Écumeur

De Omnis Bibliotheca

O.B. Navigator
Batailles
Technologie
Noosphère
Manufactorum
+ Données Noosphèriques +
+++ ACCÈS CONFIDENTIEL +++
Symbol mechanicus.png
Des Écumeurs.
Les Écumeurs de Commorragh sont fascinés par l’art de guerroyer à grande vitesse, c’est pourquoi ils se rendent au combat sur les aéronefs les plus rapides qui soient : les Motojets, le mariage parfait de la vitesse et du danger.

Les sensations qu’expérimentent les Aeldaris sont beaucoup plus puissantes que celles des autres peuples, à tel point que leur esprit sombre facilement dans l’obsession. Les Écumeurs ont développé un amour immodéré pour la violence et la vitesse lors de leurs raids dans l’espace réel. Ils sont obnubilés par l’idée de donner la mort depuis la selle de leur Motojet lancée à une vitesse foudroyante. Voler une vie ne leur suffit pas, pas plus que foncer à travers les plaines à plein gaz : ils doivent accomplir les deux en même temps pour être satisfait. L’instant où ils portent le coup fatal leur procure une joie inhumaine.

Les Écumeurs s’affrontent dans les arènes circulaires qui ceignent les plus hautes spires. C’est là que les pilotes vaniteux et intrépides se lancent dans des courses incroyablement périlleuses. Les moteurs de leurs engins hurlent tandis qu’ils tentent de surclasser leurs adversaires, pour le plus grand plaisir du public. Ils ne font pas de quartier, car arriver dernier lors d’une course est invariablement synonyme d’arrêt de mort. Ils n’hésitent donc pas à recourir aux ruses les plus déloyales pour gagner quelques millisecondes. Leurs champions modifient sans arrêt leurs machines, trafiquent leurs moteurs, ajoutent des viseurs holographiques et découpent leurs ailerons pour que le bruit de leur Motojet soit plus strident, et surtout différent de celui des autres concurrents.

Les Écumeurs portent des combinaisons anti-G et utilisent des stimulants pour améliorer leurs performances. Ce sont des tricheurs invétérés, et des hypocrites qui préfèrent respecter un code très strict : estropier un adversaire est considéré comme maladroit, alors que le décapiter d’une façon esthétique peut émouvoir l’Archonte le plus blasé.

Puisque l’utilisation d’armes n’est pas prohibée lors de ces courses, les Écumeurs ne se privent pas de s’en servir. Certains emploient des aimants antigravs pour pousser les autres concurrents contre les murs garnis de lames des arènes, ou libèrent des Chapelets de Caltrops qui explosent derrière eux de façon spectaculaire.

Les Écumeurs ne font qu’un avec leur Motojet, au point que celle-ci semble parfois une extension de leur corps. Une Motojet est équipée en série d’un Fusil Éclateur, mais même sans cela, elle reste une arme redoutable. Les Écumeurs sont capables de les piloter avec une telle précision qu’ils peuvent trancher une tête ou ouvrir la gorge de l’ennemi avec les lames fixées sur leur châssis. La tactique favorite de ces psychopathes consiste à plonger depuis les nuages droit sur l’adversaire, avant de virer de bord au dernier instant afin que les lames attachées sous leurs machines démembrent proprement ceux qu’ils survolent.

Ceux qui survivent aux arènes emportent les tours qu’ils y ont appris pour les employer sur les champs de bataille de l’espace réel. En comparaison des adversaires ultra-véloces qu’ils avaient l’habitude d’affronter, la plupart des soldats des races primitives semblent lents et empotés. Les Écumeurs trouveront toujours le moyen d’ajouter du piquant aux combats, souvent en rivalisant entre eux pour voir qui parviendra à exécuter le meurtre le plus rapide ou le plus spectaculaire.

Le Gantelet du Noyau

Les arènes aériennes dans lesquelles les Écumeurs se livrent à leurs courses sont conçues pour proposer une variété de morts horribles. Chacune est jonchée de pièges barbares, tels des pyro-mines ou des ruches de guêpes pulmonaires, dans lesquels les pilotes peuvent précipiter leurs concurrents. Le Gantelet du Noyau ne fait pas exception. Sa piste est une boucle verticale partant des hautes spires de Commorragh et plongeant jusqu’aux bas-fonds en passant par plusieurs dimensions parallèles qui, en réalité, se trouvent en des coins éloignés de la Toile. Jusqu’à récemment, pour la plupart des coureurs et des spectateurs, le clou du spectacle était au nadir de la course, lorsque les Écumeurs devaient négocier une série d’espars composés de cadavres fossilisés. Les Écumeurs qui s’écrasaient contre les piliers n’étaient pas toujours tués sur le coup ; ils dégringolaient au sol, où leurs corps brisés étaient démembrés par les goules rôdant en ce lieu sordide. Or, le sous-royaume désolé contenant cette portion de la piste a été ajouté à l’Abîme de Malheur, bien que cela n’ait pas fait cesser les compétitions. Les portes vers et depuis le canyon d’ossements s’ouvrent à l’approche des Écumeurs, mais lorsqu’ils tombent, ils ne sont plus dévorés par des Drukharis faméliques, mais par de voraces Démonettes de Slaanesh.

Source[modifier]

Pensée du Jour : « Le misérable esprit Xenos ne saurait se mesurer au regard des standards humains. »
  • Codex Drukhari, V8