Dreadnought

De Omnis Bibliotheca
« Mon sommeil a été perturbé. J’ai rêvé d’un Imperium glorieux, et de langues d’ombre et de malice qui menaçaient de l’engloutir. Guide-moi jeune frère. Je dois laver ma malédiction dans le sang des traîtres. »
- Velorus l’Ancien.
Un Dreadnought.
Fer de lance des assauts Space Marines, les Dreadnoughts sont craints par tous les ennemis de l’Imperium. Une fois au combat, ils sont la mort incarnée, leurs armes criblent l’adversaire de balles alors que leurs poings de combat crépitent d’énergie. Rares sont les adversaires qui peuvent se dresser face à un tel monstre d’acier.

Trois fois plus grands que des humains, les Dreadnoughts Space Marines sont parmi les plus vieilles machines de guerre à arpenter les champs de bataille du quarante et unième millénaire. On dit de certains d’entre eux qu’ils existaient déjà lors de la Grande Croisade, il y a de cela plus de dix mille ans, lorsque l’Empereur marchait encore parmi les hommes. L’art de la construction du Dreadnought a depuis longtemps été perdu, les connaissances scientifiques sont devenues des mythes rituels et chaque Chapitre considère ces engins de mort comme des reliques sacrées. Ce sont des incarnations du Dieu-Machine, ils représentent la fusion ultime entre la chair et le métal. Les pilotes enchâssés dans le sarcophage d’un Dreadnought ont souvent une mémoire qui remonte à plusieurs milliers d’années en arrière, ces anciens guerriers reliant ainsi leur Chapitre à son histoire.

Des Siècles de Guerre

Lorsqu’un Space Marine subit des blessures si graves que même son organisme surhumain ne peut le surmonter, son corps est emporté du champ de bataille avec révérence. La plupart d’entre eux succombent à leurs blessures, ou reçoivent la Paix de l’Empereur de l’un des Apothicaires. Leur corps est ensuite incinéré, enterré ou libéré dans le vide spatial, selon les traditions du Chapitre. Cependant, les plus grands héros, ceux dont l’étincelle de vie et d’honneur brûle encore dans leur corps mourant, se voient refuser ce repos éternel. Pour eux, le combat n’est pas terminé, car leurs compétences, leur sagesse et leur volonté doivent continuer à servir le Chapitre sous une autre forme. La dépouille du héros est alors incarcérée dans un sarcophage blindé empli de circuits cyborganiques et connecté à des implants fibro-électriques. C’est ainsi qu’il échange sa fragile enveloppe mortelle contre le corps d’adamantium et de plastacier d’un Dreadnought.

L’inhumation d’un Ancien est un rituel d’une grande importance, impliquant l’ensemble des frères Space Marines, ainsi que les Techmarines et les Apothicaires du Chapitre. C’est un immense honneur pour un Space Marine que d’être placé dans un Dreadnought, et ces guerriers vétérans sont extrêmement respectés par leurs frères. L’Ancien est immergé dans un liquide amniotique et chirurgicalement implanté au sein du sarcophage où des capteurs lui permettront de percevoir le monde extérieur. C’est ainsi que ces fiers guerriers se voient offrir une nouvelle chance de combattre pour l’Empereur et pour de nombreux siècles encore, enchâssés dans un corps de métal.

Au combat, les Dreadnoughts constituent des adversaires terrifiants qui avancent à grandes enjambées alors que les tirs des opposants rebondissent sur leur épais blindage d’adamantium. De puissantes fibres musculaires éléctro-stimulées déplacent leurs lourds membres, leur permettant de tirer avec des armes dévastatrices et de se déplacer pour combattre avec tout le talent et toute la férocité naturelle d’un Space Marine. En plus d’être des guerriers sans peur, les Anciens ont accumulé une sagesse inestimable au cours de siècles de bataille. Cette vaste expérience implique aussi qu’ils ont combattu dans tous les types de milieux possibles et dans toutes sortes d’engagements. Rien ne peut venir à bout d’un Dreadnought en combat rapproché, car ses armes de corps à corps peuvent broyer même les véhicules les mieux protégés. Ils sont donc très durs à vaincre au combat rapproché et seule la destruction complète du sarcophage peut venir à bout du pilote. Les Dreadnoughts détruits ne sont jamais abandonnés par leurs camarades, sauf dans les situations les plus critiques. Les Space Marines se battent avec une ardeur incroyable pour récupérer la carcasse détruite de la machine sacrée afin de pouvoir enterrer leur frère dans la chapelle du Chapitre. L’enveloppe de métal est ensuite restaurée et réparée par les Techmarines, ce qui prend parfois de nombreuses années, pour qu’elle puisse recevoir un nouvel occupant.

L’Art de la Guerre

Frère Damos des Angels Porphyr

Frère Damos commandait la Neuvième Compagnie des Angels Porphyr, c’était un guerrier exemplaire qui avait combattu durant trois siècles pour son Chapitre. Son Escouade Devastator était un modèle d’efficacité et de nombreuses forces blindées ennemies en avaient fait l’amère expérience. Durant la Reconquête de Hume, alors qu’il menait ses hommes lors de la défense de la Colline 236 et que son escouade se déplaçait à découvert, des Chasseurs Bombardiers Marauder rebelles attaquèrent sa position. Selon toute logique, le bombardement aurait dû tuer Damos, mais lorsque ses frères Space Marines arrivèrent, ils découvrirent avec stupéfaction qu’il respirait encore. Il implora le droit de pouvoir continuer à se battre, son corps meurtri fut donc placé dans un champ de stase et transporté jusqu’à la Forteresse-Monastère du Chapitre où il fut implanté dans le sarcophage blindé d’un Dreadnought. Durant trois mille ans, il resta enfermé dans son tombeau d’acier et, comme il le fit de son vivant, Frère Damos continua de fournir un support de tir à ses frères d’armes, guidant les Escouades Devastator de son bien-aimé Chapitre.

Les Dreadnoughts sont réveillés lorsque les combats vont se dérouler à proximité de l’ennemi et que l’éventualité d’un corps à corps est envisagée. Beaucoup d’assauts commencent par l’attaque d’un groupe de Dreadnought dont la mission est d’effectuer une percée dans les lignes ennemies. Ils sont employés sur les champs de bataille encombrés de couverts derrière lesquels ils peuvent se cacher afin que les armes lourdes ennemies n’aient pas de ligne de vue directe sur eux. Ils excellent dans les zones urbaines, dans les sous-sols et dans les actions d’abordage durant lesquelles ils peuvent s’approcher rapidement de l’ennemi et l’engager au corps à corps. Un Dreadnought est une machine de combat terrifiante pesant plusieurs tonnes et mesurant plusieurs mètres de haut. Il avance pesamment sur le champ de bataille tandis que les tirs rebondissent sans effet sur son blindage de céramite. Ses armes crachent la mort et ses bras métalliques immenses réduisent en pulpe quiconque ose se dresser devant lui. Les supports d’armes du Dreadnought lui permettent de porter les plus appropriées à une situation tactique précise et les affinités du Space Marine qui l’habite, ces armes étant généralement semblables à celles qu’utilisent les Terminators. En fait, les Dreadnoughts étaient autrefois utilisés pour tester les nouvelles armes qui devaient être adaptées sur les Armures Terminator, en particulier les premiers modèles de Lance-Plasma Lourds. Les armes montées sur les Dreadnoughts bénéficient toutefois d’une stabilité accrue, d’un système de visée plus performant ainsi que de meilleurs magasins de munitions que ceux des Terminators. La combinaison d’un Canon d'Assaut et d’une arme de corps à corps est la plus répandue, bien que les Canons Laser bitubes ou les Multi-Fuseur couplé à un Marteau Sismique soient également fréquents et tout aussi redoutables. La taille du Dreadnought lui permet aussi de disposer d’un système de refroidissement à l’hydrogène liquide, évitant de nombreux incidents de tir ou des surchauffes désastreuses de ses armes.

Le Dreadnought peut aussi être équipé d’armes de corps à corps qui lui permettent de déchirer des plaques faites dans les matériaux les plus résistants ou de percer les blindages les plus épais. Le Furioso des Blood Angels est un excellent exemple de Dreadnought spécialisé dans le corps à corps. Sa puissance est telle qu’il peut même découper un Land Raider en petits morceaux.

La Mort Incarnée

Les Dreadnoughts ont été impliqués dans les batailles les plus sanglantes décrites dans les annales de l’Histoire de l'Imperium. Leurs actes d’héroïsme sont légendaires et il n’existe pas de vue plus encourageante, ou plus terrifiante. que celle de cette énorme masse d’acier parcourant le champ de bataille et semant la mort à chaque pas. Nombre d’entre eux sont devenus célèbres, et des dizaines d’histoires racontent leurs faits d’armes en louant leur courage et leur esprit de sacrifice au nom de l’Empereur.

Dreadnought Vénérable

Lorsqu’ils ne sont pas au combat, les Dreadnoughts sont placés dans des champs de stase et sommeillent ainsi au cœur de la Forteresse-Monastère du Chapitre afin d’étendre leur vie sur plusieurs millénaires. Le lieu de repos des Dreadnoughts est un lieu sacré, et les Techmarines honorent leur tâche en appliquant les huiles bénies et les onguents rituels sur la machine dormante tout en chantant les Litanies de Préservation. Pour honorer ces guerriers, les Techmarines les laissent dormir et ne les réveillent que dans les périodes de grande nécessité. Les Dreadnoughts sont alors sortis de leurs caveaux et réactivés.

La puissance brute des DreadnoughtS est d’autant plus redoutable qu’elle est maniée avec la résolution sévère des vétérans mortellement blessés qui habitent leur carcasse. Les souvenirs des héros d’antan qui les pilotent remontent souvent à des milliers d’années en arrière, jusqu’à la fondation de leur Chapitre et l’aube de son histoire. Les DreadnoughtS VénérableS comptent parmi les plus vieilles machines de guerre qui arpentent encore les champs de bataille du 41e Millénaire. Ils sont donc révérés par les Space Marines, non seulement en tant que guerriers de renom, mais aussi en tant qu’ancêtres vivants ayant connu les batailles d’un autre âge. Ces DreadnoughtS sont les gardiens du savoir et de la tradition, dont les conseils sont écoutés par les Frères de Bataille comme par les maîtres. On ne les réveille qu’à l’occasion des batailles cruciales, car ils sont la mort incarnée, à ne pas convoquer à la légère.

Alors que les siècles passent, les Anciens se détachent peu à peu de la réalité qui les entoure et au fur et à mesure que leurs esprits perdent pied, ils s’enfoncent de plus en plus profondément dans un sommeil qui peut durer des centaines d’années. Un des plus vieux Dreadnoughts encore en activité est Bjorn Main Terrible, du Chapitre des Space Wolves. Bjorn était un jeune guerrier à l’époque où les Primarques marchaient aux côtés de l’Empereur et on dit même qu’il combattit aux côtés de Leman Russ en personne. Depuis son inhumation dans le cercueil d’acier d’un Dreadnought, il a pris part à quelques-unes des batailles les plus célèbres qui eurent lieu durant la longue et sanglante histoire de l’Imperium, et a même dirigé personnellement en une occasion la défense de Fenris, son monde natal.

  • Vieux & Sage : Les Dreadnoughts Vénérables sont révérés en tant que guerriers ayant acquis une longue expérience du combat.

Dreadnought Ironclad

Un Dreadnought Contemptor.
L’Ironclad est le modèle de Dreadnought le plus résistant qui soit, troquant les armes à longue portée standard contre les plaques de blindage plus épaisses. Il est souvent à la pointe des assauts contre les positions lourdement défendues, sa carapace renforcée laissant couler les salves des ennemis retranchés comme les gouttes d’une pluie d’été. L’Ironclad est un bélier géant qui enfonce les lignes ennemis au cours de sa progression, ses bras métalliques broyant tout ce qui est assez stupide pour se dresser sur son chemin. Son déploiement conclut généralement une opération de siège, car si un seul Ironclad atteint les murs d’un bastion ennemi, son Marteau Sismique le démolira en quelques instants, tandis que son Fuseur intégré peut faire fondre une porte de bunker de classe Proteus. Un Ironclad - l’honorable frère Valoris des Imperial Fists - a brisé plus de deux cents sièges au cours de son service, et compte près de mille bunkers éventrés à son tableau de chasse.

Dreadnought Contemptor

Le Dreadnought modèle Contemptor est une puissante relique, la fusion d’une machine de guerre et d’un Space Marine inhumé remontant aux Guerres d'Unification. On vit souvent les Contemptor combattre avec les Légions Space Marines lors de la Grande Croisade, où ils furent à l’avant-garde de maintes victoires acquises par leur efficacité blindée. On a cru les secrets de fabrication du Dreadnought Contemptor perdus pendant l’Hérésie d'Horus et les luttes qui suivirent.

Le Contemptor intègre de nombreux systèmes technologiques hérités de l’ancienne Legio Cybernetica, dont le célèbre générateur de champ atomantique. Lorsqu’il fonctionne correctement, même les tirs de Canon Laser sont détournés en flashs scintillant par le bouclier d’énergie. Le savoir pour recharger les batteries des servos internes a été oublié, mais ce sont ces merveilles qui confèrent au Contemptor sa force incroyable, mais aussi la faculté d’effectuer des pointes de vitesse impensables pour sa masse imposante et sa coque épaisse.

Des rapports notifient le déploiement régulier de Contemptor - notamment par les Chapitres de la Première Fondation et leurs successeurs immédiats - jusqu’au M36. Les rares DreadnoughtS de ce modèle qui peuvent encore être réveillés sont devenus des joyaux d’une ère passée, des rappels ambulants d’un âge où l’Empereur arpentait la galaxie et où l’Imperium était encore synonyme d’espoir éclairé. Lorsqu’un Contemptor peut être tiré de son cyber-sommeil, les ennemis de l’Humanité tremblent à nouveau devant la gloire et la puissance de ces héros d’antan.

Dreadnought Redemptor

Un Dreadnought Redemptor.
Les DreadnoughtS Redemptor sont d’immenses machines de guerre qui broient crânes et os en martelant les rangs ennemis. Plus grands, plus larges et mieux conçus que les modèles traditionnels de Dreadnought, ces goliaths sont alimentés par des réacteurs hyperdenses et des faisceaux de fibres sophistiqués. Ils peuvent accélérer d’un pas lourd à une allure bondissante qui fait trembler le sol, se ruant à travers les grêles de tirs avec un air de défi grandiose. Un bras articulé du Redemptor est équipé soit d’un redoutable Canon Gatling Onslaught Lourd - une arme rotative qui peut faucher une bande d’Astartes Hérétiques en une seule salve - soit d’un Macro-Incinérateur à Plasma, un canon qui exploite la chaleur d’un soleil captif pour faire fondre les blindés adverses. L’autre bras se termine par un Gantelet Énergétique perfectionné. Avec ce poing à pistons, le Redemptor peut écharper bio-monstres et Machines-Démons au corps à corps. Les connexions neurales du Redemptor sont si avancées que son occupant, bien qu’il soit incarcéré dans une petite boite logée dans la poitrine du Dreadnought, contrôle sa machine avec une dextérité et une vitesse surprenante.

On murmure que les systèmes sophistiqués du Redemptor sont une malédiction autant qu’une bénédiction. Les techno-savants de Mars qui conçurent ces marcheurs dévastateurs ne se préoccupaient guère de la santé du pilote, le voyant comme une autre pièce à remplacer si nécessaire. Nombre des Redemptor qui ont déjà combattu sur une période prolongée ont déjà changé de sarcophage, après que leurs premiers occupants furent consumés par l’intensité des prouesses de la machine.

Dreadnought Furioso

Les Furioso sont des machines vénérables. Leurs occupants sont vieux de milliers d’années, des vétérans qui ont oublié plus de combats que la plupart de leurs Frères de Bataille n’en mèneront jamais. Ils reposent sous l’Arx Angelicum et leur rage n’est attisée que lorsque le Chapitre a le plus grand besoin de leur puissance et de leur conseil. Ces reliques vivantes sont un rappel du glorieux passé des Blood Angels, et un recueil de savoir stratégiques inestimable.

Dreadnought Compagnie de la Mort

Même les pilotes de Dreadnought peuvent succomber à la Rage Noire. Perdre ainsi un antique guerrier est particulièrement tragique, car toute la sagesse accumulée au cours des siècles de combats est engloutie dans un maelström de rage et de haine. En contrepartie, ils se transforment en bélier blindé qui se jette tête la première dans les lignes ennemis en mugissant d’une fureur incohérente. La valeur de telles armes de terreur ne peut être sous estimée, même si le prix à payer est douloureux. À la suite d’un combat, le gigantesque Dreadnought vociférant doit être contenu de force, où recevra la miséricorde de l’Empereur.

Dreadnought Archiviste

Un Dreadnought Wulfen.
Lorsqu’un Archiviste vient à être incarcérée dans un sarcophage Dreadnought, il conserve habituellement son lien avec le Warp. La combinaison d’une telle puissance psychique, d’une armure épaisse comme le blindage d’un char et d’un armement dévastateur, le tout mené par une volonté d’adamantium, est terrifiante.

Un Dreadnought Archiviste arpente le champ de bataille voilé d’éclairs psychiques. D’une pensée, le pilote peut déclencher la fureur latente de ses Frères de Bataille, pulvériser ses adversaires à l’aide d’éclairs écarlates ou faire bouillir le sang de l’ennemi dans ses propres veines. Ainsi, les Dreadnought Archivistes dominent les champs de bataille aussi bien physiquement que mentalement.

Dreadnought Wulfen

Chaque Dreadnought du Croc est habite par l’enveloppe charnelle mutilée d’un héros Space Wolf. Mais un destin plus cruel encore attend certains de ces guerriers inhumes. Malgré leur corps inerte, ils portent toujours en eux l’héritage génétique de leur Primarque, le Canis Helix, et la bête intérieure que leur psyché abrite s’éveille parfois. La Malédiction du Wulfen s’empare alors du guerrier incarcéré dans le Dreadnought. Elle déforme son corps estropié comme elle ravage son esprit, et les Prêtres de Fer sont forcés de modifier le sarcophage pour laisser résonner les grognements et révéler le regard hostile de celui qui s’y terre. L’Esprit de la Machine du Dreadnought est attisé par cette rage animal, et la renforce d’une soif primitive pour la violence. Le marcheur de guerre devient alors un Dreadnought Wulfen.

Comme tous les Dreadnoughts, un Dreadnought Wulfen est une montagne d’acier et d’adamantium. Mais quand la démarche des autres Dreadnoughts est rigide et mécanique, les articulations et les servomoteurs du Dreadnought Wulfen frémissent comme les muscles d’une bête démente. Lorsqu’il se penche en avant pour charger, le Dreadnought Wulfen est consumé par un instinct prédateur unique, et ne cherche qu’à écraser et éviscérer ses ennemis. Ce déferlement de dévastation s’accompagne d’un hurlement sinistre, et ne cesse que lorsque son Seigneur Loup force la bête de métal à baisser son regard.

Même selon les standards Space Wolves, les Dreadnoughts Wulfen sont agressifs, et les Prêtres de Fer ont adapté leur armement en conséquence. L’équipement de tir est remplacé par de monstrueuses armes de corps a corps la Grande Hache de Fenris et la Grande Griffe de Loup. Certains Dreadnoughts Wulfenportent un Bouclier Blizzard dont le puissant champ de force leur permet d’encaisser les plus violentes grêles de tir lorsqu’ils plongent dans la mêlée.

Sources

Pensée du Jour : Puisse la colère de l’Empereur purifier nos âmes.
  • Codex Adeptus Astartes Space Marines, V8
  • Codex Adeptus Astartes Blood Angels, V8
  • Codex Adeptus Astartes Space Wolves, V8
  • Codex Space Marines, V5
  • Index Astartes du White Dwarf N°83 (Mars 2001)