Asservisseur

De Omnis Bibliotheca
Aller à :navigation, rechercher




Un Asservisseur.

Aussi appelés Psyrènes, Krell, Dominateurs ou Marionnettistes, les mystérieux Asservisseurs sont peut-être l’un des pires dangers menaçant non seulement l’Imperium, mais tous les êtres vivants. Alors qu’ils vivent au moins une partie de leur vie dans le Warp, ils ont des corps matériels et peuvent exister naturellement dans le monde matériel. Le simple fait qu’ils existent est un secret bien gardé, seuls quelques-uns sachant ce que ces êtres représentent réellement et le sort tragique qu’ils pourraient imposer à l’Imperium s’ils écrasaient l’Humanité.

L’origine de ces créatures, que l’Humanité ne connaît que sous le nom d’Asservisseur, est un mystère complet. Leur capacité à transcender l’espace normal leur permet de se déplacer facilement dans toute la galaxie et peut-être au-delà.

Les descriptions des Asservisseurs sont rares et fragmentaires. La plupart peignent un corps rose brunâtre bouffi et grotesque, sous lequel grouillent des tentacules. Ces membres les aident dans leurs mouvements tandis qu’ils flottent dans les airs. Ils attrapent leurs proies à l’aide de mandibules. Ils ont un corps physique, bien que différent de toute autre forme de vie connue. Les Asservisseurs sont basiquement sphéroïdes ou en forme de tonneau. Ils mesurent environ deux mètres de haut, avec une peau coriace. Au sommet de leur corps se trouve un seul grand organe sensoriel parfois appelé œil, bien que sa fonction exacte ne puisse être que devinée. Autour du sommet du corps de la créature se trouve un groupe de tentacules, généralement entre huit et douze, chacun d’environ 1,5 mètre de long. Souvent, deux de ces tentacules sont plus longs que les autres et se terminent par des ventouses. Ces tentacules fonctionnent à la fois comme des organes sensoriels et de manipulation. Les Asservisseurs n’ont pas de jambes mais avancent en flottant. Ils utilisent parfois leurs tentacules pour les aider lorsqu’ils souhaitent se déplacer de manière précise, cela leur permet de se mouvoir rapidement tout en changeant de direction ou vitesse, comparable aux humains et autres créatures plus orthodoxes. Les Asservisseurs flottent jusqu'à trois mètres au-dessus du sol ou de la surface d’une planète, mais ne peuvent pas voler en tant que tels, devant grimper à l’aide de leurs tentacules. Les Asservisseurs peuvent changer de couleur à volonté, mais la coloration normale est un brun cuir avec des tentacules plus pâles, parfois blanches. L’organe oculaire est rouge, orange ou rosâtre.

Les érudits inquisitoriaux sont divisés quant à la conscience des Asservisseurs. Alors qu’ils semblent se comporter de façon intelligente, ils ne font aucune tentative pour communiquer ou employer des outils. Au lieu de cela, ils se servent d’esclaves contrôlés psychiquement pour effectuer les travaux physiques ; trait d’où ils tirent leur nom. Les victimes des Asservisseurs deviennent des marionnettes totalement soumises à la volonté du Xenos, accomplissant les actes les plus destructeurs ou hérétiques sans hésitation. Bien que les Asservisseurs puissent être abattus par des armes ordinaires en raison de leur forme tangible, ce sont leurs servants dominés qui posent le plus grand danger. Rares sont ceux qui acceptent de tuer leurs camarades même lorsqu’ils sont clairement sous contrôle Xenos. Ces créatures asservissent d’autres races par contrôle mental, chaque Asservisseur peut prendre en charge et contrôler l’esprit de dix autres créatures au maximum. Les victimes conservent toutes leurs connaissances, leurs capacités et leurs attributs physiques, mais sont dirigées par la volonté de leur Asservisseur. Cette capacité de contrôle mental a une portée allant jusqu’à cinquante mètres.

Les Asservisseurs voyagent sur les courants de l’Immaterium. Ils sont attirés par les émanations psychiques des créatures vivantes, particulièrement les Psykers sans protections, qu’ils peuvent détecter à plusieurs années-lumière de distance. Une fois un Psyker ainsi découvert, trois Asservisseurs forment un lien mental dominant avec la cible, puis déclenchent une abominable transformation. L’hôte est déformé et distordu sur une période de plusieurs jours, tombant en léthargie. Pour finir, il devient un portail Warp vivant, une arche brillante de chaire rompue qui permet au trio d’Asservisseurs d’entrer sur le plan matériel. Une fois que des Asservisseurs sont apparus sur un monde, ils cherchent et transforment d’autres Psykers afin de faire apparaître plus d’Asservisseurs. La fin de ce monde est alors proche.

Une fois sur une planète, les Asservisseurs peuvent créer plus de portes Warp à partir de n’importe quel Psyker qu’ils asservissent - même les Psykers protégés tels que les Astropathes. Ces nouvelles portes sont identiques en apparence à la porte originale et permettront le passage de trois autres Asservisseurs. Comme auparavant, le nouveau portail ne permettra le passage que de trois Asservisseurs spécifiques. Les trois Asservisseurs autorisés à utiliser une porte Warp peuvent comprendre des créatures déjà présentes à la surface de la planète, comme son créateur. Il est évident qu’une fois commencée, une infiltration de ces créatures est très difficile à arrêter.

Les Asservisseurs peuvent imposer leur volonté aux créatures vivantes, y compris les non Psykers. Elles défendent leurs nouveaux maîtres et attaquent ceux qui n’ont pas encore été asservis. S’il arrive que des cibles résistent à ses affreuses chaînes ou s’en défassent, la plupart des victimes sont dominées jusqu’à la fin de leurs pauvres vies. Les sujets asservis ne portent généralement aucun signe extérieur de leur domination, mais ils tombent rapidement malades et anémiques par manque de soin et de nutrition corrects (à moins que ce ne soit un effet secondaire de l’oppression Xenos). Les Asservisseurs sont incapables d’utiliser des armes ou des outils, mais ils ont une arme naturelle sous la forme d’un choc psychique. Celui-ci a une portée de cinquante mètres. Cependant, les Asservisseurs restent cachés et laissent leurs esclaves se battre.

Bientôt, des milliers de ces créatures horrifiantes s’échappent du Warp, enchaînant des millions d’êtres à leur volonté et condamnant la planète. Bien que leur présence soit un événement rare, les mondes ayant vécu des invasions d’Asservisseurs sont souvent frappés d’Exterminatus, les Saints Ordos n’ayant d’autre solution que de faire pleuvoir sans relâche la mort sur la planète. Ce n’est qu’en stoppant l’incursion initiale que l’on peut espérer sauver un monde de la peste des Asservisseurs.[1]

Les Anciens[2]

Durant la Guerre Céleste entre les Anciens et les Nécrons alliés au C'tan, il y a de cela des dizaines de millions d’années, les Asservisseurs jouèrent un rôle à la toute fin de la guerre. Les Anciens avaient crées de jeunes races pour combattre les C’tan, ces derniers s’efforçant de trouver une parade aux énergies mobilisées par ces jeunes races en fomentant un plan qui devait pour toujours priver les Anciens de leur magie, en séparant irrémédiablement le Warp de l’univers matériel. La douleur psychique grandissante des jeunes races sema le désordre parmi les énergies encore inexploitées du Warp, et les âmes des Psykers, rendues vulnérables, furent déchiquetées par les entités du Warp les plus anciennes qui se muèrent en prédateurs. Des fissures entre les dimensions se créèrent, et les Anciens s’en remirent à de nouvelles créations pour défendre leurs derniers bastions mais il était déjà trop tard. Le réseau intergalactique des Anciens fut mis à bas et leur plus remarquable chef-d’œuvre leur avait été ravi par les horreurs que leurs créations avaient libérées. Les plus redoutables furent les Asservisseurs, qui profitèrent de la présence des jeunes races pour ouvrir leurs propres portails à l’aide de Psykers sous leur influence. Les Asservisseurs se déversèrent en grand nombre dans l’univers matériel et se sont rendus maîtres des enfants des Anciens, les achevant et les dispersant tout en les privant à jamais de leur pouvoir.

Médias Externes

Sources

Pensée du Jour : « Dans le doute, détourne ton regard. »
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Créatures et Anathèmes
  • PRIESTLEY RICK, Warhammer 40,000 : Rogue Trader, 1987
  • Codex Nécrons, V3
  1. Informations issues de Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Créatures et Anathèmes
    Warhammer 40,000 : Rogue Trader, Chapter - The Age of the Imperium - Enslavers de PRIESTLEY RICK, 1987 (traduit de l'anglais par StenKova)
  2. Informations issues du Codex Nécrons, V3 - L"Aube des Temps et résumées par Guilhem.