Kasseur de Tanks

De Omnis Bibliotheca
Des Kasseurs de Tanks.
Les Orks ont une tendance à la monomanie, et forment des bandes d’individus partageant la même obsession. Les Kasseurs de Tanks en sont l’exemple parfait. Ce sont des Boyz qui ont réussi d’une manière ou d’une autre à détruire un char en le faisant exploser spectaculairement.

Si les Orks étaient de nature bavarde, ils compareraient cela à l’exaltation ressentie par un Snakebite qui parvient à tuer un Squiggoth ou un Mégadon enragé. Un Ork retire une certaine fierté de réussir à abattre un ennemi qui fait vingt fois sa taille, et il devient un sujet d’admiration et d’envie pour ses camarades. Ce sentiment est enivrant pour un jeune Ork, et tout comme un Ork Sauvage s’emparera des griffes, des cornes ou du crâne de la bête qu’il a tuée, un Kasseur de Tanks s’appropriera un trophée provenant du char qu’il a détruit et l’arborera sur sa personne. Il n’est pas rare qu’un Kasseur de Tanks porte des plaques de blindage comme armure ou des écrous et des vis comme bijoux ou piercings, tous provenant des chars qu’il a ajoutés à son tableau de chasse.

Les Lance-Rokettes sont les armes préférées de ces spécialistes de la lutte antichar, car leur portée et leur puissance de pénétration les rendant parfaits dans ce rôle. Certains Kasseurs de Tanks préfèrent cependant ressentir les ondes de choc d’une explosion, et usent de méthodes inhabituelles pour se charger des tanks adverses. Le Bâton Kiboum' est constitué d’une rokette attachée au bout d’un bâton métallique que le porteur abat sur un char ou le visage d’un ennemi. La détonation qui en résulte tend à incapaciter le porteur du Bâton Kiboum’ en même temps que sa victime, mais comme toujours chez les Orks, les Kasseurs de Tanks ne se soucient guère d’une telle conséquence. Pour leur part, les Squigs Bomb' sont entraînés à porter des charges explosives, et bondissent vers le véhicule ennemi le plus proche avant d’exploser, entraînant avec un peu de chance la destruction de leur cible.

Pour les combats rapprochés, les Kasseurs de Tanks portent des disques magnétiques nommés Grenades Kass’Tanks. Elles sont fixées sur un véhicule dans un grand bruit métallique qui augure généralement de la détonation de la charge quelles contiennent. Une bande qui utilise ses Grenades Kass’tanks sur un véhicule est à peu près certaine d’en venir à bout dans une explosion impressionnante. Les débris et le souffle qui en résultent emportent souvent dans la tombe quelques Kasseurs de Tanks, mais comme disent leurs camarades survivants "Y konnaissaient les riskes quand k’y z’ont choisi c’boulot".

Certains de ces chasseurs de gros gibier n’ont pas encore réussi à détruire un char, et ils se pressent autour d’un Kasseur de Tanks plus expérimenté en attendant leur heure. Un Kasseur de Tanks qui détruit son premier char a droit à un rituel d’intronisation après la bataille qui consiste à dévorer l’équipage du véhicule et à boire l’huile de son moteur encore fumant.

Source

  • Codex Orks, V8