Auxilia Legiones

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher

Black leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpgBlack leather bg.jpg
Aquila corner hh.pngAquila corner hh.png




Marge hh.jpg
Marge hh.jpg
HH-sub-banner.png


Au Service des Anges

Sergent Auxilia, Ryvan Stoll
34e Tercio d’Infanterie
141e Cohorte de l’Auxilia Solar
"Chasseurs de Têtes Cthoniens" - Liés À La XVIe Légion
La Destruction de 248 Minoris-Garmon
Le Sergent Stoll a fait partie de la première vague de Chasseurs de Têtes Cthoniens "recrutés" dans le cadre de la formation massive par Horus de nouvelles cohortes des Auxilia Legiones dans les années qui ont suivi le Triomphe d’Ullanor. Il a été enrôlé avec toute sa génération pour augmenter la puissance des armées du Maître de Guerre naissante. Après une décennie de guerre, Stoll avait pris le commandement de sa section de fusiliers lasers, forte de vingt hommes, bien qu’au moment de l’Hérésie d’Horus, tous les membres de cette section - à l’exception de Stoll - aient été remplacés par de nouveaux Auxiliaires, le sergent ayant survécu à chacun de ses pairs grâce à sa ruse diabolique, plaçant souvent ses prétendus compagnons directement sur le chemin des Superviseurs courroucés de la XVIe Légion. Stoll est représenté ici pendant la Destruction de 248 Minoris-Garmon, où sa sous-cohorte était en garnison parmi les dépôts de machines des Sons of Horus. Son écusson de sergent transversal a été découvert à côté de son Tercio dépecé après l’attaque des Loyalistes, mais à part ce petit symbole de grade, aucune trace de Stoll lui-même n’a été trouvée.[1]

À l’apogée de leur puissance, les Légions englobaient bien plus que les légionnaires Space Marines qui en formaient le cœur. Dans le sillage des légionnaires se trouvaient les Auxilia Legiones, des troupes issues des célèbres cohortes de l’Auxilia Solar et directement intégrées à l’ordre de bataille des Légions. Elles servaient dans tous les domaines militaires requis par les Légions : retranchements, protection des flancs et bombardements d’artillerie de masse, en s’appuyant sur la discipline réputée et l’arsenal considérable des Auxilia Solar pour former un corps de troupes capable de répondre aux normes rigoureuses des Legiones Astartes.

En tant que force assemblée à dessein pour mener la guerre dans les environnements les plus hostiles de la Grande Croisade, les Auxilia Solar étaient particulièrement bien placés pour accompagner les Légions dans la bataille, les Auxilia Legiones étant équipées pour servir aux côtés des Legiones Astartes sur presque tous les théâtres d’opérations. Des Tercios d’infanterie entièrement mécanisés se sont déployés aux côtés des compagnies blindées des Légions sur des milliers de mondes, tout comme les légendaires assauts des Modules d’Atterrissage des Space Marines de l’Empereur ont été suivis par des vols de vaisseaux largueurs modèle Anvillus et de chasseurs Thunderbolts, les ost des Auxilia Legiones se déplaçant immédiatement pour sécuriser chaque gain réalisé par l’avancée furieuse des Légions. Même les confins infernaux des Zones Mortalis n’étaient guère un obstacle pour les soldats revêtus d’une Armure du Vide Modèle Solar, les ailes des Béliers d’Assaut spécialisés permettant aux Legiones Auxilia d’effectuer les brutales opérations d’abordage généralement du ressort des Legiones Astartes elles-mêmes, souvent déployées pour capturer ou mettre hors d’état de nuire des vaisseaux de moindre importance tandis que les Space Marines se concentraient sur des proies plus imposantes.

D’un point de vue doctrinal, les méthodes de guerre employées par l’Auxilia Solar ont constitué la pierre angulaire de la propre méthodologie des Auxilia Legiones ; les stratégies de défense agressive, d’avancée mesurée et d’assaut asymétrique ont bien servi de contreparties à la guerre éclair très mobile des Légions. Au fil du temps, la nature de leur intronisation et le caractère de leur Légion protectrice ont servi à refaçonner les doctrines tactiques d’une cohorte des Auxilia Legiones, les cohortes fraîchement intronisées adhérant le plus rigoureusement aux principes des Auxilia Solar tandis que les cohortes établies à dessein comme Auxilia Legiones n’ont jamais connu que la méthodologie qui leur a été transmise au service des Legiones Astartes.

Lorsque les Imperial Fists ont forcé le blocus d’Ur Secondus, la 92e Cohorte des Phalangites d'Inwit ont lancé des escadrilles d’aéronefs de débarquement Shark sur les vaisseaux de la Diasporex en perdition, dépensant des milliers de vies dans d’éprouvants combats à bord pour mettre en déroute la flotte Xenos alors que les Flottes Impériales s’apprêtaient à s’écraser sur la planète. À Krypt, la Death Guard a massacré les hordes Orks qui s’étaient amassées contre les lignes fortifiées de la 345e Cohorte des "Marcheurs Mornes". Des jours de bombardements d’artillerie à longue portée ont attiré les guerriers Orks de toute la calotte glaciaire méridionale vers un champ de bataille où la Death Guard a pu déployer son arsenal alchimique en toute impunité.

Dans les profondeurs de Thulos, la 684e Cohorte, "les Haubans", des Auxiliaires de la Légion s’est déployée pour contrer les vastes masses de conscrits Thuluriens, repoussant les vagues d’infanterie mal armée que les Iron Hands jugeaient insuffisantes, tandis que les compagnies blindées des super-hauts de la Xe légion anéantissaient les forteresses montagneuses Thuluriennes suspendues, les techno-arcanes qui les portaient étant détruits par des faisceaux d’énergie crépitants. Sur tous les fronts de la Grande Croisade, les Auxilia Legiones ont combattu sur les talons des Légions, dérisoires en comparaison des Space Marines qu’elles servaient, mais néanmoins vitales pour la poursuite des opérations indépendantes des Légions, un facteur qui - avec le luxe du recul - a pu exacerber l’éloignement croissant des Legiones Astartes des mécanismes plus larges de l’Imperium alors que le deuxième siècle de la Grande Croisade touchait à sa fin.[2]

Praecepta Inductionis

Auxiliaire Enfis Tarrhen
98e Tercio d’infanterie
141e Cohortes d’Auxilia Solar
"Chasseurs de Têtes Cthoniens" - liés à la XVIe légion
Défense de l’Enclume
La livrée rouge et noire des Chasseurs de Têtes de Cthonia - partagée avec l’élite des Justaerins des Sons of Horus - a été attribuée par Horus Lupercal à la toute première cohorte levée sur Cthonia à la suite de la Conformité de Melchior. À la fin de la Grande Croisade, plus d’une douzaine de Cohortes numérotées des "Chasseurs de Têtes Cthoniens" étaient inscrites dans les registres impériaux, chacune portant ces mêmes couleurs à perpétuité, même si les premières batailles de l’Hérésie d’Horus allaient révéler que ce nombre était bien inférieur à la quantité réelle de Cohortes levées sous le commandement du Maître de Guerre. Contrairement à la fondation initiale des Chasseurs de Têtes Cthoniens, qui soumettaient les volontaires à des épreuves approfondies avant de les admettre, à l’époque de l’Hérésie d’Horus, des communautés entières de Cthoniens furent enrôlées en masse pour remplir les rangs des Cohortes des Auxilia Legiones, les jeux de guerre sanglants qui s’ensuivirent ayant pour but de trier les moins aptes de leurs rangs. L’Auxiliaire Tarrhen était l’un de ces conscrits, substituant la brutale guerre de gangs de leur jeunesse aux effusions de sang de l’Hérésie d’Horus.

Les Auxilia Legiones sont nées de pratiques ad hoc qui remontent aux premiers jours de la Grande Croisade, bien qu’elles n’aient jamais été mises en œuvre comme l’établissait le texte des "Principia Militaris". Les premières cohortes de l’Auxilia Solar qui allaient être codifiées sous le nom de "Auxilia Legiones" ont enduré des années de service au sein d’une seule Flotte Expéditionnaire, combattant aux côtés d’une Légion de Space Marines sur des dizaines de mondes. Certains étaient officieusement intégrés à la structure de la Légion qu’ils accompagnaient comme une évidence, un simple aspect pratique de la guerre à l’avant-garde de la Grande Croisade. D’autres se voyaient attribuer le statut de membre honoraire de la Légion avec plus ou moins de fanfare, la 58e Cohorte "La Dernière Vigie" étant intronisée dans la VIe Légion avec un seul sigil taché de sang au milieu des ruines noircies du Combinat d’Æschere, tandis que les Emperor's Children étaient connus pour présider des cérémonies d’intronisation officielles qui pouvaient durer des jours entiers.

Alors que ces pratiques se poursuivaient vers l’extérieur, attirant des éléments de la Legio Cybernetica et de l’Armée Impériale dans l’orbite des Légions, des questions ont été soulevées lorsque de nouveaux liens de fidélité ont commencé à déformer la hiérarchie de commandement rigide de l’Excertus Imperialis et la structure féodale complexe du Mechanicum. Au cours de plusieurs campagnes des premières décennies de la Grande Croisade, cette double loyauté donna lieu à des incidents inquiétants pour les responsables de la Divisio Militaris. Lors de l’incendie d’Aesika, une flottille entière de l’Armada Imperialis a été pratiquement anéantie car les cohortes ayant prêté serment à la IVe Légion ont ignoré les ordres extérieurs de riposter à une contre-attaque massive des Hruds. Sur Isurum II, un groupe de combat de la Legio Tempestus est resté bloqué sur la planète pendant près de trois ans lorsque ses macro-transporteurs ont été détruits, le cordon défensif autour de son site d’atterrissage ayant été abandonné par la 821e Cohorte des "Voltigeurs Petran" alors qu’elle se précipitait pour venir en aide à la Légion des Luna Wolves, leurs vrais maîtres. Ces incidents et des dizaines d’autres ont créé un schéma que les Seigneurs Militant et Solaire de la Divisio Militaris ont déclaré impossible à ignorer.

Au milieu de l’année 847.M30, la Divisio Militaris ratifia officiellement les "Praecepta Inductionis", des articles rédigés pour régir le processus officiel par lequel une cohorte de l’Auxilia Solar pouvait être intronisée au service des Legiones Astartes. Ces articles imposaient un retrait complet de la structure d’approvisionnement de l’Excertus Imperialis, les cohortes intronisées étant tenues de remettre tous les vaisseaux, véhicules et approvisionnements jugés "en excès par rapport à la demande immédiate et urgente" et de renoncer à tous leurs droits sur les domaines planétaires à la fin du service de l’Auxilia. Destinés à dissuader les cohortes d’accepter l’incorporation dans les Légions et à peser davantage sur leurs ressources, la redécouverte progressive des Primarques et l’établissement de fiefs de légionnaires plus vastes qui en a résulté ont considérablement modifié les articles, les transformant en un geste presque purement politique, de concert avec l’impossibilité d’un véritable effort d’application.

Devoir et Damnation[3]

Il est important de noter que si, pour une grande partie des Auxilia Legiones, l’intronisation dans une Légion était une marque de grand honneur et un acte de reconnaissance pour des services élogieux, certaines Légions ont adopté une approche beaucoup plus superficielle de l’intronisation des cohortes de l’Auxilia Solar. Les Iron Hands et les Iron Warriors avaient la sinistre réputation d’incorporer en masse des Cohortes d’Auxilia comme troupes sélectionnés mais largement jetables, tandis que les Night Lords ont été officiellement interdits d’incorporer des forces d’Auxiliaires par la Cour impériale en 974.M30 après le Massacre de Cilurnam, où la 315e Cohorte a été exposée à des toxines psychotropes et envoyée en hurlant dans les rangs de leur ennemi, désespérée d’échapper à leurs "gardiens" Night Lords.

Même dans les Légions qui considéraient les Auxilia Legiones comme des guerriers frères liés par le serment à un devoir commun, l’usure de l’Hérésie d'Horus a révélé un visage plus sombre, des cohortes fraîches recrutées dans les populations locales pour contrer l’avancée d’Horus sur Terra, les glorieux lauriers de l’intronisation de la Légion n’étant plus que du grain à moudre pour le moulin de la guerre.

En fin de compte, les Praecepta Inductionis allaient donner naissance à une toute nouvelle race de cohortes d’Auxilia Legiones, la charge de l’approvisionnement incombant aux Légions et galvanisant la formation directe de cohortes en tant que corps dévoués plutôt qu’en tant qu’osts intronisés. Élevées au sein du domaine d’une Légion donnée, ces Cohortes étaient plus proches de leur Légion-Mère que toutes celles qui l’avaient précédée, pleinement reconnues en tant que bras militant des Légions et souvent refondues en une force distincte, leur numéro de Cohorte étant supplanté par des noms plus larges comme les "Templiers de la Garde de la Spire" et les "Accensi d’Ultramar".

Pour plusieurs Légions - notamment les Ultramarines, les Imperial Fists et l’Alpha Legion - ces cohortes formées en interne en étaient venues à remplacer largement les forces de l’Auxilia Solar intronisées au sein de leur ost de l’Auxilia Legiones dans les dernières années de la Grande Croisade, d’importants domaines tributaires fournissant une réserve régulière de légionnaires et d’Auxilia. L’avènement de l’Hérésie d’Horus allait cependant catalyser un changement de paradigme dans le schéma de guerre des Légions, avec l’intronisation de cohortes de l’Auxilia Solar qui reprenaient du poil de la bête alors que les Légions cherchaient par tous les moyens à compléter leurs effectifs décroissants et que les Légions traîtresses dévoilaient dès le début de la guerre d’importants osts d’Auxilia Legiones jusqu’alors invisibles.[4]

Les Auxilia Legiones Solar selon la Légion-Mère

Auxiliaire Anneka Gryce
9e Tercio d’infanterie
102e Cohorte de l’Auxilia Solar
"Phalangites Inwit" - Liés à la VIIe Légion
Le Siège de Crypta Terminii
Lorsque les Imperial Fists se sont déployés sur Beta-Garmon II au début de l’année 010.M31 pour reprendre la Cité de Nyrcon, une seule Cohorte de "Phalangites Inwit" s’est jointe à eux, envoyée à l’est de Crypta Terminii pour défendre la principale voie d’accès terrestre de la capitale contre les contre-attaques des Traîtres. Après avoir repoussé les incursions sporadiques des Traîtres qui tentaient de franchir les cols montagneux environnants, la 102e cohorte fut mise à l’épreuve près de deux ans plus tard, lorsque de nouvelles armées de Traîtres s’emparèrent une à une des Ruches environnantes en prévision d’un assaut massif sur la Cité de Nyrcon. Ici, les "Phalangites Inwit" repoussèrent une demi-douzaine d’attaques de leurs homologues "Chasseurs de Têtes Cthoniens", l’Auxiliaire Gryce ayant pris le commandement de son Tercio d’infanterie sévèrement malmené lors du quatrième assaut, un poste qu’elle conservera jusqu’à la fin de la 102e cohorte. L’Auxiliaire Gryce porte la panoplie standard des sections de Fusils Laser des Phalangites d’Inwit, une inversion décolorée de la livrée jaune et noire de leur légion protectrice. Le symbole de la tour sur sa houppelande indique que la 102e cohorte a été affectée à la garnison du Protectorat d’Inwit.[5]

Forces supplémentaires dévouées, recrutées parmi les Auxilia Solar pour combattre aux côtés des Legiones Astartes, les Auxilia Legiones ont servi dans les domaines de la guerre qui échappent généralement aux Légions, ainsi que dans les rôles sur le champ de bataille qui s’avèrent mal adaptés aux inclinaisons tactiques de leur Légion-Mère. Qu’une cohorte particulière d’Auxilia Legiones ait été intronisée dans la Légion à la suite d’un triomphe ou qu’elle ait été fondée dans le but d’étendre la puissance militaire des Légions, chacune sera façonnée par sa relation avec la Légion qui lui a été attribuée et occupera une place unique dans la structure militaire de l’Imperium.[6]

Dark Angels : Unité d’Esprit

Issus de la souche Calibanite, les Auxilia Legiones des Dark Angels ont été initiés aux niveaux supérieurs de l’obscure structure d’ost et d’ordres de la Première Légion, servant aux côtés de chacune des myriades de configurations des Dark Angels comme une force unique et cohésive, de sorte que sur le champ de bataille, légionnaires et auxiliaires ne formaient qu’un seul et même corps.[7]

Emperor's Children : L’Art de la Souffrance

Autrefois, les Emperor’s Children étaient suivis au combat par des dizaines d’Osts distingués des Auxilia Legiones, chacun ayant mérité d’être intronisé dans la Légion en raison de ses états de service exemplaires et de sa bravoure, agissant aux côtés de la IIIe Légion en tant qu’exemples de la Grande Croisade. Lorsque les Emperor’s Children ont trahi leur homonyme, ces Cohortes intronisées sont devenues traitresses à leurs côtés, et alors que les Auxilia Legiones de la IIIe Légion étaient autrefois poussées à se surpasser contre vents et marées, cette impulsion s’est transformée en une réponse presque exaltante aux pertes, induisant une ferveur tordue chez les auxiliaires qui ont survécu.[8]

Iron Warriors : Tiré-Rouillé

Intégrés à la structure globale de la IVe Légion comme un rouage de plus dans la machinerie de guerre de Perturabo, les cohortes de Auxilia Legiones des Iron Warriors marchaient sous des cieux déchirés par les tirs d’obus et sur des champs de bataille déchirés par les détonations d’artillerie. Comme les légionnaires de Perturabo, ces Auxilia Legiones devaient faire face à des torrents de feu sans broncher, avançant sans relâche dans le tumulte de la bataille.[9]

White Scars : L’Œil du Cyclone

Alors que la Ve Légion était une lame rapide, séparant ses ennemis par des frappes fulgurantes et les surpassant à chaque instant, les Auxilia Legiones des White Scars formaient un rempart impénétrable au milieu de cet ouragan de force. Dans le sillage de l’avancée des White Scars, ces troupes établissaient des lignes de défense et sécurisaient les fortifications prises par la Légion, les fils du Khan leur faisant confiance pour tenir tout terrain où les White Scars avaient planté leur étendard.[10]

Space Wolves : Les Oreilles de Morkai

Les quelques Cohortes de l’Auxilia Solar qui avaient suffisamment gagné la confiance des Space Wolves pour être intronisées combattaient avec vigilance sur les flancs de la Légion, toujours à l’affût d’une feinte ou d’une embuscade, de telle sorte qu’aucune redoute cachée ou dissimulation peu orthodoxe n’était à l’épreuve de leur examen minutieux.[11]

Imperial Fists : Rapidité

Qu’elles fassent partie de l’ost des Phalangites d’Inwit - élevés pour servir de bras droit à la Légion - ou qu’elles aient été recrutées plus loin, les Auxilia Legiones de l’Imperial Fists étaient censées être aussi solides en défense que leurs maitres de la Légion. Sur des centaines de mondes, ces troupes se tenaient aux côtés des légionnaires de la VIIe sur les bastions qu’elles avaient érigés, et nombre d’entre elles allaient tenir la garnison de ces mêmes fortifications pendant les années de l’Hérésie d’Horus, lorsque leur courage serait mis à l’épreuve face aux canons du Maître de Guerre.[12]

Night Lords : Brume de Combat

Initialement distribuées pour initier les Auxilia Solar aux horribles tactiques de terreur de la VIIIe Légion, les rares Cohortes de Auxilia Legiones des Night Lords utilisaient fréquemment des infusions d’alchimie, provoquant une "brume de combat" d’agressivité exacerbée.[13]

Blood Angels : Gloire de l’Humanité

Menant la guerre dans l’ombre des valeureux anges de la IXe Légion, les Auxilia Legiones des Blood Angels étaient généralement issues des cohortes de l’Auxilia Solar qui prônaient avec le plus de ferveur les valeurs de la Grande Croisade, poussées à de nouveaux sommets de bravoure aux côtés des Blood Angels.[14]

Iron Hands : Améliorations Cérébrales

Les Iron Hands étaient une Légion qui méprisait les diverses forces de l’Armée Impériale, n’adoptant les cohortes de l’Auxilia Legiones qu’au cours des dernières années de la Grande Croisade, par nécessité de déploiements de plus en plus dispersés. Même dans ce cas, les cohortes enrôlées dans les "Haubans" des Iron Hands étaient uniquement sélectionnées par cogitation statistique et soumises à une augmentation cérébrale obligatoire, un processus qui supprimait la capacité d’un auxiliaire à avoir peur, de sorte qu’il s’engageait volontiers dans le feu le plus nourri, sans se soucier du nombre de vies qu’il prenait ou mettait en danger.[15]

World Eaters : Le Devoir Du Boucher

Les Auxilia Legiones ayant prêté serment au service des World Eaters faisaient en quelque sorte contrepoids aux conquêtes de plus en plus erratiques de la XIIe Légion, se déplaçant pour abattre les enclaves d’ennemis contournées ou négligées par la marée irrésistible qu’était l’assaut de la Légion des World Eaters.[16]

Ultramarines : Armes Combinées

À la fin de la Grande Croisade, les Auxilia Legiones des Ultramarines avaient été codifiées en un seul corps cohésif sous la forme des Flottes d’Ultramar, réparties entre les flottes de la XIIIe Légion et les mondes d’Ultramar. Au combat, leurs doctrines se concentraient principalement sur la fourniture de tirs de suppression à longue portée lors de l’avancée des Ultramarines, maintenant l’ennemi en place pour qu’il soit réduit en pièces avec une précision chirurgicale.[17]

Death Guard : Manteau de la Mort

Veletaris Kol Oraka
19e Tercio Veletaris
346e Cohorte Auxilia Solar
Les "Marcheurs Mornes" - liés à la XIVe Légion
La Mort de 147-Gamma Minoris-Garmon
La 346e cohorte de l’Auxilia Solar formait l’une des nombreuses flottes d’asservissement envoyées sur les petites planètes de l’Amas de Garmon, accompagnant les "vaisseaux empoisonnés" de la Death Guard alors qu’ils dévastaient une douzaine de mondes verdoyants. Sur 147-Gamma Minoris-Garmon, le Tercio de Veletaris d’Oraka livra plusieurs batailles rangées dans les jungles qui recouvraient la ceinture équatoriale, leurs voûtes autrefois imposantes ayant été à moitié détruites par les tirs de barrage alchimiques des Traîtres. En fin de compte, ces Tercio Veletarii utilisés pour lancer l’assaut initial des Traîtres sur le monde seraient parmi les seules divisions capables de se battre assez longtemps contre l’ost vengeur des Blood Angels qui s’abattrait sur le 147-Gamma Minoris-Garmon, leurs fusillades massives de Volkites étant capables de vaincre même les armures des légionnaires. Veletaris Oraka est vêtu de l’armure de vide à traitement chimique caractéristique portée par les "Marcheurs Mornes", à l’origine améliorée pour résister à l’atmosphère caustique de leur monde d’origine. Après leur intégration dans l’Auxilia Legiones, ces modifications se sont avérées essentielles pour permettre aux auxiliaires comme Oraka de résister aux arsenaux de toxines utilisés par la Death Guard.[18]

Afin de survivre sur les champs de bataille soumis au célèbre arsenal alchimique de la XIVe Légion, les Auxilia incorporés dans la Death Guard ont été équipés de sceaux environnementaux et de filtres d’atmosphère supplémentaires, dépassant même l’équipement spécialisé de l’Auxilia Solar. De concert avec un mode de sélection qui tendait à privilégier les cohortes de l’Auxilia Solar issues de mondes particulièrement inhospitaliers, cet équipement permettait aux Auxilia Legiones de traverser en toute impunité les nuages de toxines étouffantes et les torrents de pluies caustiques.[19]

Thousand Sons : Choc-Psy

Initiées aux mystères fondamentaux du culte de Prospero, les Auxilia Legiones qui servaient aux côtés de la XVe Légion étaient formées aux techniques rudimentaires de résistance aux intrusions psychiques, atténuant dans une certaine mesure le risque accru présenté par une telle proximité avec les Thousand Sons en guerre.[20]

Sons of Horus : Le Dépit du Maître de Guerre

Les Auxilia Legiones de la XVIe Légion se sont battus avec acharnement aux côtés de leurs maîtres légionnaires, concentrant leurs efforts sur l’affaiblissement et la débilitation de l’ennemi afin de le rendre totalement vulnérable aux célèbres frappes de décapitation des Sons of Horus.[21]

Word Bearers : Démagogues du Culte

À l’époque de l’Hérésie d’Horus, la corruption qui couvait au cœur des Word Bearers avait pris racine dans les Auxilia Legiones intronisées à leur service, transformant les soldats professionnels de l’Auxilia Solar en zélateurs avides de gagner les bénédictions profanes de leurs suzerains de la Légion.[22]

Salamanders : Gardes Prométhéens

Les guerriers de la XVIIIe Légion considéraient leurs Auxilia Legiones comme des âmes sœurs liées par un idéal commun. Au combat, ils savaient qu’il était important de préserver leur nombre dans des situations où seules l’armure inviolable et la physiologie transhumaine des Space Marines pouvaient résister.[23]

Raven Guard : Fer de Lance de la Libération

Recrutés dans des cultures qui partageaient le dégoût de la Raven Guard pour les tyrans de la Longue Nuit, les membres de l’Auxilia Legiones rattachés à la XIXe Légion ont puisé leur force dans leurs homologues légionnaires, restant fidèles à leurs convictions alors même que l’Hérésie d’Horus plongeait l’Imperium dans l’obscurité.[24]

Alpha Legion : L’Ost de Diversion

Comme toutes les ressources employées par la Légion, les Auxilia Legiones de l’Alpha Legion étaient un élément de plus dans la toile mouvante des mensonges et de l’obscurcissement utilisés pour dissimuler la XXe, souvent déployés spécifiquement pour attirer le feu des Légionnaires alors qu’ils s’apprêtaient à délivrer une frappe meurtrière.[25]

Source

Pensée du Jour : « La foi aveugle est une juste cause. »
  • The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon
  1. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Assault on Deitus - Cthonian Headhunters Auxilia Sergeant, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  2. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Reforged - The Legiones Auxilia, In the Service of Angels (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  3. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Reforged - The Legiones Auxilia, Duty and Damnation (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  4. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Reforged - The Legiones Auxilia, Praecepta Inductionis (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  5. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Inwit Phalangites Auxiliary, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  6. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - The Solar Auxilia Legiones Auxilia, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  7. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Dark Angels), Unity of Mind (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  8. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Emperor’s Children), The Art of Suffering (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  9. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Iron Warriors), Shot-Shrouded (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  10. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (White Scars), Eye of the Storm (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  11. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Space Wolves), The Ears of Morkai (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  12. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Imperial Fists), Steadfast (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  13. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Night Lords), Combat Haze (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  14. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Blood Angels), Glory of Humanity (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  15. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Iron Hands), Cerebral Augments (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  16. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (World Eaters), Butcher's Due (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  17. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Ultramarines), Combined Arms (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  18. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Bleak Marcher Veletaris, (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  19. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Death Guard), Mantle of Death (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  20. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Thousand Sons), Psy-Shock (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  21. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Sons of Horus), Warmaster's Spite (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  22. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Word Bearers), Cult Demagogues (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  23. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Salamanders), Promethean Wards (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  24. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Raven Guard), Spearhead of Liberation (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)
  25. The Horus Heresy - Campaigns of The Age of Darkness : The Battle for Beta-Garmon, Chapter Legiones Auxilia - Legiones Auxilia (Alpha Legion), Diversionary Host (traduit de l'anglais par Trazyn l'Infini)