Apothicaire de l'Adeptus Astartes

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Apothicaire de la Deathwatch)
Unknown.png L’Omnis Bibliotheca est vaste, peut-être vouliez-vous aller voir quelque chose qui porte le même nom : Apothicaire
Un Apothicaire administrant la Paix de l’Empereur à un Frère de Bataille.
Les Apothicaires comptent parmi les Space Marines les plus révérés de leur Chapitre. En effet, le futur de chaque Chapitre repose sur les épaules de cette poignée d’individus. Tandis que les Chapelains sont chargés du bien-être spirituel des Space Marines d’un Chapitre, le rôle des Apothicaires est de veiller à l’intégrité physique de leurs frères. Cela est le plus souvent visible sur le champ de bataille, où un Apothicaire sert de médecin d’urgence. Le corps d’un Space Marine peut absorber une quantité de dégâts importante, mais ils ne sont pas immortels, et le 41e Millénaire pullule d’armes et de créatures capables de perforer leur armure de céramite et leur causer de graves blessures. Plusieurs organes spécialisés d’un Frère de Bataille peuvent guérir de lésions qui tueraient sur-le-champ un humain ordinaire, mais ces fonctions prennent du temps, que ne leur laisseront ni la mêlée, ni une fusillade. Le devoir de l’Apothicaire est de stabiliser les pires traumatismes, refermant des blessures censément mortelles afin que le guerrier reprenne aussitôt les armes. Son canon d’avant-bras intègre un appareil chirurgical auto sanctifié appelé Narthecium. Ce dispositif qui dispense une aide médicale élaborée regorge d’injecteurs pneumatiques, de capsules de stimulants, d’agrafes auto-suturantes et de cautériseurs lasers qui peuvent être utilisés promptement sur les blessures d’un Space Marine afin qu’il reprenne le combat. Conjugué aux facultés innées de coagulation et de guérison de la biologie de l’Adeptus Astartes, un Apothicaire peut remettre sur pied en quelques minutes n’importe quel Frère de Bataille, hormis les plus grièvement touchés.
Casques Diagnosteur

Les Apothicaires remplacent souvent leur casque standard par un Casque Diagnosteur, qui contient des lecteurs et des senseurs améliorés chargés de les aider à soigner les blessures de leurs frères et s’assurer qu’ils soient toujours en état de se battre. Une infralentille couplée à un imageur à rayons X permet de suivre l’évolution d’un patient et de diagnostiquer les blessures internes, même à travers une Armure Énergétique.

Un Prêtre Sanguinien.
Le corps d’un Space Marine est une merveille de génie génétique capable d’endurer d’incroyables blessures tout en continuant à vivre. Il y a cependant des blessures auxquelles même le corps d’un Adeptus Astartes ne peut survivre, même s’il ne sombre pas dans l’inconscience immédiatement, et les Space Marines blessés ne peuvent pas tous être sauvés : ceux qui ne survivent pas à leurs blessures reçoivent un traitement différent. Le rôle de l’Apothicaire consiste alors à prodiguer au mourant quelques dernières paroles de réconfort afin de faciliter son départ vers l’au-delà, où il siégera à la droite de son Primarque, voire de l’Empereur en personne. Ces ultimes paroles prononcées, l’Apothicaire se doit de délivrer le Space Marine agonisant en lui administrant la Paix de l’Empereur : un tir précis de Pistolet Bolter Absolvor qui met un terme à ses souffrances. Mais même ainsi, la tâche de l’Apothicaire n’est pas achevée, car son rôle le plus important ne concerne cependant pas les vivants, mais les morts. En utilisant le Reductor intégré à son Narthecium, il peut ouvrir en deux la carapace blindée d’un frère vaincu, plonger à travers sa chair et ses os et, avec une déférence méticuleuse, extraire les glandes progénoïdes - l’organe dans lequel repose l’héritage génétique du Primarque du Frère de Bataille - et les stocker dans une capsule cryogénique afin de le conserver. À partir du matériel génétique de ces précieux organes, les futures générations de Space Marines peuvent être créées, et assurer la pérennité du Chapitre. Ainsi, même les morts vivent à jamais.

Une fois qu’un Space Marine a reçu l’insigne honneur de devenir Apothicaire, il reçoit une formation supplémentaire et apprend auprès des Apothicaires expérimentés les rites sacrés qui permettent de créer de nouveaux membres de l’Adeptus Astartes à partir du patrimoine génétique récupéré. Les Apothicaires sont équipés de façon similaire aux frères qu’ils assistent, et ont subi le même entraînement intensif au combat. Leurs priorités ont beau être les soins ou la récupération d’organes, ils sont néanmoins exposés à toute l’horreur d’un champ de bataille, et les Compagnies de chaque Chapitre peuvent témoigner des extrémités consenties par leurs dévoués Apothicaires pour veiller à la survie de leurs frères, d’une façon ou d’une autre.

Il est standard pour chaque Compagnie d’un Chapitre d’avoir au moins un Apothicaire assigné, et il est courant qu’il y en ait plusieurs travaillant au sein de l’Apothecarion, où ils entraînent les initiés et veillent à ce que les glandes progénoïdes du Chapitre - qu’elles soient stockées dans des banques ou implantés dans les Space Marines - restent pures grâce à des tests constants. En outre, le plus haut gradé des Apothicaires implante ces glandes dans les néophytes, afin que le Chapitre dispose d’un flux de recrues compensant les pertes inévitables liées à une guerre constante.

La tension monta parmi les Space Marines lorsqu’ils entendirent le bruit étouffé mais caractéristique d’un obus de mortier-taupe en approche. Le Frère de Bataille Draeg était déjà en mouvement lorsque la terre se souleva, et il se jeta à plat ventre sur l’obus avant que ses frères ne l’aient seulement aperçu. Il réalisa ce qu’il venait de faire seulement lorsque le monde explosa autour de lui en un tourbillon de flammes blanches, le plongeant dans les ténèbres.

Il reprit conscience en sentant un souffle froid sur son visage. S’efforçant d’ignorer son corps meurtri qui n’était plus que douleur, il fixa de son œil valide la silhouette agenouillée à ses côtés et entendit la voix de l’Apothicaire lui murmurer :

« Tes blessures sont bien trop graves, frère. Souhaites-tu recevoir la Paix de l’Empereur ? »

L’Apothicaire approcha son Reductor et Draeg ne perçut qu’indistinctement le bruit d’une culasse qu’on armait. Puisant dans le peu de forces qu’il lui restait, il essaya de parler. L’Apothicaire sembla comprendre.

« Les autres ? Ils sont sains et saufs, frère. Tu les as sauvés. Ton nom sera inscrit dans le Livre des Honneurs. »

Draeg hocha péniblement la tête avant de refermer les yeux. Ses implants génétiques reviendraient au Chapitre.

Clergé Sanguinien[modifier]

Les secrets du sang de Sanguinius sont essentiels dans les traditions martiales de ses fils, et sont jalousement gardés par le Clergé Sanguinien, c’est-à-dire les Apothicaires des Blood Angels. Ils ont pour mission de protéger le patrimoine génétique de leur Chapitre, et de s’assurer que les Frères de Bataille blessés pourront continuer le combat contre les ennemis de l’Imperium.

Prêtre Sanguinien[modifier]

Toutes les Légions Space Marines et tous les Chapitres qui ont suivi leurs pas maintiennent un corps d’Apothicaires afin de veiller sur le patrimoine génétique et la santé de leurs frères d’armes. Mais Sanguinius savait que ses enfants allaient nécessiter davantage que des soins physiques, et jugea que les Blood Angels allaient avoir besoin d’être constamment guidés. C’est ainsi qu’il transforma ses Apothicaires en Prêtres Sanguiniens, leur assignant un rôle spirituel voisin de celui des Chapelains du Reclusiam et tout aussi honoré.

Si les sermons et les rites des Chapelains exhortent les Frères de Bataille à rejeter la colère qui les habite, ceux des Prêtres Sanguiniens les poussent à étreindre la Soif Rouge afin de la maîtriser, de pouvoir user de ses forces en cas de nécessité.

Un Apothicaire Chevalier Gris.

Comme tous les Apothicaires, la principale préoccupation des Prêtres Sanguiniens est la préservation du patrimoine génétique du Chapitre. Un Prêtre fera tout ce qu’il peut pour sauver un guerrier blessé. Lorsqu’un Blood Angel retrouve ses moyens, ses gènes qui lui survivent, de même que la part du Chapitre qu’il constitue.

Novice Sanguinien[modifier]

Avant de pouvoir revêtir les robes de son office et brandir son Calice, un Blood Angel doit passer par le rang de Novice Sanguinien. Formé à la chirurgie et portant le Narthecium et le Reductor des Apothicaires, il s’occupe des blessés sous le feu ennemi. Si un patient est condamné, il doit lui accorder la Miséricorde de l’Empereur et récupérer ses progénoides. Une fois qu’un Novice a fait ses preuves, il a le droit d’intégrer les rangs vénérés du Clergé Sanguinien, et de découvrir tous les secrets de son nouvel ordre.

Apothicaire Chevalier Gris[modifier]

Unknown.png L’Omnis Bibliotheca est vaste, peut-être vouliez-vous aller voir quelque chose qui porte le même nom : Apothicaire

Les Chevaliers Gris sont si peu nombreux, alors que leurs ennemis sont si pléthoriques, que chaque guerrier a une valeur inestimable. C’est ainsi qu’au milieu de la mêlée, sous les grêles de tirs et les traits d’énergie démoniaque, les Apothicaires font de leur mieux avec leur Narthecium spécifique pour sauver des griffes de la mort les Chevaliers Gris gravement touchés, tout en libérant des éclairs psychiques et en abattant les ennemis qui s’approchent avec leurs Épées de Force Némésis.

Lorsque c’est possible, les Forces de Frappe sont accompagnées par au moins un Apothicaire. Sa présence a autant d’impact qu’une douzaine de guerriers d’élite, car ses talents peuvent transformer un combat désespéré en victoire décisive. Malgré tout, un Space Marine - même s’il a bénéficié du conditionnement psychique des Chevaliers Gris - ne peut pas survivre à toutes les blessures. Les plus infâmes habitants de l’Immaterium peuvent déchirer un Space Marine en deux avec leurs énormes serres, ou réduire la chair et les armures en flaques surchauffées en crachant des gerbes de flammes infernales. Lorsqu’un Chevalier Gris est si grièvement blessé qu’il ne peut survivre, ou quand il est tué net, la présence d’un Apothicaire est plus vitale que jamais.

Contrairement à la plupart des Chapitres de Space Marines, les Apothicaires des Chevaliers Gris apprennent une série de bénédictions rituelles qui sont célébrées sur chaque bio-implant afin que ce dernier soit protégé de toute intrusion démoniaque.

À cause de l’importance de leur mission, les Apothicaires sont bien défendus par leurs frères quand ils sont sur le champ de bataille, cependant, ils ne fuient jamais le combat, car ce sont non seulement des Chevaliers Gris à part entière, mais aussi des exemples à suivre, qui ont pour lourde tâche de préserver l’héritage génétique de leur Chapitre. Les Apothicaires sont à la fois de puissants Psykers et des guerriers redoutables, un maillon essentiel dans l’organisation de leur Chapitre.

Apothicaire de la Deathwatch[modifier]

Unknown.png L’Omnis Bibliotheca est vaste, peut-être vouliez-vous aller voir quelque chose qui porte le même nom : Apothicaire
Un Apothicaire de la Deathwatch.
Les Apothicaires, une fois dans la Deathwatch, ont davantage de tâches à assumer que dans leur Chapitre d’origine. Ils doivent non seulement maîtriser l’héritage génétique de leur propre structure ADN mais également celui de nombreux autres chapitres afin de pouvoir surveiller et entretenir les implants de leurs camarades Space Marines, quel nue soit leur Chapitre d’origine. À ce titre, les Apothicaires de la Deathwatch bénéficient d’un statut unique. Les Chapitres Space Marines rechignent à partager les détails de leur souche génétique et des particularités, des modifications, voire des mutations qui y sont associées. Les Apothicaires de la Deathwatch jurent de garder pour eux les secrets de chacun des Chapitres d’où sont issus leurs camarades, un serment lourd de menace s’il venait à être brisé.

Les Apothicaires de la Deathwatch possèdent une connaissance encyclopédique de l’anatomie Space Marine, renforcée par un endoctrinement subliminal de la moindre notion concernant les armes xenos récoltée par la Deathwatch, et peuvent ainsi immédiatement reconnaître quel type de munition contre-nature a causé les blessures reçues par un Frère. À la simple vue d’une plaie, ils peuvent faire la différence entre l’impact d’un shuriken Aeldari ou d’une munition éclateuse Drukhari, et peuvent discerner les spasmes d’agonies provoquées par une infestation d’écorcheur, l’inhalation de spores de Venomthrope, ou les salves de vers dévoreurs. En plus de leur mission de surveillance des implants Space Marines, les Apothicaires doivent également prendre garde à une éventuelle contamination Xenos. Dans l’exercice de sa mission, une Équipe d’Extermination est susceptible d’entrer en contact non seulement avec des créatures à la biologie radicalement étrangère mais également avec les formes de vie bactérienne qui les accompagnent. Même si les Space Marine sont dotés du meilleur système immunitaire qui soit, on sait que certaines espèces Xenos sont si redoutables qu’elles peuvent provoquer la mutation ou la mort des Adeptus Astartes. Certains venus se reproduisent d’ailleurs de nette façon, leurs germes infectant une cible pour la faire lentement muter jusqu’à ce la transformer en un membre de leur espèce. Puisqu’il faut à tout prix se préserver d’un tel blasphème, les Apothicaires font subir une série de tests à tous les membres de l’Équipe d’Extermination avant et après chaque mission.

Les Apothicaires de la Deathwatch sont également très impliqués dans l’entraînement de leurs frères d’armes. Les membres des équipes d’extermination poussent leur corps jusqu’aux limites de leur physiologie unique, et même au-delà. Les Apothicaires doivent donc surveiller ce processus de près. Ils prennent également une part active à la formation proprement dite en aidant les capitaines de la Deathwatch à concevoir les programmes d’entraînement les plus pointus possibles. En menant à profit leur savoir-faire unique, les Apothicaires placent leurs frères de bataille dans différents états, ce qui pennes de pousser leurs compétences et leur résistance jusqu’à leur ultime limite.

La mission la plus importante de l’Apothicaire consiste cependant à récupérer les souches génétiques de ses Frères de Bataille tombés au combat afin de les restituer à leur Chapitre d’origine, ce qui leur permettra ainsi de continuer à vivre à travers les futures générations de Space Marines. Il s’agit d’une tâche extrêmement solennelle dans un Chapitre Space Marine ordinaire, mais elle a encore plus de poids au sein de la Deathwatch. Aucun Chapitre n’accepterait d’envoyer ses fils combattre aux quatre coins de la galaxie aux côtés de l’Inquisition et d’autres Chapitres (dont certains peuvent être des rivaux) sans avoir la certitude de voir leur empreinte génétique revenir au cas où ils échoueraient. Ainsi, après la bataille, le génogerme du Frère décédé sera renvoyé à son Chapitre d’origine, dût-il mettre plusieurs siècles pour arriver à destination. C’est à l’aide de cette substance précieuse que les nouveaux Space Marines sont créés, et si de nombreux Chapitres acceptent l’honneur de sacrifier les leurs pour la Deathwatch, nul ne cédera jamais son avenir génétique. Si un trop grand nombre de ses Space Marines engagés aux côtés de l’Ordo est tué et que le précieux matériel génétique est irrémédiablement perdu, un Chapitre peut refuser de servir auprès de la Deathwatch. La survie et la réputation même de la Deathwatch reposent donc sur les épaules de l’Apothicaire.

Les Apothicaires de la Deathwatch ont une mission supplémentaire par rapport à leurs homologues des autres Chapitres, une tâche menée dans le plus grand secret. Il leur incombe en effet de récolter des échantillons de chaque espèce Xenos qui croisera leur route, qu’il s’agisse de la carcasse d’un organisme guerrier ou d’une fiole de bio-acide, de substance venimeuse ou de neurotoxine. Après des analyses approfondies, ils apprendront à mieux connaître et abhorrer leurs ennemis, ainsi qu’a contrecarrer leurs aptitudes impures au combat. Ces informations sont, au moins en partie, partagées avec l’Ordo Xenos qui, à son tour, fourni ses propres données à la Deathwatch concernant la nature des extraterrestres. De fait, chaque bataille est une opportunité pour les Apothicaires de la Deathwatch de purger le Xenos honni du royaume de l’Empereur.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : Le sage apprend de la mort d’autrui.
  • Codex Adeptus Astartes Space Marine, V8
  • Codex Adeptus Astartes Blood Angels, V8
  • Codex Adeptus Astartes Grey Knights, V8
  • Codex Adeptus Astartes Deathwatch, V8
  • Warhammer 40 000 JdR - Deathwatch : Livre de Règles