Sage : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
:''« Bien sûr que je peux retrouver la trace d’un grand-oncle du duc séparé par trois degrés. Il me suffira de procéder à un méta-analyse alpha-omega du conservatoire de Sainte Capeline. Il faudra que je m’y prenne discrètement cela dit, je ne veux pas que les data-sentinelles remontent la piste de ma signature cognitive. Elles peuvent infliger de si vives douleurs… Ça m’est déjà arrivé, au cours d’une mission sur Malfi. Il parait que je suis resté inconscient pendant trois jours… J’ai fait des rêves d’une étrangeté sans pareille à cette occasion… Au fait, je vous ai dit le que je pouvais trouver ce membre de la famille du duc dont vous voulez connaître l’identité ? Il me suffira de… »''
 
:''« Bien sûr que je peux retrouver la trace d’un grand-oncle du duc séparé par trois degrés. Il me suffira de procéder à un méta-analyse alpha-omega du conservatoire de Sainte Capeline. Il faudra que je m’y prenne discrètement cela dit, je ne veux pas que les data-sentinelles remontent la piste de ma signature cognitive. Elles peuvent infliger de si vives douleurs… Ça m’est déjà arrivé, au cours d’une mission sur Malfi. Il parait que je suis resté inconscient pendant trois jours… J’ai fait des rêves d’une étrangeté sans pareille à cette occasion… Au fait, je vous ai dit le que je pouvais trouver ce membre de la famille du duc dont vous voulez connaître l’identité ? Il me suffira de… »''
:::'''- Adepte Gatasis (présumé mort)'''
+
:::'''- [[Adepte]] Gatasis (présumé mort).'''
  
De nombreux [[Inquisiteur]]s assemblent une véritable armée d’érudits et de scribes au cours de leurs opérations. Chacun d’entre eux apporte des connaissances et des compétences spécialisées qui seraient autrement tout à fait étrangères à l’Inquisiteur. Les [[Adepte]]s qui servent au sein d’une équipe d’[[Acolyte]]s ont l’occasion de découvrir certaines choses que leurs collègues ne sauraient même pas imaginer et de découvrir des secrets qui les condamneraient à une purge mémorielle complète. Une fois sa tâche accomplie, un Inquisiteur se retrouve souvent face à un dilemme : il lui faut soit éradiquer les souvenirs de l’Adepte avant de le renvoyer à ses maîtres (dans un état de débilité qui peut s’avérer irréversible), soit lui permettre de devenir l’un des détenteurs des secrets de l’[[Inquisition]]. Les capacités mentales exceptionnelles de nombreux Adeptes les amènent à découvrir et à résoudre toutes sortes d’énigmes au cours de leurs recherches et bon nombre d’Inquisiteurs choisissent alors de les intégrer de façon permanente à leur équipe afin qu’ils ne communiquent pas à une tierce partie les secrets que l’Inquisition souhaite conserver.
+
De nombreux [[Inquisiteur]]s assemblent une véritable armée d’érudits et de [[scribe]]s au cours de leurs opérations. Chacun d’entre eux apporte des connaissances et des compétences spécialisées qui seraient autrement tout à fait étrangères à l’Inquisiteur. Les Adeptes qui servent au sein d’une équipe d’[[Acolyte]]s ont l’occasion de découvrir certaines choses que leurs collègues ne sauraient même pas imaginer et de découvrir des secrets qui les condamneraient à une purge mémorielle complète. Une fois sa tâche accomplie, un Inquisiteur se retrouve souvent face à un dilemme : il lui faut soit éradiquer les souvenirs de l’Adepte avant de le renvoyer à ses maîtres (dans un état de débilité qui peut s’avérer irréversible), soit lui permettre de devenir l’un des détenteurs des secrets de l’[[Inquisition]]. Les capacités mentales exceptionnelles de nombreux Adeptes les amènent à découvrir et à résoudre toutes sortes d’énigmes au cours de leurs recherches et bon nombre d’Inquisiteurs choisissent alors de les intégrer de façon permanente à leur équipe afin qu’ils ne communiquent pas à une tierce partie les secrets que l’Inquisition souhaite conserver.
  
 
Les '''Sages''' (ou Savants, Calculus Logi, Lexmécaniciens) font partie de ces Adeptes qui ont définitivement évolué au-delà des étroites limites de leur spécialité initiale. Bien que nombre d’entre eux conservent certaines attaches de leur vie antérieure (ce qui peut se révéler utile dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions) ils deviennent alors des membres à pan entière de l’équipe d’un Inquisiteur. D’autres se mettent au service de l’Inquisition en général et demeurent cloîtrés dans les quartiers de l’organisation (comme le Tricorne) jusqu’à ce qu’ils soient affectés au cadre d’un Inquisiteur qui a besoin de leurs services. La plupart des Adeptes manifestant une inextinguible soif de connaissance, les Inquisiteurs préfèrent généralement faire appel à leur propre Sage afin de ne pas laisser de tels puits de science maudite s’éloigner trop d’eux.
 
Les '''Sages''' (ou Savants, Calculus Logi, Lexmécaniciens) font partie de ces Adeptes qui ont définitivement évolué au-delà des étroites limites de leur spécialité initiale. Bien que nombre d’entre eux conservent certaines attaches de leur vie antérieure (ce qui peut se révéler utile dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions) ils deviennent alors des membres à pan entière de l’équipe d’un Inquisiteur. D’autres se mettent au service de l’Inquisition en général et demeurent cloîtrés dans les quartiers de l’organisation (comme le Tricorne) jusqu’à ce qu’ils soient affectés au cadre d’un Inquisiteur qui a besoin de leurs services. La plupart des Adeptes manifestant une inextinguible soif de connaissance, les Inquisiteurs préfèrent généralement faire appel à leur propre Sage afin de ne pas laisser de tels puits de science maudite s’éloigner trop d’eux.
  
Si les Sages sont si précieux aux yeux des Inquisiteurs, c’est qu’il n’existe pas de secret trop voilé, d’archive suffisamment bien scellée ou de mystère si impénétrable qu’ils ne parviendront pas à découvrir la vérité. Les Sages sont dévoués corps et âme à la découverte du moindre fait, tout obscur soit-il. L’acharnement avec lequel ils se lancent en quête de connaissances triviales dépasse de si loin ce dont est capable le commun de l’humanité qu’il n’est pas rare d’entendre dire que ces individus possèdent un don ou sont affligés par une sorte de malédiction, dont l’origine ne peut être que génétique, comme c’est le cas des [[Navigator]]s qui héritent à la naissance de leur capacité à guider les vaisseaux au travers du [[Warp]]. Les Sages sont capables de pénétrer le logo-système de n’importe quelle archive, de se frayer un chemin parmi des strates de données accumulées au cours de plusieurs millénaires, d’accéder à des fichiers scellés il y a des éons de cela ou de briser des codes conçus pour être aussi impénétrables que possible.
+
Si les Sages sont si précieux aux yeux des Inquisiteurs, c’est qu’il n’existe pas de secret trop voilé, d’archive suffisamment bien scellée ou de mystère si impénétrable qu’ils ne parviendront pas à découvrir la vérité. Les Sages sont dévoués corps et âme à la découverte du moindre fait, tout obscur soit-il. L’acharnement avec lequel ils se lancent en quête de connaissances triviales dépasse de si loin ce dont est capable le commun de l’Humanité qu’il n’est pas rare d’entendre dire que ces individus possèdent un don ou sont affligés par une sorte de malédiction, dont l’origine ne peut être que génétique, comme c’est le cas des [[Navigator]]s qui héritent à la naissance de leur capacité à guider les vaisseaux au travers du [[Warp]]. Les Sages sont capables de pénétrer le logo-système de n’importe quelle archive, de se frayer un chemin parmi des strates de données accumulées au cours de plusieurs millénaires, d’accéder à des fichiers scellés il y a des éons de cela ou de briser des codes conçus pour être aussi impénétrables que possible.
  
Il revient souvent aux Inquisiteurs de tirer leurs propres conclusions sur la base des données récupérées par les Sages, mais les plus avisés apprennent aussi à lâcher la bride de leurs limiers. Les Sages peuvent se plonger des heures dans un univers invisible de données, procédant à la méta-analyse d’antiques archives. Certains d’entre eux deviennent si absorbés par leurs tâches qu’il faut les superviser afin de s’assurer qu’ils n’en viennent pas à négliger leurs besoins physiques et leurs fonctions organiques. Certains succombent même à une affliction du nom ''« d’idéo-virus »'', une compulsion à l’acquisition de données dépourvues de tout intérêt qui les entraîne dans une quête insensée pour la découverte des secrets les plus obscurs de l’univers.
+
Il revient souvent aux Inquisiteurs de tirer leurs propres conclusions sur la base des données récupérées par les Sages, mais les plus avisés apprennent aussi à lâcher la bride de leurs limiers. Les Sages peuvent se plonger des heures dans un univers invisible de données, procédant à la méta-analyse d’antiques archives. Certains d’entre eux deviennent si absorbés par leurs tâches qu’il faut les superviser afin de s’assurer qu’ils n’en viennent pas à négliger leurs besoins physiques et leurs fonctions organiques. Certains succombent même à une affliction du nom "d’idéo-virus", une compulsion à l’acquisition de données dépourvues de tout intérêt qui les entraîne dans une quête insensée pour la découverte des secrets les plus obscurs de l’univers.
  
Après de longues années de service, la tête d’un Sage est remplie par toutes les connaissances qu’il a acquises et qu’il refuse d’oublier. L’esprit humain est capable d’absorber des quantités prodigieuses de savoir mais bien peu d’hommes tirent pleinement parti de ce don de l’Empereur. Certains Sages finissent cependant par buter contre de telles limites et viennent à souffrir de la quantité brute d’informations dont ils disposent. Certains font appel aux implants que fabrique l’[[Adeptus Mechanicus]] et accroissent ainsi leurs capacités mémorielles au prix d’une parcelle de leur humanité. D’autres ont plutôt recours à des purges partielles qui leur permettent d’éliminer toutes les informations dont ils n’ont pas besoin pour l’accomplissement de leurs devoirs. Ces individus deviennent de plus en plus détachés de la réalité au fur et à mesure que le processus se répète et deviennent capables de se remémorer les obscurs détails des missions auxquelles ils ont participé sans pouvoir se rappeler la moindre chose ayant pris place durant le laps de temps qui s’est écoulé entre deux opérations.
+
Après de longues années de service, la tête d’un Sage est remplie par toutes les connaissances qu’il a acquises et qu’il refuse d’oublier. L’esprit humain est capable d’absorber des quantités prodigieuses de savoir mais bien peu d’hommes tirent pleinement parti de ce don de l’[[Empereur]]. Certains Sages finissent cependant par buter contre de telles limites et viennent à souffrir de la quantité brute d’informations dont ils disposent. Certains font appel aux implants que fabrique l’[[Adeptus Mechanicus]] et accroissent ainsi leurs capacités mémorielles au prix d’une parcelle de leur humanité. D’autres ont plutôt recours à des purges partielles qui leur permettent d’éliminer toutes les informations dont ils n’ont pas besoin pour l’accomplissement de leurs devoirs. Ces individus deviennent de plus en plus détachés de la réalité au fur et à mesure que le processus se répète et deviennent capables de se remémorer les obscurs détails des missions auxquelles ils ont participé sans pouvoir se rappeler la moindre chose ayant pris place durant le laps de temps qui s’est écoulé entre deux opérations.
  
Les Sages qui sont déployés en mission se retrouvent régulièrement dans des situations périlleuses dont ils sont incapables de se tirer sans l’aide de leurs collègues. Quand un Sage se met au travail, une requête d’information basique peut rapidement laisser place à une analyse exhaustive sans qu’il remarque le moins du monde que ses collègues sont en train de repousser vague après vague d’adversaires pendant qu’il traite les informations auxquelles lui donne accès un terminal. L’instinct de survie disparaît chez bien des Sages, écrasé par l’insatiable soif de données qui les pousse à acquérir toujours plus d’informations, nonobstant les risques qu’ils font courir à leurs compagnons d’infortune. Malgré ces risques, la plupart des Inquisiteurs estiment les services d’un Adepte de confiance indispensables à leur entreprise : dévoiler les activités des ennemis de l’Imperium.
+
Les Sages qui sont déployés en mission se retrouvent régulièrement dans des situations périlleuses dont ils sont incapables de se tirer sans l’aide de leurs collègues. Quand un Sage se met au travail, une requête d’information basique peut rapidement laisser place à une analyse exhaustive sans qu’il remarque le moins du monde que ses collègues sont en train de repousser vague après vague d’adversaires pendant qu’il traite les informations auxquelles lui donne accès un terminal. L’instinct de survie disparaît chez bien des Sages, écrasé par l’insatiable soif de données qui les pousse à acquérir toujours plus d’informations, nonobstant les risques qu’ils font courir à leurs compagnons d’infortune. Malgré ces risques, la plupart des Inquisiteurs estiment les services d’un Adepte de confiance indispensables à leur entreprise : dévoiler les activités des ennemis de l’[[Imperium]].
  
 
==Source==
 
==Source==

Version actuelle datée du 14 juin 2019 à 20:29

« Bien sûr que je peux retrouver la trace d’un grand-oncle du duc séparé par trois degrés. Il me suffira de procéder à un méta-analyse alpha-omega du conservatoire de Sainte Capeline. Il faudra que je m’y prenne discrètement cela dit, je ne veux pas que les data-sentinelles remontent la piste de ma signature cognitive. Elles peuvent infliger de si vives douleurs… Ça m’est déjà arrivé, au cours d’une mission sur Malfi. Il parait que je suis resté inconscient pendant trois jours… J’ai fait des rêves d’une étrangeté sans pareille à cette occasion… Au fait, je vous ai dit le que je pouvais trouver ce membre de la famille du duc dont vous voulez connaître l’identité ? Il me suffira de… »
- Adepte Gatasis (présumé mort).

De nombreux Inquisiteurs assemblent une véritable armée d’érudits et de scribes au cours de leurs opérations. Chacun d’entre eux apporte des connaissances et des compétences spécialisées qui seraient autrement tout à fait étrangères à l’Inquisiteur. Les Adeptes qui servent au sein d’une équipe d’Acolytes ont l’occasion de découvrir certaines choses que leurs collègues ne sauraient même pas imaginer et de découvrir des secrets qui les condamneraient à une purge mémorielle complète. Une fois sa tâche accomplie, un Inquisiteur se retrouve souvent face à un dilemme : il lui faut soit éradiquer les souvenirs de l’Adepte avant de le renvoyer à ses maîtres (dans un état de débilité qui peut s’avérer irréversible), soit lui permettre de devenir l’un des détenteurs des secrets de l’Inquisition. Les capacités mentales exceptionnelles de nombreux Adeptes les amènent à découvrir et à résoudre toutes sortes d’énigmes au cours de leurs recherches et bon nombre d’Inquisiteurs choisissent alors de les intégrer de façon permanente à leur équipe afin qu’ils ne communiquent pas à une tierce partie les secrets que l’Inquisition souhaite conserver.

Les Sages (ou Savants, Calculus Logi, Lexmécaniciens) font partie de ces Adeptes qui ont définitivement évolué au-delà des étroites limites de leur spécialité initiale. Bien que nombre d’entre eux conservent certaines attaches de leur vie antérieure (ce qui peut se révéler utile dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions) ils deviennent alors des membres à pan entière de l’équipe d’un Inquisiteur. D’autres se mettent au service de l’Inquisition en général et demeurent cloîtrés dans les quartiers de l’organisation (comme le Tricorne) jusqu’à ce qu’ils soient affectés au cadre d’un Inquisiteur qui a besoin de leurs services. La plupart des Adeptes manifestant une inextinguible soif de connaissance, les Inquisiteurs préfèrent généralement faire appel à leur propre Sage afin de ne pas laisser de tels puits de science maudite s’éloigner trop d’eux.

Si les Sages sont si précieux aux yeux des Inquisiteurs, c’est qu’il n’existe pas de secret trop voilé, d’archive suffisamment bien scellée ou de mystère si impénétrable qu’ils ne parviendront pas à découvrir la vérité. Les Sages sont dévoués corps et âme à la découverte du moindre fait, tout obscur soit-il. L’acharnement avec lequel ils se lancent en quête de connaissances triviales dépasse de si loin ce dont est capable le commun de l’Humanité qu’il n’est pas rare d’entendre dire que ces individus possèdent un don ou sont affligés par une sorte de malédiction, dont l’origine ne peut être que génétique, comme c’est le cas des Navigators qui héritent à la naissance de leur capacité à guider les vaisseaux au travers du Warp. Les Sages sont capables de pénétrer le logo-système de n’importe quelle archive, de se frayer un chemin parmi des strates de données accumulées au cours de plusieurs millénaires, d’accéder à des fichiers scellés il y a des éons de cela ou de briser des codes conçus pour être aussi impénétrables que possible.

Il revient souvent aux Inquisiteurs de tirer leurs propres conclusions sur la base des données récupérées par les Sages, mais les plus avisés apprennent aussi à lâcher la bride de leurs limiers. Les Sages peuvent se plonger des heures dans un univers invisible de données, procédant à la méta-analyse d’antiques archives. Certains d’entre eux deviennent si absorbés par leurs tâches qu’il faut les superviser afin de s’assurer qu’ils n’en viennent pas à négliger leurs besoins physiques et leurs fonctions organiques. Certains succombent même à une affliction du nom "d’idéo-virus", une compulsion à l’acquisition de données dépourvues de tout intérêt qui les entraîne dans une quête insensée pour la découverte des secrets les plus obscurs de l’univers.

Après de longues années de service, la tête d’un Sage est remplie par toutes les connaissances qu’il a acquises et qu’il refuse d’oublier. L’esprit humain est capable d’absorber des quantités prodigieuses de savoir mais bien peu d’hommes tirent pleinement parti de ce don de l’Empereur. Certains Sages finissent cependant par buter contre de telles limites et viennent à souffrir de la quantité brute d’informations dont ils disposent. Certains font appel aux implants que fabrique l’Adeptus Mechanicus et accroissent ainsi leurs capacités mémorielles au prix d’une parcelle de leur humanité. D’autres ont plutôt recours à des purges partielles qui leur permettent d’éliminer toutes les informations dont ils n’ont pas besoin pour l’accomplissement de leurs devoirs. Ces individus deviennent de plus en plus détachés de la réalité au fur et à mesure que le processus se répète et deviennent capables de se remémorer les obscurs détails des missions auxquelles ils ont participé sans pouvoir se rappeler la moindre chose ayant pris place durant le laps de temps qui s’est écoulé entre deux opérations.

Les Sages qui sont déployés en mission se retrouvent régulièrement dans des situations périlleuses dont ils sont incapables de se tirer sans l’aide de leurs collègues. Quand un Sage se met au travail, une requête d’information basique peut rapidement laisser place à une analyse exhaustive sans qu’il remarque le moins du monde que ses collègues sont en train de repousser vague après vague d’adversaires pendant qu’il traite les informations auxquelles lui donne accès un terminal. L’instinct de survie disparaît chez bien des Sages, écrasé par l’insatiable soif de données qui les pousse à acquérir toujours plus d’informations, nonobstant les risques qu’ils font courir à leurs compagnons d’infortune. Malgré ces risques, la plupart des Inquisiteurs estiment les services d’un Adepte de confiance indispensables à leur entreprise : dévoiler les activités des ennemis de l’Imperium.

Source

Pensée du Jour : Ceux qui prétendent ne rien craindre et tout savoir sont des idiots.
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Ascension