Explorator

De Omnis Bibliotheca
« La Quête du Savoir pousse le Mechanicus vers les étoiles où attendent une archéotechnologie oubliée et des phénomènes célestes inédits, vers les astres où la voix de l’Omnimessie attend ses témoins. »
- Explorator Technaugure Acula.
Un Explorator.
À la fois aventuriers, guerriers et émissaires du Culte de la Machine de Mars, les Explorators sont des Technoprêtres, ces adeptes aux implants bioniques de l’Adeptus Mechanicus. Leur rôle est de parcourir les entrailles de l’inconnu pour exhumer les cendres du passé afin d’acquérir connaissances et secrets pour la gloire de l’Omnimessie. Ils constituent un genre à part du Culte Mechanicus et sont perçus comme un mal nécessaire par certains de leurs collègues et comme des représentants vitaux du Dieu-Machine par d’autres. Les Explorators entreprennent leur Quête du Savoir à travers les astres pour y dénicher données cachées et phénomènes non répertoriés. Trésors d’archéotechnologie oubliés et formes de vie inconnues. Tous les navires d’exploration, stations de recherche et avant-postes du Mechanicus éloignés d’un Monde-Forge ont de grandes chances de compter des Explorators. La mission sacrée de ces individus intrépides (et parfois imprudents) est de sonder les confins inexplorés de la galaxie, soit au sein d’une flotte dépendant du Mechanicus soit en se rattachant à une maison de LLibres-Marchands pour voguer dans l’au-delà en quête de l’avenir et surtout du passé.

Les réalisations perdues du Moyen-Âge Technologique de l’Humanité dépassaient de très loin tout ce qu’on peut faire de nos jours. Ce n’est qu’en réapprenant les secrets d’antan dispersés à travers les étoiles et en les recollant consciencieusement que l’homme pourra atteindre une nouvelle fois ces hauteurs vertigineuses. Toute tentative d’improvisation ou d’adaptation est perçue par la plupart des fidèles de l’Omnimessie comme le summum de l’orgueil. Croire que l’on peut se placer au-dessus de la sapience des anciens sans s’exposer à leurs péchés mortels et au sinistre destin qui engendra les horreurs de l’Ère des Luttes n’est que pure folie.

Les Explorators font souvent preuve d’une indépendance d’esprit et d’une curiosité supérieures à celles de la plupart des adeptes du Culte de la Machine qui sont moins exposés. Ils ont souvent des missions secrètes et des activités que ne peuvent envisager leurs collègues plus modestes. Beaucoup de Techno-adeptes surtout parmi les plus jeunes et provinciaux, voient les Explorators comme des étrangers douteux enclins à enfreindre les limites du dogme et des préceptes pourtant clairement établis par les enseignements immuables du Culte de la Machine. Que ce soit fondé ou non, il ne fait aucun doute qu’ils sont les membres du culte qui s’exposent le plus aux technologies interdites des Xenos et aux péchés du passé le plus sombre. En vérité, les Explorators sont en première ligne face à des dangers que peu peuvent comprendre. Plus d’un Explorator, dans son désir d’exhumer les secrets de l’univers, a succombé à quelque doctrine xenos, renonçant à la rigidité des huit lois universelles, s’est laissé corrompre par un code engrammique souillé par le Warp pour livrer son âme aux abysses du Chaos, ou a simplement perdu la raison pour en avoir trop appris.

Et pourtant, les récompenses sont à la hauteur des risques courus. Les Explorators ont découvert bien des merveilles dans leur Quête du Savoir, et leur intervention dans beaucoup d’autres affaires a contribue à leur réussite et à la survie de l’Imperium. Il n’en reste pas moins que beaucoup ont connu une mort atroce dans la galaxie hostile et qu’à quelques occasions heureusement très rares, leur furetage mal avisé a lâché des horreurs cataclysmiques sur l’Humanité.

Quand un Explorator accompagne un Libre-Marchand, c’est peut-être le fait d’une vieille dette que la lignée du second lui a légué envers le Culte Mechanicus, de tractations féroces ou du simple hasard. Quoi qu’il en soit, l’Explorator est toujours un membre respecté de l’équipage du Libre-Marchand, porteur d’une connaissance ésotérique et d’un savoir-faire technoarcane sans commune mesure avec ceux du reste de l’équipe, sans compter mer sa puissance de feu qui est souvent appréciable.

Source

  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : Livre de règles