Organismes Éclaireurs Tyranides

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Genestealer)

Rampant depuis les sombres recoins de l’Imperium, des créatures agiles et puissantes surgissent, leurs griffes affûtées luisent dans le crépuscule et leurs yeux avides sont remplis d’une ruse fatale. Ce sont les organismes éclaireurs des Tyranides. Envoyés pour tuer et saboter au-devant des Flottes-Ruches, ils pavent la voie de la dévastation de secteurs entiers.

Genestealer

Nom Commun : Stealer, Sangsue, Ombre
Espèce : Corporaptor Hominis, Corporaptor Ymgarli
Un Genestealer.
Les Flottes-Ruches Tyranides comptent de nombreuses créatures terrifiantes, mais il en est une qui a su se tailler une place de choix dans les légendes de centaines de mondes. C’est un rôdeur des ombres, le messager griffu de la mort. On l’appelle le Genestealer, et c’est un des fléaux de cette galaxie.

Prédateur rapide et puissant, doté de griffes à même de percer le plus résistant des blindages, sa large tête bulbeuse abrite un cerveau vif doué de grandes capacités d’adaptation et d’une forme de télépathie qui lui permet d’agir indépendamment des directives de l’Esprit-Ruche. Grâce à cette autonomie, il peut détruire par la ruse ce que la force brute ne peut abattre. Les plus terribles de ces créatures sont appelées Genestealer Alpha. Ces tueurs à l’imposante carrure prennent la tête des Genestealers afin de tendre leurs embuscades mortelles.

Le puissant instinct de survie des Genestealers les pousse sans cesse en avant des Flottes-Ruches, à la recherche de vaisseaux spatiaux fuyant la surface des mondes-proies condamnés. L’une de ces créatures peut facilement se cacher dans une soute et s’y dissimuler à la vue et à l’ouïe de l’équipage, jusqu’à ce qu’elle atteigne une nouvelle planète. La venue d’un seul Genestealer sur un monde peut entraîner l’extinction de toute sa population. En effet, les Genestealers se reproduisent indépendamment de l’Esprit-Ruche en inoculant leur patrimoine génétique à d’autres formes de vie. Une fois infectée, la victime est entièrement soumise à la télépathie du monstre. Les attributs de ce dernier seront partiellement transmis aux enfants de sa victime, engendrant ainsi des hybrides difformes, qui finiront par se stabiliser et par créer une génération "pure", assujettie au progéniteur du culte, le Patriarche Genestealer - un prédateur alpha incroyablement intelligent et doué de pouvoirs télépathiques. Ces créatures hantent les égouts et les cavernes, se nourrissant de la population tels des croque-mitaines. En quelques années, les Genestealers tissent un vaste réseau d’agents contrôlés mentalement, connecté à toutes les strates du gouvernement planétaire et de l’armée. Une fois en place, ils attendent, parfois plusieurs années, jusqu’à ce que l’Esprit-Ruche reprenne le contrôle de leurs psychés.

Personne ne connaît avec certitude l’étendue de l’infestation ni le nombre exact de mondes affectés. Pour chaque essaim éliminé, une dizaine d’autres prospèrent en échappant à toute détection. Lorsqu’une Flotte-Ruche entre dans un système infesté, l’Esprit-Ruche exerce sa domination sur le Genestealer Alpha et son clan. Les défenses planétaires sont plongées dans la confusion alors que des Genestealers émergent de leurs cachettes, submergeant les forces militaires et laissant le monde vulnérable à la ruée des Tyranides.

Genestealer Alpha

Nom Commun : Vampire
Espèce : Corporaptor Primus

Fruit de l’évolution constante des Genestealers, les Alpha sont les guerriers de corps à corps ultimes. Terriblement forts et rapides, leurs griffes dures comme le diamant peuvent déchirer l’adamantium comme du papier. Ce sont des organismes généralement déployés en avant-garde, à la tête d’essaims de Genestealers, afin d’infiltrer les positions ennemies. Leur rôle est de lancer des attaques dévastatrices sur les adversaires faisant peser la plus grande menace sur le reste de la horde.

Les Genestealers sont non seulement très intelligents, mais ils sont doués d’une forme de télépathie qui leur permet d’agir indépendamment des directives de l’Esprit-Ruche. Cette indépendance, combinée à leur farouche volonté de survivre, fait d’eux la plus importante des menaces tyranides qui pèsent sur la galaxie. Les Genestealers détruisent par la ruse ce que la force brute ne saurait abattre. Plus d’un bastion est tombé parce qu’une poignée de Genestealers ont escaladé ses murs à la faveur de la nuit. Pire encore, l’instinct de survie des Genestealers les pousse sans cesse en avant des Flottes-Ruches. Lorsqu’un monde est attaqué, les opportunités ne manquent pas pour un Genestealer souhaitant éviter la destruction ; vue la quantité de navettes allant et venant, l’une de ces créatures peut se cacher dans une soute et y demeurer invisible jusqu’à ce qu’elle atteigne une nouvelle planète.

La venue d’un seul Genestealer sur un monde peut condamne-à mort sa population entière. En effet, les Genestealers se reproduisent indépendamment de l’Esprit-Ruche en inoculant leur patrimoine génétique à d’autres formes de vie. Une fois infectée, la victime est entièrement soumise à télépathie du monstre. Les attributs de ce dernier seront partiellement transmis aux enfants de sa victime, qui engendrera ainsi des hybrides difformes eux aussi soumis à la volonté du Genestealer. Ces difformités finissent par se stabiliser et par créer une génération de Genestealers conservant certaines des caractéristiques de sa proie. Par conséquent, les Genestealers qui ont infesté l’Imperium arborent souvent des parodies de mains humaines, leurs ongles grotesques trahissant leurs origines extraterrestres. Plus une infestation genestealer s’est enfoncée dans la galaxie, plus les spécimens qu’on y rencontre diffèrent de leurs ancêtres des Flottes-Ruches. Ceci explique aussi sans doute les divergences de comportement qu’on peut rencontrer d’un essaim à l’autre. La plupart hantent les égouts et les cavernes situés sous les villes, se nourrissant de la population tels des monstres venus d’un autre âge. Mais des rumeurs font état de mondes entièrement tombés sous la coupe de clans genestealers et de leur progéniture, laquelle a pris le pouvoir et a installé comme chefs les Genestealers Alpha, les plus forts et les plus dangereux représentants de l’espèce. Ces histoires peuvent sembler fantaisistes, mais vu l’adaptabilité et la détermination du Genestealer, il serait sans doute sage de n’exclure aucune possibilité.

Personne ne connaît avec certitude l’étendue de l’infestation Genestealer. Pour chaque essaim découvert et éliminé, une dizaine d’autres prospèrent en échappant à toute détection. Lorsqu’une Flotte-Ruche entre dans un système infesté, l’Esprit-Ruche exerce sa domination sur le Genestealer Alpha et son clan. Les défenses planétaires sont plongées dans la confusion alors que des Genestealers émergent de leurs cachettes, submergeant les forces militaires et laissant le monde vulnérable à la ruée des tyranides.

Lictor

Un Lictor.
« Ce qui me préoccupe, c’est qu’il ait surgi au beau milieu de notre position alors que nous étions précisément en embuscade. Il a tué Jensen et Lucca avant que nous nous apercevions de quoi que ce soit. Un truc aussi gros qui bouge aussi vite, ça devrait pas exister… »
- Sergent Thresher, 11e des Gardes de la Jungle de Catachan.
Nom Commun : Spectre, Mante Fantôme
Espèce : Tyranicus Chameleo

Le Lictor est une évolution hautement spécialisée du Guerrier Tyranide, adaptée au rôle d’éclaireur des Flottes-Ruches. Les Lictors forment l’avant-garde de l’essaim ; ils cherchent constamment des poches de résistance à éliminer et des formes de vie indigènes à absorber. Capables de se mouvoir rapidement et silencieusement dans n’importe quel type de terrain, camouflés par les propriétés uniques de leur carapace qui les rendent pratiquement invisibles à l’œil nu, les Lictors peuvent rester cachés pendant des jours : immobiles, indétectables par les futures victimes, ils sont les hérauts inaperçus du désastre à venir.

L’instinct d’agressivité des Lictors n’est que peu développé, car ils ont été engendrés avant tout pour localiser des proies. Ce sont des chasseurs opportunistes, qui préfèrent rôder dans les ombres et éviter toute confrontation directe qui risquerait de tourner à leur désavantage. Un Lictor élimine le plus souvent ses proies lorsqu’elles sont isolées de leurs camarades, restant parfois caché pendant des jours avant de reprendre ses déprédations.

Les Lictors n’en demeurent pas moins brutalement efficaces et disposent d’un bio-arsenal conséquent incluant des pinces semblables à celles d’une mante religieuse, des serres capables de percer l’acier, des crochets barbelés et des tentacules sensitifs. Ceux-ci se terminent par des pointes osseuses à même de traverser le crâne d’un ennemi avec la même facilité que ses yeux et ses orbites ; les Lictors trépanent leurs victimes pour dévorer leur cerveau et absorber leurs souvenirs. Ainsi, un ennemi mort est une mine de renseignements plus précieuse qu’un ennemi vivant, car il trahira involontairement ses camarades en révélant des faiblesses prêtes à être exploitées.

Mais si terrifiants que soient les Lictors en termes de puissance physique, leur objectif est bien plus sinistre que le simple massacre. Ils émettent en effet des phéromones qui attirent les autres Tyranides. Plus importante est la concentration de proies, plus forte est la réponse et plus irrésistible l’appel. Tuer un Lictor n’est donc pas une garantie de sécurité, car la simple présence de la créature a le plus souvent suffi à renseigner la Flotte-Ruche sur la localisation de ses proies. Le temps leur est alors compté…

Sources

  • Codex Tyranids, V8
  • Codex Tyranides, V6
  • Codex Tyranides, V5
  • Codex Tyranides, V3