Arkhan Land

De Omnis Bibliotheca

On sait peu de chose sur le grand Technoarchéologue Arkhan Land, dont le nom est pourtant resté gravé dans l’histoire. Son lieu de naissance demeure mystérieux, mais il semble probable qu’il s’agisse de Mars même. Il était sans aucun doute doté d’un esprit fort perceptif, mais l’histoire semble surtout se souvenir de son excentricité et de ses habitudes singulières. Par exemple, une eau-forte montre le grand Technoprêtre lors de sa promenade quotidienne sous les grandes voûtes célestes de Sierra Planum avec son psyber-singe familier, tandis que les Citations de Geronimus font fréquemment allusion aux perruques ostentatoires qu’il portait pour dissimuler sa calvitie précoce.

C’est pourtant ce personnage un peu farfelu qui mena la Grande Expédition d’exploration des ruines de l’Omnis Bibliotheca de Mars. Trois années durant, il explora les catacombes labyrinthiques de cet édifice déserté en quête de banques de données SCS en état de marche. Il ne devait jamais atteindre ce but suprême, mais fit deux découvertes qui allaient révolutionner les traités techniques des millénaires à venir. La première était une barre de données SCS contenant presque toutes les informations concernant un char lourdement blindé, qui devait se faire connaitre sous le nom de "Land" Raider en honneur de son découvreur. Ensuite, Arkhan Land devait mettre à jour de précieuses informations sur des plaques anti-gravité, et développa durant des années de nombreuses hypothèses sur les possibilités d’applications utiles et pratiques de tels appareils. Ces informations et son travail permirent ainsi la construction des tout premiers "Land" Speeders.

Land devait trouver la mort en menant une seconde expédition dans la Librarius Omnis, et son journal vocal fut découvert deux siècles plus tard par une équipe de recherche. On pense que lui et son équipe furent tués un par un par quelque mystérieux prédateur, dont la nature exacte reste sujette à controverse. S’agissait il d’un animal sauvage, d’une entité psychique ou d’un virus ? Pour beaucoup, il s’agit surtout du signe que les secrets du Moyen-Âge Technologique doivent être laissés à l’oubli de la préhistoire.

Source

  • Index Astartes du White Dwarf N°117 (Janvier 2004)