Armures

De Omnis Bibliotheca

Armures

« Bien sûr que l’Empereur nous protège. C’est juste qu’Il me protège mieux quand je porte mon armure carapace complète. »
- Elron Zaph, chasseur de primes assermenté

Au 41e millénaire, l’humanité doit non seulement se méfier des Xenos, mais également des traîtres et des conflits qui la sapent de l’intérieur. Étant donné le nombre d’armes disponibles et leur dangerosité, il n’est guère surprenant que les armures individuelles et les champs d’énergie déflecteurs soient eux aussi très répandus. Si les Space Marines peuvent compter sur différents modèles d’Armure Énergétiques destinées à leur seul usage, les simples citoyens Impériaux doivent se contenter de protections bien moins avancées. La plupart des personnages civils importants portent une forme ou une autre de protection lorsqu’ils sortent en public, et certains des plus paranoïaques (certains diront des plus prudents) la gardent dans leur vie privée. Le personnel militaire et les agents impériaux sont toujours dotés de protections, allant du simple capitonnage bon marché à l’armure sophistiquée conçue pour résister à presque n’importe quelle attaque.

Les vêtements dans l’Imperium

Voici quelques exemples du genre de tenues vestimentaires que l’on peut trouver sur les mondes de l’Imperium :

  • Haillons : De nombreux individus de l’Imperium n’ont d’autre choix que de se vêtir des lambeaux de matière qu’ils trouvent. Ce genre de guenilles donne fréquemment l’impression que la personne est habillée d’ordures cousues entre elles.
  • Combinaison de Travail : Souvent jetable et faite de l’étoffe abondante et bon marché à disposition, la combinaison de travail est la tenue vestimentaire standard sur de nombreux mondes. De la même façon qu’une combinaison moulante est supposée répondre aux rigueurs parfois extrêmes d’un travail d’agent impérial, la combinaison de travail correspond aux besoins stricts du citoyen moyen.
  • Combinaison Moulante : Les agents qualifiés et les adeptes remplissant des fonctions physiques portent souvent ces tenues, pouvant aller des simples justaucorps caoutchoutés à ceux faits de matériaux améliorés et incluant des circuits de refroidissement complets. Tous sont cependant conçus pour le confort et la liberté de mouvement.
  • Robes Flottantes : Signe ostentatoire d’opulence, les robes flottantes sont taillées dans une étoffe plus légère que l’air, qui paraît se gonfler et fluctuer au gré des mouvements de celui ou celle qui la porte. Très peu commodes mais impressionnants à regarder, de tels vêtements sont généralement réservés à ceux dont la tâche se résume au paraître.

Armures Primitives

Les armures primitives sont la norme sur de nombreuses planètes féodales ou sauvages, dans les niveaux inférieurs de certaines Ruches où la technologie est peu fiable ou trop chère, ainsi que sur beaucoup de mondes Xenos. À ce niveau, les protections sont souvent faites de matériaux élémentaires, en cuir animal renforcé, en plaques métalliques, en cote de mailles, en métaux souples ou une combinaison de ces méthodes rudimentaires ou d’autres du même acabit. Les armures primitives parviennent mieux à protéger du tranchant d’une lame que des balles.

Armures Pare-Balles

Relativement légère et économique à produire, l’armure pare-balles est l’un des types d’armure les plus courants de la galaxie, protégeant d’innombrables factions humaines et espèces Xenos. C’est également une dotation standard pour les millions de Gardes Impériaux ajoutant leurs noms aux monuments aux morts. Constituées de plusieurs couches superposées de matériaux à haute capacité d’absorption, les armures pare-balles sont efficaces contre les armes de petit calibre, le shrapnel et le souffle des explosions. Nombre d’ennemis de l’humanité possèdent des armes redoutées assez puissantes pour totalement ignorer les armures pare-balles, mais quand un Garde Impérial découvre cette terreur abjecte absente de son manuel, il ne vit généralement pas assez longtemps pour prévenir ses camarades.

Armures Composites

De conception, et parfois de facture xenos, les armures composites sont constituées de milliers de cellules de thermoplast tissées entre elles. Très légères, elles résistent à la plupart des impacts et à la chaleur en se rigidifiant momentanément pour disperser l’énergie de l’attaque.

Armures Carapace

Réalisées à partir d’armaplast, de céramite ou d’autres matériaux hautement résistants, les armures carapace peuvent couvrir tout le corps ou juste certaines sections selon le niveau de protection souhaité. Elles sont toutefois lourdes, couvrent mal les articulations, mais offre une protection bien supérieure aux armures composites, pare-balles et primitives. Bien que l’armure carapace puisse être un signe de statut au sein des Forces Impériales ordinaires, elle offre une protection significativement inférieure à celle des Armures Énergétiques. Chez les Space Marine, seul les Scouts en portent, des plaques de carapace laissant une grande liberté de mouvement lors de leurs opérations clandestines, tandis que les Guerriers de Feu T’au préfèrent des armures complètes épaisses et articulées, avec des casques.

Armure Énergétique

« Béni soit ce blindage ; qu’il dévie la lame de mon ennemi et les balle des infidèles. »
- D’après les Rites de Préparation au Combat
L’armure présentée dans ce chapitre est la version Mk7, aussi connue sous le nom d’armure Aquila, mais il a existé d’autres modèles d’armures Space Marine au fil du temps.
L’Armure Mk10, dernier modèle d’Armure Énergétique.

Les Armure Énergétiques de l’Adeptus Astartes sont l’étalon idéal auquel on compare les autres protections impériales. Le spectacle des impressionnants guerriers de l’Empereur-Dieu dans leur harnachement de guerre a démoralisé plus d’une troupe ennemie, mettant fin au combat sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré. Pour la plupart, elles sont constituées de lourdes plaques de céramite, actionnées par des liasses de fibres électriques copiant et amplifiant les gestes du porteur, ce qui démultiplie sa force. Non seulement le modèle de l’Adeptus Astartes est le summum de la technologie des Armure Énergétiques, mais l’interface unique rendue possible par les implants des Space Marines garantit que leur armure réagisse avec une vitesse et une précision égale à celle de leur propre corps. En effet, le dernier organe implanté à un Space Marine est la Carapace Noire, une membrane sous-cutanée dotée de senseurs neuraux et de ports de connexion. Ils permettent de relier l’Armure Énergétique au système nerveux du porteur, afin qu’il puisse la contrôler par la pensée et la manipuler comme une extension de son propre corps. Sans la Carapace Noire, un Space Marine serait incapable d’utiliser une Armure Énergétique. Celle-ci est donc bel et bien un équipement distinctif d’un Frère de Bataille de l’Adeptus Astartes.

Il existe plusieurs modèles (notés Mk) d’Armures Énergétiques d’apparences variables. Certains modèles anciens sont souvent associés à des Chapitres en particulier, ou sont généralement portés par des gardes d’honneur ou des unités d’élite. Si chaque frère de bataille est responsable de l’entretien de son armure, dont les composants sont peut-être entrés au service de son chapitre des millénaires avant lui, les Armures Énergétiques sont également entretenues par des artificiers de talent qui ne sont pas des Space Marines, mais des serviteurs qui vouent leur vie au Chapitre. Les plus doués d’entre eux sont célébrés, et à juste titre, car leurs œuvres sont très prisées. Les pièces d’armures antiques sont très recherchées, car elles symbolisent à la fois l’histoire de leur Chapitre et les triomphes des héros qui les ont portées. Ces éléments protecteurs sont restaurés avec soin et gravés de nouveaux symboles, il est donc commun d’apercevoir des armures combinant des éléments de modèles variés, chaque cnémide et chaque gorgerin étant à lui seul porteur de faits d’armes glorieux.

Les Armure Énergétiques de l’Astartes contiennent de nombreux sous-systèmes complexes. C’est la synergie entre cette technologie avancée et la physiologie des space mannes qui rend un frère de bataille en Armure Énergétique si dangereux.

Endosser une Armure Énergétique est un rituel sacré, durant lequel on honore l’histoire et les exploits valeureux de l’esprit de la machine et où l’on prie pour ses faveurs dans les batailles à venir. Il faut 20 minutes pour mettre ou retirer une Armure Énergétique sans aide, et même avec plusieurs assistants, ce temps ne descend jamais en dessous de 5 minutes puisqu’il faut suivre les rites appropriés. Le casque d’une Armure Énergétique peut toutefois être mis ou retiré avec plus de facilité.

Historique de l’Armure Énergétique

Chaque Armure Énergétique est unique. Son histoire a été écrite au murs de nombreuses batailles et réparations, ajoutant au sien les états de service d’éléments provenant d’autres armures. Il n’est donc pas surprenant que leurs esprits de la machine développent de fortes personnalités au fil du temps.

Endommager une Armure Énergétique

Une fois qu’un frère de bataille a subi des dégâts que son armure n’a pas réussit à arrêter, elle n’est plus parfaitement hermétique. Une application de ciment de réparation suffit généralement pour la sceller de nouveau en attendant des réparations permanentes. Le générateur à fusion dans le dos de l’Armure Énergétique de l’Astartes peut fournir une énergie perpétuelle s’il est bien entretenu. Cependant, si cette unité venait à être endommagée, l’armure verrait ses capacités réduites ou tomberait finalement en panne. Une unité qui ne fournit plus assez d’énergie provoque des pannes dans les systèmes, ce qui diminue drastiquement les avantages apporté par ceux-ci. Dans le cas d’un arrêt électrique, l’armure s’éteint complètement et tout les avantages conférés par l’armure sont perdus. Le porteur doit en plus utiliser sa propre force pour se déplacer, celle-ci n’étant plus accompagné par les servomoteurs de l’armure.

Armure d’Artificier

Soigneusement entretenues et personnalisées pour chacun de ses respectés porteurs, les Armures d’Artificiers sont les plus rares des Armure Énergétiques. La technologie et les matériaux hyperdenses servant sa construction sont sans pareil dans tout l’Imperium. Chacune de ces armures est un chef-d’œuvre d’ingéniosité, uniquement accordée aux véritables héros d’un Chapitre, à l’exception des Techmarines œuvrant pour avoir les leurs. En plus des effets des Armure Énergétiques standard, les casques incluent une UIC. Certaines armures comprennent même des éléments plus inhabituels, comme le retissage de fibres automatisé, qui remplace le ciment de réparation pour colmater la plupart des brèches.

Des heures de travail dans les forges incandescentes des Space Marines sont nécessaires pour fabriquer Armure d’Artificier. Les filigranes, les gravures et les profils unique représentent la vision qui a conduit son fabricant dans sa tâche démesurée. Ses esprits de la machine grandissent en sagesse et en pouvoir.

Armure de Scout

Dans la plupart des chapitres du Codex, la première affectation des Space Marine se fait dans la 10e Compagnie, en tant que Scout. Les Scouts sont formés par un sergent expérimenté, qui prend le commandement de l’escouade et enseigne ce que c’est d’être un Space Marine. Durant cette période, les Scouts portent des armures plus légères et moins encombrantes que les Armure Énergétiques des frères de bataille initiés du chapitre. Cette armure est une version de l’armure carapace offrant une bonne protection tout en étant adaptée à la discrétion et la guérilla.

Armure Terminator

Il est rare qu’une Armure Énergétique n’apporte pas une protection suffisante à un guerrier, mais lorsque les conditions requièrent de sacrifier l’agilité pour une résistance accrue, les Space Marines ont recours aux Armures Terminator. Seuls les plus valeureux guerriers d’un Chapitre peuvent porter ces objets sacrés mus par de puissants servomoteurs.

L’Armure Tactique Dreadnought, plus communément appelée Armure Terminator, change un Space Marine en une force de destruction quasi irrésistible. Extrêmement rares, ce sont les formes de protection les plus efficaces des armureries Space Marine. Elles confèrent à un frère de bataille une puissance de feu digne d’un véhicule de combat. Les Armures Terminators ne sont déployées que lors des missions les plus dangereuses, et uniquement pour des vétérans s’étant montrés dignes de la Crux Terminatus, l’icône ornant l’épaule gauche de chacune de ces armures. Une armure Terminator contient tous les systèmes d’une armure énergétique Astartes standard, avec plusieurs améliorations. De meilleurs actionneurs et les systèmes de stabilisation permettent de manier les armes lourdes ou montées à une main. Les autosens sont intégrés dans un sensorium possédant les mêmes capacités qu’un auspex. Les lourdes couches de protection d’une Armure Terminator peuvent dévier les bombardements les plus lourds. De plus, la Crux Terminatus apposé sur leur épaulière est une protection capable de détourner les attaques des armes énergétiques, des Fuseurs et même les énergies néfastes du Warp.

L'Armure Tactique Dreadnought

L’Armure Énergétique des Space Marines a une longue et prestigieuse histoire, et ses origines sont antérieures à l’unification des populations de Terra par l’Empereur. Il ne subsiste quasiment aucune trace écrite de ce passé lointain, mais l’on estime que les premiers modèles d’Armures Énergétiques étaient portés par les techno-barbares qui combattaient aux côtés de l’Empereur alors qu’il se lançait à la conquête de Terra. Au fil du temps, ces Armures furent perfectionnées pour devenir les premiers avatars des Armures Énergétiques des Space Marines. Les cuirasses des Space Marines originels furent en effet développées à partir de ces Armures initiales, et la légende veut qu’elles fussent utilisées pendant toute la phase de conquête du système solaire par les armées de l’Empereur. Une fois le système solaire sécurisé, l’Empereur tourna son regard vers la galaxie. D’antiques archives de l’Adeptus Mechanicus indiquent que l’Empereur aurait préparé sa Grande Croisade bien avant la fin de l’Ère des Luttes. Un des points-clés de son plan était de fournir à ses armées de Space Marines un nouveau type d’Armure Énergétique, que les historiens ont depuis baptisé Armure de Croisade, ou Armure de Croisé. En parallèle, l’Empereur ordonna que soit lancé un programme pour développer un système offrant une protection encore supérieure à celle que pouvait fournir une Armure Énergétique.

Combinant les technologies des Armures Énergétiques et celles des exo-Armures employées par les équipages de vaisseaux spatiaux forcés de travailler dans des environnements hostiles, l’Armure Tactique Dreadnought fut conçue pour offrir aux Space Marines la meilleure protection possible. Ces exo-Armures étaient faites d’épaisses plaques de plastacier formant un véritable cocon blindé à même de résister à la force colossale de l’impact de micro-débris orbitaux. Il s’agissait du seul équipement en mesure de protéger les ouvriers travaillant sur le revêtement entourant les boucliers des réacteurs à plasma, où la pression est extrêmement élevée, ou dans l’atmosphère hautement corrosive des cuves des transports de produits chimiques. Ces qualités furent donc adaptées à un usage militaire pour rendre l’Armure Tactique Dreadnought invulnérable à la plupart des armes connues à l’époque.

Le développement de l’Armure Terminator comme fut rapidement baptisée l’Armure Tactique Dreadnought, était bien avancé lorsque débuta l’Hérésie d'Horus, et ces cuirasses étaient fort communes lorsque le Maître de Guerre félon passa à l’offensive. Selon les archives fragmentaires de l’Adeptus Mechanicus, l’Armure Terminator fut originellement conçue pour remplacer définitivement les autres modèles d’Armures Énergétiques. Cependant, comme le gigantesque conflit mettait à rude épreuve les ressources de l’Imperium, les Armures Terminator se firent de plus en plus rares en raison de la complexité de leur création et de leur entretien. De plus, au combat, leur masse les désavantageait par rapport aux guerriers équipés d’Armures Énergétiques plus légères et donc plus agiles.

Ce type d’Armure demeura extrêmement populaire, entre autres en raison de leur efficacité dans les combats en environnement confiné, comme lors d’actions d’abordage ou les combats urbains, où leur puissance de feu à courte portée faisait des ravages. Grâce à leur puissant blindage et à leur forme trapue, les Armures Terminator excellent encore à l’heure actuelle dans de telles situations. Protégée par d’épaisses plaques de céramite, l’Armure Terminator comprend un endosquelette et un réseau complexe de muscles synthétiques permettant au porteur de combattre efficacement au corps à corps, lorsque l’agilité est moins importante que la résistance.

La Crux Terminatus

Chaque Terminator porte sur son épaulière gauche un insigne en pierre dont on dit qu’il abrite un des fragments de l’Armure de l’Empereur. Durant l’Hérésie d Horus, l’Empereur en personne mena une attaque contre la barge de bataille du Maitre de Guerre. Au cours de la terrible bataille qui s’ensuivit, il se retrouva face au Primarque rebelle, qui le blessa grièvement avant de lui-même succomber. Après la défaite d’Horus, on raconte que l’Empereur ordonna que son Armure lui fut retirée pour être refondue, et que les fragments devinssent des insignes que tous les Terminator porteraient en récompense du rôle quels tinrent dans la défaite de l’ennemi. Cependant, si cela est vrai, chaque Armure Terminator ne peut en contenir qu’un minuscule fragment.

À l’instar des autres Armures Énergétiques, l’Armure Terminator possède sa propre source d’énergie indépendante et un système de survie, mais ceux-ci sont plus puissants et accordent une plus grande autonomie que sur les Armures classiques. Les Armures Terminator sont egalement équipées de balises de téléportation pour plus de précision. Divers systèmes de détection permettent au Space Marine d’avoir une conscience aiguë de son environnement aussi bien interne qu’externe. Ces augures analysent des données aussi variées que le niveau de radiations, la proximité d’entités biologiques ainsi que les fonctions vitales du porteur, exactement comme une Armure Énergétique traditionnelle, bien que d’autres systèmes sont exclusifs à l’Armure Terminator, comme un détecteur de mouvement et un analyseur de menaces potentielles. En outre, l’Armure est dot d’auto-senseurs et de systèmes de visée permettant au Space Marine de traiter chaque cible avec une efficacité optimale. Les membres d’une escouade Terminator sont reliés entre eux par un système vidéo, et chacun peut voir ce que voient ses frères de bataille. Toutes les Armures Terminator possèdent cette capacité, mais pour éviter toute confusion, seul le Sergent de l’escouade diffuse ces images.

Veterans Space Marines

La 1ère Compagnie d’un Chapitre, ou Compagnie de Vétérans, regroupe les plus valeureux et les plus aguerris des frères de bataille. Nombre de membres de la Première Compagnie d’un Chapitre ont atteint le grade de Sergent Vétéran au sein de leur compagnie d’origine avant d’y être intégrés, bien qu’il arrive que des Marines moins expérimentés soient acceptés dans ces rangs suite à des actes d’une bravoure exceptionnelle. Tous sont de puissants héros dont les actes font partie des légendes du Chapitre, et chaque Space Marine souhaite plus que tout rejoindre ces soldats d’élite. La première compagnie est invariablement la plus puissante d’un Chapitre, car un grand nombre des frères qui la composent ont été entraînés au port de l’Armure Terminator. Tous les Chapitres entretiennent un certain parc de ces Armures sacrées et elles font partie de leurs reliques les plus révérées.

Les escouades Terminator sont régulièrement employées lors d’abordages de vaisseaux ou dans tous les cas où les combats promettent d’être de sanglants corps à corps. Les Terminator disposent certes d’un armement à plus longue portée, mais ils sont avant tout taillés pour l’assaut. Au vu de leur rareté et de leur efficacité, les Armures Terminator que possède un Chapitre sont entretenues avec le plus grand soin. Leur conception antique, dont les secrets ont depuis longtemps été oubliés, ajoute encore à la déférence avec laquelle les traitent les Techmarines d’un Chapitre. Certains des plus vieux modèles ont été assemblés avant l’Hérésie d’Horus et même si l’Adeptus Mechanicus en fabrique encore, le taux de production est si bas en comparaison de la demande que chaque Chapitre conserve ses Armures dans la chapelle de la Première Compagnie avec ses plus précieux trésors. Seuls les guerriers de cette compagnie et quelques officiers triés sur le volet peuvent gagner le droit de porter ces artefacts sacrés. Un entraînement rigoureux est requis pour en exploiter tout le potentiel et un Space Marine en Armure Terminator se doit d’être un exemple pour tous ses frères de bataille, et ce en toute occasion.

Armement

La Crux Argentum

La Crux Terminatus peut être enrichie d’ornement supplementaires en récompense d’actes d’une bravoure exceptionnelle. La Crux Argentum est un de ces ornements. Il s’agit d’une insigne d’argent serti de pierres précieuses, qui récompense les combattants les plus zélés.

L’Armure Terminator dispose d’un arsenal varié, mais l’armement standard est compose d’un gantelet énergétique et d’un Fulgurant. Cette configuration permet au porteur d’engager l’ennemi à distance puis de lancer un assaut dévastateur grâce au gantelet énergétique. De nombreux Space Marines remplacent leur gantelet par un poing tronçonneur, afin de faciliter la découpe des écoutilles d’un vaisseau spatial. Au sein d’une escouade, il arrive qu’un Space Marine soit charge de fournir des tirs d’appui, son Armure se trouve alors équipée d’une arme lourde, dont le maniement est facilité par la musculature artificielle de l’Armure Terminator, plus puissante que celle de l’Armure Énergétique normale. Le redoutable canon d’assaut permet du littéralement cribler l’ennemi de projectiles de gros calibre, tandis que le lance-flamme lourd sera favorisé dans les environnements confinés ou pour éliminer des cibles en formation serrée. Enfin le lance missiles Cyclone permet de détruire des cibles lourdement protégées.

Certaine escouades sont quant à elles spécifiquement équipée pour le corps à corps, sans aucune arme de tir. Elles sont alors généralement téléportées au cœur des combats, là ou l’ennemi ne peut recourir à sa puissance de feu. Les configurations d’armes principales sont les paires de griffes éclair, ou le marteau tonnerre et le bouclier tempête.

Déploiement

Contrairement aux Space Marines en Armure Énergétique, les Terminator sont massifs et se meuvent avec lenteur. Il a donc fallu élaborer des méthodes particulières pour qu’ils atteignent les lignes ennemies en effectifs suffisants pour avoir un impact significatif sur le déroulement de la bataille. Ainsi, les Terminator Space Mannes peuvent se déployer par téléportation, qui demeure en dépit de sa précision pour le moins aléatoire un des moyens les plus efficaces d’envoyer des guerriers au cœur des combats. La téléportation met en œuvre des technologies à moitié oubliées et de nombreux Chapitres, dont les Space Wolves, s’en méfient au plus haut point. Ces Chapitres ont alors recours au célèbre Land Raider.

Ce char d’assaut, sans nul doute le tank plus puissant dont dispose l’Adeptus Astartes, est capable d’encaisser sans ciller un tir d’obusier. Ce véhicule est idéal pour transporter une escouade Terminator à travers les champs de bataille les plus dangereux de la galaxie, sa rampe d’assaut frontale permettant par ailleurs de lancer des charges dévastatrices.

Le Frère-Sergent Egil des Space Wolves se replia derrière la carcasse fumante d’un Land Raider et engagea un nouveau chargeur dans son Bolter. Les derniers membres de sa meute de Griffes Sanglantes, couverts de sang et épuisés, étaient dispersés dans le bâtiment dévasté. Malgré l’effet filtrant des capteurs sensoriels de son armure, le tumulte de la bataille restait assourdissant.

Il se risqua à sortir la tête de derrière l’épave : d’épais et étouffante nuages de cendres tombaient d’un ciel meurtri et la cité entière était en flammes. Les explosions massives et le rugissement de l’artillerie couvraient tout autre bruit, et même ses sens aiguisés ne lui étaient d’aucun secours.

Egil fit brusquement volte-face en levant son arme lorsqu’il entendit un bruit de pas massifs qui approchaient derrière lui. La silhouette imposante de Frère Kaarlson, le Garde Loup engoncé dans son Armure Terminator, apparut au milieu des ruines. Egil baissa le bras.

« Sergent, rassemblez vos hommes. Nous allons massacrer ces traitres, » dit le Garde Loup de sa voix grondante.

Malgré les parasites des communicateurs et le vacarme environnant, une pointe d’excitation bestiale perçait sous les propos de Kaarlson.

Egil acquiesça et fit passer l’ordre à ses hommes, dont les messages de réponse firent passer les runes de son indicateur visuel au vert.

Tandis qu’il réarmait son Bolter, un impact soudain fit trembler le sol. Le même choc agita une seconde fois les alentours, et Egil leva les yeux vers une ombre immense qui les dominait de toute sa hauteur. Tel une énorme créature de saga, un Titan Night Gaunt avait émergé de la fumée et sa forme noire se détachait sur le rouge du ciel. Le gigantesque engin de guerre était entouré par les explosions des tirs impériaux qui s’écrasaient contre ses boucliers, mais l’énorme machine les ignorait et leva à nouveau une de ses jambes immenses dans un grincement parfaitement audible de vérins hydrauliques. Le pied du Titan percuta un bâtiment au moment même ou Egil réalisait avec horreur l’endroit où il allait se poser.

« Tout le monde debout ! Allez ! » hurla-t-il en enclenchant son réacteur dorsal, alors que l’ombre du pied du Titan descendait sur eux.

Egil s’éleva dans les airs sans prêter attention au crépitement des tirs qui l’entourait et se dirigea vers le couvert d’un bunker dévasté. Son atterrissage précipité le fit tomber au milieu des débris dans un juron, et il se retourna à temps pour voir Kaarlson avancer lentement eu milieu des ruines.

Alors qu’il criait son nom, le pied massif du Titan fracassa le bâtiment et s’abattit de tout son poids sur le Garde Loup. Egil couvrit sa tête lorsque l’autre pied du Titan passa au dessus de lui dans une pluie de poussière et de débris.

En hurlant de rage, il vida ses munitions en direction du monstre de métal qui continuait d’avancer sans se soucier du grand guerrier qu’il venait d’écraser.

Egil rechargea une fois de plus son arme, obnubilé par la vengeance. Il releva les yeux en direction de l’édifice dévasté et à son grand étonnement, se rendit compte que quelque chose bougeait dans les décombres. Kaarlson se libérait de son carcan de débris en poussant sur le côte d’énormes pinces d’acier et de béton. L’Armure Terminator avait été déchirée en une dizaine d’endroits différents et sa surface était par endroits tachée de rouge, mais Kaarlson était encore vivant. Le Garde Loup rejoignit Egil dans les ruina du bunker et dit d’une voix posée :

« Ne m’obligez pas a me répéter, Sergent. Rassemblez vos hommes. Nous avons déjà assez perdu de temps. Je vous rappelle que nous avons une bataille a gagner ! »

Champs de Force

Les Armure Énergétiques sont faites de céramique et d’adamantium de la meilleure qualité, les matériaux les plus solides que l’Imperium puisse produire, mais en dépit de l’indéniable avantage offert par une armure, toutes les situations auxquels se trouvent confrontés les combattants du 41e millénaire ne permettent pas nécessairement le port de tenues de combat lourdes. De plus, il existe nombre d’armes susceptibles de traverser même les plus épais blindages : les griffes acérées de certains Xenos et les assauts de leurs armes perverses exigent de meilleures défenses que ce qu’une armure peut fournir. Dans ces situations, l’Adeptus Astartes emploie des champs de force, dont la protection est d’un tout autre niveau. Conçus pour dévier les attaques au lieu de les absorber, ils peuvent encaisser les coups des armes les plus puissantes.

Les projecteurs de champs de force sont souvent des engins de taille relativement réduite, que l’on peut facilement insérer dans des armures, des boucliers ou des armes. La technologie nécessaire pour émettre de si puissantes énergies à partir de si petits engins est un secret bien gardé de l’Adeptus Mechanicus. Quasiment tous les champs de force sont âgés de plusieurs siècles, souvent plus, et il est extrêmement difficile pour les Technoprêtres d’en créer de nouveaux. Par conséquent, ils ne sont attribués qu’aux plus valeureux héros de l’Imperium, les officiers de la Garde Impériale, de l’Adeptus Astartes, aux Maîtres de Chapitres et aux plus anciens membres des saints Ordos, qui ont la chance d’avoir une bonne part de ces précieuses machines, et dont ils contrôlent le déploiement avec prudence.

Bouclier de Combat

Un bouclier de combat est un compromis entre la flexibilité et la défense. Sa taille réduite le prive de la puissance et de la protection physique du Bouclier Tempête. En contrepartie, il laisse la main libre. Un bouclier de combat s’attache au bras, fournissant un outil de parade ainsi qu’un petit champ de force.

Bouclier Tempête

Grands et lourds, les boucliers tempêtes abritant une quantité impressionnante de circuits générateurs de champs sous d’épais blindages. Son champ énergétique écarte les balles et les explosions à distance, tandis que le bouclier physique protège contre les attaques de corps à corps.

Champ Réfracteur

Les générateurs de champs réfracteurs sont en service auprès des agents impériaux très estimés et de haut rang, quelle que soit leur affiliation. De la raille d’un chargeur de pistolet, ils gérérent un champ de force qui disperse l’énergie des attaques sur la totalité du champ. Ils sont repérables une fois activés car leur porteur est alors entouré d’un globe légèrement luminescent, ce qui les rend facilement repérable la nuit ou dans des zones faiblement éclairées.

Halo de Fer

Excessivement rare, cet équipement est réservé aux frères de bataille dont la valeur a été éprouvée à maintes reprises à l’occasion de faits exceptionnels. Le Halo de Fer est autant une marque de vaillance qu’une protection, un fait à ne pas négliger. Ces engins irradient un champ énergétique presque aussi puissant que celui d’un Bouclier Tempête, alors que leur construction, celle d’une auréole couronnant la tête de son porteur, lui laisse les mains libres pour se battre.

Rosarius

Plus qu’un simple projecteur de champ de force, le Rosarius est une véritable icône du Credo Impérial. On en confie parfois à d’importants membres de l’Ecclesiarchie. Un Rosarius est une croix pâtée et carrée stylisée, faite d’adamantium ou d’un autre métal durable, et arborant un joyau ou le symbole de l’Ecclésiarchie en son centre. Il est porté autour du cou ou du poignet, accroché à un chapelet de prière ou à une lanière de tissu. Un Rosarius ne crée pas la même aura luminescente que celle d’un champ réfracteur. Cependant, ils convertissent une partie de l’énergie reçue en lumière, ce qui fait que des flashs lumineux et des étincelles naissent des impacts qu’ils endurent. Il s’agit aussi d’icônes religieuses, ils ne supportent donc pas le contact d’un des ennemis impies de l’humanité.

Sources

  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Livre de règles
  • Index Astartes du White Dwarf N°132 (avril 2005)