Vaisseau-Monde d'Alaitoc

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Alaitoc)

O.B. Navigator
Univers
Menu-univers.jpg
Univers

« …sinistre cauchemar d’un avenir lointain, où seule la guerre règne et où la galaxie est en flammes… »

« Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet âge de démence, faites confiance au fou pour vous montrer la voie. »

Factions
Menu-factions.jpg
Factions

« Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans. La loyauté porte en elle sa propre récompense. » - Lion El’Jonson

La galaxie gothique ravagée par la guerre du lointain futur grouille d’armées de l’Imperium, d’adorateurs des noirs dieux du Chaos et de peuples Xenos belliqueux, tous opposés dans le plus grand conflit que les étoiles elles-mêmes aient connu.
Personnages
GabrielAngelos-min.jpg
Personnages

« L’univers est vaste et quoi qu’il advienne, nul ne se souviendra de vous… »

Les Héros et personnages illustres naissent des guerres et des tragédies, luttant et oeuvrant pour réaliser ou lutter contre leur destin, quand ce n'est celui d’un Monde entier ou de l'univers lui-même.

Vous trouverez ici une liste de quelques uns de ces personnages ayant laissé leur empreinte, aussi futile soit-elle, au milieu des conflits sans nombre du sombre univers de Warhammer 40.000.
Batailles
Battle-img.jpg
Batailles

« Dans l’obscurité, je serai la lumière.
Dans le doute, je garderai la foi.
Dans la rage, j'affinerai mon talent.
Dans la vengeance, je n'aurai nulle pitié.
Au cœur de la bataille, je n'aurai nulle peur.
Devant la mort, je n'aurai aucun regret... »

- Liturgie de Bataille des Blood Ravens
Technologie
Menu-techno.jpg
Technologie

« L’Omnimessie a rempli la galaxie de mystères afin que nous puissions les découvrir et pour nous rapprocher de Sa perfection. Les ignorer même en temps de guerre, est une hérésie. »

- Archimagos Belisarius Cawl.
Jeux de Rôle
Menu-jdr.jpg
Jeux de Rôle

Liste des jeux de rôle papier connus mettant en scène l’univers de Warhammer 40.000, ainsi que les carrières (rôles) que des joueurs pourraient potentiellement interpréter en tant qu’Humain, Xenos ou Hérétique dans ce type de jeu.

Pages en construction
Noosphère
Menu-noosphere.jpg
Noosphère
Lexique des différentes Catégories de page du wiki de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
Manufactorum
Menu-manufactorum.jpg
Manufactorum
Liste des dernières pages ajoutées par les bibliothécaires de l’OMNIS BIBLIOTHECA.
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Discord-ob.png





Astre-ulthwe.png
Astre-iyanden.png
Astre-saim-hann.png
Astre-mymeara.png
Astre-alaitoc.png
Astre-biel-tan.png
AsuryanisSide.jpg
AsuryanisSide.jpg
Decor1Asuryani.png
Medaille-asuryani-1.png
Medaille-asuryani-2.png
Les Nomades Stellaires
« Il n’est pas un recoin de la galaxie qui n’ai ressenti le regard perçant d’Alaitoc. »
- Elarique Swiftblade, Autarque d’Alaitoc.
Fánaí Ullathani, dont le nom signifie "le vagabond des mille voies", arpente la galaxie mais retourne toujours à Alaitoc en cas de nécessité.


  • Maîtrise du Terrain : Par une combinaison de furtivité, de reconnaissance poussée et de camouflage hors pair, les unités d’Alaitoc peuvent se dissimuler sur le champ de bataille.


De tous les Aeldaris, ce sont ceux d’Alaitoc qui se sont le plus disséminés. Leurs agents sillonnent la galaxie et sont les yeux et les oreilles du Vaisseau-Monde. Sur le champ de bataille, ils favorisent la désorganisation à la force brute, et tuent silencieusement dès qu’ils le peuvent.

Les habitants d’Alaitoc adhèrent de façon très puritaine à la Voie de l’Aeldari, et évitent tout contact avec les influences extérieures. Même si ce pouvoir de concentration et ce désintéressement vis-à-vis des influences extérieures sont une protection face aux prédations de Slaanesh, il est très difficile de conserver une telle discipline mentale. Malgré tout, un Aeldari d’Alaitoc se consacrera exclusivement à une voie pendant un temps, au point de risquer d’en devenir prisonnier. Ainsi le Vaisseau-Monde compte-t-il beaucoup d’Exarques, des Asuryanis qui ont tout oublié en dehors de l’art de tuer, et qui se consacrent entièrement à leur Aspect. L’appel aux armes est accueilli avec une grande ferveur guerrière à Alaitoc. Cette attitude rigide a cependant conduit de nombreux Aeldaris à étancher leur soif de voyages en devenant des Errants, qu’ils aient été bannis par leurs maîtres pour quelque méfait sans gravité ou qu’ils se soient lassés de la rigueur de leur environnement.

Bien que désenchantés, ces nomades restent liés à leur peuple et se lancent souvent dans de dangereuses quêtes pour le bien du Vaisseau-Monde, en dépit des distances. Ils entreprennent souvent des missions pour le compte d’Alaitoc. Certains deviennent des Corsaires, qui renforceront les flottes d’Alaitoc en temps de guerre, les coques éclatantes de leurs navires contrastant alors avec celles bleu nuit de la flotte du Vaisseau-Monde. D’autres se font Rangers, et sont les yeux et les oreilles du Vaisseau-Monde dans la galaxie. En dépit de leurs efforts pour échapper aux obsessions qui caractérisent les autres Aeldaris d’Alaitoc, certains finissent par se perdre sur cette voie comme un Exarque est tenu par la Voie du Guerrier. Ces guerriers mirages sont des experts du camouflage capables d’abattre l’ennemi de loin tout en restant invisibles.

Les Rangers d’Alaitoc, ou nomades stellaires, comme ils se désignent eux-mêmes, sont devenus le plus grand symbole de leur Vaisseau-Monde à travers la galaxie. C’est par leur biais que l’Imperium a pu glaner la majeure partie de ce qu’il sait sur les Aeldaris. Ces informations n’ont pas été données librement, mais ont été obtenues dans la douleur par l’Inquisition Impériale. Ce sont d’ailleurs ces actes qui ont conduit à la guerre qui oppose l’Imperium à Alaitoc, et que les commandants impériaux ont souvent comparée à une chasse aux fantômes.

Le Destin d’Eldanesh
SymboleVaisseauMondeAlaitoc.jpg
Eldanesh était un héros Aeldari qui fut tué par jalousie par le dieu de la guerre, Khaine, lorsqu’il refusa de lui jurer fidélité. La rune-monde d’Alaitoc, qui représente l’épée de Khaine plantée dans la Lune Rouge, le symbole de la maison d’Eldanesh, désigne l’acte qui conduisit à la Guerre Céleste. La Lune Rouge est un mauvais présage pour les Aeldaris, car elle rappelle ce qu’il advient des mortels qui offensent les dieux.

Et l’analogie est adaptée. Alors que les Prophètes d’Ulthwé essaient d’anticiper les agissements de l’ennemi à l’aide de leurs divinations, les Aeldaris d’Alaitoc ont une longueur d’avance sur leurs adversaires en connaissant leurs moindres faits et gestes, ce qui leur permet de les mystifier presque à tous les coups. Au combat, les nomades stellaires sont envoyés en avant-garde des forces d’Alaitoc pour semer la confusion et l’anarchie tout en passant inaperçus. Les guerriers des Temples Aspects aux couleurs vives du Vaisseau-Monde investissent ensuite le champ de bataille. Chaque combattant prouve son talent de tueur en exécutant ses adversaires avec la discipline et la froideur qui sont les marques de fabrique des armées d’Alaitoc. Alors que l’ennemi vacille face à cet assaut, ses chefs se mettent à tomber comme des mouches comme les nomades stellaires les abattent avec leurs fusils de tireurs d’élite. Quant à ceux qui s’enfuient, ils ne survivent pas longtemps, car les yeux et les oreilles d’Alaitoc sont partout.

Ce sont ces atouts qui permettent à Alaitoc d’appréhender la tourmente dans laquelle est plongée la galaxie, en observant aussi bien les dynastie Nécrons émergentes que les forces du Chaos qui se déversent de la Cicatrix Maledictum, sans parler des rébellions qui affligent l’Imperium. Alors que les autres Asuryanis sont divisés, les fils et les filles d’Alaitoc continuent de tisser leur toile d’espionnage dans les étoiles, et quelle que soit la distance à laquelle ils se trouvent de leur Vaisseau-Monde, ils continuent d’œuvrer pour son compte.


La Redécouverte de Mymeara[modifier]

Ayant perdu un si grand nombre de leurs frères lors des terribles événements de la Chute, les Aeldaris du Vaisseau-Monde d’Alaitoc adoptèrent les disciplines strictes de la Voie des Asuryanis de façon presque zélée. Ils évitent également avec véhémence tout contact avec les autres de leur espèce, de peur que leur influence ne les entraîne dans les mêmes profondeurs de dépravation que l’Empire Aeldari, se consacrant plutôt à une vie de discipline sévère. Cela ne convient pas à tous et certains, en particulier parmi les jeunes générations, ne peuvent accepter ce que cela implique, même si cela signifie qu’ils sont bannis de leur foyer et de leur famille.

Ceux qui sont forcés de quitter le Vaisseau-Monde d’Alaitoc ou qui partent de leur plein gré peuvent éventuellement chercher à rejoindre les bandes de Corsaires. D’autres restent fidèles à leur peuple et patrouillent sur la Toile Aeldari pour assurer la survie d’Alaitoc, à la recherche de toute menace pour le Vaisseau-Monde, mais désormais libres d’explorer les mondes au-delà.

C’est une escouade de Rangers du Vaisseau-Monde d’Alaitoc qui a localisé le Vaisseau-Monde Mymeara perdu. Trouvant l’entrée d’un portail dans la Toile inscrit avec des symboles qu’aucun des Rangers Asuryanis ne reconnaissait, ils envoyèrent l’un des leurs demander un entretien au Conseil des Sages d’Alaitoc. La réponse vint sous la forme du plus grand Grand Prophète d’Alaitoc à cette époque. Réalisant que les Rangers avaient trouvé un portail vers l’un des Vaisseaux-Mondes perdus, le Grand Prophète fit appel à d’anciennes connaissances qu’il avait apprises plusieurs siècles auparavant, lorsqu’il avait emprunté la Voie du Prophète, pour briser le sceau qui protégeait le portail.

Juste après, se tenait le Grand Prophète du Vaisseau-Monde de Mymeara et sa garde rapprochée de Spectres de l’Ombre. Au début, le Grand Prophète de Mymeara voulait que son peuple ne traite pas avec Alaitoc, de peur qu’ils ne soient pas différents de ceux qu’ils avaient fuis, et il semblait qu’une fois de plus il y aurait une bataille entre les Aeldaris. Cependant, Alaitoc était à bien des égards similaire aux Mymeariens et son Grand Prophète a pu persuader son peuple refondé que cela pourrait être la base sur laquelle ils pourraient établir une alliance au bénéfice de chaque Vaisseau-Monde.[1]


Le Grand Dévoreur[modifier]

Les mondes d’origine d’Alaitoc avaient été situés à la frontière de l’empire de sa race, et comme les Aeldaris les plus sages de Mymeara, certains de ses habitants avaient également réalisé les profondeurs dans lesquelles leur race allait bientôt tomber. Jetés dans les étoiles presque trop tard, ils ont à peine survécu à cette atrocité, et depuis lors, Alaitoc a également dû se battre pour survivre. Parmi ces jours sombres, il y eut une rencontre avec une force dissidente de Bio-vaisseaux de Béhémoth, la Flotte-Ruche Tyranide qui allait plus tard dévaster le monde de Macragge du Chapitre des Ultramarines en 745.M41.

L’essaim de Bio-vaisseaux Tyranides avait été découvert sur le chemin du Vaisseau-Monde d’Alaitoc par la flotte de croiseurs et de vaisseaux d’escorte qui l’avait précédé. L’étendue des vaisseaux Tyranides était vaste alors qu’ils se rapprochaient de l’armada Aeldari, mais c’était sans compter sur les compétences de leurs adversaires. N’ayant peut-être jamais rencontré une race telle que les Aeldaris dans sa propre galaxie, la flotte Tyranide n’était pas préparée à la rapidité des vaisseaux Aeldaris et à la précision de leurs batteries laser et de leurs torpilles. Alors que les Bio-vaisseaux vomissaient leurs charges mortelles de drones, les escadrons d’hellébores et d’ombres noires d’Alaitoc se sont précipités pour les détruire. En retour, leurs pilotes ont vu leurs vaisseaux attaqués par d’énormes vrilles nourricières qui ont transpercé leurs coques, libérant des Guerriers Tyranides en leur sein.

La bataille furieuse a fait rage dans les vaisseaux et parmi les étoiles pendant plusieurs jours, chaque moment voyant le Vaisseau-Monde d’Alaitoc se rapprocher de la portée des armes biologiques des plus grands vaisseaux Tyranides. Sachant qu’une invasion de leur Vaisseau-Monde entraînerait probablement la fin de leur peuple, la flotte d’Alaitoc s’est mise à détruire le plus grand nombre possible de vaisseaux Tyranides.

Avec la forme massive du Vaisseau-Monde littéralement à quelques heures de distance sur leurs écrans longue portée, la flotte Aeldari a réussi. En attaquant les plus grands vaisseaux, ils ont également détruit ou gravement blessé les plus grandes créatures Tyranides à l’intérieur. Avec sa structure de commandement défaillante, l’attaque contre l’armada Aeldari a perdu sa cohérence, fournissant des cibles plus faciles à détruire pour la flotte d’Alaitoc.

Le danger n’était pas écarté pour autant, car le chemin menant au Vaisseau-Monde était désormais saturé des restes du bio-essaim Tyranide. Bien que la plupart de ses créatures furent probablement mortes, il y avait toujours un risque réel que certaines soient encore en vie et capables de dériver sur la courte distance à travers l’espace pour infester le Vaisseau-Monde lors de son passage.

Pour éviter cela, l’armada Aeldari a lancé des milliers de torpilles dans la zone où dérivaient les Bio-vaisseaux Tyranides. Ces torpilles ont réussi à détruire ou à faire exploser les spores et les créatures Tyranides restantes, et leurs efforts ont été si efficaces que la région est toujours marquée sur les cartes de la Marine Impériale comme une zone morte, des siècles après le déclenchement de l’armement des Aeldaris.[2]


La Campagne de Betalis III[modifier]

Sans l’aide d’Alaitoc et de ses alliés Corsaires, la résurrection du Seigneur Phénix de Mymeara n’aurait pas été possible. Non seulement le Vaisseau-Monde a mis toute la force de ses escadrons de tanks gravitiques, Vypers, Nightwings et autres vaisseaux en ordre de guerre contre les Leman Russ et Chimères de la Compagnie Vengeance, mais ses Rangers et Guerriers Aspects ont également parcouru les profondeurs glacées du Delta de Tormus contre la Compagnie Retribution.

Les efforts d’Alaitoc ont permis d’éloigner les forces de l’Imperium de l’objectif ultime du Grand Prophète de Mymeara, à savoir récupérer le Seigneur Phénix dans le système de grottes situé sous le complexe minier d’Aresta IV. S’il a réussi, c’est en grande partie grâce à Alaitoc.[3]


Le Sort d'Alaitoc depuis le Dathedian[modifier]

« Voici que pour nous sonne le glas. Voici l’ère où les cauchemars deviennent réalité et où les félons se repaissent des âmes perdues. Voici l’heure de l’épreuve ultime. Une ère plus dure encore que celle de la chute, qui vit notre race s’abimer dans une spirale obsessionnelle si profonde que nous y trouvâmes la noirceur la plus vile et déclenchâmes ainsi l’avènement d’une sombre divinité. La Déesse Insatiable. L’ennemie jurée des Aeldaris. L’Assoiffée. Cependant ce ne fut pas le point culminant de notre déchéance, pas vraiment. A présent que les puissances de la Ruine s’apprêtent à triompher, la vérité nous apparaît. Les événements qui arrachèrent le cœur de notre empire nous portèrent un coup mortel dont nous ne nous sommes jamais remis. Mais c’est seulement maintenant, alors que les cieux brûlent et que le Dathedian répand sa folie a travers les étoiles, que nous tutoyons l’abîme du néant. Dans notre aveuglement, nous ne voyons pas la menace. Certains d’entre nous affirment que de la mort naît le salut. Ils prétendent ne rien vouloir d’autre qu’unir la race Aeldari disséminée, et de rallier les enfants d’Asuryan, de Cegorach et même la Muse Vivante sous la même bannière. Leur philosophie est si versatile, sa manifestation si terrifiante, qu’ils ont suscité autant de conflits que d’harmonie. Sous des paroles exaltantes et emplies d’un sinistre espoir, la vérité qu’elles recèlent brille tel un diamant sur un lit de soie noire. Ils croient que l’annihilation engendrera la renaissance. Une question subsiste: et s’ils avaient raison ? »
- Ylocu Shaie, Visionnaire d’Alaitoc.

Malgré le Dathedian, le Vaisseau-Monde d’Alaitoc poursuivit ses propres projets. Même si le ciel s’était teinté du sang du cosmos et que les séides du Chaos apparaissaient dans presque chaque vision et prophétie, les chefs puritains du Vaisseau-Monde considéraient que les Nécrontyrs posaient la plus grande menace à la galaxie. Ils avaient scruté l’écheveau de l’avenir et découvert un vide géométrique qui menaçait de tous les engloutir. La plus grande visionnaire d’Alaitoc, Ylocu Shaie, avait rédigé la Prophétie de la Ruine dans un état de semi-conscience, sous l’effet d’une vision si puissante qu’elle avait failli la tuer. Il lui avait fallu toute une vie pour isoler le brin de potentialité qui menait à son pire cauchemar, mais elle l’avait trouvé, et il s’avérait d’une puissance considérable. Shaie avait fait part de ses découvertes au Conseil des Prophètes d’Alaitoc et chanté la Mer des Étoiles Mortes au plus fort de l’audience. Effrayés par le tableau qu’elle avait dépeint, ils accélérèrent leurs plans pour dissiper la menace des Nécrons avant le réveil de leurs antiques ennemis - même si cela les contraignit à réduire drastiquement les défenses de leur Vaisseau-Monde. Ce faisant, ils détruisirent la Dynastie Hyrekh le jour même de son ascension, tuant les Nécrons à l’aide de frappes systématiques tandis qu’ils émergeaient de leur stase. Avec l’Éclaireur Illic Lance de Nuit en guise d’ambassadeur, ils négocièrent avec les Arlequins des Astres Glacés, dont les motivations correspondaient aux leurs. Ce faisant, ils découvrirent qu’ils n’avaient fait qu’égratigner la surface d’une menace encore plus terrible.

Alors qu’elles combattaient les Nécrontyrs sur une dizaine de nouveaux fronts, les forces de frappe d’Alaitoc furent prises en embuscade par les légions de Sli’tha, l’un des Démons Majeurs de Slaanesh. Le monarque Démon avait l’intention de frapper Alaitoc pendant qu’il était vulnérable, mais s’aperçut que les renseignements fournis par les Rangers du Vaisseau-Monde l’empêchaient de mettre son plan à exécution. Chaque fois que Sli’tha envoyait des Démonettes en mission de reconnaissance, elles étaient repérées par des tireurs d’élite qui les renvoyaient dans l’Empyrée avant qu’elles aient pu faire leur rapport à leurs maîtres. Alors que les Éclaireurs d’Alaitoc entraînaient leurs Rangers dans des dizaines de guerres à travers l’Imperium Sanctus - cette région de l’Imperium qui demeurait du côté Terrien de la Grande Faille et bénéficiait encore de la lumière de l’Astronomican - le contingent principal du Vaisseau-Monde Alaitoc avait les mains libres pour affronter les Nécrons de la Bordure Orientale.

Sources[modifier]

Pensée du Jour : « Nul homme tombé pendant Son service ne connaît de mort vaine. »
  • Codex Craftworlds, V8
  • Codex Eldars, V4
  • Imperial Armour - The Doom of Mymeara
  • Warhammer 40 000 - Éveil Psychique : L'Essor du Phénix
  1. Imperial Armour - The Doom of Mymeara - Forces of the Eldar - Craftworld Alaitoc (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Imperial Armour - The Doom of Mymeara - Forces of the Eldar - Craftworld Alaitoc (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Imperial Armour - The Doom of Mymeara - Forces of the Eldar - Craftworld Alaitoc (traduit de l'anglais par Guilhem)