Gorkanaut et Morkanaut

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Morkanaut)
Un Gorkanaut (ou bien un Morkanaut).
La terre tremble et des Waaagh! assourdissants et métalliques retentissent tandis que les Gorkanauts et les Morkanauts marchent au combat. À mi-chemin entre le Dred Eud'la Mort et le Krabouillator, ces machines de guerre bipèdes combinent les forces et les atouts des marcheurs et des chars d’assaut avec une efficacité grandiose.

Hauts de plus de six mètres et d’aspect orkoïde, les Gorkanauts et les Morkanauts sont des effigies de guerre qui évoquent les aspects de Gork et de Mork. Un Gorkanaut est en général piloté par un Nob, tandis qu’un Morkanaut sera contrôlé par le Mékano qui l’a construit. Dans les deux cas, le pilote embarque seul dans cette énorme armure de combat dans le but de se faire un nom.

Typiquement, un Ork franchit cette étape drastique après avoir reçu des visions des Dieux Orks lui enjoignant de partir pour les étoiles et à rejoindre la Grand’ Waaagh!. Parfois, elles interviennent après qu’un ouragan d’énergie Waaagh! traverse le cerveau du peau-verte, suite à un orage Warp localisé ou au surplus d’un Bizarboy proche qui se "laisse aller". D’autres fois, elles résultent d’un coup sur la tête ou d’une cuvée douteuse de bière de Squigs, mais le résultat est le même : le pilote part sur le sentier de la guerre, accompagné par les gars les plus loyaux ou les mieux payés de son entourage. Certains disparaissent sans laisser de trace, avalés par les ténèbres du vide, mais d’autres - tels Nardzog le Krabouillator ou Kaptaine Killgubbinz - ont su se faire un nom. Depuis que la Grande Faille a divisé la galaxie, les occurrences de tels héros du peuple ork se mettant en quête de batailles et de gloire se sont multipliées. Des bandes entières de Gorkanauts et de Morkanauts nomades ravagent l’espace impérial, professant à travers leurs haut-parleurs la gloire de la Grand’ Waaagh! et le retour de Gork et de Mork. Après eux, seule une désolation calcinée témoigne de leur passage.

Gorkanaut

Tout dans le Gorkanaut est consacré à tuer. Aussi subtil qu’un coup de masse en pleine figure, il remplit à la perfection les rôles de briseur de ligne et de fer de lance pour l’infanterie ork. L’un de ses bras se termine en immense pince hydraulique de Gork, une arme capable de creuser la muraille d’une forteresse ou d’éventrer un char d’un seul coup. Son autre arme primaire est l’énorme cracheur de dakka nommé Méga-Fling’ Deffstorm. Formé de six gros Fling' à triple canon montés sur une armature rotative, le Deffstorm tourbillonne avec un vrombissement strident avant de répandre une quantité ahurissante de projectiles sur ce qui lui fait face. Infanterie, véhicules et bâtiments sont ravagés par cette grêle implacable, et lorsque les fûts se taisent, il n’est pas rare de voir des couloirs de cadavres et d’épaves s’étirant du Gorkanaut jusqu’à des centaines de mètres devant lui.

Morkanaut

Si un Gorkanaut incarne la brutalité fatale de Gork tout-puissant, un Morkanaut fait étalage de la ruze mortelle du non-moins-tout-puissant Mork. Les Mékanos qui construisent et pilotent les Morkanauts les dotent de toutes sortes d’armes et de bidules clignotants. Leurs rokettes, leurs Fling’ et leurs Méga-Tapeurs Kustom fauchent promptement l’ennemi et leur Pince de Mork ne fait qu’une bouchée du moindre survivant. Beaucoup de Morkanauts portent aussi un Champ de Force Kustom pour dévier les tirs de riposte tandis qu’ils dévastent le champ de bataille.

Les pilotes de Morkanaut - comme leurs homologues de Gorkanaut - sont souvent des parias. Certains ressentent l’appel de la Grand’ Waaagh! et se mettent en quête de carnage au nom de Mork. D’autres combattent pour des Korsaires afin de piller les secrets technologiques d’autres races. Ces Badmeks ont en général été bannis pour des crimes comme s’être servi de la hutte du Bizarboy comme cible d’entraînement. Ces pilotes dévoyés sont particulièrement dangereux, et commencent souvent leur errance après avoir piétiné par vengeance leur ancienne tribu.

Source

  • Codex Orks, V8