tombèrent devant le feu discipline qui s’abattait sur leurs rangs. Canalisés vers des pièges bien préparés, les Marines du Chaos furent facilement repoussés, mais des adversaires bien plus redoutables suivaient de près.

L'Attaque des Profondeurs[modifier]

Lors de la Bataille de Mordian, les forces du Chaos durent faire face à l’implacable discipline de la Garde de Fer.
L’armée de ceux qui avaient vendu leur âme aux Dieux du Chaos jaillit des égouts et des conduits d’entretien. En haillons et armes de barres de fer et de chaînes, il se ruèrent sur les défenseurs. Conduits par leur folle dévotion, ils se souciaient peu de vivre ou de mourir et des milliers furent abattus par les Gardes de Fer. Mais cette attaque venue d’un endroit inattendu désorganisa momentanément les défenseurs.

Les forces du Chaos se lancèrent avec détermination sur la Garde de Fer. Les Démons et les Marines du Chaos s’avancèrent dans un même élan. Les Buveurs de Sang de Khorne poussaient des hurlement terrifiants. Les Gardiens des Secrets parcouraient le champ de bataille, abattant d’un regard foudroyant ceux qui osaient porter les yeux sur eux. Des Horreurs hurlantes couinaient dans un flou étrange de pouvoir incandescent. C’était un spectacle terrifiant, et pourtant les Gardes de Fer résistèrent à l’assaut, même s’ils furent nombreux à payer le prix ultime pour leur détermination.

Rue après rue, bâtiment après bâtiment, les Gardes se replièrent vers le cœur de la ville. Leurs rangs s’éclaircissaient de plus en plus mais refusaient de se briser, et les attaques furent toutes repoussées. Quand les pertes devenaient trop importantes, ou quand les positions étaient débordées et devenaient intenables, les Gardes se repliaient vers une autre ligne, préservant au maximum les hommes et l’équipement. Ce fut une bataille livrée avec une intelligence tactique et une discipline digne des meilleures troupes impériales. Mais c’était une bataille que les Mordians ne pouvaient pas gagner, car bientôt il ne leur resterait plus d’endroit où se replier.

La Bataille pour le Palais[modifier]

Finalement, la Garde de Fer prit position autour du palais tétrarchique lui-même, la dernière forteresse de la planète. Derrière des défenses hâtivement construites, l’infanterie attendit l’attaque inévitable. Sur les tours et les balcons, les canons des lasers et des autres armes lourdes brillaient dans les lueurs du ciel enflammé.

Soudain la horde du Chaos fut sur eux, hurlant et gloussant dans la nuit. Les Démons Majeurs de Nurgle avançaient lourdement au milieu de leurs serviteurs, les dominant de quatre ou cinq fois leur hauteur, géants et seigneurs de leur race. Les Démons s’avancèrent, dégageant des odeurs ignobles, leurs furoncles éclatant en libérant des gaz atroces. À leurs cotés se tenaient les Marines de la Peste, portant des armures vertes en pleine décomposition qui laissaient voir leurs corps putréfiés. Devant eux, volaient des millions de mouches qui rentraient dans les yeux et les oreilles des Gardes de Fer et emplissaient leurs bouches d’une masse noire et velue.

Les Fusils Laser des Gardes parlèrent d’une seule voix, obéissant aux ordres des Capitaines dirigeant le tir contre l’ignoble masse. Du palais tétrarchique vint le staccato des Autocanons, l’aboiement rageur des Bolters Lourds et le hurlement perçant des Canons Laser. Avec une précision mécanique, les servants chargeaient et tiraient encore et encore, ne s’arrêtant pas un instant et ne ralentissant pas leur rythme. Le sang des Démons coulait telle une abjecte rivière sur la place autrefois immaculée, mais pour un monstre qui tombait, deux autres prenaient sa place et progressaient vers les positions de la Garde de Fer.

Les Capitaines ordonnèrent à leurs hommes de se retirer vers les marches du palais et d’y former une dernière ligne. Leur discipline toujours intacte, les Gardes se préparèrent pour une ultime salve avant que les hordes démoniaques ne les atteignent. Leur dernière heure était venue, mais ils ne seraient pas nombreux ceux qui pourraient assister à leur défaite.

Coup de Théâtre[modifier]

Les défenseurs de Mordian ne savaient rien du pouvoir ou des intentions du Chaos. Comment auraient-ils pu savoir, alors que les hordes infernales fondaient sur eux, que l’emprise des Dieux du Chaos sur Mordian était faible ? Le sort qui leur avait ouvert la voie et avait imprégné la chair de leurs serviteurs d’énergie psychique était presque épuisé. Les flammes qui parcouraient le ciel commençaient à disparaître et les hurlements des Démons ne résonnaient plus que faiblement.

Alors que les Gardes attendaient, ils virent leurs ennemis se dissoudre sous leurs yeux. Le ciel s’assombrit et reprit sa noirceur habituelle. Dans l’obscurité, les lumières de nombreux vaisseaux impériaux brillaient comme des étoiles. Les Gardes de Fer n’avaient pas simplement gagnés une bataille, mais aussi une chose précieuse : du temps ! Au-delà de l’orbite de Mordian, les Psykers impériaux avaient tissés la trame d’un contre-sort pour briser l’emprise du Chaos. Pendant que la Garde de Fer se battait sur la planète, une bataille psychique avait fait rage entre mortels et dieux. Seule la résistance héroïque des Gardes de Fer avait donné assez de temps aux Psykers pour mettre en échec les projets des Dieux du Chaos.

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Le salut vient sur les ailes d’une flamme purificatrice. »
  • Codex Garde Impériale, V2