La Toile

De Omnis Bibliotheca
EnProgrès.jpg
Artikle pô fini. J’suis en train d’mettre ça
kom il fô pour k’ça soit tout bô tout bien !
- Krapull Kass’Krane, Mékano
et scribe stagiaire Ork.


La Toile, qu’on appelle parfois la Dimension Labyrinthique, n’en est toutefois pas une à proprement parler. On la décrit souvent comme un réseau incroyablement complexe d’artères et de capillaires formant un dédale de tunnels luminescents, comme une tapisserie dont la trame serait autant de passages tendus entre le Warp et l’univers matériel. Une telle comparaison est bien évidemment approximative, car la Toile est un ouvrage qui s’étend au-delà des dimensions. Quoi qu’il en soit, elle est un lien entre le monde réel et les masses tourbillonnantes du Warp, une ouverture semblable à la surface d’un miroir, ou à un suaire drapant une chose abominable. Les Aeldaris de jadis découvrirent qu’il était possible de vivre au sein de la Toile et de parcourir le réseau qu’elle formait. Ce furent eux qui le cartographièrent, même s’il a beaucoup changé depuis l’apogée de leur empire à cause des guerres et d’une série de désastres. Voyager entre les dimensions n’est pas sans risque, mais les connaissances et le talent des Aeldaris dans ce domaine sont telles qu’ils n’hésitent jamais à le faire.

En réalité, la Toile est l’œuvre des Anciens, qui lui donnèrent naissance afin d’être en mesure de se rendre sur leurs planètes les plus lointaines sans avoir à traverser les courants capricieux du Warp. Depuis la Chute, c’est un lieu dévasté et dangereux, car certaines de ses zones sont infestées par des choses originaires d’autres dimensions. Malgré tout, les portails de la Toile permettent à ceux qui osent les emprunter d’apparaître comme par enchantement en des millions d’endroits de l’univers réel.

Source

  • Codex Eldars Noirs, V5