Monde Tyrannoformé : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
#REDIRECTION [[:Catégorie:Planètes#Monde Tyrannoformé|Monde Tyrannoformé]]
+
Lors d’une invasion [[Tyranide]], même le monde vierge le plus idyllique s’apparente à un monde hostile. Lorsqu’une [[Flottes-Ruches Tyranides|Flotte-Ruche]] prend pour proie une planète, elle l’ensemence avec des milliards de spores qui provoquent une croissance anormale de la flore locale afin de maximiser la biomasse potentielle. Au moment où les Tyranides débarquent, le monde est déjà transformé en un paysage organique de cauchemar. Ensuite, aux derniers stades de l’invasion, une fois que les ultimes défenseurs sont vaincus, l’assimilation peut battre son plein. Des bassins d’acide digestif sont forés dans la croûte planétaire, pour réduire les montagnes de cadavres en bouillie nutritive destinée à alimenter les Bio-vaisseaux. Quand la Flotte-Ruche quitte enfin la planète, cette dernière n’est plus qu’une [[Monde Mort|sphère dénudée et stérile]].
 +
 
 +
 
 +
{| style="width: 90%; background-color: #000000; margin: auto; color:#DBE9F4;"
 +
|colspan="3" style="text-align:center"|<span style="font-size:130%>'''Analyse des Phénomènes Tyranides d’Assimilation Planétaire'''</span>
 +
----
 +
|-
 +
|style="width: 30%; vertical-align:top;border-right:solid 15px #000000; border-left:solid 15px #000000"|
 +
Seigneurs Commandeurs.
 +
 
 +
J’ai de bien mauvaises nouvelles. Ce qui nous menace est peut-être bien pire que ce que nous imaginions. Après comparaison de l’analyse technique de Dalki Prime avant absorption Tyranide et des données post-absorption, les conclusions sont alarmantes.
 +
 
 +
Dalki Prime était un monde agricole d’un diamètre de 12500km, légèrement plus petit que Terra. La flotte Tyranide parvint en moins de 100 jours standards à vider cette planète des ressources suivantes :
 +
 +
{| class="wikitable" style="width: 90%; background-color: #000000; margin: auto; color:#DBE9F4;"
 +
|
 +
*1.55 milliards de km<small><sup>3</sup></small> d’eau, (un km<small><sup>3</sup></small> d’eau de mer pèse plus d’un milliard de tonnes).
 +
*8.67 milliards de km<small><sup>3</sup></small> de gaz, (cette quantité a pu théoriquement être réduite à un dixième de son volume par refroidissement extrême et surpression. soit 0°C et 3 Atm).
 +
*72 million de km<small><sup>3</sup></small> de minéraux divers, (1.4 milliards de kg par km<small><sup>3</sup></small>).
 +
|}
 +
 
 +
Il est presque inconcevable d’accomplir ceci en un laps de temps si court, et rien n’indique ce qu’il est advenu de ces ressources, car les flottes-ruches rencontrées au cours de notre histoire n’avaient jamais la capacité de transporter une fraction même infime de ce volume. Plus de 10 milliards de kilomètres cube de ressources furent prélevés de cette planète, ce qui nécessiterait des millions de vaisseaux, et l’Adeptus Mechanicus au grand complet serait incapable d’accomplir une telle tâche en l’espace de dix ans. Le plus étonnant est que cela ne suffit même pas à épancher la soif des Tyranides, qui frappent à nouveau après quelques mois. Nous devons parvenir à déterminer si ces flottes rapatrient des ressources vers un système d’origine et comment, car il semble évident qu’elles n’en utilisent pas la totalité.
 +
 
 +
Une analyse détaillée des mondes dévastés conjuguée avec des enregistrements récupérés et des données de surveillance orbitale a mené aux observations suivantes.
 +
{| class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 200px; color:#DBE9F4; float:left; margin-right: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
 +
|[[Fichier:Jour 0.jpg|center]]
 +
Jour 0 : Dalki-Prime
 +
{| style="background-color: #000000; width: 200px; color:#DBE9F4;
 +
|classe α
 +
|Agrégat : 2800
 +
|}
 +
|}
 +
L’étude de données provenant de Dalki Prime indique que l’invasion a commencé lentement, sans assaut de grande envergure. L’entrée dans l’atmosphère d’un organisme d’atterrissage fut détectée dans l’hémisphère sud, cet événement est le premier indice connu de l’activité Tyranide, à été adopté comme repère 0 de l’étude chronologique.
 +
 
 +
'''Jour 7 :''' Les FDP trouvent et détruisent 137 organismes individuels Tyranides dans la zone inhabitée où était tombée la [[Spore Mycétique]]. Il n’y a pas de trace de l’élimination d’une créature synapse, mais la mission est cataloguée victorieuse par un Gouverneur Planétaire laxiste, malgré les réserves formulées par le commandeur des FDP.
 +
|style="width: 30%; vertical-align:top;border-right:solid 15px #000000; border-left:solid 15px #000000"|
 +
'''Jour 9 :''' Deux irruptions séparées de créatures Tyranides, toutes les deux à plus de 200 kilomètres du point de rencontre initial. Les FDP sont dépêchées sur les lieux, accompagnées d’une considérable portion des garnisons de Gardes Impériaux.
 +
 
 +
'''Jour 13 :''' Des organismes Tyranides sont dragués dans les principales zones de pêche de la côte nord, à près de 700 kilomètres du point de rencontre initial. Le conflit continue sur les deux autres fronts. On suppose qu’une infestation basolithique est en route, à l’insu des FDP. Le Gouverneur Planétaire fait envoyer un signal de détresse.
 +
 
 +
'''Jour 37 :''' Les secteurs s’étendant sur un rayon de 2000 kilomètres autour du point de rencontre sont sous contrôle Tyranide. L’infestation basolithique est confirmée par les engins submersibles des FDP, détruits à 5000 kilomètres du point de rencontre initial. Les complexes agricoles sous-marins sont attaqués et détruits. Les usines de dessalement situées le long des côtes sont envahies de l’intérieur et détruites, les énormes stations de pompage fournissant un point d’accès facile.
 +
 
 +
'''Jour 42 :''' Le Gouverneur Planétaire et ses conseillers cèdent le contrôle de la planète au Commandeur Garde Impérial Gal Markit, qui ordonne immédiatement des bombardements orbitaux, couronnés de peu de succès.
 +
 
 +
'''Jour 48 :''' Les forces des Gardes Impériaux sont durement touchées à chaque contact, les rapports font état d’une croissance exponentielle de créatures Tyranides (dont le nombre double tous les deux jours et demi selon les estimations).
 +
 
 +
{| class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 200px; color:#DBE9F4; text-align:left; float:left; margin-right: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
 +
|[[Fichier:Jour 50.jpg|center]]
 +
Jour 50  : Planète déjà définitivement perdue.
 +
|}
 +
'''Jour 50 :''' Tout contact psychique avec Dalki Prime est coupé par la présence de la flotte-ruche Tyranide qui émerge de l’espace Warp à proximité de la planète. Les estimations préliminaires donnent le chiffre de 1,46 milliard de créatures. À partir de ce jour, toutes les tentatives de fuite sont interceptées et détruites.
 +
 
 +
Des spores mycétiques empoisonnés sont lâchés dans l’atmosphère et s’attachent rapidement aux conglomérats organiques. Leurs rhizomes s’enfoncent dans les tissus et libèrent des enzymes qui amorcent la transformation de la matière, aidant ainsi les Voraces et empoisonnant tout organisme exposé, le rendant inutilisable comme source de nourriture par la plupart des autres formes de vie. Les créatures vivantes exposées à de fortes concentrations de spores (200 par m<small><sup>3</sup></small>) commencent à développer des infections respiratoires mortelles. La mort survient moins de 24 heures après.
 +
|style="width: 30%; vertical-align:top;border-right:solid 15px #000000; border-left:solid 15px #000000"|
 +
'''Jour 51 :''' La consommation primaire de toute la biomasse de Dalki Prime commence. Des vaisseaux-essaims atterrissent sur la planète et lâchent des larves de [[Vorace]]s par milliards. Ces créatures éclosent, dépouillent la planète de toute substance organique, et reviennent déposer les nutriments absorbés dans les [[Fosses Gastriques]]. Des [[Tours Capillaires]] convoient ces matières jusqu’à l’orbite de la planète, où les vaisseaux-essaims reviennent périodiquement les transférer vers les vaisseaux d’alimentation. Les formes de vie mobiles de surface ou aériennes qui ne succombent pas aux nuages de spores sont pourchassées et éliminées dans les premières heures. Les espèces Gaunt de base accomplissent cette tâche sans interruption pendant 8 à 10 jours, abandonnant les carcasses aux Voraces, puis revenant vers eux pour obtenir de la nourriture régurgitée.
 +
 
 +
{| class="wikitable" style="background-color: #000000; width: 200px; color:#DBE9F4; text-align:left; float:left; margin-right: 10px; margin-top: 3px;  margin-bottom: 3px;"
 +
|[[Fichier:Jour 80.jpg|center]]
 +
Jour 80  : Toute végétation a disparu.<br />Planète dévastée à 97%.
 +
|}
 +
'''Jour 80 :''' Les essaims de Voraces, ayant absorbé de façon systématique les masses biologiques de surface et les couches basolithiques, retournent à bord des vaisseaux-essaims et regagnent l’espace. D’énormes vaisseaux descendent dans l’atmosphère supérieure. Ces créatures ressemblant à des formes de vie primitives dotées de longs tentacules se mettent alors à aspirer l’atmosphère. Tandis que la pression atmosphérique chute, l’eau des océans s’évapore et est aspirée à son tour. Les plaques tectoniques se mettent en mouvement suite aux changements de pression planétaires causés par la disparition des océans, et l’activité volcanique augmente rapidement. Libérées du poids des océans, de nombreuses zones de surface se fissurent et libèrent des nuages de gaz bouillants et de lave. Les vaisseaux de la flotte-ruche emportent les dernières ressources de la planète et se replient dans l’espace intersidéral, abandonnant la sphère dénudée à son agonie.
 +
 
 +
'''Jour 100 :''' Répondant à l’appel de détresse, la [[Marine Impériale|Flotte Impériale]] arrive et ne trouve plus qu’une planète morte.
 +
 
 +
 
 +
{| class="wikitable" style="width: 90%; background-color: #000000; margin: auto; color:#DBE9F4; text-align:left;"
 +
|[[Fichier:Jour 100.jpg|left]]
 +
Jour 100 :<br />Arrivée de la Flotte Impériale.
 +
 
 +
{| style="Line-height:14px; font-size:80%; text-align:left;"
 +
|Effet de halo noté autour de la planète, dû à d’importantes quantités de résidus métalliques.<br />Diamètre planétaire réduit de 4,2%.
 +
|}
 +
Dalki-Mons classe δ
 +
|}
 +
|}
 +
 
 +
==Source==
 +
*White Dwarf N°83 (Mars 2001)
  
 
[[Catégorie:Tyranides]]
 
[[Catégorie:Tyranides]]

Version du 14 août 2019 à 10:55

Lors d’une invasion Tyranide, même le monde vierge le plus idyllique s’apparente à un monde hostile. Lorsqu’une Flotte-Ruche prend pour proie une planète, elle l’ensemence avec des milliards de spores qui provoquent une croissance anormale de la flore locale afin de maximiser la biomasse potentielle. Au moment où les Tyranides débarquent, le monde est déjà transformé en un paysage organique de cauchemar. Ensuite, aux derniers stades de l’invasion, une fois que les ultimes défenseurs sont vaincus, l’assimilation peut battre son plein. Des bassins d’acide digestif sont forés dans la croûte planétaire, pour réduire les montagnes de cadavres en bouillie nutritive destinée à alimenter les Bio-vaisseaux. Quand la Flotte-Ruche quitte enfin la planète, cette dernière n’est plus qu’une sphère dénudée et stérile.


Analyse des Phénomènes Tyranides d’Assimilation Planétaire

Seigneurs Commandeurs.

J’ai de bien mauvaises nouvelles. Ce qui nous menace est peut-être bien pire que ce que nous imaginions. Après comparaison de l’analyse technique de Dalki Prime avant absorption Tyranide et des données post-absorption, les conclusions sont alarmantes.

Dalki Prime était un monde agricole d’un diamètre de 12500km, légèrement plus petit que Terra. La flotte Tyranide parvint en moins de 100 jours standards à vider cette planète des ressources suivantes :

  • 1.55 milliards de km3 d’eau, (un km3 d’eau de mer pèse plus d’un milliard de tonnes).
  • 8.67 milliards de km3 de gaz, (cette quantité a pu théoriquement être réduite à un dixième de son volume par refroidissement extrême et surpression. soit 0°C et 3 Atm).
  • 72 million de km3 de minéraux divers, (1.4 milliards de kg par km3).

Il est presque inconcevable d’accomplir ceci en un laps de temps si court, et rien n’indique ce qu’il est advenu de ces ressources, car les flottes-ruches rencontrées au cours de notre histoire n’avaient jamais la capacité de transporter une fraction même infime de ce volume. Plus de 10 milliards de kilomètres cube de ressources furent prélevés de cette planète, ce qui nécessiterait des millions de vaisseaux, et l’Adeptus Mechanicus au grand complet serait incapable d’accomplir une telle tâche en l’espace de dix ans. Le plus étonnant est que cela ne suffit même pas à épancher la soif des Tyranides, qui frappent à nouveau après quelques mois. Nous devons parvenir à déterminer si ces flottes rapatrient des ressources vers un système d’origine et comment, car il semble évident qu’elles n’en utilisent pas la totalité.

Une analyse détaillée des mondes dévastés conjuguée avec des enregistrements récupérés et des données de surveillance orbitale a mené aux observations suivantes.

Jour 0.jpg

Jour 0 : Dalki-Prime

classe α Agrégat : 2800

L’étude de données provenant de Dalki Prime indique que l’invasion a commencé lentement, sans assaut de grande envergure. L’entrée dans l’atmosphère d’un organisme d’atterrissage fut détectée dans l’hémisphère sud, cet événement est le premier indice connu de l’activité Tyranide, à été adopté comme repère 0 de l’étude chronologique.

Jour 7 : Les FDP trouvent et détruisent 137 organismes individuels Tyranides dans la zone inhabitée où était tombée la Spore Mycétique. Il n’y a pas de trace de l’élimination d’une créature synapse, mais la mission est cataloguée victorieuse par un Gouverneur Planétaire laxiste, malgré les réserves formulées par le commandeur des FDP.

Jour 9 : Deux irruptions séparées de créatures Tyranides, toutes les deux à plus de 200 kilomètres du point de rencontre initial. Les FDP sont dépêchées sur les lieux, accompagnées d’une considérable portion des garnisons de Gardes Impériaux.

Jour 13 : Des organismes Tyranides sont dragués dans les principales zones de pêche de la côte nord, à près de 700 kilomètres du point de rencontre initial. Le conflit continue sur les deux autres fronts. On suppose qu’une infestation basolithique est en route, à l’insu des FDP. Le Gouverneur Planétaire fait envoyer un signal de détresse.

Jour 37 : Les secteurs s’étendant sur un rayon de 2000 kilomètres autour du point de rencontre sont sous contrôle Tyranide. L’infestation basolithique est confirmée par les engins submersibles des FDP, détruits à 5000 kilomètres du point de rencontre initial. Les complexes agricoles sous-marins sont attaqués et détruits. Les usines de dessalement situées le long des côtes sont envahies de l’intérieur et détruites, les énormes stations de pompage fournissant un point d’accès facile.

Jour 42 : Le Gouverneur Planétaire et ses conseillers cèdent le contrôle de la planète au Commandeur Garde Impérial Gal Markit, qui ordonne immédiatement des bombardements orbitaux, couronnés de peu de succès.

Jour 48 : Les forces des Gardes Impériaux sont durement touchées à chaque contact, les rapports font état d’une croissance exponentielle de créatures Tyranides (dont le nombre double tous les deux jours et demi selon les estimations).

Jour 50.jpg

Jour 50  : Planète déjà définitivement perdue.

Jour 50 : Tout contact psychique avec Dalki Prime est coupé par la présence de la flotte-ruche Tyranide qui émerge de l’espace Warp à proximité de la planète. Les estimations préliminaires donnent le chiffre de 1,46 milliard de créatures. À partir de ce jour, toutes les tentatives de fuite sont interceptées et détruites.

Des spores mycétiques empoisonnés sont lâchés dans l’atmosphère et s’attachent rapidement aux conglomérats organiques. Leurs rhizomes s’enfoncent dans les tissus et libèrent des enzymes qui amorcent la transformation de la matière, aidant ainsi les Voraces et empoisonnant tout organisme exposé, le rendant inutilisable comme source de nourriture par la plupart des autres formes de vie. Les créatures vivantes exposées à de fortes concentrations de spores (200 par m3) commencent à développer des infections respiratoires mortelles. La mort survient moins de 24 heures après.

Jour 51 : La consommation primaire de toute la biomasse de Dalki Prime commence. Des vaisseaux-essaims atterrissent sur la planète et lâchent des larves de Voraces par milliards. Ces créatures éclosent, dépouillent la planète de toute substance organique, et reviennent déposer les nutriments absorbés dans les Fosses Gastriques. Des Tours Capillaires convoient ces matières jusqu’à l’orbite de la planète, où les vaisseaux-essaims reviennent périodiquement les transférer vers les vaisseaux d’alimentation. Les formes de vie mobiles de surface ou aériennes qui ne succombent pas aux nuages de spores sont pourchassées et éliminées dans les premières heures. Les espèces Gaunt de base accomplissent cette tâche sans interruption pendant 8 à 10 jours, abandonnant les carcasses aux Voraces, puis revenant vers eux pour obtenir de la nourriture régurgitée.

Jour 80.jpg

Jour 80  : Toute végétation a disparu.
Planète dévastée à 97%.

Jour 80 : Les essaims de Voraces, ayant absorbé de façon systématique les masses biologiques de surface et les couches basolithiques, retournent à bord des vaisseaux-essaims et regagnent l’espace. D’énormes vaisseaux descendent dans l’atmosphère supérieure. Ces créatures ressemblant à des formes de vie primitives dotées de longs tentacules se mettent alors à aspirer l’atmosphère. Tandis que la pression atmosphérique chute, l’eau des océans s’évapore et est aspirée à son tour. Les plaques tectoniques se mettent en mouvement suite aux changements de pression planétaires causés par la disparition des océans, et l’activité volcanique augmente rapidement. Libérées du poids des océans, de nombreuses zones de surface se fissurent et libèrent des nuages de gaz bouillants et de lave. Les vaisseaux de la flotte-ruche emportent les dernières ressources de la planète et se replient dans l’espace intersidéral, abandonnant la sphère dénudée à son agonie.

Jour 100 : Répondant à l’appel de détresse, la Flotte Impériale arrive et ne trouve plus qu’une planète morte.


Jour 100.jpg

Jour 100 :
Arrivée de la Flotte Impériale.

Effet de halo noté autour de la planète, dû à d’importantes quantités de résidus métalliques.
Diamètre planétaire réduit de 4,2%.

Dalki-Mons classe δ

Source

  • White Dwarf N°83 (Mars 2001)