Temple Vindicare

De Omnis Bibliotheca
TempleVindicareSymbole.jpg
« Exitus Acta Probat : la fin justifie les moyens. »
- Dictatus Vindicare.
Les Assassins Vindicare sont des tueurs froids et calculateurs qui éliminent leurs cibles avec une facilité déconcertante. Ils visent à apporter une mort infâme aux ennemis de l’Empereur d’une balle de sniper et ont élevé le talent de tireur d’élite au rang d’art. On dit qu’un Vindicare peut cibler une veine jugulaire ou un œil à une portée extrême, même à travers les ruines et la fumée d’un dédale de sous-monde.

Pour accompagner cette visée surhumaine, le Temple Vindicare insiste sur les techniques de furtivité et d’évasion. Une des maximes du Temple est qu’une balle ne peut être logée proprement que depuis un excellent poste de tir, et les Assassins Vindicare sont réputés pour occuper un tel lieu pendant des semaines en attendant que leur cible se montre, afin de réaliser le tir parfait. En méditant sur la gloire immortelle de l’Empereur, ces tireurs d’élite exceptionnels peuvent ralentir leur métabolisme à un stade proche de l’hibernation. Bien que le rythme cardiaque d’un agent soit d’environ un battement par minute dans cet état, des déclencheurs subliminaux veillent à ce qu’il soit pleinement concentré à l’instant où se montre la cible. Ainsi, le Vindicare est tel une mante religieuse ou une araignée, attendant sans bouger avant de passer à l’action au moment critique.

Les talents du Temple Vindicare sont communément utilisés pour tuer ceux qui haranguent les foules et poussent à prendre les armes contre l’Imperium . Sa réponse à la sédition est le châtiment inéluctable d’un tireur invisible et indétectable. Lorsqu’un tel individu charismatique meurt de la main d’un anonyme serviteur de l’Imperium, ses partisans retrouvent vite le calme induit par le poids de la loi impériale. Beaucoup de faux prophètes sont tombés en plein sermon avec un large trou dans leur front. Ainsi les révolutionnaires, les démagogues et les commandants vivent dans la crainte d’être abattu sans sommation. La simple suspicion de l’existence de tels Assassins suffit à altérer l’éloquence de ces soi-disant chefs, privant leur credo de conviction. De la sorte, l’ombre du Vindicare a sapé nombre de rebelles en devenir sans que leur intervention ne soit requise.

Le soutien d’Assassins Vindicare est toujours très demandé par les forces impériales sur les champs de bataille de la galaxie. Des commandants Xenos et de dangereux visionnaires se sont souvent trouvés dans la ligne de mire du Vindicare. Lors d’un incident, une attaque générale Aeldari pendant la campagne de Lammas fut arrêtée par un Assassin Vindicare solitaire caché dans une tour d’habitation en ruine. La tour offrait un panorama unique sur le terrain environnant, et à plusieurs reprises, la progression Aeldari fut arrêtée par une série de tirs précis qui faucha Exarques, Archontes et servants d’arme d’appui en une rapide succession. Les Aeldaris demandèrent à leurs Rangers de nettoyer la tour, mais lorsque ces derniers atteignirent son sommet, seuls des pièges à grenades les attendaient.

Les Armes de l'Insaisissable

Équipement du Temple Vindicare.
(Cliquez pour agrandir)
Les Assassins Vindicare sont pragmatiques à l’extrême. De tous les Temples, ce sont ceux qui se fient le plus à leur outils, car si leur Fusil Exitus n’est pas dans un état irréprochable lorsque la détente est pressée, toute la mission peut être compromise et l’opportunité perdue. Pour cette raison, un Vindicare observe pour son arme un degré d’attention qui frise l’obsession. Toute l’affection et l’instinct protecteur qu’un homme normal accorderait à sa famille sont à la place transférés à l’Esprit de la Machine de cet instrument de mort.

Le Fusil Exitus n’est pas une arme ordinaire. Chacun de ces modèles est confectionné sur mesure, son long canon parfaitement équilibré et si ingénieusement conçu qu’une fois pointé, il devient une extension du corps de l’Assassin. Sa culasse est assez vaste et perfectionnée pour abriter une variété de munitions avancées sélectionnables d’une pression sur une rune, et chacune prévue pour un type particulier de tir fatal.

Les types de munitions utilisées par le Temple Vindicare sont des merveilles de science occulte, car leurs cibles sont souvent abritées par toute sorte de mesures protectrices, physiques et métaphysiques. Les balles perce-écran, par exemple, contiennent un noyau déstabilisateur qui fait s’effondrer les champs de force impériaux, les bulles-énergétiques Orks et même les runes de protections Aeldaris. En raison des runes hexagrammatiques inscrites en spirale par l’Assassin autour de chaque balle, elles peuvent même rendre vulnérables les Démons et leur engeance une microseconde avant impact. Ainsi, les agents peuvent même éliminer les ennemis éthériques, frappant leur enveloppe semi-corporelle dans une explosion ectoplasmique.

Les balles turbo-pénétrantes sont des cylindres segmentés, dont chaque portion contient une charge à fusion concentrée qui détone en séquence. Cela permet à une seule balle de traverser des couches de blindage successives, quelle que soit leur épaisseur ou leur composition. Fait célèbre, le Vindicare Jutos Markov a abattu le paranoïaque Velvian Thrisp d’une seule balle qui a non seulement pénétré la coque de son vaisseau amiral, mais aussi le blindage d’adamantium du Land Raider personnel dans lequel se cachait le renégat.

Les balles Feu d’Enfer sont chargées d’un mélange d’acides, chacun conçu pour être le plus mortel possible contre les ennemis organiques de l’Imperium. Encore plus puissantes que les équivalents employés par les guerriers surhumains de l’Adeptus Astartes, ces horribles concoctions peuvent dissoudre la chitine d’un organisme dirigeant Tyranide jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un résidu noirci et fumant.

Ces balles ne sont pas réservées au fusil de l’Assassin, mais aussi à son arme de poing appelé Pistolet Exitus. Utilisée principalement dans les cas où le Vindicare doit affronter l’ennemi à courte portée, cette arme compacte est aussi polyvalente que son équivalent à longue portée. Certains Vindicares n’utilisent leur Pistolet Exitus que dans les pires circonstances, car lorsqu’ils se frayent un passage à travers les foules qui les entravent, ils préfèrent briser des nuques ou causer des traumas incapacitants plutôt que de dépenser leurs précieuses munitions sur des cibles aussi piteuses.

RAPPORT DE MISSION DE L’OFFICIO ASSASSINORUM

ARCHIVE : INQ/OS-729894-VT
SUJET : Morias Skult, 2e classe du Temple Vindicare
CIBLE : Urgak l’Invincible, chef de guerre extraterrestre, race Ork
DATE DE LA MISSION : 4718924.M40
LOCALISATION DE LA CIBLE : Roxanzand, Secteur Chelio

DONNÉES DE SÉLECTION DE LA CIBLE : La surveillance de routine du système Roxanzand mit à jour l’unification des Orks locaux derrière un chef unique, connu sous le nom d’Urgak "l’Invincible". Notre étude montra que les Orks s’étaient rassemblés sur le continent nord pour commencer la construction d’un grand nombre d’engins de guerre, dont un Gargant. Les ressources pour une action de grande échelle étaient indisponibles à ce moment-là, aussi le Senatorum Imperialis fut-il sollicité pour autoriser le déploiement d’un Assassin. Les Orks pensaient qu’Urgak avait été choisi par leurs dieux primitifs pour mener ces actions belliqueuses et nous en déduisîmes que la nation Ork qu’il avait créée s’écroulerait d’elle-même s’il venait à être supprimé. L’utilisation d’un Assassin Vindicare fut approuvée et l’agent Morias Skult fut transporté sur les lieux à bord de l’une des nefs d’action rapide de l’Officio Assassinorum.

OBJECTIF PRINCIPAL : Suppression d’Urgak l’Invincible.
OBJECTIFS SECONDAIRES : Destruction du Gargant ; destruction des ateliers et des usines d’armement ; élimination des extraterrestres Orks.

DONNÉES DE LA MISSION : L’agent Skult fut déposé au sol sans être détecté via un Module d'Atterrissage individuel standard. À la faveur de l’obscurité, il parvint à infiltrer la colonie Ork, supprimant pour ce faire cinq ennemis dont il détruisit les corps à l’aide d’incendiaires à combustion rapide à l’hyphosphus. L’agent Skult s’introduisit ensuite dans le Gargant quasiment terminé et plaça des charges explosives aux points vulnérables de la structure de l’engin. Enfin, il quitta la colonie et prit position à l’écart, au sommet d’un promontoire rocheux, pour attendre les Orks au matin.

Trois heures et demi après l’aube, de nombreux Orks reprirent le travail de construction à bord du Gargant, y chargeant du carburant et des munitions. Environ quatre heures après l’aube, la plupart des activités furent interrompues tandis qu’Urgak menait une inspection de son précieux engin de guerre. C’est à ce moment que l’agent Skult mit son plan à exécution. D’un seul tir de son Fusil Exitus, il supprima Urgak. Des munitions spéciales enduites de gel à l’hyphosphus furent tirées pour incendier le Gargant, ce qui déclencha les explosifs précédemment placés à l’intérieur. Ces détonations secondaires causèrent une réaction en chaîne dans les zones de stockage du carburant et des munitions, et l’explosion qui s’ensuivit ravagea la colonie autour de l’engin sur une zone d’approximativement cinq cents mètres de rayon. Malheureusement, la plus grande part de cette explosion affecta l’arrière du Gargant, où les matériaux explosifs étaient stockés et où le blindage était le plus fin. La majorité des sections avant du Gargant ne furent donc que légèrement endommagées. L’agent Skult retourna ensuite à son module pour activer le système de rapatriement. Les pertes Orks sont estimées selon un chiffre compris entre huit cent et neuf cents morts.

FACTEUR DE RÉSOLUTION DE MISSION : 86.3%. Malgré la suppression d’Urgak et la destruction partielle du Gargant, de nombreux ateliers demeurent intacts et il est à craindre qu’avec suffisamment de temps, les Orks puissent terminer la construction de leur arsenal.

ACTIONS CONSÉCUTIVES : Bombardement orbital du site de construction par la Marine Impériale. Cette opération était auparavant impossible durant le laps de temps estimé avant que le Gargant ne soit opérationnel, et donc mobile et difficile à localiser.

Sources

  • Index Imperialis : Assassins du White Dwarf N°268 (Mars 2019)
  • Codex Assassins, V3