Armures de l'Imperium

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Armure Terminator)

Armures[modifier]

« Bien sûr que l’Empereur nous protège. C’est juste qu’Il me protège mieux quand je porte mon Armure Carapace complète. »
- Elron Zaph, Chasseur de Primes assermenté.
Les Vêtements dans l’Imperium

Voici quelques exemples du genre de tenues vestimentaires que l’on peut trouver sur les mondes de l’Imperium :

  • Haillons : De nombreux individus de l’Imperium n’ont d’autre choix que de se vêtir des lambeaux de matière qu’ils trouvent. Ce genre de guenilles donne fréquemment l’impression que la personne est habillée d’ordures cousues entre elles.
  • Combinaison de Travail : Souvent jetable et faite de l’étoffe abondante et bon marché à disposition, la combinaison de travail est la tenue vestimentaire standard sur de nombreux mondes. De la même façon qu’une combinaison moulante est supposée répondre aux rigueurs parfois extrêmes d’un travail d’agent impérial, la combinaison de travail correspond aux besoins stricts du citoyen moyen.
  • Combinaison Moulante : Les agents qualifiés et les adeptes remplissant des fonctions physiques portent souvent ces tenues, pouvant aller des simples justaucorps caoutchoutés à ceux faits de matériaux améliorés et incluant des circuits de refroidissement complets. Tous sont cependant conçus pour le confort et la liberté de mouvement.
  • Robes Flottantes : Signe ostentatoire d’opulence, les robes flottantes sont taillées dans une étoffe plus légère que l’air, qui paraît se gonfler et fluctuer au gré des mouvements de celui ou celle qui la porte. Très peu commodes mais impressionnants à regarder, de tels vêtements sont généralement réservés à ceux dont la tâche se résume au paraître.

Au 41e Millénaire, l’Humanité doit non seulement se méfier des Xenos, mais également des traîtres et des conflits qui la sapent de l’intérieur. Étant donné le nombre d’armes disponibles et leur dangerosité, il n’est guère surprenant que les armures individuelles et les champs d’énergie déflecteurs soient eux aussi très répandus. Si les Space Marines peuvent compter sur différents modèles d’Armure Énergétiques destinées à leur seul usage, les simples citoyens Impériaux doivent se contenter de protections bien moins avancées. La plupart des personnages civils importants portent une forme ou une autre de protection lorsqu’ils sortent en public, et certains des plus paranoïaques (certains diront des plus prudents) la gardent dans leur vie privée. Le personnel militaire et les agents impériaux sont toujours dotés de protections, allant du simple capitonnage bon marché à l’armure sophistiquée conçue pour résister à presque n’importe quelle attaque.

Armure Primitive[modifier]

Les Armures Primitives sont la norme sur de nombreuses planètes féodales ou sauvages, dans les niveaux inférieurs de certaines Ruches où la technologie est peu fiable ou trop chère, ainsi que sur beaucoup de mondes Xenos. À ce niveau, les protections sont souvent faites de matériaux élémentaires, en cuir animal renforcé, en plaques métalliques, en cote de mailles, en métaux souples ou une combinaison de ces méthodes rudimentaires ou d’autres du même acabit. Les Armures Primitives parviennent mieux à protéger du tranchant d’une lame que des balles.

Armure en Flexacier[modifier]

Les Armures en Flexacier prennent la forme d’un maillage métallique qui accompagne parfaitement les gestes de l’utilisateur. La plupart de ces armures sont des reliques vieilles de plusieurs siècles. Les techniques de travail de ce matériau sont rarement connues, y compris auprès des hauts Magos du Mechanicus, si bien que de nombreux utilisateurs doivent matelasser l’intérieur de leur armure pour l’adapter à leurs mensurations, car il est quasiment impossible d’en trouver une à sa taille.

Armure Thermique "Givre"[modifier]

Le matériel de protection thermique (souvent qualifié d’Armures de Givre) fut initialement conçu pour travailler dans les environnements très chauds, qu’il s’agisse de planètes intérieures ou d’échangeurs de réacteur. Il n’offre pas plus de protection qu’un manteau pare-balles léger, mais réduit considérablement les effets de la chaleur. Mêlant des tissus ignifugés et des conducteurs thermiques, ces armures annulent quasiment les effets des températures très élevées et sont très appréciées au contact, notamment lorsque l’utilisateur sait qu’il aura affaire à un Lance-Flammes ou une arme défensive similaire. Les Armures de Givre s’accompagnent d’un respirateur protégeant des flammes et des inhalations de fumée.

Armure Pare-Balles[modifier]

Relativement légère et économique à produire, l’Armure Pare-Balles est l’un des types d’armure les plus courants de la galaxie, protégeant d’innombrables factions humaines et espèces Xenos. C’est également une dotation standard pour les millions de Gardes Impériaux ajoutant leurs noms aux monuments aux morts. Constituées de plusieurs couches superposées de matériaux à haute capacité d’absorption, les Armures Pare-Balles sont efficaces contre les armes de petit calibre, le shrapnel et le souffle des explosions. Nombre d’ennemis de l’Humanité possèdent des armes redoutées assez puissantes pour totalement ignorer les Armures Pare-Balles, mais quand un Garde Impérial découvre cette terreur abjecte absente de son manuel, il ne vit généralement pas assez longtemps pour prévenir ses camarades.

Armure Composite[modifier]

Une Carapace de Commando d’Élite Kasrkin Modèle Cadien.
De conception, et parfois de facture Xenos, les Armures Composites sont constituées de milliers de cellules de thermoplast tissées entre elles. Très légères, elles résistent à la plupart des impacts et à la chaleur en se rigidifiant momentanément pour disperser l’énergie de l’attaque.

Armure Carapace[modifier]

Réalisées à partir d’armaplast, de céramite ou d’autres matériaux hautement résistants, les Armures Carapace peuvent couvrir tout le corps ou juste certaines sections selon le niveau de protection souhaité. Elles sont toutefois lourdes, couvrent mal les articulations, mais offre une protection bien supérieure aux Armures Composites, Pare-Balles et Primitives. Bien que l’Armure Carapace puisse être un signe de statut au sein des Forces Impériales ordinaires, elle offre une protection significativement inférieure à celle des Armures Énergétiques. Chez les Space Marines, seul les Scouts en portent, des plaques de carapace laissant une grande liberté de mouvement lors de leurs opérations clandestines, tandis que les Guerriers de Feu T'au préfèrent des armures complètes épaisses et articulées, avec des casques.

Carapace d'Hospitalière[modifier]

Fréquemment déployées dans les zones de combat, les Sœurs Hospitalières ont besoin de protections plus lourdes que celles des autres Ordres Non-Militants de l’Adepta Sororitas. Plus d’un Garde Impérial ou Acolyte de l’Inquisition a ressenti un intense soulagement à la vue des armures caractéristiques de ces anges de miséricorde envoyés par l’Empereur. En plus de conférer une protection, ces ensembles capuchonnés sont souvent imprégnés d’encens et enduits d’onguents, tandis que le reste de l’armure est scellé et traité spécialement pour faire face aux toxines. Le heaume inclut un Recycleur.

Carapace de Commando d'Élite Kasrkin Modèle Cadien[modifier]

Le Departmento Munitorum a depuis longtemps adopté la Carapace modèle Cadien comme tenue standard de ses commandos d’élite, estimant que l’usage d’un modèle propre à un des Mondes-Forteresses les plus importants de l’Imperium est un message très fort. Les commandos d’élite sont des combattants aguerris et capables d’accomplir des missions incroyablement diversifiées, et leur armure se doit donc d’être très adaptable.

La Carapace "Kasrkin" est conçue pour être portée comme une tenue complète. Elle intègre une unité Auspex avec indicateur de poignet et des points d’attache pour Grav-Chute. Le heaume de la Carapace est équipé d’un respirateur, de photoverres, d’un microvox crypté, et d’un clip sur le côté permettant le port d’une lampe ou d’une caméra vidéo. Ces systèmes sont alimentés par une petite cellule énergétique (équivalente en taille et en coût à la cellule énergétique d’un Fusil Laser) qui nécessite d’être remplacée après une semaine d’utilisation en continue.

Carapace de Juge Modèle Hydraphur[modifier]

L’armure noir mat et rouge vif des membres de l’Arbites est aussi distinctive qu’intimidante, et l’armure des Juges l’est encore plus. L’armure d’un Juge est conçue de manière à refléter l’autorité de la Lex Imperialis et à terroriser les criminels et les rebelles. Elle est faite sur le modèle de la Carapace Arbites, mais elle intègre une cape et un heaume surmonté d’un massif aigle doré.

L’Armure Carapace de Juge dispose d’un heaume équipé d’un microvox crypté, de photoverres de bonne qualité, d’un amplificateur vocal (permettant à son utilisateur d’amplifier sa voix jusqu’à un niveau presque assourdissant). Il est aussi possible d’accrocher une lampe aux épaulières. Ces systèmes sont alimentés par une petite cellule énergétique (équivalente en taille et en coût à la cellule énergétique d’un Fusil Laser) qui nécessite d’être remplacée après une semaine d’utilisation en continue.

Armure Énergétique[modifier]

C’est lourd mais ça protège mieux que les armures des Stormtroopers de Star Wars au moins.
« Béni soit ce blindage ; qu’il dévie la lame de mon ennemi et les balles des infidèles. »
- D’après les Rites de Préparation au Combat.

Les Armure Énergétiques de l’Adeptus Astartes sont l’étalon idéal auquel on compare les autres protections impériales. Le spectacle des impressionnants guerriers de l’Empereur-Dieu dans leur harnachement de guerre a démoralisé plus d’une troupe ennemie, mettant fin au combat sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré. Pour la plupart, elles sont constituées de lourdes plaques de céramite, actionnées par des liasses de fibres électriques copiant et amplifiant les gestes du porteur, ce qui démultiplie sa force. Non seulement le modèle de l’Adeptus Astartes est le summum de la technologie des Armures Énergétiques, mais l’interface unique rendue possible par les implants des Space Marines garantit que leur armure réagisse avec une vitesse et une précision égale à celle de leur propre corps. En effet, le dernier organe implanté à un Space Marine est la Carapace Noire, une membrane sous-cutanée dotée de senseurs neuraux et de ports de connexion. Ils permettent de relier l’Armure Énergétique au système nerveux du porteur, afin qu’il puisse la contrôler par la pensée et la manipuler comme une extension de son propre corps. Sans la Carapace Noire, un Space Marine serait incapable d’utiliser une Armure Énergétique. Celle-ci est donc bel et bien un équipement distinctif d’un Frère de Bataille de l’Adeptus Astartes.

Il existe plusieurs modèles (notés Mk) d’Armures Énergétiques d’apparences variables. Certains modèles anciens sont souvent associés à des Chapitres en particulier, ou sont généralement portés par des gardes d’honneur ou des unités d’élite. Si chaque Frère de Bataille est responsable de l’entretien de son armure, dont les composants sont peut-être entrés au service de son Chapitre des millénaires avant lui, les Armures Énergétiques sont également entretenues par des Artificiers de talent qui ne sont pas des Space Marines, mais des serviteurs qui vouent leur vie au Chapitre. Les plus doués d’entre eux sont célébrés, et à juste titre, car leurs œuvres sont très prisées. Les pièces d’armures antiques sont très recherchées, car elles symbolisent à la fois l’histoire de leur Chapitre et les triomphes des héros qui les ont portées. Ces éléments protecteurs sont restaurés avec soin et gravés de nouveaux symboles, il est donc commun d’apercevoir des armures combinant des éléments de modèles variés, chaque cnémide et chaque gorgerin étant à lui seul porteur de faits d’armes glorieux.

Les Armures Énergétiques de l’Astartes contiennent de nombreux sous-systèmes complexes. C’est la synergie entre cette technologie avancée et la physiologie des Space Marines qui rend un Frère de Bataille en Armure Énergétique si dangereux.

  • Plates de Céramite : un ensemble de protections couvrant tout le corps de son utilisateur
  • Force Accrue : le Frère de Bataille doté de cet équipement voit sa force décuplée.
Un Frère de Bataille s’équipe d’une interface unique qui le relie entre son Armure Énergétique et ses implants.
  • Autosens : le Space Marine est capable de voir dans l’obscurité tout en voyant ses sens classiques être améliorés. Le filtrage des entrées sensorielles confère également l’immunité contre les grenades photoniques et incapacitantes. De plus, les autosens permettent d’effectuer des actions ciblées avec plus de facilités. Notez que ces avantages ne s’appliquent que lorsque le Space Marine porte son casque, et qu’ils se cumulent avec ceux des implants Oreille de Lyman et Occulobe.
  • Générateur d’Atmosphère à Branchies Osmotiques : avec son casque, l’armure est parfaitement étanche et peut maintenir une réserve d’oxygène respirable aussi longtemps qu’elle dispose d’énergie.
  • Biomoniteur et Injecteurs : si le cogitateur interne détecte un problème dans les signes vitaux du porteur, il peut administrer des antidouleurs, des stims de combat et des antitoxines.
  • Vox-links : sert de vox standard et de canal pour des transmissions de données plus sophistiquées accessibles à l’armure ou à son porteur. Le flux du biomoniteur peut également être transmis par ce lien, afin que les membres d’une escouade surveillent les signes vitaux de leurs coéquipiers.
  • Semelles Magnétiques : peuvent être activées pour devenir l’équivalent de bottes magnétiques.
  • Recyclage des Nutriments : les fibres de l’armure capturent et purifient les déchets corporels, qu’elle convertit en une solution de nutriments, puis réinjecte dans le corps par intraveineuse. Grâce à cela, un Frère de Bataille peut survivre longtemps sans manger normalement (mais pas infiniment).
  • Suppression du Recul : permet d’utiliser des armes de base à une main. Toutefois, les armes à distance n’appartenant pas à la catégorie des pistolets ne peuvent toujours pas être utilisées au corps à corps.
  • Géant parmi les Hommes : un Space Marine en Armure Énergétique est d’une taille véritablement inhabituelle, ce qui lui permet de se mouvoir de manière plus ample sans pour autant être plus aisément atteignable par une quelconque attaque (grâce à la Carapace Noire). Hélas, toute dissimulation ou déplacement silencieux est rendu impossible de par ce gigantisme surhumain.
  • Dextérité Limitée : les gantelets offrent une bonne protection, mais ils ne sont pas idéaux pour les manipulations fines. Ainsi, à moins d’employer un équipement spécifique, les Space Marines restent incapables de réaliser aisément des manœuvres fines avec leurs mains. De même, les armes autres que celles destinées à l’Astartes sont trop petites pour qu’un Frère de Bataille puisse les manier avec ses gantelets.

Endosser une Armure Énergétique est un rituel sacré, durant lequel on honore l’histoire et les exploits valeureux de l’Esprit de la Machine et où l’on prie pour ses faveurs dans les batailles à venir. Il faut 20 minutes pour mettre ou retirer une Armure Énergétique sans aide, et même avec plusieurs assistants, ce temps ne descend jamais en dessous de 5 minutes puisqu’il faut suivre les rites appropriés. Le casque d’une Armure Énergétique peut toutefois être mis ou retiré avec plus de facilité.

Taille et Poids[modifier]

Lorsqu’il porte son Armure Énergétique, un Space Marine non armée mesure typiquement aux alentours de 2m10 et pèse entre 500kg et une tonne. Cela reste une moyenne mais en général, les Adeptus Astartes ne varient pas trop en poids ou en taille.

Endommager une Armure Énergétique[modifier]

Les différents modèles d’Armures Space Marines au fil du temps.
Une fois qu’un Frère de Bataille a subi des dégâts que son armure n’a pas réussit à arrêter, elle n’est plus parfaitement hermétique. Une application de ciment de réparation suffit généralement pour la sceller de nouveau en attendant des réparations permanentes. Le générateur à fusion dans le dos de l’Armure Énergétique de l’Astartes peut fournir une énergie perpétuelle s’il est bien entretenu. Cependant, si cette unité venait à être endommagée, l’armure verrait ses capacités réduites ou tomberait finalement en panne. Une unité qui ne fournit plus assez d’énergie provoque des pannes dans les systèmes, ce qui diminue drastiquement les avantages apporté par ceux-ci. Dans le cas d’un arrêt électrique, l’armure s’éteint complètement et tout les avantages conférés par l’armure sont perdus. Le porteur doit en plus utiliser sa propre force pour se déplacer, celle-ci n’étant plus accompagné par les servomoteurs de l’armure.

Historique de l'Armure Énergétique[modifier]

Chaque Armure Énergétique est unique. Son histoire a été écrite au murs de nombreuses batailles et réparations, ajoutant au sien les états de service d’éléments provenant d’autres armures. Il n’est donc pas surprenant que leurs Esprits de la Machine développent de fortes personnalités au fil du temps.

La plupart des humains qui ont un contact avec les Space Marines connaissent et reconnaissent assez facilement les types d’armures les plus courantes. Cependant, il existe d’autres types plus anciens qui sont toujours en service aujourd’hui et qui sont très différents dans leur conception. Certains Chapitres Space Marines n’utilisent qu’un seul type d’armure alors que d’autres en utilisent plusieurs.

De nombreuses variantes plus anciennes ont des associations spéciales pour des Chapitres particuliers et peuvent être portées par les gardes de cérémonie ou par des unités d’élite par exemple. D’autres Chapitres Space Marines sont moins formels dans l’utilisation des armures, mélangeant divers types dans leurs unités de combat avec peu ou pas de souci de conformité. Le degré d’uniformité au sein d’un Chapitre Space Marine varie beaucoup d’un Chapitre à l’autre et est souvent déterminé par des précédents historiques ou par la tradition.

L’évolution initiale des Space Marines et de leur armure s’est produite pendant la longue période d’isolement de Terra, période qui a précédé l’avènement de l’Imperium et qui a été connue plus tard sous le nom de l’Ère des Luttes.

C’est dans ce contexte de guerre techno-barbare que les premiers Space Marines ont été créés et que le premier type d’armure Space Marine fut développé.[1]

Mark 1[modifier]

La Mark 1.
Il ne s’agissait pas vraiment d’une armure étanche et elle n’offrait aucune protection atmosphérique ou moyen de survie - tout cela étant inutile alors que les combats se limitaient à Terra. Le casque et le panache supérieur étaient assez spécifiques, mais ces premières armures étaient fabriquées sur une base entièrement locale et leur conception exacte était souvent une question de goût personnel. La partie principale de l’armure était l’énorme torse motorisé qui entourait la poitrine et les bras. Sous la plaque du poitrail blindée, des câbles d’énergie enroulés transmettaient l’énergie aux bras, multipliant ainsi par trois ou quatre les capacités de combat du porteur. Pendant cette période, la plupart des affrontements consistaient en des combats rapprochés, les guerriers préférant s’agripper les uns aux autres plutôt que d’utiliser des armes à longue portée - la puissance du poitrail et des bras d’un guerrier était donc d’une importance capitale.

Les jambes du guerrier n’étaient pas protégés, mais enfermées dans une culasse très résistante. Le guerrier portait des cretons et des bottes blindés. Ces dernières n’étaient pas du tout standardisées, mais étaient portées par de nombreux guerriers mieux équipés et étaient courantes chez les Guerriers Tonnerre. Le guerrier portait un sac à dos qui alimentait sa combinaison en énergie - la majeure partie de son volume était absorbée par un mécanisme de refroidissement destiné à empêcher la surchauffe du moteur.

Les guerriers ainsi équipés ont combattu pendant toutes les guerres de l’Empereur sur Terra, mais aussi sur la Luna et sur Mars qui ont des atmosphères de type terrestre. Il est peu probable de voir des Armures Mark 1 sur le champ de bataille du 41e Millénaire, mais les gardes de cérémonie sont parfois équipées de cette manière.[2]

Mark 2[modifier]

La Mark 2.
Une fois le Système Sol sécurisé et le processus de reconstruction tenu fermement en main, la conquête galactique pouvait commencer. Avant même la fin des tempêtes et de l’Ère des Luttes, l'Empereur avait commencé à prendre des dispositions pour Sa Grande Croisade. Une partie de ces plans comprenait le rééquipement des nouvelles armées de Space Marines avec une armure de combat beaucoup plus sophistiquée.

Grâce à sa technologie de pointe, la planète Mars, nouvellement intégrée, est devenue le centre du développement des arsenaux. De nouveaux types d’armures furent produits en grand nombre dans les usines martiennes sous la direction du Mechanicum, l’organisation des Technoprêtres qui régnait sur Mars au nom de l’Empereur. Cela a permis de ré-équiper l’ensemble des corps Space Marines.

Le nouveau type d’Armure de Croisade devint rapidement connu sous le nom d’Armure Mark 2, tandis que l’ancien devenait rétrospectivement la Mark 1. L’armure était totalement hermétique et autonome, et convenait donc aux combats sur les mondes extraterrestres ainsi que dans l’espace lointain. Elle était disposée en plaques articulées en forme d’arceau pour faciliter les mouvements et celles-ci couvraient à présent les jambes ainsi que la poitrine. Un câblage d’énergie supplémentaire fut rajouté pour faire fonctionner l’armure au niveau des jambes tandis que la poitrine était étanche grâce à des plaques blindées. L’ancienne armure avait délibérément placé ces câbles à l’extérieur pour aider à garder l’armure au frais, mais les refroidisseurs plus efficaces de la Mark 2 ont supprimé cette nécessité.

Le paquetage au dos conservait l’ancienne forme mais était maintenant beaucoup plus efficace et contenait tout l’équipement supplémentaire nécessaire pour maintenir le système de survie, le recyclage, la récupération des fluides et les diverses fonctions médicales automatiques qui sont restées communes aux armures Space Marines depuis lors.

Le casque était maintenant amélioré avec des dispositifs sensoriels automatiques développés dans les ateliers martiens. Il s’agissait de capteurs extérieurs qui recueillaient les stimuli visuels et sonores de l’environnement immédiat - fonctionnant efficacement comme des yeux et des oreilles. Les informations ainsi recueillies étaient traitées par un serveur informatique puis transmises directement dans l’esprit du porteur par un connecteur neural. Le résultat pratique pour le porteur est qu’il semblait voir et entendre tout à fait normalement, mais il pouvait également apercevoir la lumière infrarouge et ultraviolette, et entendre une gamme plus large de fréquences sonores. Le porteur était également en mesure d’améliorer de manière sélective une image visuelle ou un son s’il le souhaitait.

S’il était exposé à des lumières aveuglantes ou à des bruits assourdissants, le processeur de l’ordinateur agissait comme une soupape de sécurité et amortissait les stimuli, ce qui évitait de blesser le Space Marine.

Ce type d’armure fut utilisé tout au long de la Grande Croisade. Beaucoup soutiennent que c’est la plus efficace de toutes les armures Space Marines, bien que ses plaques qui se chevauchent étaient notoirement connus pour être difficiles à réparer. Des exemples réels de cette armure, largement raccommodée et soigneusement entretenue, sont encore utilisés en petit nombre par de nombreux Chapitres Space Marines.[3]

Mark 3[modifier]

La Mark 3.
La variante qu’est l’Armure Mark 3 date des guerres intergalactiques entre les forces de l’Empereur et les habitants des mondes proches du noyau galactique, qui comprenait de nombreuses planètes Squats, qui n’étaient pas toutes entièrement satisfaites de se retrouver objet d’une reconquête galactique ; l’Armure Mark 3 n’a jamais été destinée à remplacer la Mark 2, mais était censée fournir un type de blindage lourd optionnel adapté aux combats à bord des vaisseaux spatiaux et dans les complexes de tunnels. Les lourdes pertes subies lors des premières batailles avaient montré la nécessité d’une telle armure. La Mark 3 a donc mis l’accent sur la protection frontale, tandis que les plaques de blindage arrière ont été allégées pour compenser. Ce blindage était considéré comme idéal lorsque la couverture était minimale et que le combat était une question d’assaut frontal.

L’armure en elle-même est une Mark 2 hautement modifiée avec l’ajout de plaques de blindage fixes sur le corps et les membres et un nouveau casque lourdement blindé. Les plaques inclinées de ce casque étaient destinées à dévier les tirs vers la gauche et la droite, et devaient inspirer les designs des casques Mark 4 et 6. Aucune force Space Marine n’a jamais été équipée uniquement avec ce type d’armure, bien que de nombreux Chapitres modernes utilisent encore l’Armure Mark 3 pour les abordages et les combats dans les tunnels.

Bien qu’elle réponde à un besoin spécifique, l’Armure Mark 3 est trop maladroite et inconfortable pour un usage quotidien. Étant la plus brutale visuellement de toutes les armures des Marines, elle est parfois utilisée comme uniforme de base pour les cérémonies. L’Armure Mark 3 est parfois appelée l’Armure de Fer ou Armorum Ferrum en reconnaissance de sa grande endurance.[4]

Mark 4[modifier]

La Mark 4.
La Grande Croisade a duré environ 200 ans, à la fin desquels s’est produite une période de consolidation politique. Les Space Marines étaient désormais disséminés dans toute la galaxie, beaucoup servant de garnison plutôt que d’armée de campagne, et leur taille fut réduit pour refléter ce nouveau rôle. Une grande partie de leur équipement s’épuisait rapidement, y compris les anciennes Armures Mark 2 et 3 produites sur Mars

Alors que certains Chapitres Space Marines ont choisi de continuer la production et la maintenance locales, les Forges martiennes du Mechanicum se sont mises à produire une nouvelle variante qui devait être la Mark 4 ou Armure Maximus.

Le principal changement consista à abandonner les plaques juxtaposées séparées au profit de plus grandes enveloppes de blindages impénétrables incorporant les joints flexibles développés à l’origine pour la Mark 3. Le résultat n’a été qu’une mobilité légèrement moindre que la version précédente mais considérablement plus facile à produire et à entretenir. Les secrets techniques découverts sur les mondes nouvellement conquis permirent aux Martiens de développer un blindage plus efficace, améliorant la qualité de la protection et réduire le poids de l’armure en même temps. L’amélioration de l’Armure Énergétique a permis de déplacer en toute sécurité le bras principal et la poitrail à l’extérieur de l’armure, tandis que l’utilisation de nouveaux matériaux a également permis de réduire la taille et le nombre de câbles.

Le casque était d’un type entièrement nouveau, la forme de base s’inspirant de la face avant de la Mark 3. Dans les anciennes armures, le casque était fixe et la tête du porteur était libre de se déplacer à l’intérieur. Dans la Mark 4 et les versions ultérieures, le casque n’était plus fixe mais se déplaçait avec la tête de l’utilisateur.

Cette installation reflétait l’expérience croissante des ingénieurs en matière de connectique neurale et l’utilisation de nouveaux matériaux qui ont afflué dans les ateliers martiens au fur et à mesure de la progression de la Grande Croisade : le blindage de la Mark 4 a été conçue pour être le type ultime et définitif des Armures Space Marines, capable d’offrir la meilleure protection à des conditions variées. Les usines martiennes ont lancé sa production et de nombreuses Légions Space Marines furent entièrement ou partiellement ré équipées.[5]

Mark 5[modifier]

La Mark 5.
La production générale de l’Armure Mark 4 n’était qu’à moitié terminée lorsque l’Hérésie d'Horus éclata. Cela bouleversa tout le programme d’approvisionnement. En fait, de nombreuses Légions récemment approvisionnées se retournèrent contre l’Imperium, tandis que de nombreuses Légions Loyalistes furent contraints de se battre avec des variantes plus anciennes, et la confusion était considérable. Les armuriers Space Marines (Techmarines et Artificers) s’étaient à peine habitués à la nouvelle armure. Beaucoup étaient encore incapables de la maintenir correctement et encore moins de la reproduire comme prévu à l’origine.

Avec la mise en service de la Mark 4, le besoin de pièces de rechange en grand nombre n’avait pas été prévu, de sorte que les armure devinrent rapidement inutilisables en raison de dégâts de combat assez mineurs. On s’est vite rendu compte que les nouveaux matériaux plutôt spécialisés utilisés dans la construction de la Mark 4 n’étaient pas disponibles localement, ce qui est devenu un problème de plus en plus important au fur et à mesure que les Space Marines passaient de zone de combat en zone de combat. Les forces impériales furent bientôt forcées de se replier. La production des Armures Mark 4 cessa et un nouveau type d’armure fut conçu presque littéralement pendant une nuit : la Mark 5 ou l’Armure Hérésie.

La Mark 5 utilisa autant de composants pré-Mark 4 que possible. Il en existait d’importants stocks et les Artificiers Space Marines connaissaient déjà leur application. Une fois que les stocks de nouveaux matériaux utilisés dans l’Armure Mark 4 se sont taris, il est devenu nécessaire de réutiliser les anciennes composantes. Le câblage plus léger du poitrail, des bras et des jambes de la Mark 4 a été remplacé par un câblage plus ancien et plus lourd, fabriqué à partir de matériaux plus facilement disponibles. Cependant, les câbles sont maintenant exposés parce qu’ils étaient trop encombrants pour passer sous la nouvelle plaque du poitrail. Cela devait s’avérer être un point faible constant dans la conception, ce qui a conduit à la complainte de toutes sortes de poitrail improvisées.

Les plaques de blindage lourdement cloutées constituaient un élément distinctif de l’Armure Mark 5. Il s’agissait d’une tentative de renforcer les plaques du modèle Mark 4 lorsque des matériaux de qualité inférieure étaient utilisés par manque de fournitures appropriées. Une plaque supplémentaire a été placée autour de l’armure en utilisant des clous de liaison moléculaire. Le poids supplémentaire était considérable, surtout si une plaque du poitrail supplémentaire avait été ajoutée, ce qui a entraîné une pression accrue pour l’énergie du bloc d’alimentation. En conséquence, le porteur devait soit augmenter la puissance de sortie et subir une accumulation de chaleur intolérable, soit laisser le bloc d’alimentation tel quel et accepter des niveaux de puissance réduits.

Le casque de la Mark 5 est une retombée du programme de développement Terminator, un premier type de casque de pré-production, partageant le même type de composants d’autodétection que les Armures Terminator contemporaines. Comme il s’agissait d’une sorte de bouche-trou improvisé, il était courant que les combinaisons Mark 5 varient beaucoup. Lorsque des casques Mark 4, des plaques blindées et des câbles étaient disponibles, ils étaient souvent utilisés.

Malgré son origine peu propice, l’Armure Mark 5 s’est avérée remarquablement durable et, ce qui est tout aussi important, facile à produire et à entretenir. D’énormes quantités ont été expédiées aux Légions Space Marines pendant l’Hérésie, y compris à des Légions qui ont ensuite rejoints Horus. Lorsque la position de ravitaillement d’Horus devint précaire, les Armures Mark 5 furent récupérées sur les ennemis tombés au combat et mises à l’abri par ses forces. Après l’Hérésie, la plupart des Armures Mark 5 furent détruites ou démontées pour fournir des pièces de rechange. Peu de Chapitres conservent des exemples de leur conception, préférant peut-être oublier les jours sombres de l’Hérésie. Les Légions Renégates Space Marines peuvent encore être équipées de cette armure.[6]

Mark 6[modifier]

La Mark 6.
Au moment même où la production des Armures Mark 4 cessa, un programme de développement à long terme fut lancé pour remplacer le Mark 4 par un type plus durable. La Mark 5 n’avait jamais été perçue que comme un modèle provisoire. Les ateliers de développement d’armes des Martiens en exil ont commencé à expérimenter un mélange de nouvelles et d’anciennes technologies, rendant les nouveaux matériaux plus durables lorsque cela était possible.

Une caractéristique notable des types d’armures qui en résultaient (Mark 6 et 7) est la fourniture d’un double circuits technologique. Ceux-ci permettent de remplacer ou de réparer temporairement des fonctions relativement rares ou sophistiquées à l’aide d’une technologie commune ou très simple. Bien que le développement ait été incomplet, les nouvelles armures ont été mis en production à la hâte, alors que les forces d’Horus progressaient dans tout le système solaire terran. Les Space Marines équipés à la hâte ont porté la nouvelle Armure Mark 6 au combat grâce aux laboratoires transférés sur Terra. Quant aux forces d’Horus, elles ont fini par mettre la main sur les installations martiennes de production des armures Space Marines et ont commencé à fabriquer de nouvelles armures pour leur propre usage. Des lots ont été distribués à d’autres forces ailleurs dans la galaxie, de sorte que ce nouveau type d’armure s’est répandu.

L’Armure Mark 6 se distinguait par son apparence relativement ancienne, due au fait que les câbles d’alimentation principaux ont été relogés sous les plaques de blindage. Les câbles extérieurs du thorax et des bras furent dupliqués sous la plaque thoracique et automatiquement isolés du système principal s’ils étaient endommagés - offrant ainsi une sécurité intégrée et surmontant la vulnérabilité du Mark 5. Le casque était une version améliorée du Mark 4 plutôt qu’un nouveau type, bien qu’un nouveau genre était en cours de développement et devait être utilisé sur le Mark 7. L’épaulière gauche fut construite avec la même méthode que pour celle de la Mark 5 précédent et pour de bonnes raisons. Lorsque les réserves de matériel étaient insuffisantes, c’était le côté droit du guerrier qui devait être le mieux protégé lorsqu’il tirait avec son arme, ainsi le côté gauche pouvait être remplacé plus facilement par des plaques légèrement moins efficaces. Le besoin d’économiser de cette façon était essentiel à l’époque. Plus tard, la plaque cloutée a été associée à la campagne terranne et à l’héroïsme final des Space Marines, de sorte qu’elle est devenue un emblème traditionnel de cette époque.[7]

Mark 7[modifier]

La Mark 7.
Alors que la Guerre Solaire était en cours, l’Imperium, réalisant que le Système Sol finirait par tomber, a entrepris de dupliquer les chaînes de production de munitions sur Terra. Les équipes de développement d’armures de Mars poursuivirent le programme de développement et incorporèrent leurs derniers travaux dans un nouveau type d’armure. Lorsque les forces d’Horus ont finalement vaincu les défenseurs du Système Sol, de nouvelles combinaisons blindées Mark 7 ont commencé à équiper les Space Marines sur Terra et Luna. La Mark 7 représentait l’accomplissement du nouveau programme de conception qui ne s’était vraiment arrêté que dans la Mark 6. En fait, la Mark 6 était si efficace que les deux types ont continué à être utilisés par la suite et de nombreux Chapitres ont choisi de conserver cette ancienne armure plutôt que d’adopter la Mark 7.

La principale amélioration est le nouveau plastron thoracique qui couvrait le câblage du poitrail et des bras. Il porte le dispositif de l’aigle et donna à l’armure sa naïveté dénomination d’Armorum Impetor ou d’Armure Aquila. L’autre grande différence est l’abandon de l’épaulette droite cloutée et le remplacement du nouveau casque par l’ancien modèle dérivé de la Mark 4. Des améliorations ont été apportées à l’articulation du genou, mais cette modification avait déjà été incorporée dans bon nombre des derniers modèles Mark 6. Dans l’ensemble, il est juste de dire que la Mark 7 représente le développement final de la Mark 6 et que les deux ensembles d’armure ont beaucoup en commun. Les pièces de l’une sont facilement interchangeables avec celles de l’autre, de sorte qu’un casque Mark 7 s’adapte à une Armure Mark 6 et vice versa.[8]

Variantes entre Chapitres[9]

Les sept Marks de base d’Armures Space Marines ont toutes été développées jusqu’à et pendant la période de l’Hérésie Horus. Au cours de l’histoire de la production de chaque Mark, diverses améliorations ont été incorporées à la lumière de l’expérience sur le terrain. Il existe donc une certaine variation au sein même de chaque Mark, bien que celle-ci soit généralement limitée aux types de matériaux utilisés plutôt qu’à des changements stylistiques.

Après la fin de l’Hérésie, beaucoup de choses ont changé dans l’Imperium, notamment l’organisation et le nombre de Chapitres Space Marines. Alors que jusqu’à cette époque, il n’y avait vingt Légions, les énormes forces pré-Hérésie furent divisées en de nombreux Chapitres plus petits. Les nouveaux Chapitres qui ont été fondés ont été équipés de toutes les armures et armements appropriés disponibles. Pour la plupart, les armures utilisées étaient soit des Mark 6 ou 7, mais avec une bonne dose de types plus anciens.

Depuis lors, chaque Chapitre a largement pris en charge la production de ses propres équipements. Cela ne veut pas dire que chaque Chapitre produit chaque élément du matériel qu’il utilise. Certains Chapitres échangent des articles avec d’autres Chapitres Space Marines, ou commandent du matériel à des fabricants locaux. Cette dernière option est particulièrement courante lorsque les Chapitres sont les gouverneurs du monde dans lequel ils vivent. Dans ce cas, la planète est effectivement la propriété du Chapitre et ses ressources peuvent être organisées par les Space Marines comme ils le souhaitent. Dans d’autres Chapitres Space Marines, les fournitures sont acquis par l’intermédiaire de l’Adeptus Mechanicus.

Mark 8[modifier]

La Mark 8.
L’Armure Errant a été conçu dans le sillage de l’Hérésie d’Horus. Ce modèle d’Armure Énergétique fut néanmoins rarement utilisé au cours du 41e Millénaire. En apparence, l’Armure Errant ressemble à une Armure Mark 7, mais avec tout le câblage du torse caché derrière des panneaux de blindage articulés. Un blindage supplémentaire pour protéger les articulations est visible au niveau des hanches, et les cretons aux chevilles ont été adaptées pour offrir une meilleure amplitude de mouvement. Le plus gros changement est le gorget surélevé, développé pour protéger le joint du cou sur le casque où les balles étaient parfois déviées par le plastron incliné de l’armure.[10]


Armure Individualisée[11]

En plus de la réutilisation de vieilles pièces d’armure pour les Space Marines, les Artificers décorent de nouvelles armures ou les modifient pour les adapter à des individus particuliers. Seuls les Space Marines ayant reçu une récompense ou un honneur quelconque peuvent recevoir de tels cadeaux. Au cours des milliers d’années d’existence du Chapitre, il est assez courant de trouver des armures qui combinent des éléments des différentes Marks ainsi que des armures tout à fait uniques qui comportent des plaques de blindage ou des casques personnalisés.

Certains Chapitres réservent ces armures à des individus particuliers, des officiers ou des commandants de haut rang. Il n’y a pas de règle fixe à ce sujet, c’est une question de tradition et de préférence des Chapitres quant à l’utilisation de ces armures. Cependant, il arrive généralement que des Space Marines de très haut rang héritent d’armures spéciales, qu’ils peuvent ensuite combiner avec leurs propres armures existantes, de sorte que leurs honneurs individuels ou leurs pièces d’armure personnelles sont conservés lorsqu’ils sont nommés à un nouveau poste.

Mark 10[modifier]

L’Armure Mk10,
dernier modèle d’Armure Énergétique.
Les Space Marines Primaris eux-mêmes n’étaient pas la seule innovation avec laquelle l’Archmagos Dominus Belisarius Cawl a bénit l’Imperium. Il y avait aussi leur armure…

L’Armure Mark X est un développement distinct mais étroitement lié aux expériences et aux recherches de Belisarius Cawl qui ont conduits à la création des Space Marines Primaris. L’Armure Mark X est une conception modulaire. Il est plus polyvalent que ses prédécesseurs avec un certain nombre de variantes différentes connues sous différentes appellations. De nombreux Capitaines Space Marines Primaris, par exemple, préfèrent l’Armure Mark X Gravis tandis que les escouades d’intervention portent l’Armure Mk X Tacticus. Il existe plusieurs autres formes, comme celle que portent les Escouades Inceptor Space Marines, conçue pour monter les lourds Réacteurs Dorsaux qui permettent aux Inceptor de faire leurs descentes fulgurantes depuis une orbite élevée.

Ces développements en matière de blindage et de physiologie du déjà surhumain Adeptus Astartes permettent aux Space Marines Primaris d’utiliser une gamme de nouvelles armes. Le Fusil Bolter utilisé par les Escouades Intercessor est une variante à plus longue portée du Bolter, possédant une capacité de perforation du blindage plus élevée, tandis que le Bolter d'Assaut utilisé par les Escouades Inceptor est une adaptation portable du Bolter Lourd. Des améliorations similaires sont évidentes ailleurs, comme avec les Incinérateurs à Plasma des Escouades Hellblaster, les Fusil Bolter automatique des Lieutenants Primaris et les Bolter Storm sur Gantelet souvent utilisés par les Capitaines Primaris portant l’Armure Gravis.[12]

  • 1. : L’Armure Énergétique Mk X n’a pas d’appellation type (comme l’Armure Mk VII Aquila). Les diverses variantes sont nommées en fonction du rôle sur le terrain de leurs Space Marines. Par exemple, les Escouades Intercessor portent l’Armure Énergétique X Tacticus.
  • 2. : Les Space Marines sont entraînés à se positionner de façon à ce que leurs épaulières dévient les tirs.
  • 3. : La plus grande épaisseur de céramite se trouve au niveau du torse pour protéger les câbles énergétiques de l’armure et les organes internes du Space Marine.
  • 4. : Sceau de Pureté modèle Dominus. Ces sceaux en cire et leur parchemin sont inscrits des versets sacrés de la Crux Imperius.
  • 5. : Les Space Marines manient le Fusil Bolter Mk II modèle Cawl comme s’il s’agit d’une extension de leur propre corps.
  • 6. : Autoreliquaire d’apaisement balistique Absolutis qui permet d’autosanctifier l’arme au combat.
  • 7. : Des couches de poléïne, de plasfonte et de céramite apportent une protection supplémentaire au niveau des jointures.
  • 8. : Les cnémides sont dotées de stabilisateurs gyroscopiques. Les semelles magnétiques permettent au Space Marine de marcher sur les surfaces métalliques en apesanteur, un atout essentiel pour aborder un vaisseau dans le vide spatial.
Les Sœurs de Bataille ont le privilège d’être équipées d’Armures Énergétiques pour annihiler au Bolter, au Lance-Flammes et au Fuseur les ennemis de l’Empereur-Dieu.

Armure Énergétique Lourde "Ironclad" Delphis MkII[modifier]

La Delphis MkII est une variante de l’Armure Énergétique standard qui offre davantage de protection mais se révèle plus encombrante, avec d’énormes plaques de plastacier qui recouvrent certaines parties du corps. Des servomécanismes courent sur les jambes et les bras, et une armature complexe protège la colonne vertébrale. Le casque est modeste en comparaison, tandis que le gorgerin de métal qui part du cou monte presque jusqu’aux joues. Les gants blindés ne sont pas très commodes, le porteur peut se servir d’une arme, mais les tâches nécessitant un minimum de dextérité sont impossibles. Le système de cellules énergétiques situé à l’arrière recèle plusieurs ailettes thermiques dont le rôle est de réduire la chaleur produite. Chacune de ces armures appartenant à un individu précis, elles sont peintes de différentes couleurs et arborent des enjolivements retraçant l’histoire de leurs porteurs successifs. Certains y ajoutent même des blasons reprenant leurs armoiries personnelles. Les plus ostentatoires d’entre elles incluent des perches rétractables pouvant supporter une bannière personnelle et les blasons du vaisseau.

Armure Énergétique Malleus[modifier]

Rare, y compris au sein des Saints Ordos, cette Armure Énergétique a été gravée de pentagrammes protecteurs. Elle est très prisée de ceux qui ont prévu d’affronter des Démons en combat rapproché. Un Inquisiteur qui en accorde une à un Acolyte doit donc avoir de bonnes raisons ou se trouver à court de solutions. Les protections gravées blessent les créatures démoniaques qui frappent directement le porteur : elle sont temporaires, certaines après une seule rencontre, mais les serviteur de l’Ordo Malleus les voient comme des vecteurs de représailles et espèrent que leur mort pourra encore affaiblir, voire tuer ces créatures maudites.

Armure Énergétique des Adepta Sororitas[modifier]

Cette Armure Énergétique, conçue à l’initiative de Goge Vandire et représentant l’ultime vestige de son règne, est portée par les Sœurs des Ordres Militants. Spécialement fabriqué dans les forges de Mars pour les Adepta Sororitas, ce modèle allégé confère une excellente protection et une force supérieure à son porteur sans véritablement réduire sa vitesse de déplacement ou son agilité, mais ne comprend pas les système avancés de survie et d’amplification de la force physique de celle des Spaces Marines, car les Sœurs de Bataille ne possèdent pas la Carapaces Noire, implant permettant aux Marines de littéralement fusionner avec leur armures. Malgré cela, les Adepta Sororitas sont l’une des rares organisation Impériales ayant le droit de porter des Armures Énergétiques, et ses membres sont entraînés à en employer le plein potentiel. L’Armure recourt au même type d’alimentation qu’une Armure Énergétique de l’Adeptus Astartes, ce qui lui permet d’opérer indéfiniment tant qu’elle ne subit pas de dégâts majeurs. Les Sœurs de Bataille ne reçoivent généralement pas de heaume tant qu’elles n’ont pas fait leurs preuves au combat.

Armure Énergétiques Modèle Ignatus[modifier]

Armure Énergétiques Modèle Ignatus.
Bien que pas aussi solide que les Armures Énergétiques portées par les membres de l’Adeptus Astartes, l’Armure Énergétique Modèle Ignatus est un cran au-dessus des Armures Énergétiques vendues aux nobles et aux cartels marchands. L’Armure Ignatus est produite par les plus habiles artisans du Mechanicus afin d’équiper expressément les agents de l’Inquisition. Nombre d’Inquisiteurs parmi les plus combatifs apprécient en effet de s’équiper de cette armure, abritant leur corps sous la protection de la céramite et leur esprit sous celle de la foi.

Comme toutes les Armures Énergétiques, le modèle Ignatus est composé d’un ingénieux assemblage d’épaisses plaques de protection en céramite et d’un complexe système souple utilisant l’énergie électrique pour amplifier les mouvements et la force du porteur. Cette technologie est si miraculeuse que le porteur de l’armure peut se battre et se déplacer comme s’il n’en portait aucune, les systèmes d’amplification de force de l’armure compensant entièrement son poids et son encombrement.

Une Armure Énergétique modèle Ignatus offre les avantages suivants : le heaume amovible de l’armure intègre l’équivalent de photo-verres de bonne qualité et lui permettant d’ignorer les effets des grenades à flash photo-nique, un microvox et un Auspex complet. Ces systèmes sont contrôlés en parlant à l’Esprit de la Machine de l’armure, ou si le porteur communie directement avec son armure par le biais d’un Implant Cérébral UIC ou autre.

Lorsque le heaume est fixé, l’armure offre une autonomie environnementale et permet à son porteur d’ignorer les atmosphères toxiques et les gaz, ainsi que de survivre sous l’eau ou dans le vide. Ce système fonctionne aussi longtemps que l’armure dispose de réserves d’énergie.

Tant qu’il porte au moins le plastron, la partie dorsale et les jambières, sa taille est augmentée d’un cran. L’armure intègre une réserve énergétique dorsale qui lui permet de fonctionner de manière continue pendant cinq jours d’opération au combat (si l’armure n’est pas utilisée au combat, ses réserves énergétiques peuvent donc durer bien plus longtemps). Si les réserves d’énergie de l’armure tombent à zéro, elle devient alors un tombeau inamovible pour son porteur. L’Esprit la Machine de l’armure ouvre automatiquement les ventilations extérieures avant la dernière perte de puissance de manière à ce que le porteur ne meure pas asphyxié à l’intérieur.

Les premières Armures Énergétiques datent des premières croisades de l’Empereur-Dieu pour reconquérir la galaxie, et nombre d’entre elles sont encore fonctionnelles aujourd’hui, entretenues depuis des siècles et des millénaires aussi bien en tant que merveilles technologiques qu’en tant que reliques sacrées. Les armures modèle Ignatus ne sont pas une exception à cette règle, et il n’est pas rare de voir de telles armures gravées de symboles religieux, couvertes de runes de protection ou améliorées de subtils mécanismes de défense.

Les Armures Énergétiques Modèle Ignatus sont couramment couvertes de runes de protection hexagrammiques. Lorsque c’est le cas, cela augmente leur rareté d’un cran.

Armure d'Artificier[modifier]

Soigneusement entretenues et personnalisées pour chacun de ses respectés porteurs, les Armures d’Artificiers sont les plus rares des Armure Énergétiques. La technologie et les matériaux hyperdenses servant sa construction sont sans pareil dans tout l’Imperium. Chacune de ces armures est un chef-d’œuvre d’ingéniosité, uniquement accordée aux véritables héros d’un Chapitre, à l’exception des Techmarines œuvrant pour avoir les leurs. En plus des effets des Armures Énergétiques standards, les casques incluent une UIC. Certaines armures comprennent même des éléments plus inhabituels, comme le ratissage de fibres automatisé, qui remplace le ciment de réparation pour colmater la plupart des brèches.

Des heures de travail dans les forges incandescentes des Space Marines sont nécessaires pour fabriquer une Armure d’Artificier. Les filigranes, les gravures et les profils unique représentent la vision qui a conduit son fabricant dans sa tâche démesurée. Ses Esprits de la Machine grandissent en sagesse et en pouvoir.

Armure de Scout[modifier]

Dans la plupart des Chapitres Codex, la première affectation des Space Marines se fait dans la 10e Compagnie, en tant que Scout. Les Scouts sont formés par un Sergent expérimenté, qui prend le commandement de l’escouade et enseigne ce que c’est d’être un Space Marine. Durant cette période, les Scouts portent des armures plus légères et moins encombrantes que les Armures Énergétiques des Frères de Bataille initiés du Chapitre. Cette armure est une version de l’Armure Carapace offrant une bonne protection tout en étant adaptée à la discrétion et la guérilla.

Armure Terminator[modifier]

Il est rare qu’une Armure Énergétique n’apporte pas une protection suffisante à un guerrier, mais lorsque les conditions requièrent de sacrifier l’agilité pour une résistance accrue, les Space Marines ont recours aux Armures Terminators. Seuls les plus valeureux guerriers d’un Chapitre peuvent porter ces objets sacrés mus par de puissants servomoteurs.

L’Armure Tactique Dreadnought, plus communément appelée Armure Terminator, change un Space Marine en une force de destruction quasi irrésistible. Extrêmement rares, ce sont les formes de protection les plus efficaces des armureries Space Marines. Elles confèrent à un Frère de Bataille une puissance de feu digne d’un véhicule de combat. Les Armures Terminators ne sont déployées que lors des missions les plus dangereuses, et uniquement pour des vétérans s’étant montrés dignes de la Crux Terminatus, l’icône ornant l’épaule gauche de chacune de ces armures. Une Armure Terminator contient tous les systèmes d’une Armure Énergétique Astartes standard, avec plusieurs améliorations. De meilleurs actionneurs et les systèmes de stabilisation permettent de manier les armes lourdes ou montées à une main. Les autosens sont intégrés dans un sensorium possédant les mêmes capacités qu’un Auspex. Les lourdes couches de protection d’une Armure Terminator peuvent dévier les bombardements les plus lourds. De plus, la Crux Terminatus apposé sur leur épaulière est une protection capable de détourner les attaques des Armes Énergétiques, des Fuseurs et même les énergies néfastes du Warp.

L'Armure Tactique Dreadnought[modifier]

L’Armure Énergétique des Space Marines a une longue et prestigieuse histoire, et ses origines sont antérieures à l’unification des populations de Terra par l’Empereur. Il ne subsiste quasiment aucune trace écrite de ce passé lointain, mais l’on estime que les premiers modèles d’Armures Énergétiques étaient portés par les techno-barbares qui combattaient aux côtés de l’Empereur alors qu’Il se lançait à la conquête de Terra. Au fil du temps, ces Armures furent perfectionnées pour devenir les premiers avatars des Armures Énergétiques des Space Marines. Les cuirasses des Space Marines originels furent en effet développées à partir de ces armures initiales, et la légende veut qu’elles fussent utilisées pendant toute la phase de conquête du système solaire par les armées de l’Empereur. Une fois le système solaire sécurisé, l’Empereur tourna Son regard vers la galaxie. D’antiques archives de l’Adeptus Mechanicus indiquent que l’Empereur aurait préparé Sa Grande Croisade bien avant la fin de l’Ère des Luttes. Un des points-clés de Son plan était de fournir à Ses armées de Space Marines un nouveau type d’Armure Énergétique, que les historiens ont depuis baptisé Armure de Croisade, ou Armure de Croisé. En parallèle, l’Empereur ordonna que soit lancé un programme pour développer un système offrant une protection encore supérieure à celle que pouvait fournir une Armure Énergétique.

Combinant les technologies des Armures Énergétiques et celles des Exo-Armures employées par les équipages de vaisseaux spatiaux forcés de travailler dans des environnements hostiles, l’Armure Tactique Dreadnought fut conçue pour offrir aux Space Marines la meilleure protection possible. Ces Exo-Armures étaient faites d’épaisses plaques de plastacier formant un véritable cocon blindé à même de résister à la force colossale de l’impact de micro-débris orbitaux. Il s’agissait du seul équipement en mesure de protéger les ouvriers travaillant sur le revêtement entourant les boucliers des réacteurs à plasma, où la pression est extrêmement élevée, ou dans l’atmosphère hautement corrosive des cuves des transports de produits chimiques. Ces qualités furent donc adaptées à un usage militaire pour rendre l’Armure Tactique Dreadnought invulnérable à la plupart des armes connues à l’époque.

Le développement de l’Armure Terminator comme fut rapidement baptisée l’Armure Tactique Dreadnought, était bien avancé lorsque débuta l’Hérésie d’Horus, et ces cuirasses étaient fort communes lorsque le Maître de Guerre félon passa à l’offensive. Selon les archives fragmentaires de l’Adeptus Mechanicus, l’Armure Terminator fut originellement conçue pour remplacer définitivement les autres modèles d’Armures Énergétiques. Cependant, comme le gigantesque conflit mettait à rude épreuve les ressources de l’Imperium, les Armures Terminators se firent de plus en plus rares en raison de la complexité de leur création et de leur entretien. De plus, au combat, leur masse les désavantageait par rapport aux guerriers équipés d’Armures Énergétiques plus légères et donc plus agiles.

Ce type d’armure demeura extrêmement populaire, entre autres en raison de leur efficacité dans les combats en environnement confiné, comme lors d’actions d’abordage ou les combats urbains, où leur puissance de feu à courte portée faisait des ravages. Grâce à leur puissant blindage et à leur forme trapue, les Armures Terminators excellent encore à l’heure actuelle dans de telles situations. Protégée par d’épaisses plaques de céramite, l’Armure Terminator comprend un endosquelette et un réseau complexe de muscles synthétiques permettant au porteur de combattre efficacement au corps à corps, lorsque l’agilité est moins importante que la résistance.

Un Crux Terminatus.
À l’instar des autres Armures Énergétiques, l’Armure Terminator possède sa propre source d’énergie indépendante et un système de survie, mais ceux-ci sont plus puissants et accordent une plus grande autonomie que sur les Armures classiques. Les Armures Terminators sont également équipées de balises de téléportation pour plus de précision. Divers systèmes de détection permettent au Space Marine d’avoir une conscience aiguë de son environnement aussi bien interne qu’externe. Ces augures analysent des données aussi variées que le niveau de radiations, la proximité d’entités biologiques ainsi que les fonctions vitales du porteur, exactement comme une Armure Énergétique traditionnelle, bien que d’autres systèmes sont exclusifs à l’Armure Terminator, comme un détecteur de mouvement et un analyseur de menaces potentielles. En outre, l’armure est dotée d’auto-senseurs et de systèmes de visée permettant au Space Marine de traiter chaque cible avec une efficacité optimale. Les membres d’une Escouade Terminator sont reliés entre eux par un système vidéo, et chacun peut voir ce que voient ses Frères de Bataille. Toutes les Armures Terminators possèdent cette capacité, mais pour éviter toute confusion, seul le Sergent de l’escouade diffuse ces images.
La Crux Terminatus[modifier]

Chaque Terminator porte sur son épaulière gauche un insigne en pierre appelée Crux Terminatus, faisant figure à la fois de symbole honorifique et de marquage de Compagnie. On dit qu’il abrite un des fragments de l’Armure de l’Empereur. Durant l’Hérésie d’Horus, l’Empereur en personne mena une attaque contre la Barge de Bataille du Maître de Guerre. Au cours de la terrible bataille qui s’ensuivit, Il se retrouva face au Primarque rebelle, qui le blessa grièvement avant de Lui-même succomber. Après la défaite d’Horus, on raconte que l’Empereur ordonna que Son Armure lui fut retirée pour être refondue, et que les fragments devinssent des insignes que tous les Terminators porteraient en récompense du rôle quels tinrent dans la défaite de l’ennemi. Cependant, si cela est vrai, chaque Armure Terminator ne peut en contenir qu’un minuscule fragment.

L’aspect d’une Crux varie selon les Chapitres et même au sein d’une escouade. Celle des Sergents et des officiers est souvent plus élaborée et plus détaillée que celle des autres Frères de Bataille, mais toutes sont profondément vénérées. Perdre une Crux Terminatus au combat revient à trahir la confiance de l’Empereur et à entacher de honte l’honneur du Chapitre.

La Crux Argentum[modifier]

La Crux Terminatus peut être enrichie d’ornement supplémentaires en récompense d’actes d’une bravoure exceptionnelle. La Crux Argentum est un de ces ornements. Il s’agit d’une insigne d’argent serti de pierres précieuses, qui récompense les combattants les plus zélés.

Vétérans Space Marines[modifier]
Les Vétérans Space Marines sont les premiers bénéficiaires d’une Armure Terminator.
La 1ère Compagnie d’un Chapitre, ou Compagnie de Vétérans, regroupe les plus valeureux et les plus aguerris des Frères de Bataille. Nombre de membres de la Première Compagnie d’un Chapitre ont atteint le grade de Sergent Vétéran au sein de leur Compagnie d’origine avant d’y être intégrés, bien qu’il arrive que des Marines moins expérimentés soient acceptés dans ces rangs suite à des actes d’une bravoure exceptionnelle. Tous sont de puissants héros dont les actes font partie des légendes du Chapitre, et chaque Space Marine souhaite plus que tout rejoindre ces soldats d’élite. La première Compagnie est invariablement la plus puissante d’un Chapitre, car un grand nombre des frères qui la composent ont été entraînés au port de l’Armure Terminator. Tous les Chapitres entretiennent un certain parc de ces Armures sacrées et elles font partie de leurs reliques les plus révérées.

Les Escouades Terminators sont régulièrement employées lors d’abordages de vaisseaux ou dans tous les cas où les combats promettent d’être de sanglants corps à corps. Les Terminators disposent certes d’un armement à plus longue portée, mais ils sont avant tout taillés pour l’assaut. Au vu de leur rareté et de leur efficacité, les Armures Terminators que possède un Chapitre sont entretenues avec le plus grand soin. Leur conception antique, dont les secrets ont depuis longtemps été oubliés, ajoute encore à la déférence avec laquelle les traitent les Techmarines d’un Chapitre. Certains des plus vieux modèles ont été assemblés avant l’Hérésie d’Horus et même si l’Adeptus Mechanicus en fabrique encore, le taux de production est si bas en comparaison de la demande que chaque Chapitre conserve ses Armures dans la chapelle de la Première Compagnie avec ses plus précieux trésors. Seuls les guerriers de cette Compagnie et quelques officiers triés sur le volet peuvent gagner le droit de porter ces artefacts sacrés. Un entraînement rigoureux est requis pour en exploiter tout le potentiel et un Space Marine en Armure Terminator se doit d’être un exemple pour tous ses Frères de Bataille, et ce en toute occasion.

Armement[modifier]

L’Armure Terminator dispose d’un arsenal varié, mais l’armement standard est compose d’un Gantelet Énergétique et d’un Fulgurant. Cette configuration permet au porteur d’engager l’ennemi à distance puis de lancer un assaut dévastateur grâce au gantelet énergétique. De nombreux Space Marines remplacent leur gantelet par un Poing Tronçonneur, afin de faciliter la découpe des écoutilles d’un vaisseau spatial. Au sein d’une escouade, il arrive qu’un Space Marine soit chargé de fournir des tirs d’appui, son Armure se trouve alors équipée d’une arme lourde, dont le maniement est facilité par la musculature artificielle de l’Armure Terminator, plus puissante que celle de l’Armure Énergétique normale. Le redoutable Canon d'Assaut permet du littéralement cribler l’ennemi de projectiles de gros calibre, tandis que le Lance-Flammes Lourd sera favorisé dans les environnements confinés ou pour éliminer des cibles en formation serrée. Enfin le Lance-Missiles Cyclone permet de détruire des cibles lourdement protégées.

Certaine escouades sont quant à elles spécifiquement équipée pour le corps à corps, sans aucune arme de tir. Elles sont alors généralement téléportées au cœur des combats, là ou l’ennemi ne peut recourir à sa puissance de feu. Les configurations d’armes principales sont les paires de Griffes Éclair, ou le Marteau Tonnerre et le Bouclier Tempête.

Déploiement[modifier]

Contrairement aux Space Marines en Armure Énergétique, les Terminators sont massifs et se meuvent avec lenteur. Il a donc fallu élaborer des méthodes particulières pour qu’ils atteignent les lignes ennemies en effectifs suffisants pour avoir un impact significatif sur le déroulement de la bataille. Ainsi, les Terminators Space Marines peuvent se déployer par téléportation, qui demeure en dépit de sa précision pour le moins aléatoire un des moyens les plus efficaces d’envoyer des guerriers au cœur des combats. La téléportation met en œuvre des technologies à moitié oubliées et de nombreux Chapitres, dont les Space Wolves, s’en méfient au plus haut point. Ces Chapitres ont alors recours au célèbre Land Raider.

Ce char d’assaut, sans nul doute le tank plus puissant dont dispose l’Adeptus Astartes, est capable d’encaisser sans ciller un tir d’obusier. Ce véhicule est idéal pour transporter une Escouade Terminator à travers les champs de bataille les plus dangereux de la galaxie, sa rampe d’assaut frontale permettant par ailleurs de lancer des charges dévastatrices.

Armure Terminator du Malleus[modifier]

L’Armure Tactique Dreadnought est communément appelée Armure Terminator. Les Inquisiteurs qui enfilent ce modèle deviennent les défenseurs ultimes de l’Imperium, car on ne trouve pas de meilleur protection dans toute la galaxie : ceux qui bénéficient d’un tel dispositif ne sont pas à prendre à la légère sur le champ de bataille.

Chaque armure est façonnée sur mesure par l’un des Technoprêtres les plus compétents. Certes l’armure pourra ultérieurement être adaptée pour un autre porteur, mais l’opération est très ardue et pourra prendre plusieurs années. La fabrication complète d’une Armure Terminator du Malleus peut s’étaler sur plusieurs décennies et chacune reçoit un nom personnel et des décorations qui ne font qu’ajouter à son caractère.


Le Frère-Sergent Egil des Space Wolves se replia derrière la carcasse fumante d’un Land Raider et engagea un nouveau chargeur dans son Bolter. Les derniers membres de sa meute de Griffes Sanglantes, couverts de sang et épuisés, étaient dispersés dans le bâtiment dévasté. Malgré l’effet filtrant des capteurs sensoriels de son armure, le tumulte de la bataille restait assourdissant.

Il se risqua à sortir la tête de derrière l’épave : d’épais et étouffants nuages de cendres tombaient d’un ciel meurtri et la cité entière était en flammes. Les explosions massives et le rugissement de l’artillerie couvraient tout autre bruit, et même ses sens aiguisés ne lui étaient d’aucun secours.

Egil fit brusquement volte-face en levant son arme lorsqu’il entendit un bruit de pas massifs qui approchaient derrière lui. La silhouette imposante de Frère Kaarlson, le Garde Loup engoncé dans son Armure Terminator, apparut au milieu des ruines. Egil baissa le bras.

« Sergent, rassemblez vos hommes. Nous allons massacrer ces traîtres, » dit le Garde Loup de sa voix grondante.

Malgré les parasites des communicateurs et le vacarme environnant, une pointe d’excitation bestiale perçait sous les propos de Kaarlson.

Egil acquiesça et fit passer l’ordre à ses hommes, dont les messages de réponse firent passer les runes de son indicateur visuel au vert.

Tandis qu’il réarmait son Bolter, un impact soudain fit trembler le sol. Le même choc agita une seconde fois les alentours, et Egil leva les yeux vers une ombre immense qui les dominait de toute sa hauteur. Tel une énorme créature de saga, un Titan Night Gaunt avait émergé de la fumée et sa forme noire se détachait sur le rouge du ciel. Le gigantesque engin de guerre était entouré par les explosions des tirs impériaux qui s’écrasaient contre ses boucliers, mais l’énorme machine les ignorait et leva à nouveau une de ses jambes immenses dans un grincement parfaitement audible de vérins hydrauliques. Le pied du Titan percuta un bâtiment au moment même ou Egil réalisait avec horreur l’endroit où il allait se poser.

« Tout le monde debout ! Allez ! » hurla-t-il en enclenchant son réacteur dorsal, alors que l’ombre du pied du Titan descendait sur eux.

Egil s’éleva dans les airs sans prêter attention au crépitement des tirs qui l’entourait et se dirigea vers le couvert d’un bunker dévasté. Son atterrissage précipité le fit tomber au milieu des débris dans un juron, et il se retourna à temps pour voir Kaarlson avancer lentement eu milieu des ruines.

Alors qu’il criait son nom, le pied massif du Titan fracassa le bâtiment et s’abattit de tout son poids sur le Garde Loup. Egil couvrit sa tête lorsque l’autre pied du Titan passa au dessus de lui dans une pluie de poussière et de débris.

En hurlant de rage, il vida ses munitions en direction du monstre de métal qui continuait d’avancer sans se soucier du grand guerrier qu’il venait d’écraser.

Egil rechargea une fois de plus son arme, obnubilé par la vengeance. Il releva les yeux en direction de l’édifice dévasté et à son grand étonnement, se rendit compte que quelque chose bougeait dans les décombres. Kaarlson se libérait de son carcan de débris en poussant sur le côté d’énormes pinces d’acier et de béton. L’Armure Terminator avait été déchirée en une dizaine d’endroits différents et sa surface était par endroits tachée de rouge, mais Kaarlson était encore vivant. Le Garde Loup rejoignit Egil dans les ruine du bunker et dit d’une voix posée :

« Ne m’obligez pas à me répéter, Sergent. Rassemblez vos hommes. Nous avons déjà assez perdu de temps. Je vous rappelle que nous avons une bataille à gagner ! »

Exo-Harnais Centurion[modifier]

L’Exo-Harnais Centurion transforme le Space Marine en tank sur pattes capable de détruire à lui seul des fortifications jugées imprenables.
Les Exo-Harnais Centurion sont l’un des atouts les plus mortels et les plus puissants dont disposent les Astartes, capables de percer les murs d’une forteresse avec une force obscène, de débusquer les ennemis avec des flammes ou de stopper les lignes avancées de tout ennemi. Ce sont des chars ambulants dotés d’une formidable puissance de feu. Avec la foreuse de siège du Centurion d'Assaut qui broie les murs et les armes de destruction massive du Centurion Devastator, les parcs de véhicules de nombreux Chapitres sont bien garnis des deux variantes de ces combinaisons de guerre.

Les spécialistes impériaux ne s’entendent pas sur la date à laquelle le Centurion fut acquis. En effet, ses origines se situent dans cette période sombre de l’histoire de l'Imperium connue sous le nom d’Âge de l'Apostasie. C’était une nouvelle ère de conflits religieux, où des millions d’hérétiques ont été massacrés dans de nombreux systèmes stellaires. Les structures de l’Imperium gémissaient sous le poids de violents conflits internes. Pendant le Siège de Drax, toute une Cité-Ruche fut détruite, et le 23e Cadien tout entier fut incinéré au cours du processus. Des Compagnies entières de Space Marines ont été consumées dans ces actions sanglantes et durables. Des Frères de Bataille ont été vidés de leur sang en orbite lors d’assauts des flotte de guerre, ou massacrés dans l’ombre de leurs propres forteresses.

L’horrible spectre de l’Hérésie d’Horus et la menace d’une autre guerre civile commencèrent à planer sur l’Imperium. Il devint évident pour les Hauts Seigneurs de Terra que leurs troupes auraient besoin de nouvelles armes plus brutales afin de pouvoir se frayer un chemin à travers la galaxie pour exterminer les hérétiques - des armes qui pourraient résoudre les plus odieuses des batailles, même si les factions d’apostats s’étaient barricadées dans des citadelles imprenables.

C’est ainsi que les Technoprêtres de l’Adeptus Mechanicus se sont préparés au pire et se sont lancés dans des Quêtes du Savoir, leurs Arches sillonnant la galaxie sur des routes peu familières alors que des légions d’Adeptes parcouraient les textes anciens à la recherche de connaissances archaïques. Ils ont ramené dans leurs Mondes-Forges des technologies jamais observées auparavant et se sont mis au travail. Les manufactorums se sont heurtés à une industrie enfiévrée. Ils se faisaient l’écho de litanies tandis que les Technoprêtres raffinaient des armes et des armures qui pouvaient être utilisées par l’Adeptus Astartes. Les Mondes-Forges étaient étouffés par des bancs de fumée âcre, tandis que des milliers de subalternes mouraient chaque jour, réduits en cendres alors qu’ils cherchaient à alimenter les anciens fours avec du prométhéum.

Certains des SCS récemment découverts, tels que le VX Bellam Ravager et les Missiles Thermae, n’ont pas pu être reproduits de manière fiable par les Technoprêtres, et beaucoup ont été corrompus au fil du temps pour produire des résultats inquiétants. Ces modèles ont été enfermés dans des coffres de stase de peur que leur puissance ne séduise les fabricators les plus faibles. Mais des manufactures martiennes sont nés les prototypes d’une combinaison de guerre Space Marine, un véhicule qui allait envelopper les armures existantes et même permettre au Frère de Bataille de s’harmoniser avec l’Esprit de la Machine de cet Exo-Harnais plus imposant. Cette combinaison a été nommée pour rendre hommage aux héros Space Marines de l’Hérésie Horus.

Elle fut appelée le Centurion.

Les deux variantes sanctionnées des Exo-Harnais Centurion n’ont pas été appelées à combattre pendant l’Âge de l’Apostasie, et même des années plus tard, elles sont restées un secret bien gardé des Technoprêtres, qui ont continué à affiner leurs litanies, à prier pour elles et à verser des huiles sacrées. Les Centurions sont restés inutilisés et intacts, incapables d’être lâchés sur les champs de bataille de l’Apostasie, où les cadavres s’entassaient, avant que les hérétiques ne puissent être finalement écrasés. En raison de cet étrange retard, certains ont marmonné que l’Omnimessie Lui-même était mécontent de ce que cette nouvelle force brute pourrait apporter. Cette rumeur n’a été renforcée que par des suggestions : ces terribles combinaisons avaient soif de guerre et leurs Esprits de la Machine étaient assoiffés de sang.[13]

Les Centurions Apportent la Rédemption[modifier]

Après avoir été sanctionnés pour un usage officiel sur le champ de bataille, les évocations du Centurion ont commencé à figurer dans les archives impériales pendant les croisades sanglantes de l’Âge de la Rédemption. Suite à des pactes avec l’Adeptus Mechanicus, ces Exo-Harnais furent d’abord utilisées par des escouades d’Imperial Fists et d’Iron Hands. Experts dans le démantèlement des fortifications et dans l’entretien rigoureux des défenses, ces deux Chapitres ont rapidement compris que le Centurion compléterait leurs propres doctrines de combat. Les Compagnies affectèrent des pilotes d’abord dans leurs Escouades d’Assaut, puis dans leurs Escouades Devastator. Dans ces Exo-Harnais Centurion, ils trouvèrent de nouvelles façons d’appliquer et d’imposer la domination impériale à de nombreux systèmes stellaires.

Les Compagnies des Imperial Fists commencèrent à utiliser les combinaisons de guerre pour donner une impulsion imparable à leurs assauts planétaires. Elles les déployèrent à partir de leurs Barges de Bataille orbitales afin de percer les forteresses et les barricades des cités. Mais elles ne furent pas seulement utilisés contre les hérétiques. Les vaisseaux Xenos s’élançaient comme des météores dans le ciel pour attaquer les planètes de l’Humanité. De grandes entités démoniaques et diverses formes macabres de races extraterrestres se frayèrent un chemin hors du Warp pour anéantir les garnisons frontalières. Sur les champs de bataille de toute la galaxie, ces combinaisons ont permis d’éviter de nombreuses pertes aux forces impériales. Partout où une menace pesait sur l’Imperium de l’Humanité, les Exo-Harnais Centurion s’avançaient pour écraser l’ennemi sous leur talon en céramite. De vastes vaisseaux, amarrés ou en orbite autour de planètes païennes, étaient éventrés pour punir ceux qui adoraient les faux prophètes. De nombreux mondes jusqu’à aujourd’hui - qui ont été libérés du joug des oppresseurs Xenos par des escouades de Centurions Space Marines - ont depuis consacré ces puissants héros comme des anges de l’Empereur. Leurs figures imposantes ornent des fresques en vitrail et les sanctuaires auto-rhétoriques de l’Imperium, couronnés de halos lumineux et brandissant la flamme purificatrice de la justice impériale.

Il n’a pas fallu longtemps pour que d’autres Chapitres, d’abord les Ultramarines et les Salamanders, commencent à déployer des escadrons complets de ces véhicules. Eux aussi ont pu apprécier l’utilité mortelle de ces combinaisons. Mais à leurs yeux surtout, le Centurion s’est avéré être plus qu’une arme de siège. Ils trouvèrent que leurs nouvelles Escouades de Centurions Devastator apportaient un niveau de puissance de feu inédite sur le champ de bataille. Les Centurions d’Assaut aidèrent à apporter un châtiment impitoyable aux hérétiques, écrasant facilement leurs corps corrompus et leurs idoles obscènes.

Les Centurions ont apporté non seulement la lumière de l’Empereur, mais aussi le salut. Sur Orbide II, une Waaagh! Ork risquait de submerger la planète jusqu’à ce que des escouades d’Exo-Harnais retardent la marée verte pour que des renforts arrivent. Les raids de Cabalites dans le système stellaire de Vysis ont été écrasés avant qu’ils ne puissent mener plus de raids contre les Agri-Mondes vitaux pour la survie du système. Les insurrections ont été étouffées, le cœur hérétique de nombreuses rébellions de traîtres fut brûlé, et les Centurions ont été craints à juste titre. Les opposants à l’Imperium n’avaient nulle part où se cacher.

Ainsi, dès M38, il n’était pas surprenant que presque tous les Chapitres de l’Adeptus Astartes aient commencé à posséder ces combinaisons de guerre dans leurs arsenaux. Aujourd’hui, il est rare de trouver une armurerie d’un Chapitre qui n’accueille pas à un seul Exo-Harnais Centurion, de l’une ou de l’autre variante. Bien que seules les variantes de Centurions d’Assaut et de Centurions Devastator aient foulé le terrain de guerre, beaucoup d’autres avaient été initialement découvertes ou produites à la suite de modifications des Technoprêtres. Ces versions plus instables et hérétiques ont été discrètement perdues par l’Adeptus Mechanicus ; elles le restent à ce jour.[14]

S'Équiper pour la Guerre[modifier]

Le Centurion est un énorme Exo-Harnais de combat, une tenue permettant une expression de la brutalité vengeresse de l’Adeptus Astartes qui était jusque là inédite. Un Space Marine le pilote tandis que l’Exo-Harnais Centurion communique avec l’Esprit de la Machine de son Armure Énergétique. Le Centurion est plus grand qu’un Terminator, et possède toute la résistance et la puissance de feu d’un char d’assaut. Malheur à toute citadelle qui ferme ses portes à un guerrier si bien armé.

La construction de l’Exo-Harnais est basée sur d’épaisses plaques de céramite, chacune étant bénie par un Technoprêtre avec la Litanie de la Liaison Rituelle avant d’être fixée en place par des Serviteurs armés de grues et contrôlés par des centres de données sanctifiés. Avec une telle protection, les Centurions peuvent endurer des attaques féroces, tandis que le Space Marine qui se trouve à l’intérieur peut se concentrer sur le percement des cloisons des murs de la Cité-Ruche, ou sur l’incinération des rangées de Xenos blindés.

Les modèles Centurion permettent à un Technoprêtre ou à un Serviteur qualifié d’accéder aux différents pistons et câbles qui s’y trouvent et d’appliquer les onguents sacrés. Pour qu’un Space Marine puisse entrer dans l’Exo-Harnais par l’arrière, la partie supérieure de la combinaison doit être soulevée vers le haut. À ce stade, il peut échanger son heaume contre un casque Centurion plus approprié, pour mieux cibler ou surveiller les réactions des exercices de siège, ou simplement se fier à ses propres instincts. Se sont souvent les nouveaux pilotes qui choisissent d’aller au combat avec un casque afin qu’ils puissent passer outre l’Esprit de la Machine et de mieux le contrôler depuis un composant scellé. Une fois qu’ils ont apprivoisé les tendances violentes de l’Exo-Harnais, ils peuvent lui faire davantage confiance, étendant ainsi leur conscience sur l’ensemble de la zone de guerre qui les entoure.

Une fois à l’intérieur, il y a de nombreux harnais pour maintenir le Frère de Bataille en place. Ces harnais lui permettent de résister à la commotion cérébrale causée par les tirs directs liés à la puissance de feu destinée à briser la coque des chars. Le pilote est relié par plusieurs câbles d’alimentation, de sorte que l’Exo-Harnais Centurion est directement en interface avec son propre blindage. Lorsque ce lien est activé, son corps se met en symbiose momentanément avec des énergies nouvellement établies, suffisamment pour submerger un humain non amélioré. Au début, les nouveaux pilotes doivent entrer dans un état de transe uniquement pour contrôler l’Esprit de la Machine, et un duel mental est mené avant même que la combinaison ne soit activée.

Certains Esprits de la Machine ne seront pas apprivoisés par le Space Marine, et une poignée d’entre eux provoquent même des catastrophes, grillant l’esprit de leurs pilotes. Ces Exo-Harnais Centurion trop puissantes sont rapidement mises au placard par les Technoprêtres pour être "déclassées". Une fois connecté à l’Exo-Harnais de guerre, la position de combat acceptée consiste à croiser les mains d’un Space Marine contre l’avant de sa poitrine, derrière la plaque du torse et les armes secondaires de l’Exo-Harnais, car il contrôle le véhicule avec ses pensées.

Il est à noter que certains Chapitres, comme celui de Iron Hands, ont développé une expertise particulière lors de l’interfaçage avec leurs propres équipements, et sont donc plus naturellement enclins à les utiliser au combat. En fait, la force de leur conviction que toute chair est faible - même celle d’un Space Marine - est telle que les pilotes des Iron Hands ont tendance à rester dans l’Exo-Harnais plus longtemps que ce qui est strictement nécessaire. Un certain nombre de leurs pilotes sont maintenant liés de façon permanente à leur Exo-Harnais et ne peuvent jamais être retirés.[15]

Se Mettre en Tenue de Guerre[modifier]

L’entraînement au Centurion exige un niveau de concentration et de détermination intense, même pour un Space Marine. Un pilote subit de nombreuses simulations, des tests tactiques et d’endurance pour s’assurer qu’il est capable de contrôler un engin aussi complexe et puissant dans des situations violentes.

Conformément aux décrets du Codex Astartes, chaque Chapitre est responsable de l’entraînement de sa propre force de Space Marine, et une partie importante de ce régime comprend la formation aux équipements. Ce n’est qu’une fois que les chars et les aéronefs sont maîtrisés qu’un Space Marine est prêt à s’essayer au contrôle d’un Exo-Harnais Centurion, bien que certains Chapitres - notamment les Imperial Fists - distingueront les pilotes de guerre potentiels plus tôt que d’autres.

Une partie de cet entraînement intense d’un Centurion Devastator endurcit le Space Marine face au recul sévère de l’armement. L’Exo-Harnais permet à un Space Marine d’entrer dans la bataille armé de la puissance de feu d’un char d’assaut, et des armes aussi puissantes écraseraient un simple humain. Le recul donne l’équivalent d’un bon coup de pied au niveau de la poitrine de l’Exo-Harnais, ses explosions ricochant autour de son système nerveux et de sa musculature et provoquant des spasmes chez ceux qui ne sont pas préparés. Les Frères de Bataille qui s’entraînent comme Centurions Devastator ont tendance à développer des muscles du haut du corps massivement proportionnés, même pour les Space Marines. Les pilotes de Devastator les plus performants possèdent des pouvoirs mentaux phénoménaux afin de prioriser les cibles tout en supportant ces violents contrecoups.

Pour les pilotes de Centurion d'Assaut, une grande partie de leur préparation à des missions de combat complet dépend de leur capacité à gérer un exercice de siège et à développer la volonté et la force mentales nécessaires pour le faire fonctionner. Alors que certains Chapitres se contentent de se préparer longuement sur leur monde d’origine, d’autres préfèrent voir les exercices de siège utilisés de manière plus immédiate et plus pratique dans le creuset de la guerre, en jetant les nouveaux intronisés face à l’ennemi avec des actions de siège concrètes.

L’Exo-Harnais Centurion étant un atout hautement spécialisé au sein de l’arsenal d’une escouade, la majorité des pilotes Centurion sont sélectionnés parmi les éléments d’une Escouade Devastator et d’Assaut - mais pas dans les rangs de la 1ère Compagnie. Les vétérans d’une escouade possèdent un niveau exceptionnel d’expérience sur le champ de bataille, et leurs connaissances et leur flexibilité au combat leur permettent d’être appelés à combattre dans une plus grande variété de circonstances, dont beaucoup ne conviendraient pas au déploiement de ces volumineux Exo-Harnais. Cependant, certains vétérans trouvent indigne d’aller à la guerre dans des Exo-Harnais aussi lents.[16]

Marquages[modifier]

Un Centurion Honor.
Les Centurions partagent les mêmes marques héraldiques et organisationnelles que l’on peut voir sur de nombreux autres véhicules d’une escouade. De plus, ils ont parfois des signes similaires à ceux des pilotes qui contrôlent leurs arsenal de guerre en ce qui concerne les honneurs remportés au combat ou leur statut au sein d’une Compagnie.

Ils arborent également un Centurion Honor, un grand sigle en pierre de deux poings croisés placés dans un cercle - faisant écho à la position prise par un pilote. Il est placé sur l’épaule de l’Exo-Harnais, de la même manière qu’un Crux Terminatus.[17]

Armes et Déploiement[modifier]

Le déploiement spécifique d’un Exo-Harnais Centurion dépend entièrement des besoins, des armes et de l’escouade à laquelle elle est affectée, ainsi que des doctrines tactiques d’un Chapitre Space Marine particulier. De manière générale, étant donné que le déploiement typique de l’Adeptus Astartes est aussi rapide et terrible qu’un coup de foudre, et que les Centurions, en revanche, sont lents et encombrants, ils ne sont autorisés à être utilisés que dans des circonstances spécifiques. Ce sont des armes puissantes et tenaces pour des tâches très difficiles.[18]

L'Omniscope[modifier]

Bien que déjà dotés de sens surhumains, les pilotes de Centurion sont capables d’utiliser les Omniscopes pour percevoir de plus grandes distances, voir à travers des niveaux d’obscurité impénétrables, et atteindre un niveau de précision élevé avec leurs armes mortelles.

Un Omniscope est composé de diverses lentilles ultra-sensibles, de filtres, d’électronique radicale et de rouages à trois niveaux de sensibilité, ainsi que d’équipements de détection. On ne le trouvait pas sur les touts premiers Exo-Harnais Centurion, mais il est devenu un ajout unique aux escouades après l’analyse des résultats des situations de combat.

L’Omniscope est utilisé par les Sergents Centurion, leur permettant de mieux guider leurs escouades sur le champ de bataille, de localiser les cibles et de mesurer les points faibles des murs de la forteresse prétendument impénétrables. Utilisant une matrice de ciblage moléculaire, il permet au sergent de concentrer plus efficacement les tirs d’une escouade sur une seule cible. Une telle technologie permet de réduire un bastion entier en ruines ou de briser un élément d’une construction de guerre ennemie.[19]

Boucliers[modifier]

Bouclier de Combat[modifier]

Un Bouclier de Combat est un compromis entre la flexibilité et la défense. Sa taille réduite le prive de la puissance et de la protection physique du Bouclier Tempête. En contrepartie, il laisse la main libre. Un Bouclier de Combat s’attache au bras, fournissant un outil de parade ainsi qu’un petit champ de force.

Bouclier de Répression[modifier]

Les Boucliers de Répression font partis de l’équipement de base membres de l’Adeptus Arbites. Cependant, au regard de leur efficacité, nombre d’autres organisations et individus apprécient usage. Le Bouclier de Répression est à la fois un imposant pavois et une véritable arme d’assaut. Il se présente sous la forme d’une lourde plaque de céramite suffisamment grande pour que son porteur puisse s’en couvrir. Chaque bouclier est équipé d’un puissant projecteur en son sommet et d’une plaque électrifiée en son centre. Si le porteur frappe avec son bouclier, il peut décharger la plaque électrifiée à l’impact, infligeant alors un violent choc électrique. Il faut cependant un certain temps pour que la plaque se recharge à un niveau suffisamment dangereux, mais même pendant ce temps, le bouclier peut quand même être utilisé pour d’asséner des coups au corps à corps

Les Boucliers de Répression de l’Arbites sont aussi conçus avec des encoches destinées à bloquer les canons d’armes au niveau des coins supérieurs. Ces encoches permettent au porteur du bouclier de faire feu avec une arme à une main tout en restant protégé.

Les Boucliers de Répression des Croisés sont conçus pour affronter les puissances maléfiques nées du Warp, et ils sont donc couverts de runes de protection hexagrammiques.

Bouclier Tempête[modifier]

Grands et lourds, les Boucliers Tempêtes abritant une quantité impressionnante de circuits générateurs de champs sous d’épais blindages. Son champ énergétique écarte les balles et les explosions à distance, tandis que le bouclier physique protège contre les attaques de corps à corps : même les coups qui devraient normalement pénétrer une Armure Terminator sont déviés.

Praesidium Protectiva[modifier]

Constitués de couches superposées d’armaplast et de céramite, ces boucliers contiendraient dit-on de minuscules fragments de l’armure portée autrefois par l’Empereur. On ne les rencontre qu’au sein des Adepta Sororitas, où ils attribués exclusivement aux Sœurs qui privilégient le corps à corps et y excellent. À cause de son poids, un Praesidium Protectiva ne peut être utilisé que par une Sœur de Bataille portant une Armure Énergétique du Sororitas. Si l’utilisation d’un Praesidium Protectiva implique que la Sœur de Bataille est limitée à l’emploi des armes à une main, celle-ci a néanmoins la possibilité d’asséner un coup de bouclier au corps à corps.

Champs de Force[modifier]

Les Armure Énergétiques sont faites de céramite et d’adamantium de la meilleure qualité, les matériaux les plus solides que l’Imperium puisse produire, mais en dépit de l’indéniable avantage offert par une armure, toutes les situations auxquels se trouvent confrontés les combattants du 41e Millénaire ne permettent pas nécessairement le port de tenues de combat lourdes. De plus, il existe nombre d’armes susceptibles de traverser même les plus épais blindages : les griffes acérées de certains Xenos et les assauts de leurs armes perverses exigent de meilleures défenses que ce qu’une armure peut fournir. Dans ces situations, l’Adeptus Astartes emploie des champs de force, dont la protection est d’un tout autre niveau. Conçus pour dévier les attaques au lieu de les absorber, ils peuvent encaisser les coups des armes les plus puissantes.

Les projecteurs de champs de force sont souvent des engins de taille relativement réduite, que l’on peut facilement insérer dans des armures, des boucliers ou des armes. La technologie nécessaire pour émettre de si puissantes énergies à partir de si petits engins est un secret bien gardé de l’Adeptus Mechanicus. Quasiment tous les champs de force sont âgés de plusieurs siècles, souvent plus, et il est extrêmement difficile pour les Technoprêtres d’en créer de nouveaux. Par conséquent, ils ne sont attribués qu’aux plus valeureux héros de l’Imperium, les officiers de la Garde Impériale, de l’Adeptus Astartes, aux Maîtres de Chapitres et aux plus anciens membres des Saints Ordos, qui ont la chance d’avoir une bonne part de ces précieuses machines, et dont ils contrôlent le déploiement avec prudence.

Champ Réfracteur[modifier]

Les générateurs de Champs Réfracteurs sont en service auprès des agents impériaux très estimés et de haut rang, quelle que soit leur affiliation. De la taille d’un chargeur de pistolet, ils gérèrent un champ de force qui disperse l’énergie des attaques sur la totalité du champ. Ils sont repérables une fois activés, car leur porteur est alors entouré d’un globe légèrement luminescent, ce qui les rend facilement repérable la nuit ou dans des zones faiblement éclairées.

Champ Téléporteur[modifier]

Le Champ Téléporter est un appareil de protection individuelle étrange et d’usage relativement risqué. Via une technologie antique et insondable, il met son utilisateur à l’abri dès que le champ est atteint par un impact suffisamment puissant. L’appareil s’active automatiquement et le porteur n’a aucun contrôle sur l’endroit où il réapparaîtra ; il de retrouve simplement quelque part à proximité, ce qui peut parfois le mettre dans une situation encore plus périlleuse.

Générateur de Champ Énergétique[modifier]

Ce puissant artefact crée un champ d’énergie pareil à une bulle de force, qui protège non seulement son porteur, mais également ses proches voisins. Un tel accessoire constitue une défense précieuse, mais qui n’est pas sans contrepartie. Le Générateur de Champ Énergétique ne fait pas de distinction, et abrite aussi bien l’ami que l’ennemi.

Générateur de Champ de Conversion[modifier]

Le Générateur de Champ de Conversion crée une zone d'énergie protectrice autour de son porteur. Le champs convertir le force des attaques ennemis en un vif éclair lumineux qui peut aisément aveugler les adversaires à proximité.

Halo de Fer[modifier]

Excessivement rare, cet équipement est réservé aux Commandants Space Marines dont la valeur a été éprouvée à maintes reprises à l’occasion de faits exceptionnels. En tant que symbole de courage et de sagesse, le Halo de Fer est autant une marque de vaillance qu’une protection, un fait à ne pas négliger. Généralement fixé sur le paquetage dorsal ou intégré dans un gorgerin, ces engins irradient un champ énergétique presque aussi puissant que celui d’un Bouclier Tempête, alors que leur construction, celle d’une auréole couronnant la tête de son porteur, lui laisse les mains libres pour se battre.

Rosarius[modifier]

Plus qu’un simple projecteur de champ de force, le Rosarius est une véritable icône du Credo Impérial. On en confie parfois à d’importants membres de l’Ecclésiarchie. Un Rosarius est une croix pâtée et carrée stylisée, faite d’adamantium ou d’un autre métal durable, et arborant un joyau ou le symbole de l’Ecclésiarchie en son centre. Il est porté autour du cou ou du poignet, accroché à un chapelet de prière ou à une lanière de tissu et protège son porteur des menaces physiques. En effet, il contient un générateur de champ de conversion qui amplifie la volonté spirituelle de son porteur, afin de la transformer en un champ d’énergie capable de dévier des coups qui auraient pu transpercer un mur de ferrobéton. Un Rosarius ne crée pas la même aura luminescente que celle d’un champ réfracteur, cependant, ils convertissent une partie de l’énergie reçue en lumière, ce qui fait que des flashs lumineux et des étincelles naissent des impacts qu’ils endurent. Il s’agit aussi d’icônes religieuses, ils ne supportent donc pas le contact d’un des ennemis impies de l’humanité, et on pense que la puissance de ce champ de force est proportionnelle à la foi du porteur envers l’Empereur.

Au sein de l’Adepta Sororitas, un Rosarius est aussi le symbole du pacte passé entre les Filles de l’Empereur et Goge Vandire. C’est à cause du Rosarius de Vandire que les Filles se rallièrent à lui, et ce fut aussi ce même Rosarius qui le trahit quand sa traîtrise fut avérée. Le poids d’un Rosarius pendant au cou d’une Chanoinesse est le rappel constant que la véritable foi nécessite d’être en permanence à l’affût du moindre signe d’impiété.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : Admettre la défaite est un blasphème envers l’Empereur.
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Livre de Règles
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Ascension
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Chasseurs de Démons
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : le Sang des Martyrs
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Chasseurs de Démons
  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : Dans la Tempête
  • Codex Adepta Sororitas, V8
  • Index Astartes du White Dwarf N°132 (Avril 2005)
  • White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990)
  • White Dwarf (UK) (Juin 2017)
  • Warhammer Community - Power Armour Through the Ages
  • Index Astartes : Centurions, Black Library, 2013
  1. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley (traduit de l’anglais par Guilhem)
  2. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Formative Marine Armor (traduit de l’anglais par Guilhem)
  3. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Mark 2 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  4. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Mark 3 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  5. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Mark 4 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  6. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Mark 5 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  7. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Mark 6 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  8. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Mark 7 (traduit de l’anglais par Guilhem)
  9. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Chapter Variants (traduit de l’anglais par Guilhem)
  10. Warhammer Community - Power Armour Through the Ages - Mk. VIII ‘Errant’ Armour[1] (traduit de l’anglais par Guilhem)
  11. White Dwarf (UK) N°129 (Septembre 1990), Space Marine Armor described by Rick Priestley - Individualised Armour (traduit de l’anglais par Guilhem)
  12. White Dwarf (UK) (Juin 2017) - Primaris Space Marines : Mark X Armour (traduit de l’anglais par Guilhem)
  13. Index Astartes : Centurions - Space Marine Centurion - Origins (traduit de l'anglais par Guilhem)
  14. Index Astartes : Centurions - Space Marine Centurion - The Centurions Bring Redemption (traduit de l'anglais par Guilhem)
  15. Index Astartes : Centurions - Stepping Into a Warsuit (traduit de l'anglais par Guilhem)
  16. Index Astartes : Centurions - Pilot Training (traduit de l'anglais par Guilhem)
  17. Index Astartes : Centurions - Pilot Training - Markings (traduit de l'anglais par Guilhem)
  18. Index Astartes : Centurions - Weapons and Deployement (traduit de l'anglais par Guilhem)
  19. Index Astartes : Centurions - Weapons and Deployement - The Omniscope (traduit de l'anglais par Guilhem)