Bataille de Khartas

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png

Le Croiseur d'Attaque Blood Angels Baal’s Fist revenait d’une campagne dans le secteur Wotan lorsqu’il reçut un appel à l’aide pressant. La planète Khartas ne figurait certes pas parmi les joyaux de l’Imperium - les Guerres de la Ruine avaient laissé son hémisphère nord ravagé et désert un siècle plus tôt - mais elle fournissait suffisamment de matériel de guerre l’Imperium pour mériter d’être sauvée des pirates qui l’accablaient. Le Capitaine Abel Zoræl fit donc changer de cap au Baal’s Fist afin de se porter au secours de Khartas.

Par chance, ou grâce à l’adresse et au bon jugement de ses pilotes, le Baal’s Fist émergea du Warp pratiquement au milieu de la flotte pirate et ses bordées éliminèrent plusieurs escorteurs avant d’engager le vaisseau amiral ennemi, le Slaughteter’s Laughter. Le croiseur pirate ne s’en sortit pas mieux que ses camarades : ses batteries d’armes furent réduites au silence par la première salve des Blood Angels, la deuxième neutralisant ses moteurs.

Privé de l’essentiel de sa puissance motrice, le Slaughterer’s Laughter fut rapidement attiré par le champ de gravité de Khartas. Le navire pirate traversa en brulant l’atmosphère et finit par s’écraser dans les ruines d’une des cités septentrionales de la planète. Souhaitant détruire la menace représentée par les pirates, Zoræl mena trois escouades de Blood Angels à la surface de Khartas. Hélas, ce qui ne devait être qu’une simple mission de recherche et destruction allait se transformer en quelque chose de bien plus sinistre.

Les Moteurs Warp du Slaughterer’s Laughter avaient été endommagés mais pas détruits. Ils ne pourraient plus jamais permettre le voyage d’un vaisseau dans l’Immaterium, mais l’impact de la chute du navire les avait ramenés à la vie de manière erratique et instable. Ses énergies incontrôlées ouvrirent une faille dans le monde physique, qui se transforma en portail donnant sur les terres démoniaques du Royaume du Chaos. Zoræl ne s’était pas trompé en estimant qu’une partie des pirates survivraient au crash - mais ces derniers ne firent pas long feu face aux lames noires des Démons qui se déversèrent dans le monde matériel.

Le Capitaine Zoræl comprit qu’il y avait quelque chose de bizarre lorsqu’une tempête étrange se déchaîna alors que ses trois Stormravens approchaient du site du crash. Les appareils furent malmenés par des vents tourbillonnants et des éclairs écarlates. Un par un, au son du rugissement des turbines qui luttaient contre l’ouragan, les aéronefs tombèrent du ciel. Les Blood Angels qui survécurent à cette chute s’extirpèrent de leurs véhicules écrasés pour découvrir qu’ils étaient piégés et éparpillés dans une cité en ruine grouillant de Sanguinaires. Rugissant pour couvrir de sa voix la tempête, Zoræl ordonna à ses hommes de se regrouper dans un amas de ruines non loin. Ce faisant, un autre hurlement répondit lorsque les Sanguinaires se rendirent compte de la présence des mortels. Les Bolters se mirent à chanter alors que les Blood Angels se frayaient un chemin jusqu’à leur abri de fortune, et leur staccato couvrit un instant les cris des Démons - puis, un Buveur de Sang fondit sur la ville depuis les cieux enragés et lança un cri de défi dont les accents furieux n’avaient aucune peine à percer le vacarme des combats.

Le Dernier Combat de Zoræl[modifier]

Ce n’était pas un Buveur de Sang ordinaire, mais Ka'Bandha, le plus éminent des serviteurs de Khorne, dont la stature et la puissance étaient le triple de celles de ses pairs. Jadis, c’est lui qui avait blessé Sanguinius sur les Bataille de champs de mort de Signus Prime, lui qui avait passé la population des neuf mondes de Koros au fil de l’épée. Lors des derniers jours de l’Hérésie d'Horus, c’est Ka’Bandha qui s’était battu en duel avec Sanguinius devant le palais de l’Empereur. Ce jour là, le Primarque avait vaincu le Démon en brisant son échine avant de jeter sa carcasse sans vie au sol, mais Ka’Bandha était un Démon et même les coups du grand Primarque ne pouvaient mettre éternellement un terme à ses exactions. Dans toute l’histoire de la galaxie, nul n’avait déposé autant de crânes aux pieds de Khorne que lui, ni avec autant de joie sauvage. Ka’Bandha était l’incarnation de la mort, mais Zoræl ne recula point. Répondant à son défi par un cri martial, il chargea.

Zoræl eut le temps d’asséner deux, peut-être trois coups à son adversaire, mais pas plus. La hache du Buveur de Sang, dont les runes flamboyaient de pourpre, descendit en un arc mortel. Zoræl, leva sa propre lame pour parer le coup, mais l’arme forgée par des Démons ne pouvait être contrée par un artefact mortel, quand bien même il se fut agi d’une relique des Blood Angels. La hache continua sa course, brisant l’arme qui tentait de la dévier avant de mordre la cuirasse de Zoræl et de traverser ses chairs. Alors que le capitaine mortellement blessé tombait à genoux en chancelant, Ka’Bandha se pencha sur son corps. Il tendit une main aux serres noires et, avec une aisance méprisante, arracha la tête du Capitaine de ses épaules. Hurlant sa victoire, la bête brandit son trophée vers le ciel avant de le laisser choir dans sa gueule et de refermer sur le noble crâne des mâchoires hérissées de crocs.

Avec la défaite de leur Capitaine, le désespoir menaça de s’emparer des Blood Angels. Si le plus aguerri d’entre eux n’avait pas été capable de contrer le Buveur de Sang, quel espoir avaient-ils ? Des armes lourdes auraient peut-être pu avoir raison de la créature, mais les positions des Devastators étaient déjà envahies et les survivants des escouades étaient aux prises avec les Démons sur des remparts faits des corps de leurs frères. Aucun renfort ne pouvait venir, car la tempête démoniaque qui avait abattu les appareils de Zoræl continuait de faire rage. Dans pareilles circonstances, des guerriers moindres auraient sans doute perdu tout espoir, mais ils étaient des Space Marines des Blood Angels, les fils de Sanguinius. Leurs ancêtres s’étaient battus aux côtés de l’Empereur lors de jours plus sombres encore, et ils se devaient de ne pas trahir leur honneur. En un instant, l’ombre quitta le cœur des Blood Angels et céda la place à une résolution renouvelée. Les Bolters donnèrent une fois de plus de la voix, fauchant de nouvelle vagues de Sanguinaires, et les Blood Angels qui étaient déjà engagés au corps à corps laissèrent libre court à leur juste fureur, à laquelle les Démons ne pouvaient résister.

Hélas, ce sursaut de valeur ne pouvait pas changer l’issue de la bataille, seulement la retarder. Les Blood Angels n’étaient plus qu’une poignée, alors que les Démons grouillaient et recevaient de nouveaux renforts à chaque minute, par le biais de la faille alimentée par les Moteurs Warp du Slaughterer’s Laughter. Et Ka’Bandha, désireux de récolter davantage de crânes, se jeta une fois de plus dans la mêlée. Bondissant dans le ciel, son regard impitoyable se posa sur le point où les combats étaient les plus denses : un petit groupe de Blood Angels s’était retranché dans les ruines d’un temple impérial et aucun assaut n’était encore venu à bout de sa position défensive. Ka’Bandha battit des ailes de plus belle, s’élevant au milieu de la tempête avant de fondre sur ses proies. Puis, lorsque le Buveur de Sang eut atteint le zénith de son ascension, une silhouette dorée tomba du ciel comme un météore et percuta le monstre avec une force terrifiante. Le Sanguinor, le légendaire protecteur des Blood Angels, était arrivé.

L'Ange et le Démon[modifier]

La charge du Sanguinor fut si puissante que même les puissantes ailes de Ka’Bandha ne purent le maintenir dans les airs. Ange et Démon tombèrent et frappèrent le sol avec une force terrifiante, laissant une nouvelle balafre sur le sol de la planète. Ce fut alors que commença leur combat singulier. Au premier abord, ce combat semblait aussi inégal que le précédent duel du Buveur de Sang, mais Ka’Bandha avait grandement souffert de sa chute, et ses ailes étaient brisées - une nouvelle blessure qui venait s’ajouter à celles que lui avait infligées Zoræl. Le Buveur de Sang restait pourtant un ennemi dangereux, le plus terrifiant représentant d’une espèce née pour tuer. À côté de la silhouette musculeuse du Démon, le Sanguinor semblait n’être qu’une flamme insignifiante sur le point d’être engouffrée par un tourbillon de sang et de nuit. Mais le guerrier doré tint sa position, l’éclat de son armure perçant les ténèbres de son ennemi.

Le Sanguinor était plus rapide que son adversaire et esquivait gracieusement chacun des revers de sa hache runique, comme s’il savait à l’avance où elle allait frapper. Et pour chaque coup évité, le Sanguinor contre-attaquait ; sa lame s’enfonçait dans le cuir du Démon, dont le sang noir bouillonnait et sifflait au contact de l’air. Rugissant de colère et de douleur, Ka’Bandha fit claquer son fouet barbelé. Ses anneaux se resserrèrent autour de la gorge du Sanguinor, l’immobilisant assez longtemps pour que le Buveur de Sang puisse enfin lui asséner un coup si terrible qu’il libéra le Blood Angel de l’étreinte du fouet et fit voler en éclat la hache qui le porta, comme celle-ci avait fait de la lame de Zoræl un peu plus tôt. Entouré des éclats rougis de l’arme, le Sanguinor fut projeté contre un mur de rocbéton. Mais en quelques instants, l’ange étincelant fut de nouveau debout. Sa cuirasse fumait là où l’arme impie l’avait percuté, mais hormis cela il paraissait indemne.

Le fouet de Ka’Bandha claqua de nouveau, mais cette fois le Sanguinor en attrapa l’extrémité dans son gantelet de métal. L’impact le mit à genoux, mais il eut la force de sectionner la lanière de cuir surnaturel près de sa poignée d’une botte de son glaive. Se laissant porter par l’élan du coup, le Sanguinor se jeta sur Ka’Bandha et mobilisa toutes ses forces pour plonger sa lame dans le cœur du Démon. Mais cela ne suffit pas à abattre la créature, qui n’en mugit que de plus belle avant d’envoyer son adversaire au sol d’un revers du poing.

L'Ultime Horion[modifier]

Les combattants étaient à présent désarmés : la hache du Buveur de Sang avait volé en éclats et la lame du Sanguinor demeurait enfoncée dans le corps de son ennemi. Tous deux étaient épuisés ; la lumière émise par le Sanguinor semblait amoindrie et le corps du Démon saignait par des dizaines de blessures. Jouant sa dernière carte, le Sanguinor alluma ses Réacteurs Dorsaux pour fondre de nouveau sur son ennemi, une main saisissant la poignée de son glaive alors que l’autre s’agrippait aux bas-reliefs immondes de l’armure du Démon. Sa prise et lui s’envolèrent alors vers le ciel alors que les réacteurs étaient poussés à leur limite et que les coups de la bête pleuvaient sur ses flancs. Ils s’élevèrent de plus en plus haut, à travers les éclairs colériques de la tempête, jusqu’à atteindre le point où l’air se raréfie et où la gravité se fait moins insistante. Ce n’est que là que le Sanguinor lâcha la cuirasse d’airain de son ennemi, puis posa les pieds sur son torse pour tirer à deux mains sur la garde de son arme afin de la dégager. Ka’Bandha n’était plus maintenu en l’air par les réacteurs du Sanguinor, et ses propres ailes avaient été brisées par le duel. Il tomba du ciel, de plus en plus vite alors que la gravité de Karthas se faisait plus pressante. On raconte que l’impact de sa chute fut entendu aux quatre coins de la planète. Son enveloppe corporelle fut brisée, et son âme s’enfuit rejoindre piteusement le pied du trône de son maître.

Le sang de Ka’Bandha ne fut pas le dernier que goûta la lame du Sanguinor ce jour-là. Piquant de nouveau vers le champ de bataille, il chassa les Sanguinaires qui s’en prenaient à ses Frères de Bataille. Grâce au court répit ainsi gagné, il exhorta ses camarades à mettre leurs dernières forces dans les combats ; sa voix claire et forte réveilla leur courage et leur fureur, et son exemple décupla leurs forces en leur rappelant leur devoir. Ainsi revigorés, les Blood Angels reprirent l’attaque et se frayèrent un chemin jusqu’à l’épave du vaisseau qui était à l’origine de tous leurs maux. Quelques Bombes à Fusion bien placées plus tard, et les Moteurs Warp, ainsi que la faille qu’ils avaient engendrée, n’étaient plus.

La tempête avait disparu avec la mort de Ka’Bandha, et des Thunderhawks descendirent du Baal’s Fist pour récupérer les survivants et le corps des défunt. Des trente Space Marines qui avaient atterri sur Khartas, six seulement pourraient de nouveau se battre un jour. Et qu’en était-il du Sanguinor ? Il disparut lors des derniers moments de la bataille aussi mystérieusement qu’il était apparu. Aucun des survivants n’estimait qu’il avait été tué, mais aucune preuve tangible ne venait étayer l’hypothèse de sa survie - ou de sa mort. Quoi qu’il en soit, de nombreuses années s’écoulèrent avant qu’il n’apparaisse de nouveau aux Blood Angels...

Source[modifier]

  • Codex Blood Angels, V5