Commandant de la Deathwatch : Différence entre versions

De Omnis Bibliotheca
(Page créée avec « :''« Je suis la vigilance. Je suis la patience du chasseur et l’opiniâtreté du castellan. Je suis le brandon qui chasse les ombres, le bouclier qui retient les monstr... »)
 
 
Ligne 14 : Ligne 14 :
  
 
[[Catégorie:Les Chevaliers de la Longue Veille]]
 
[[Catégorie:Les Chevaliers de la Longue Veille]]
 +
[[Catégorie:Les Agents de l'Inquisition]]

Version actuelle datée du 14 juin 2019 à 16:12

« Je suis la vigilance. Je suis la patience du chasseur et l’opiniâtreté du castellan. Je suis le brandon qui chasse les ombres, le bouclier qui retient les monstres et l’épée qui transperce leurs cœurs abjects. Je suis le serment, le devoir, la victoire. Je suis la Deathwatch, et ma veille ne connaîtra jamais le repos. »
- Commandant de la Deathwatch Utorian Denash de Fort Pykman.
Un Commandant de la Deathwatch.
Les Commandants de la Deathwatch sont les plus éminents chasseurs de Xenos de la galaxie. Ils sont considérés comme des héros même par les échelons les plus élevés de l’Adeptus Astartes, car ces hommes se sont mesurés à une centaine de races étrangères et ont triomphé. Ils sont si charismatiques et si compétents qu’au sein de la Deathwatch, chacune de leurs paroles fait loi. Ils doivent assurer la survie de l’espèce humaine, et ne prennent pas leur mission à la légère. Les Hauts Seigneurs de Terra eux-mêmes sollicitent leur conseil, car pour ce qui est d’abattre les Xenos, les Commandants de la Deathwatch sont sans égal.

Même si, théoriquement, ils retournent dans leur Chapitre une fois leur devoir dûment acquitté, les Commandants de la Deathwatch se révèlent généralement si efficaces qu’on ne les laisse jamais quitter leur poste. Le plus souvent, les Commandants de la Deathwatch portent leur charge seuls, dans le réconfort de la réflexion au cours de longues périodes d’introspection et de solitude. Mais leurs actions auront des répercussions dans l’histoire, et presque toujours pour le mieux-être de l’Imperium.

Les Commandants de la Deathwatch jouissent d’un tel degré de confiance et d’autorité qu’ils ont accès aux archives de l’Inquisition. Même les impitoyables Seigneurs Inquisiteurs les traitent avec une certaine déférence, car les membres de l’Ordo Xenos partagent le fardeau qui pèse sur les épaules des Commandants de la Deathwatch. Dans le domaine de la stratégie, les Commandants de la Deathwatch œuvrent sans cesse à surclasser les races xenos, à contrer les invasions avant qu’elles se produisent, à mettre à genoux les dynasties montantes, et à éliminer les espèces parasites qui sans cela infesteraient de vastes pans de l’espace impérial. Le fait qu’ils atteignent ces objectifs en dit long sur leur art. Le savoir, c’est le pouvoir, et ils en font bon usage.

Lorsque les Commandants de la Deathwatch passent à l’action, leurs siècles d’expérience se concentrent en une pointe mortelle, conçue spécifiquement pour tuer les bioformes xenos. La sagesse n’est pas leur seule arme. Ils sont équipés des meilleures technologies impériales, d’artefacts si précieux qu’ils tireraient des larmes huileuses à un Technomagos. Tout comme on donnait la clef de la cité aux héros de l’antiquité, les Commandants de la Deathwatch reçoivent la clef du domaine de l’Humanité - la clavis, un bracelet réceptacle d’esprits de la machine du Moyen-Âge de la Technologie pouvant ouvrir n’importe quelle porte, et en théorie, prendre le contrôle de n’importe quel engin impérial. Les Commandants de la Deathwatch sont vêtus de chefs-d’œuvre d’armures incorporant un Halo de Fer. Ils sont armés de la fameuse Lance de Gardien symbole de leur rôle de sentinelle mais aussi de la confiance qui leur est témoignée. En effet, la Garde Custodienne, la garde personnelle de l’Empereur, porte la même arme, à ceci près que celle des Commandants de la Deathwatch est modifiée pour tirer les munitions de la Deathwatch. Quand un Commandant de la Deathwatch monte au front, il fauche ses ennemis avec une froide précision, laissant un sillage de cadavres de monstres et de tyrans.

Source

  • Codex Adeptus Astartes Deathwatch, V8