Cultiste du Chaos

De Omnis Bibliotheca
« Voyez ma main ! Elle a été arrachée à mon poignet il y a trois dîmes de cela par une presse de forge. Nos oppresseurs ont cautérisé le moignon pour que je reste à mon poste sans me vider de mon sang. Mais regardez ma main, mes frères et mes sœurs ! Elle a repoussé, et avec plus de doigts que je n’aurais pu l’espérer. C’est la bénédiction du Grand Sauveur, une bénédiction qu’il peut vous accorder aussi. Il vous suffit d’avoir la foi. »
- Grekk Redeye, Sermon du Cloaque. 
Cultiste du Chaos.
Les masses grouillantes de l’Imperium ont colonisé la galaxie de part en part. Des milliards de milliards d’âmes travaillent nuit et jour dans un univers de plus en plus hostile. Des Cités-ruches vertigineuses fermentent sous la surpopulation, des hab-complexes s’étendent sur des continents entiers, et des mondes industriels crissent sous l’effort d’innombrables ouvriers surveillés par le regard impérieux de leurs seigneurs et maîtres. Mais les adeptes de l’ordre établi ne peuvent être partout à la fois. Un régime aussi restrictif et oppressif que l’Imperium est propice aux insurrections, et certains poussent le mécontentement des foules pour servir leurs sombres desseins. La rébellion couve dans le cœur aigri de tout monde civilisé, et il ne lui faut guère qu’une étincelle pour l’embraser. Lorsque c’est le cas, le Chaos s’empresse alors de changer les hommes désespérés en fidèles serviteurs des Dieux Sombres.

À de rares exceptions près, les Cultistes du Chaos se retrouvent sous diverses formes dans tout l’Imperium. Ils ressemblent à des humains ordinaires à première vue, mais leurs vêtements dissimulent leur peau tatouée et marquée de symboles insoutenables pour les fidèles de l’Empereur. Lorsque les Space Marines du Chaos arrivent sur une planète, la véritable nature des Cultistes est dévoilée. Les promesses de gloire des Puissances de la Ruine sont toujours promptes, et même l’initié du plus bas étage sait que se battre aux côtés de ces guerriers légendaires peut attirer sur lui le regard des dieux. Les Cultistes s’équipent alors d’armures improvisées et d’armes de contrebande pour renverser l’Imperium, un hab-bloc après l’autre. Des régiments de fortune s’organisent autour des démagogues, car le quotidien des citoyens impériaux est si morne que la simple évocation d’un ordre nouveau peut les envoûter. Puis, la guerre éclate et les Cultistes réunis en gangs se ruent au combat munis d’armes à feu primitives, les plus charpentés d’entre eux maniant des mitrailleuses, voire des lance-flammes industriels. Malgré cet arsenal rustique, les Cultistes du Chaos sont souvent capables de défaire un ennemi supérieur sous le poids de leur nombre et de leur féroce désir d’éventrer l’Imperium.

Comme le souligne l’Ordo Hereticus, la branche de l’Inquisition spécialisée dans la traque des Sorciers, les Cultistes du Chaos peuvent surgir de n’importe quel milieu. Soldats psychotiques, coupe-jarrets des gangs des ruches, nobles décadents, déserteurs, Abhumains persécutés ou Mutants reclus, tous se tournent vers le Chaos pour améliorer leur sort. Après tout, même un homme sans possession aura toujours son âme à offrir. Les dons reçus par les plus puissants Cultistes sont comparables à ceux octroyés à leurs maîtres Space Marines du Chaos ; des muscles de métal, un fléau tentaculaire à la place de la langue ou une tête cornue et bestiale. Quelle que soit leur condition, tous exercent leur esprit et leur corps pour le jour ou les favoris des Dieux Sombres les mèneront vers un futur lugubre et glorieux, lorsqu’ils se dresseront contre l’Imperium qu’ils exècrent et mettront la galaxie à feu et à sang.

« Une éternité de gloire vous attend ! » cria Dar Kadran, son bâton hérissé de piques brandi comme pour attirer le regard d’une présence céleste. « En avant, mes immortels ! Brûlez-les avec le feu qui fait rage dans votre âme ! »

Armandus poussa un cri de guerre joyeux et féroce. Ses Frères de l’Infinité l’imitèrent, chargeant tout en faisant feu avec leurs fusils d’assaut sur les silhouettes en armure des géants sur la crête. Les lueurs d’ambre illuminèrent les loyalistes lorsqu’ils ripostèrent, tuant à chaque tir. Un bolt frappa Koralodd, détona bruyamment et aspergea de tripes ceux qui avançaient à ses côtés. Armandus n’eut guère de pensée pour les corps des Frères tombés. Ils connaissaient les risques. Comme Dar Kadran disait toujours, la gloire ne se gagne pas sans sacrifice.

Prenant une profonde inspiration de demi-frenzon dans son respirateur, Armandus pataugea dans la boue mêlée de sang qui recouvrait la colline. Ses jambes étaient tels des pistons infatigables alimentés par la foi et la haine, sa lame et son avidité sanguinaire incarnées. Bientôt il faucherait un de ces géants lui-même, lui trancherait la tête et l’offrirait aux Sombres Seigneurs.

Quelque chose d’énorme et d’invisible heurta Armandus à l’épaule. Il vacilla en arrière. Puis tout devint rouge, et sa tête résonna tandis que la douleur atteignait un pic vertigineux. Malgré la souffrance, il vit Dar Kadran le dépasser, en se servant du cadavre fumant de Koralodd comme d’un bouclier.

« Vous nous aviez promis la gloire, » haleta Armandus, dont la vision se troublait

« Tu peux au moins en être témoin, » cracha Dar Kadran, une aura noire crépitant autour de lui. « Attends et observe. »

Sources

  • Codex Heretic Astartes Chaos Space Marines, V8
  • Codex Heretic Astartes Chaos Thousand Sons, V8