Reiver de la Deathwatch : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
 
Ligne 21 : Ligne 21 :
  
 
[[Catégorie:Les Chevaliers de la Longue Veille]]
 
[[Catégorie:Les Chevaliers de la Longue Veille]]
 +
[[Catégorie:Les Agents de l'Inquisition]]

Version actuelle datée du 14 juin 2019 à 16:14

Un Reiver de la Deathwatch.
Troupes de terreur aux traits macabres, frappant ombres les ombres avec une puissance dévastatrice, les Reivers incarnent les aspects les plus effrayants et les plus inhumains de l’Adeptus Astartes. Ces maîtres de la furtivité infiltrent les lignes ennemies ou atterrissent en secret sur une planète des semaines avant toute autre force impériale. Cependant, au contraire d’unités de reconnaissance conventionnelles qui se replient une fois leur tâche effectuée, les Reivers abandonnent toute discrétion au moment de frapper et se lancent alors à l’assaut de la façon la plus terrifiante possible.

La totalité de leur équipement hautement spécialisé est adaptée à leur rôle stratégique unique. L’Armure Mk X Phobos est dotée de sources d’énergie et de servomoteurs silencieux, ce qui leur permet d’approcher l’ennemi sans être entendus. Leurs casques aux traits macabres incorporent un système élaboré d’auto-sens, de systèmes d’enregistrement audio, d’auspicateurs, d’esprits pronosticateurs et d’autres mystères technologiques. Grâce à eux, les Reivers peuvent voir dans différents spectres à grande distance, suivre les communications et signes de vie des sentinelles ennemies, et prédire leurs itinéraires de patrouille pour faciliter leur mission. Certains Reivers emploient des grav-chutes pour atterrir en silence en territoire hostile, guidant leur descente avec les ailerons de leurs armures. D’autres traversent les terrains les plus escarpes au moyen de lance-grappin et de filins d’adamantium extrêmement résistants, afin d’approcher par un itinéraire jugé impraticable par l’ennemi. Ainsi, les Reivers attaquent depuis des positions inattendues, ce qui ne fait qu’exacerber l’effet de choc et de sidération.

Quand les Reivers frappent, ils s’efforcent de semer la mort et la panique dans les rangs ennemis. Ils lancent des grappes entières de Grenades Shock qui produisent une cacophonie de sons qui rendent fou, ainsi que des images holographiques destinées à terrifier et perturber leurs cibles. Les modulateurs vox des Reivers transforment leurs cris de guerre en rugissements monstrueux, tandis que leurs Pistolets Bolter Lourds et leurs couteaux de combat à lame monomoléculaire déchirent les chairs. L’attaque d’une seule Escouade Reiver peut faire s’effondrer une ligne de bataille entière, en persuadant l’ennemi qu’une force supérieure en nombre est à l’œuvre, ou en éliminant des figures importantes de l’état-major.

La Deathwatch emploie les Reivers dans de nombreux rôles. Elle les déploie en tant qu’Équipes d’Extermination afin d’exploiter les talents et l’expérience de Reivers issus de plusieurs Chapitres pour utiliser au mieux leurs capacités d’infiltration et de déstabilisation. Ces guerriers excellent contre les Xenos indisciplines ou superstitieux, qui fuient à toutes jambes des qu’ils attaquent. Face à des races extraterrestres à la psychologie moins compréhensible, comme les Tyranides ou les Nécrons, les Reivers se sont montres plus efficaces en tant que membres d’Équipes d’Extermination Fortis. Leurs capacités à effectuer des reconnaissances, leur maîtrise de la furtivité et des techniques d’embuscade sont un atout majeur pour leurs Frères de Bataille. Fort Prescience a rencontre de nombreux succès contre la Flotte-Ruche Léviathan en regroupant des Reivers de la Raven Guard, des Hawk Lords et des Lamenters pour les envoyer traquer les créatures synapses.

Aussi silencieux que des fantômes, ils se sont glisses par la fenêtre brisée. Des éclats de vitrail étaient écrases sous leurs pas feutrés sans qu’un seul fragment ne craque. Un par un, les Reivers de la Deathwatch bondirent à travers les ombres des hautes galeries et prirent position, dos contre des piliers croulants. Des Pistolets Bolters Lourds furent tirés de leur étui, de même que des lames de combat. Des Grenades Shock furent armées, leurs runes entamant un compte à rebours rapide.

Plus bas, les mercenaires Kroots ne se doutaient de rien. Ils étaient assis autour de leurs feux de camp, rôtissant de la chair humaine et nettoyant leurs grosses armes à feu tout en conversant dans leurs croassements gutturaux.

Sur le balcon, le Sergent Reiver leva une main, quatre doigts levés. Trois. Deux. Un.

Un seul Kroot leva les yeux, son attention attirée par la dispersion de projectiles tombant depuis la galerie. Ses yeux s’écarquillèrent et son bec s’ouvrit pour pousser un avertissement, mais son cri fut noyé par une éruption de sons et lumières. Le Deathwatch frappa la seconde d’après, les Reivers sautant par-dessus la balustrade de marbre les pieds en premier en faisant tonner leurs Pistolets Bolters Lourds. Les Xenos aviaires aspergèrent de sang ceux qui étaient encore stupéfaits, aveugles et terrifies, dans la confusion.Leurs cris de guerre amplifiés, les Reivers massacrèrent leurs victimes paniquées, ouvrant les crânes et les gorges jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une poignée de Kroots en fuite. Ils les laissèrent afin que se répande la terreur de tueurs fantomatiques dans le camp xenos…

Source

  • Codex Adeptus Astartes Deathwatch, V8