Luis Dante

De Omnis Bibliotheca
(Redirigé depuis Dante)
« Ne craignez rien et soyez fiers, car nous sommes les Fils de Sanguinius, protecteur de l’Humanité. En vérité, nous sommes les Anges de la Mort. »
- Commandeur Dante.
Le Commandeur Dante, Seigneur de l’Ost, Régent de l’Imperium.
Les Blood Angels sont dirigés par le Commandeur Dante, Maître de l’Ost et Porteur de la Lumière de Sanguinius. Dante est une véritable légende, car ses exploits couvrent plusieurs millénaires. Certains pensent même qu’il est le plus vieux Space Marine encore vivant. Même le Capitaine Lysander des Imperial Fists, qui a été perdu dans les courants du Warp pendant mille ans, ne peut se souvenir d’une époque où Dante n’était pas à la tête des Blood Angels.

Personne ne peut nier l’étendue de l’expérience martiale de Dante. Il a livré d’innombrables batailles, orchestré maintes campagnes majeures et remporté la victoire sur des milliers de mondes, parfois aussi éloignés qu’Ultima Macharia et Jonol. On raconte qu’aucun homme n’a visité autant de mondes impériaux que Dante, et il a débarqué sur chacun en panoplie guerrière complète, à la tête d’un ost glorieux et vengeur. Il y a d’anciens mondes de l’Imperium, désormais perdus dans le néant ou à cause des ravages de l’ennemi, dont seul Dante se souvient. Il est le seul à se les rappeler afin de venger leur perte.

Pour ses pairs Maîtres de Chapitre, Dante est un parangon de bravoure, de dévouement et de génie tactique qui réchauffe le cœur de tout l’Astartes. Pour les Généraux et les Maréchaux de la Garde Impériale, c’est un allié bienvenu et honoré sur le front de la défense de l’Imperium. Dante n’est rien de moins qu’un sauveur, un dieu doré descendu du ciel sur des ailes de feu.

Dante vit depuis si longtemps que ses exploits sont déjà entrés dans la légende. Nul ne peut dire combien de têtes d’Orks il a tranchées lors de la Libération de Canau, car ce chiffre augmente à chaque récit de l’histoire. Dante a-t-il vraiment coupé en deux d’un seul coup le Démon Skarbrand devant les Portes de Pandemonium ? A-t-il vraiment affronté seul la bande de Night Lords de Ghuul Askhol, tuant chacun de ces treize surhommes à mains nues, sans bénéficier de son armure ou de ses armes ? Seul le Commandeur lui-même pourrait le confirmer, mais il ne parle jamais de ses exploits passés, même si les exagérations qu’ils revêtent parfois heurtent son sens de l’honneur. L’Imperium a besoin de héros, d’espoir, en ces heures de ténèbres, et le Commandeur Dante reste silencieux pour que l’Humanité garde courage.

Malgré tous ses hauts faits, ou peut-être à cause d’eux, Dante s’est lassé de son fardeau. Il a vécu plus longtemps qu’aucun humain ne le devrait, et les siècles lui pèsent. Une seule chose l’empêche de se laisser aller à la lassitude. Il est question dans les parchemins de Sanguinius d’une vision qu’eut le Primarque d’une grande bataille, qui fera pâlir toutes les guerres de la galaxie, lors de laquelle un guerrier doré isolé se dressera entre l’Empereur et les ténèbres. Depuis des générations, les Blood Angels estiment que ce passage du manuscrit fait référence à la fin que le Primarque avait entrevue pour lui-même, mais l’instinct de Dante, peut-être une trace du don de divination de Sanguinius, le pousse à l’interpréter différemment. Un jour, peut-être proche, la protection de l’Empereur reposera dans ses mains, et il a l’intention de remplir cette mission avec succès. Et il semble qu’aujourd’hui, Dante soit sur le point de connaître son heure la plus glorieuse.

Dante n’avait jamais pensé qu’il pourrait un jour connaître la fin de son Chapitre, pourtant il affronta avec courage les heures les plus sombres des Blood Angels. Il ne s’attendait pas à se retrouver un jour face à un Primarque loyaliste, pourtant il s’est agenouillé de bonne grâce devant Roboute Guilliman. Lorsque ce dernier l’a nommé Régent de l’Imperium Nihilus, le Seigneur de Baal a compris que le destin avait posé un fardeau de plus sur ses épaules. Suite à l’ouverture de la Grande Faille, l’Imperium est plus que jamais en danger. Les Blood Angels se tiennent face aux ténèbres pour protéger le Trône de Terra, et ils vont devoir se battre plus férocement que jamais pour remporter la victoire.

L’exaltation de cette nouvelle mission s’accompagne de celle suscitée par l’arrivée des Space Marines Primaris, et la possibilité que les Blood Angels ne soient pas condamnés à dépérir un jour ou l’autre. On dit au sein des Blood Angels que jamais Dante n’a paru aussi grand, et qu’il fait face avec courage à l’adversité. Le Régent de l’Imperium Nihilus a juré de libérer son nouveau royaume de l’influence du Chaos, même si cela doit encore lui prendre mille ans. Après tout, c’est au sein des ténèbres les plus impénétrables que la lueur des anges brille le plus fort…

Le Commandeur Dante possède les Équipements suivants :
  • La Hache Mortalis : Comme on pourrait s’y attendre de la part d’un Maître de Chapitre aussi renommé, le Commandeur Dante porte au combat des reliques aussi précieuses que puissantes. Ces artefacts magnifiques racontent à eux seuls la glorieuse histoire des Blood Angels, tout en rendant Dante encore plus redoutable au combat. La Hache Mortalis fut fabriquée par le célèbre maître artisan de Chapitre Metriculus suite à l’Hérésie d'Horus. Profondément affecté par la mort de Sanguinius et par la trahison des Légions qui suivirent Horus, il chercha à réaliser une arme capable de tuer les ignobles Seigneurs de Guerre hérétiques d’un seul coup. Le résultat de son labeur fut la Hache Mortalis, une arme qui crépite d’un pouvoir létal, capable de trancher comme du beurre la céramite la plus épaisse et le plastacier. Parfaitement équilibrée, on dit qu’elle porte la malédiction de Sanguinius sur son manche orné d’un crâne. Elle est devenue l’arme rituelle des Maîtres de Chapitre des Blood Angels, et a déjà pris la vie d’innombrables hérétiques.
  • Masque Mortuaire de Sanguinius : Dante porte aussi le Masque Mortuaire de Sanguinius, une relique ayant les traits du Primarque. Le masque irradie la colère et le dégoût éprouvé par Sanguinius en apprenant la trahison d’Horus. Il émet des ondes de haine, si bien que les ennemis sont paralysés de terreur en le regardant, ou bien fuient à toutes jambes. Lorsque le Dante se rend au combat, ce masque semble investi d’une vie fantomatique, et quand le Commandeur pousse son cri de guerre, son masque décuple le son, tandis que sa haine des traîtres et des hérétiques est transmise à son porteur.

Sources

  • Codex Adeptus Astartes Blood Angels, V8
  • Codex Blood Angels, V5