Truk

De Omnis Bibliotheca
Un Truk Ork.
Certains Boyz, surtout les Evil Sunz, sont accros à la vitesse. Et puisqu’ils sont des Orks, ils sont aussi accros au lattage de têtes, c’est pourquoi ils vont au combat à bord de véhicules qui leur permettent de conjuguer ces deux passions en fonçant à tombeau ouvert vers l’ennemi avant de débarquer pour lui faire sa fête.

Les Truks sont construits avec une seule idée en tête, la vitesse, et ne sont pas blindés. Un tir direct sur un Truk suffit à le faire tomber en morceaux ou à le transformer en épave, mais comme il ne s’agit guère plus que d’une plate-forme avec des roues, les passagers ont souvent le temps de sauter de l’engin avant qu’il se crashe. Néanmoins, le tir a aussi des chances de simplement traverser une plaque rivetée là par hasard sans causer d’autre dégât.

Les Orks sont très inventifs et aucun Truk n’est jamais identique à un autre mais typiquement, il possède un moteur énorme et polluant et une plate-forme pour passagers. Le compartiment du conducteur arbore parfois un crâne cornu ou une plaque de blindage peinte, selon la tradition qui consiste à décorer sa monture de trophées. Un Truk possède souvent des rambardes et des strapontins afin de pouvoir transporter encore plus de Boyz.

Chaque bande et chaque clan adapte l’apparence de ses Truks selon ses goûts. Ceux des Goffs sont noirs et dénués de fioritures, avec une grande plate-forme pour les passagers. Ceux des Evil Sunz ont presque toujours des moteurs trafiqués et une couleur rouge, ceux des Snakebites ont l’aspect de leur animal totem et ceux des Deathskulls ont tendance à ressembler à ceux des autres clans, mais peints en bleu. Les Blood Axes barbouillent leurs Truks de motifs de camouflage et ont l’habitude de leur donner l’apparence de véhicules impériaux (même s’ils s’en défendent), ce qui suscite la suspicion des autres clans. Les plus ostentatoires sont ceux des Bad Moons, avec leurs sièges en cuir de Squig, leurs caissons de basses et leur carrosserie jaune décorée de flammes noires. Les Truks brinquebalants des Korsaires sont décorés de glyphes ayant l’apparence du Jolly Orker, de pointes rouillées et d’une profusion de crochets à trophées. Certains sont mêmes dotés de planches et de wishbones futés à la hâte afin d’atteindre les véhicules ennemis et de tenter des abordages périlleux à pleine vitesse. Plus d’un transport de troupes ou char de combat a été détruit à cause de cette tactique particulièrement dangereuse. L’épave en flammes est abandonnée ensuite par les Korsaires, qui retournent à bord de leur Truk avant de repartir dans un vrombissement de moteurs gonflés.

Certaines tribus utilisent un grand nombre de Truks pour transporter leurs Peaux-Vertes au combat, et forment des convois qui soulèvent des nuages de poussière de plusieurs kilomètres de large derrière eux. L’élan de ces formations est terrifiant : il est presque impossible de leur provoquer suffisamment de dégâts pour tous les arrêter avant qu’ils atteignent leurs cibles. Pour chaque Truk qui explose en propulsant aux alentours des morceaux de métal et des cadavres démembrés de Peaux-Vertes, trois autres traversent la boule de feu du véhicule détruit pour foncer directement sur les lignes de l’adversaire. D’innombrables bandes d’Orks débarquent de leurs transports qui ralentissent à peine, pour se ruer sur un ennemi terrifié et pris au dépourvu. Pendant ce temps, les Truks qui ont survécu à leur folle cavalcade zigzaguent sur le champ de bataille en ouvrant le feu sur tout ce qui bouge.

« Pluss’ vit’ ! » hurla Grazbak en frappant le tableau de bord avec son poing. « C koi ton blême Zaggit ? Tu trouv' pas la pédale ? Lé gars de Krug sont en train d’nous batt’, ’spèce de Grot à foie jaune ! »

Zaggit fusilla Grazbak du regard, les yeux injectés de sang derrière ses lunettes de pilotage, puis appuya des deux pieds sur la pédale d’accélération surdimensionnée. Le moteur rugit et le Truk se cabra, provoquant des cris de surprise et de joie chez les Orks à l’arrière. Ses roues avant retombèrent lourdement au sol et il repartit en trombe. Des balles, des obus et des tirs de laser fusaient autour du véhicule alors qu’il fonçait à tombeau ouvert vers les lignes impériales. Le Truk de Krug était toujours devant eux. Les Boyz à l’arrière se gaussaient et leur faisaient des gestes obscènes. Grazbak beugla de frustration, mais son hurlement se mua en cri de surprise ravi quand le Truk de Krug se disloqua dans une boule de feu sous l’effet d’un tir direct d’artillerie. Zaggit poussa un juron alors que les fragments du Truk de Krugg pleuvaient autour d’eux. Grazbak rit à gorge déployée.

« Ça leur apprendra à fer lé malins, pas vré ? Maint’nant cé l’heure de kasser des têtes ! WAAAGH! »

Source

  • Codex Orks, V8