Sacristain

De Omnis Bibliotheca

Les Technoprêtres appellent Sacristains les artificiers des Mondes Chevaliers voués au Culte Mechanicus, et l’emploi de ce nom se répandit rapidement dans les Maisons. Chaque fois qu’un vaisseau cargo arrive d’un Monde-Forge pour collecter de la nourriture et du minerai, il en profite pour emmener avec lui des apprentis. Ceux-ci proviennent de tous les niveaux de la société des Mondes Chevaliers, et peuvent être le troisième fils d’un Noble comme un enfant de fermier. Au fil de leur décennie d’étude sur le Monde-Forge, ils apprennent à entretenir les armures Chevalier, puis ils rentrent sur leur planète d’origine en qualité de Sacristain. Toutefois, à l’insu des Nobles, ces artificiers qualifiés sont également endoctrinés par le Culte Mechanicus, et constituent ainsi un réseau d’agents qui servent les intérêts des Technoprêtres.

Les techniciens qui avaient assuré la maintenance des Chevaliers durant l’Ère des Luttes étaient déjà reconnus comme des éléments vitaux au sein de chaque Maison, et les connaissances que leur a apportées l’Adeptus Mechanicus n’ont fait qu’élever leur statut. Dès leur fondation, les Sacristains ont pris l’aspect d’un ordre religieux du fait de leur savoir en matière de technologies à demi oubliées, et à mesure que leur pouvoir grandit, leurs relations avec les Maisons de Chevaliers évoluèrent. Alors que les techniciens n’étaient jadis que de simple sujets ou vassaux, les Sacristains se mirent rapidement à parler d’une seule voix, et menacèrent de cesser de servir toute Maison qui ne tiendrait pas compte de leurs conseils. Ainsi devinrent-ils bientôt aussi influents que les Nobles eux-mêmes au sein de leur société.

De manière générale, l’implication des Sacristains fut bénéfique aux Maisons de Chevaliers, car ils agirent comme garde-fou vis-à-vis de l’arrogance et des tendances belliqueuses des Nobles, et furent souvent capables d’arbitrer les différends entre les Maisons pour éviter qu’elles se portent mutuellement préjudice. Toutefois, ce pouvoir politique est également un outil précieux pour l’Adeptus Mechanicus, et les Technoprêtres en usent pour plier les Mondes Chevaliers à leur volonté. Cependant, plus souvent qu’à leur tour, le sens exacerbé de l’honneur et du devoir des Chevaliers les pousse à suivre une voie que l’Adeptus Mechanicus préférerait de loin les voir ignorer.

Source

  • Codex Chevaliers Impériaux, V6