Gretchin

De Omnis Bibliotheca
Des Gretchins - ou Grots.
Les Gretchins - ou Grots - sont parmi les plus nombreux des Peaux-Vertes. Faibles d’esprits, faibles des membres et décharnés de corps, les Gretchins n’ont guère d’autre rôle parmi les Orks que d’être intimidés, cajolés et exploités. Ils servent leurs maîtres Orks avec toute la bonne grâce qu’ils parviennent à trouver, trottant et obéissant aux ordres par peur et par respect. Les Gretchins sont bien plus petits que leurs cousins Orks, faisant un peu moins de la moitié de leur taille. Sur bien des points, ils ressemblent aux Orks en physiologie si ce n’est en force. Leurs têtes sont chauves et bouffies, flanquées de larges oreilles. Leur mâchoire est emplie de petites dents pointes plutôt que de longues défenses.

En tant que classe opprimée de la société des Peaux-Vertes, les Gretchins sont rameutés pour le combat de gré ou de force, et toute rencontre avec des Orks comprendra certainement également des Gretchins, ces esclaves et serviteurs maltraités accompagnant leurs maîtres à la guerre. Les Gretchins sont employés comme porteurs, comme courriers et comme gardes, tandis que leurs maîtres se chargent de la réalité du combat. Cependant, s’ils sont loin d’être des guerriers nés, ce sont au moins des tireurs passables, et ils s’avèrent étonnamment dangereux en grand nombre. Investis d’une malveillance naturelle, les Gretchins sont un atout plus redoutable qu’il n’y paraît.

Les Gretchins compensent leur manque révoltant de qualités guerrières par le nombre. Leur couardise et leur incompétence naturelles ne les prédisposent pas à l’art de la guerre, car ils ont un instinct de conservation fort développé. Cela peut prendre plusieurs formes, comme se cacher et courir ou courir pour se cacher, ainsi un Grot préférera s’enterrer la tête dans un trou à spores plutôt que participer à un combat à la loyale. Ils sont retors et discrets à l’extrême, et se disent que si leur ennemi doit recevoir un coup de couteau, autant que ce soit dans le dos. Il existe de rares exceptions, et lorsqu’il est mis en confiance par la possession d’une arme, il est possible de convaincre un Gretchin de se rendre au combat en lui promettant une récompense s’il se comporte bien, et des coups de fouet s’il n’obéit pas.

La piètre portée des armes rustiques accordées habituellement aux Gretchins - pistolets rouillés, couteaux rudimentaires et, à l’occasion, un tromblon - les pousse à s’avancer au plus fort des combats. Les Gretchins font en réalité des tireurs plutôt corrects, et si les Orks leur confiaient de meilleures armes de tir, ils pourraient constituer une menace crédible pour l’ennemi. Toutefois, la réalité est plus triste, et les Grots s’auréolent rarement de gloire sur le champ de bataille car ils sont utilisés tour à tour comme chair à canon, gilets pare-balles, outils de déminage et paillassons vivants.

Une bande de Gretchins compte en général plusieurs dizaines d’individus qui se chamaillent et piaillent en se ruant sur l’adversaire. Certains sont assez perspicaces pour savoir qu’il est inutile de défier leurs maîtres orks, et ont conscience que leur meilleure chance de survie est de se montrer volontaire ; ces Grots sont autorisés à choisir où et qui combattre. Quant aux autres, leurs réticences à voir la ligne de front sont corrigées par un vigoureux coup de pied au derrière décoché par le Fouettard le plus proche.

Fouettard

Les Fouettards sont de vieux Brikolos à la peau parcheminée et aux muscles noueux, dotés d’un curieux talent pour contrôler et prendre soin des tribus grots. Loin de le considérer comme une corvée, les Fouettards sont très fiers de leur travail, qui fait partie des métiers les plus anciens et les plus respectés de la société des Orks.

Les Fouettards s’assurent souvent le contrôle des Gretchins à l’aide d’une pince fixée au bout d'un long manche. Ce Chop’Grot, comme ils l’appellent, leur sert à attraper un éventuel fuyard pour le projeter au beau milieu d’un champ de mines d’un seul geste fluide. De nombreux Fouettards demandent à leur Mékanos habituel d’apporter quelques améliorations sophistiquées à leur Chop’Grot pour en faire un Taz'Grot, employé pour envoyer une cruelle décharge aux Squigs, Gretchins et tout ce qui pourrait passer à portée. Inutile de dire que ces Brikolos raffolent du spectacle d’un ennemi plié en deux de douleur tandis qu’un courant de haute intensité parcourt son corps. Ce n’est qu’une fois l’adversaire à terre que le Fouettard lâche sa meute de Squigs voraces pour finir le travail.

Source

  • Codex Orks, V8
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Créature et Anathèmes