Crimson Fists

De Omnis Bibliotheca
LogoCrimsonFists.jpg

Issus de la Seconde Fondation, les Crimson Fists, Chapitre successeur des Imperial Fists, ont maintenu les fières traditions de leur Légion Progenitor depuis dix millénaires, combattant les innombrables ennemis de l’Imperium avec la fureur contrôlée qui les caractérise. Bien qu’ils aient été récemment décimés par la Waaagh! de l’infâme Seigneur de Guerre Ork Snagrod, l’Archi-pyromane de Charadon, le Chapitre a trouvé un renouveau dans le sillage de la Croisade Indomitus. Avant cela, les nobles Frères de Bataille ont combattu pour survivre aux pires heures qu’ils aient connues, puisant leur courage dans la fierté martiale acquise au long de dix mille ans passés au service du Empereur-Dieu de l’Humanité. Dans une galaxie en guerre éternelle, les Crimson Fists sont constamment amenés à répondre à de nouvelles menaces.

  • En Dépit des Circonstances : Les Crimson Fists ont une réputation avérée de stoïcisme au combat. Même face à une situation impossible, lorsque l’ennemi les entoure de tous côtés, ils émergent ensanglantés mais victorieux.


Jusqu’à récemment, le Chapitre des Crimson Fists était au bord de l’extinction. Leur Forteresse-Monastère avait été détruite et la plupart d’entre eux étaient morts lorsque la Waaagh! Snagrod avait attaqué le Monde de Rynn, leur planète chapitrale. Cependant, les Crimson Fists ne capitulèrent pas, et endurèrent le coups du sort avec un stoïcisme qui est entré dans la légende. même parmi les rangs des Space Marines, les Crimson Fists sont considérés comme de grands guerriers qui ont connu les batailles les plus terribles et les plus désespérées.

Le Poing de Sang : Origines

« Nous avons été touchés durement. Mais nous restons debout, le cœur ardent. Ils peuvent nous croire battus. Nous leur prouverons le contraire. »
- Pedro Kantor, Maître de Chapitre des Crimson Fists.
Decor1AdeptusAstartes.jpg
Le Chapelain : « Il n’est de Dieu que l’Empereur. »
Les Marines : « Il est notre bouclier et notre protecteur. »
- Cri de Guerre des Crimson Fists.
Braves et tenaces, les Space Marines du Chapitre des Crimson Fists affrontent les ennemis de l’Imperium avec une férocité stoïque depuis dix millénaires. Fondé dans le sillage de l’Hérésie d'Horus, il s’agit d’un des Chapitres successeurs des nobles Imperial Fists. Leur lignée génétique remonte au Primarque Rogal Dorn, dont ils partagent le tempérament et les manières.

Les origines des Crimson Fists remontent à la fin de l’Hérésie d’Horus. Après la guerre civile cataclysmique qui vit le Primarque félon Horus conduire l’Humanité au bord de l’extinction, les Légions Space Marines restées loyales à l’Empereur se lancèrent dans un vaste programme de réorganisation sous la férule de Roboute Guilliman. Le Primarque des Ultramarines mit en effet sur pied le Codex Astartes, un ouvrage titanesque détaillant le futur des Legiones Astartes, scindées en Chapitres de moindre taille. Quelques Primarques, dont Rogal Dorn, s’opposèrent avec véhémence au projet de Guilliman, arguant de la menace qu’il faisait peser sur la sécurité de l’Imperium et du déshonneur qu’il représentait pour chacune des Légions.

Les choses s’envenimèrent lorsque le Croiseur d'Attaque Imperial Fist Terrible Angel essuya des tirs de la part de la Flotte de Guerre Impériale. Rogal révisa ses positions, de crainte de précipiter l’Imperium convalescent dans une autre guerre fratricide, ce qui est tout à son honneur. À l’instar de ses frères Primarques, il sépara sa Légion en trois Chapitres : les plus fidèles disciples du Primarque gardèrent la livrée et le nom des Imperial Fists, les plus zélés devinrent les Black Templars, et les plus récents parmi les initiés prirent le nom de Crimson Fists.

Les Chapitres nouvellement formés reçurent chacun une Barge de Bataille, quelques Croiseurs d’Attaque et plusieurs vaisseaux rapides provenant de l’imposante flotte des Imperial Fists, et s’en furent forger leur propre destinée. Dans les dix millénaires qui suivirent, les Crimson Fists inscrivirent leur nom dans les annales. Compétents, pragmatiques et indomptables, ces guerriers adhèrent strictement aux préceptes du Codex Astartes, faisant montre d’une grande humilité, tout en faisant perdurer avec fierté l’honneur, les enseignements et l’héritage de Rogal Dorn et des Imperial Fists.

Trônant fièrement dans l’Assimilarum de la Forteresse-Monastère itinérante du Chapitre, une majestueuse gravure hololithique représente le premier Maître du Chapitre, Alexis Polux. Sur ce chef-d’œuvre, Polux mène ses hommes durant la première action du Chapitre nouveau-né, la purge d’Uralek Prime au cours de laquelle les Crimson Fists tinrent en échec une armée d’Exodites Aeldaris qui tentaient d’éradiquer la petite colonie impériale récemment installée sur ce monde. Polux était un véritable géant, et son immense force physique ne l’empêchait pas de posséder un esprit rationnel à la logique implacable. Sa personnalité contribua à façonner le caractère du nouveau Chapitre car sa défense exemplaire de la colonie, ainsi que l’héritage de Dorn, sont de grandes sources d’inspiration pour les nouvelles recrues des Crimson Fists.

Le Gantelet de Sang

Le symbole de Chapitre des Crimson Fists est un gantelet gauche dressé, poing serré. Il symbolise non seulement la force et la détermination des Crimson Fists, mais aussi leurs mépris des traîtres et des hérétiques. Le symbole des Crimson Fists est dérivé de celui de leur Chapitre parent - les Imperial Fists - mais peint en rouge en l’honneur d’Alexis Polux, le premier Maître de Chapitre des Crimson Fists.

Le symbole est généralement arboré sur un champ noir bordé d’un cercle rouge carmin.

Polux mourut huit siècles après la création des Crimson Fists, au cours d’une bataille dans un système connu sous le matricule HR8518. Il était occupé par une race jamais rencontrée jusqu’alors, que l’on nomma bientôt les Scythiens. Ces prêtres-guerriers Xenos utilisaient au combat des armes enduites d’un venin très puissant, et c’est un tel projectile qui frappa mortellement le Maître de Chapitre à la tempe. On raconte qu’il combattit les effets du poison plusieurs jours durant avant que son organisme surhumain ne finisse par céder. Avant de mourir, il eut le temps d’élaborer un plan pour chasser les Scythiens de HR8518. Ses hommes mirent en œuvre ce plan immédiatement après sa mort, et les extraterrestres furent finalement expulsés après une rapide mais dévastatrice campagne d’élimination où ils firent l’expérience de la véritable puissance de l’Imperium. Ces Xenos n’ont depuis que rarement engagé les forces impériales ouvertement, préférant planifier des raids et des assassinats lors desquelles leurs méthodes déshonorantes, lâches et déviantes peuvent faire la différence.

Au fil de l’histoire longue et glorieuse du Chapitre, les Crimson Fists se sont distingués par leur expertise contre les races Xenos qui assaillent l’Imperium. En particulier, ils ont prouvé à maintes reprises leur aptitude à abattre les féroces et bestiaux Orks. À l’origine un Chapitre nomade basé sur une flotte, les Crimson Fists sont depuis devenus de fermes défenseurs du Secteur Loki dans le Segmentum Tempestus, où sévissent d’innombrables empires Orks. Si les Crimson Fists ont bien livré quantité de batailles contre un large spectre d’adversaire à travers la galaxie, leurs actions contre les Orks leur ont conféré des connaissances et une expérience qui se sont avérées vitales pour l’Humanité.

L'Incident du Monde de Rynn

« Rien ne me convainquit davantage que l’Empereur veillait sur nous que lorsque je vis notre Grand Maître nous revenir d’entre les morts. »
- Sergent Huron Grimm lors du siège de Nouvelle Rynn.

Au cours de l’an 989.M41, le Seigneur de Guerre Ork Snagrod l’Archi-Pyromane parvint à unifier les diverses factions du Secteur de Loki et lança la plus grande Waaagh! que l’Amas de Peryton 163 ait connue en un millénaire. La première cible du Big Boss fut la colonie impériale de Malvenue.

Les défenseurs de Malvenue n’étaient absolument pas préparés à cette invasion, et en quelques jours la seule poche de résistance était la ville de Krugerport, où ce qui restait du 18e Mordian, du 24e Lammas et du 49e Boros s’étaient retranchés pour vendre chèrement leur peau.

La haine qu’éprouvent les Crimson Fists contre les Peaux-Vertes n’a pas d’égale !
Pensant que la victoire ne pouvait lui échapper, Snagrod se mit à diffuser en permanence des messages enregistrés dans lesquels il clamait que sa prochaine cible serait le Monde de Rynn, situé à quelques semaines de voyage Warp à peine de Malvenue. Le Maître de Chapitre Kantor répondit immédiatement à cette menace en envoyant la 4e Compagnie commandée par le Capitaine Drakken sur Malvenue pour ralentir la Waaagh! et en évaluer les forces.

La bataille de Krugerport fut une amère défaite pour les Crimson Fists qui découvrirent trop tard que la Waaagh! Snagrod était bien plus dangereuse que prévu. Seule une poignée de Space Marines survécut, mais ceux qui parvinrent à s’échapper purent ramener de précieux renseignements. Kantor ordonna le rappel immédiat des Compagnies combattant en dehors du système, mobilisa les Forces de Défense Planétaire, et se prépara à l’inévitable invasion.

Lorsque les Orks atteignirent le Monde de Rynn, ils frappèrent avec une force inouïe, seulement égalée par celle de l’armée qui attaqua Armageddon. Alors que les défenses orbitales du Chapitre annihilaient les vagues initiales de Roks, Kroizeurs et eskadrons de Bomma Orks qui traversaient le ciel nocturne en direction du sol, Kantor, son escouade de commandement et dix gardes du corps étaient en train d’inspecter les défenses externes de la Forteresse-Monastère des Crimson Fists. Voyant que l’assaut était dirigé contre le Chapitre, la petite force se prépara à rejoindre sa base lorsque l’horizon soudain s’embrasa. La nuit devint aussi claire que le jour et un instant après une onde de choc frappa les Marines, les plaquant au sol. Pendant de longues minutes, l’air semblait aussi brillant que si les portes de l’enfer s’étaient ouvertes, avant que cette sensation ne disparaisse, laissant l’horizon éclairé par un incendie lointain.

La Forteresse-Monastère des Crimson Fists n’existait plus. Un des Esprits de la Machine de l’augure d’un missile planétaire lancé depuis la base subit une défaillance catastrophique, redirigeant le missile depuis la stratosphère en direction du sol. Une simple torpille n’aurait pas fait beaucoup de dégâts contre les murs d’adamantium de la place forte, mais celle-ci atteignit un point faible inconnu de la structure, s’enfonçant profondément dans le roc sur lequel se trouvait la base. Sa tête, programmée pour pénétrer la coque épaisse de plusieurs mètres d’un vaisseau avant d’exploser, put traverser des dizaines de mètres de roche avant de frapper l’arsenal du Chapitre. La détonation qui en résulta détruisit les boucliers de stase protégeant des réserves d’obus capables d’endommager un cuirassé, éventrant littéralement la montagne. L’arsenal conçu pour conquérir des mondes, la Forteresse-Monastère abritant six Compagnies de Crimson Fists, la montagne et une zone de près d’un kilomètre à la ronde furent atomisés en l’espace d’un battement de cœur.

Seule une poignée de Space Marines occupant les défenses périphériques échappèrent à la fureur de l’explosion. Par chance ou par la bénédiction de l’Empereur, ces Space Marines comptaient Pedro Kantor, qui observa l’annihilation de son Chapitre, mais ignora son chagrin pour consolider le peu de pouvoir qu’il détenait encore. Kantor se résolut à rallier Nouvelle Rynn, où la Seconde Compagnie des Crimson Fists prêtait main forte à la milice locale. Soudés par la volonté indomptable du Maître de Chapitre, les survivants se frayèrent un chemin au milieu d’envahisseurs Orks innombrables jusqu’à la capitale planétaire. Il leur fallut dix jours pour y arriver, la petite force se dissimulant dans la fournée pour éviter les patrouilles Orks de chasseurs en quête de nourriture. Ils marchaient durant la nuit, ne s’arrêtant que pour permettre aux quelques civils terrifiés qu’ils avaient sauvé en chemin de se reposer ou se nourrir. Ils rencontrèrent plusieurs groupes d’envahisseurs Orks et durent les vaincre pour continuer leur route. Ils parvinrent finalement à Nouvelle Rynn, pour la trouver assiégée par une force massive de barbares à la peau verte. Contournant positions ennemies, Kantor mena ses hommes à l’unique accès intact vers la ville, un souterrain traversant le fleuve Pakomac et débouchant sur l’île où se trouvait la ville. Les portes du souterrain étaient barricadées, et Kantor les atteignit quelques minutes à peine avant que les Orks ne lancent un assaut suicide contre elles. Mais à la grande joie de Kantor, les portes étaient défendues par des Crimson Fists, qui furent à la fois stupéfaits et galvanisés de revoir leur Maître de Chapitre en vie, et les Space Marines combattirent pendant des heures pour repousser la marée verte qui déferlait sur les barricades.

Le siège de Nouvelle Rynn dura pendant dix-huit mois, mais sous le commandement de Pedro Kantor, et au sacrifice héroïque de dizaines de Crimson Fists, l’Imperium finit par prévaloir, en dépit de conditions impossibles, contre un adversaire infiniment supérieur en nombre. Des vagues successives d’Orks s’écrasèrent contre les lignes de Kantor, mais les Space Marines ne vacillèrent jamais, et des Peaux-Vertes en nombre impensable furent abattus sous les tirs de Bolter. Lorsque les munitions vinrent à manquer, les Orks tombèrent sous les lames tronçonneuses, les couteaux de combat et les gantelets de céramite. Les Crimson Fists tinrent bon, faisant montre en cette heure désespérée de la force au corps à corps du défunt et légendaire Alexis Polux.

Les Peaux-Vertes furent finalement chassés du Monde de Rynn, mais le mal avait été fait: il faudrait des années pour remporter la victoire finale, et de nombreux mondes du Secteur de Loki capturés par Snagrod furent perdus, dont Malvenue, toujours aux mains des Orks à ce jour.

Rynn's World Artwork.jpg

L'Espoir Ravivé

Lorsque la Grande Faille s’ouvrit, le Monde de Rynn se trouva loin au sud galactique de l’anomalie. Hélas, comme tant de sanctuaires de l’Imperium, cela n’épargna pas la planète d’un débordement de phénomènes psychique débridés et de tempêtes Warp. Le Prince Démon Rhaxor, un seigneur de guerre d’envergure, assaillit le monde des Crimson Fists, et le Chapitre, qui avait à peine restauré la moitié de ses effectifs, se trouva à nouveau menacé d’extinction.

Les Crimsons Fists jouissent de la présence de nombreux Vétérans dans leurs rangs.
Or, en leur heure la plus sombre, les Crimson Fists furent sauvés de l’annihilation par l’arrivée de la Croisade Indomitus. Roboute Guilliman en personne dirigea le sauvetage du Monde de Rynn, alliant ses forces aux derniers Crimson Fists et Forces de Défense Planétaires, avant de collaborer d’égal à égal avec Pedro Kantor pour coordonner l’élimination de la menace démoniaque.

Suite au second sauvetage de la planète, le gros-porteur de l’Archimagos Cawl offrit une égale mesure de rédemption aux Crimson Fists sous la forme de plusieurs compagnies de Frères de Bataille Primaris. La technologie permettant de façonner de nouveaux guerriers Primaris fut transmise à l’Apothecarion des Crimson Fists, et l’espoir se raviva dans les cœurs des Frères de Bataille qui avaient survécu à l’invasion démoniaque de leur monde.

Il restait fort à faire à Pedro Kantor une fois les combats achevés. Les Démons avaient dévasté une grande partie de la planète. Le Chapitre, si péniblement reconstruit, était à nouveau décimé. Ses effectifs seraient rapidement restaurés par un fort influx de Space Marines Primaris issus des cales du vaisseau de Cawl, mais ces guerriers, aussi redoutables et bienvenus qu’ils fussent, n’avaient jamais connu le Monde de Rynn, et n’appréhendaient pas les rituels du Chapitre. Ils requéraient une intégration culturelle urgente, de peur que tel un corps blessé doté en hâte d’une prothèse, le Chapitre rejette les nouveaux venus comme les étrangers qu’ils étaient. Bien qu’impressionné par Roboute Guilliman, le Maître de Chapitre des Crimson Fists était trop surmené pour faire plus que remercier le Seigneur Commandeur de l'Imperium pour son arrivée à point nommé. De son côté, tout aussi pressé par le temps, Guilliman ne resta que trois jours sur le Monde de Rynn, le temps de ravitailler sa croisade.

Avant de partir, Guilliman convoqua Pedro Kantor. En retard et toujours dans la même tenue de combat sale, le Maître de Chapitre des Crimson Fists ressentait une grande appréhension en se présentant face au Primarque. Guilliman, à qui rien n’échappait, perçut l’inconfort de Kantor. Pour la première fois depuis des mois, le Primarque éclata d’un rire qui n’avait rien d’amer.

« Détends-toi, Maître de Chapitre, je ne t’ai pas convoqué pour te blâmer, mais pour te faire un aveu. Rogal Dorn pensait que le but le plus important de l’Adeptus Astartes était l’unification de l’Humanité. Je vois cela en toi. Ainsi que sa détermination. Nous avons - j’ai - besoin de guerriers qui luttent bravement même confrontés à la pire tragédie. J’ai vu de mes yeux que tu inspires une loyauté intense autour de toi. Et je vois que tu places le devoir avant la gloire ou la vengeance. Mon frère serait fier. Reforme ton Chapitre Pedro Kantor, regarde à présent le futur au lieu du passé ; le Système Loki, et l’Imperium tout entier, ont grand besoin de toi. »

Ces mots exaltèrent Kantor plus qu’il eût été possible de le décrire. Penser que son sire génétique aurait approuvé ses choix étouffa maintes questions qui le taraudaient, et il se consacra à la restauration des Crimson Fists avec ardeur. Or, la galaxie n’était pas figée ; la guerre pour la survie de l’Humanité faisait rage, et avec l’ouverture de la Cicatrix Maledictum, les champs de bataille de l’Imperium s’étaient décuplés et sa détresse était plus grande que jamais. Alors même qu’il travaillait à restaurer les effectifs de son Chapitre à leur niveau maximal, et à intégrer les Space Marines Primaris dans les rangs des Crimson Fists, Kantor ordonna la mise en œuvre d’autres plans, dont certains avaient été abordés avec Guilliman le jour du départ du Primarque.

Les turbulentes années de destruction et le long combat de reconstruction avaient doté les Crimson Fists d’un nombre de Vétérans supérieur à la norme, et dont l’expertise était désespérément demandée dans les systèmes assiégés voisins. Kantor autorisa ainsi le déploiement d’Équipes d’Extermination de vétérans sur les zones de guerre proches. Leur mission était soit d’escorter Techmarines et Apothicaires tandis qu’ils venaient en aide aux forces impériales locales, soit de porter des coups décisifs afin de déstabiliser l’ennemi, révoquer des dirigeants tyranniques et autre. Pour la première fois en plusieurs décennies, les Crimson Fists purent détacher un nombre substantiel de vétérans auprès de la Deathwatch, pour partager leur expertise contre les Orks avec les autres Chapitres Space Marines.

Kantor dépêcha sans perdre de temps des forces de frappe sur les mondes qui en avaient le plus besoin. L’apport soudain d’autant de puissance après tant d’années au bord de la ruine aurait poussé bien des Chapitres à foncer tête baissée dans tous les combats à leur portée, poussés par le désir de prouver leur valeur ou d’étancher leur soif de revanche. Pas les Crimson Fists. Pedro Kantor déploya ses guerriers de façon mesurée, planifiée et méticuleusement orchestrée. Des forces de frappe Crimson Fists se posèrent sur Vigilus, plongèrent dans la zone de guerre Ryza et entamèrent des offensives percutantes sur une demi douzaine de planètes du Secteur Loki. Comme toujours, ils ne déployèrent que la force nécessaire pour assurer le meilleur ratio conquête sur pertes ; ils frappèrent toujours les cibles stratégiques les plus sensibles. Toujours, ils démontrèrent que de longues années de privation avaient enseigné aux Crimson Fists à gérer leurs ressources sans ego ou optimisme déplacé. Ils devaient tirer le meilleur de chaque coup de feu tiré, chaque coup porté et chaque guerrier déployé, avant de se replier au moment ou la victoire menaçait de se faire à la Pyrrhus. À chaque succès, les Crimson Fists éliminaient une autre infestation de Peaux-Vertes, un autre Gouverneur possédé ou un despote Xenos au pouvoir et affirmaient l’emprise de l’Imperium sur le Secteur Loki. Tel était l’ordre donné par Guilliman à Pedro Kantor, les derniers mots qu’il lui avait dits avant d’embarquer dans son transport et de poursuivre sa longue croisade.

« Fais de ce secteur une forteresse, exempt de la corruption du Xenos, vierge de la souillure des Puissances de la Ruine. Crée un bastion d’espace impérial qui, en cas de nécessité, peut devenir le pilier de tout le Segmentum. Mets à bas l’œuvre du tyran, Pedro Kantor, et à sa place, érige des fortifications d’adamantium et de céramite, de sorte qu’en notre heure la plus sombre, tu puisses faire pour le Segmentum Tempestus ce que tu as accompli pour ton noble Chapitre. »

DecorCrimsonFists.jpg

Monde Natal : Rynn

Le Monde de Rynn.
Pendant neuf millénaires, les Crimson Fists furent un Chapitre nomade, parcourant l’espace impérial à bord d’une flotte commandée par la gigantesque Forteresse-Monastère Rutilus Tyrannus. Chapitre en croisade perpétuelle, tout comme les Imperial Fists et les Black Templars, ils maintenaient cependant des liens étroits avec le Secteur de Loki situé dans le Segmentum Tempestus, où se trouvent un certain nombre de populations primitives qui servent de réserve de recrues au Chapitre.

Le Segmentum Tempestus est infesté par Orks, ce qui a poussé les Crimson Fists à devenir rapidement des experts en ce qui concerne l’art de combattre ces frustes créatures.

C’est à la suite de la fin glorieuse de la Croisade de Voltigern en 745.M40 que Crimson Fists gagnèrent le droit de s’établir sur le Monde de Rynn dans le Secteur de Loki, qui était sous la menace d’empires Orks naissants. Les Crimson Fists furent en mesure de les attaquer les uns après les autres avant qu’un Seigneur de Guerre Ork ne puisse réunir ces factions en une Waaagh! dévastatrice. Ces petits empires, incapables de s’unir à cause de l’ambition des divers seigneurs, ne furent bientôt plus une menace pour l’Imperium. Cela se passait près de mille ans avant que la désastreuse Waaagh! Snagrod ne ravage le secteur.

Avant ces sombres événements, le Monde de Rynn était une douce planète agricole fournissant des aliments exotiques à la noblesse impériale de tout le secteur. Les Crimson Fists bâtirent leur nouvelle Forteresse-Monastère dans les inhospitaliers Monts de la Lame, et bien qu’ils fassent prévaloir leurs droits féodaux sur ce monde, ils laissèrent le pouvoir aux autorités en place. Cette attitude est directement inspirée de celle de Rogal Dorn, qui ne se mêlait pratiquement pas de l’administration des mondes de recrutement des Imperial Fists, préférant ainsi que ses hommes se concentrent sur leurs devoirs premiers.

Le Monde de Rynn se trouvant à proximité du principal vivier de recrutement du Chapitre, la planète Blackwater, il faisait une base d’opérations idéale. Cela permettait également aux Apothicaires et aux Chapelains d’assister au Festival du Poing de Sang qui se déroulait chaque année, et durant lequel les éléments les plus prometteurs livraient des combats rituels pour gagner la chance de rejoindre ces puissants guerriers des étoiles. Lors de ce festival, les postulants doivent réussir diverses épreuves de force dont le point culminant est le Rite du Dragon, au cours duquel l’aspirant Space Marine doit traquer et tuer à mains nues un des féroces dragons au dos hérissé de pointes qui hante les zones marécageuses. Seule une poignée de ces jeunes hommes parvient chaque année jusqu’à cette épreuve, et à peine un ou deux y survivent. De cette façon, le Chapitre s’assure que seuls les plus courageuses et les plus endurantes recrues sont incorporées.

Beaucoup de choses sont à reconstruire sur le Monde de Rynn après les ravages causés par Snagrod. Le siège éprouvant de Nouvelle Rynn a vu la cité et les vastes terres fertiles qui l’entouraient devenir un champ de ruines stérile. Maintenant que la guerre a été gagnée, les Crimson Fists ayant survécu se consacrent pleinement à la renaissance de leur Chapitre, et à la construction d’une nouvelle Forteresse-Monastère.

DecorCrimsonFists.jpg

Doctrines de Combat

Lorsque la Légion originelle des Imperial Fists fut scindée en plusieurs Chapitres, les frères les moins imprégnés de ses traditions formèrent le Chapitre des Crimson Fists. Alors que leurs anciens frères renâclaient à l’idée d’adopter les préceptes du Codex Astartes, les Crimson Fists décidèrent d’y adhérer totalement. Par conséquent, le Chapitre applique à la lettre les doctrines édictées par Guilliman, s’entraînant à toutes les méthodes de combat que les Space Marines sont censés maîtriser.

Au cours de sa longue et glorieuse histoire, le Chapitre est devenu maître dans l’art de combattre les nombreuses monstruosités extraterrestres qui sont une menace permanente à l’hégémonie de l’Humanité, et tout particulièrement les Orks. Les Crimson Fists sont bien sûr tout à fait capables de combattre tout type d’ennemi, mais ils se sont avérés être de précieux alliés pour l’Ordo Xenos, envoyant de nombreux Frères de Bataille se battre au sein des Équipes d’Extermination de la Deathwatch.

Les Crimson Fists ont subi de très lourdes pertes lors de la bataille du Monde de Rynn, et ils sont désormais incapables d’appliquer les doctrines du Codex Astartes. Pendant la guerre, le Maître de Chapitre Pedro Kantor a dû livrer une véritable guérilla, se concentrant sur des cibles spécifiques d’une haute valeur stratégique plutôt que de mener des assauts massifs, comme le feraient de nombreux autres Space Marines dans un tel conflit.

L’un des objectifs principaux de Kantor depuis la fin de la guerre est de faire à nouveau de son Chapitre une force de combat opérationnelle et polyvalente.

Conflits Notables

Les Crimson Fists ont participé à de nombreux conflits notables, et leurs parchemins honorifiques sont remplis de grandes victoires, de triomphe en dépit des circonstances et d’actes d’héroïsme désintéressé qui ont sauvé des milliards de vies. Voici une poignée de conflits héroïques tirés des dix derniers millénaires.

La Purge d'Uralek Prime

La Bataille de la Gorge du Traître

L’histoire de la Gorge du Traître n’est connue que de Pedro Kantor et des guerriers ayant combattu à ses côtés ce jour fatidique dans les Monts de jade. Cela commença six mois après avoir repris Rynn’s World à la Waaagh! Snagrod. Bien que la planète fût officiellement sûre, des poches de Peaux-Vertes isolés se trouvaient dans les étendues sauvages. Il était connu que plusieurs bandes rôdaient dans les Monts de jade, lançant des raids que la population affaiblie du Monde de Rynn ne pouvait supporter. Pedro Kantor mena en personne la campagne pour débarrasser les Peaux-Vertes des montagnes, en faisant combattre des Crimson Fists dépassés par le nombre pour chaque piton et caverne. Ses ennemis étaient tenaces et leurs effectifs dépassaient les prédictions les plus pessimistes. Rendus furieux par la purge de Kantor, les bandes s’unirent en une seule force d’Orks qui attaquèrent les Space Marine à la Gorge du Traître. Là, deux douzaines de Crimson Fists luttèrent tels des héros légendaires et tuèrent un monceau de Peaux-Vertes avant d’être forcés de se replier. Officiellement, Kantor et ses guerriers firent preuve d’un héroïsme dont l’Empereur aurait été fier, repoussant les Orks avant de poursuivre leurs ennemis brisés dans la gorge et les exterminer jusqu’au dernier. En vérité cependant, les Space Marines reçurent l’aide spontanée d’une bande de Rangers Aeldari, qui glissa hors des ombres et fournit un tir de couverture juste suffisant pour permettre aux hommes de Kantor de se regrouper et repousser leurs ennemis. Les mots échangés entre Kantor et ses étranges sauveurs ne sont connus que de ceux présents ce jour-là, et ces Frères de Bataille ont juré d’en garder le secret…

Uralek Prime fut la scène de la première action militaire à grande échelle des Crimson Fists en tant que Chapitre. Les archives de la bataille sont partielles, mais on sait que le Maître de Chapitre Alexis Polux dirigea une campagne pour libérer la colonie impériale d’Uralek Prime. Les colons étaient harcelés par plusieurs tribus de rapides Exodites Aeldaris, qui ne cessaient de les attaquer avec férocité. Les Xenos étaient déterminés à éradiquer la présence humaine de la planète ; les Crimson Fists étaient tout autant déterminés à ne pas les laisser faire. Lors des premières étapes du conflit, les archives partielles du Chapitre qui furent retrouvées suggèrent que Polux s’appuya sur sa supériorité orbitale et dévasta les forêts qui fournissaient du couvert aux Exodites et facilitait leurs tactiques de harcèlement. Ses ennemis à découvert, Polux mena une série d’assauts orbitaux typiques qui écrasèrent et dispersèrent les tribus Exodites. Les Xenos qui fuient en direction des défenses de la colonie se trouvèrent face à la puissance de feu supérieure des Escouades Devastator et des chars Crimson Fists, et furent promptement taillés en pièces. En dépit de pertes indéniables du côté des Space Marines, les Aeldaris furent annihilés et la colonie d’Uralek Prime libre de prospérer en une civilisation à échelle planétaire.

La Guerre de la Bête

Au 32e Millénaire, l’Imperium fut menacé par la plus vaste Waaagh! Ork jamais rencontrée, menée par un Seigneur de Guerre seulement connu sous le nom de la Bête. L’Imperium, qui pansait ses plaies après l’Hérésie d’Horus, subit à nouveau une guerre de survie. Sur Ardamantua, les Imperial Fists, primogéniteurs des Crimson Fists, affrontèrent les colossales armées de la Bête et furent balayés. Leur dernier survivant, le Capitaine Koorland, décréta le protocole Ultime Rempart, qui appela les Chapitres successeurs des Imperial Fists à se réunir à nouveau. Les Crimson Fists se joignirent aux Black Templars, Fists Exemplar, Iron Knights et Excoriators pour défendre Terra tandis qu’une lune d’assaut Ork pénétrait le système Sol. Une attaque fut lancée sur la lune et l’assaut Ork fut écrasé.

Suite à la défense réussie de Terra, les Crimson Fists rejoignirent une croisade jusqu’à Ullanor, la planète où la Bête avait bâti son repaire. Le Maître de Chapitre Quesadra des Crimson Fists fut parmi les nombreux guerriers tués lors des combats et bien que le chef des Orks fût censément tué par le Primarque Vulkan, la guerre avec les Peaux-Vertes se poursuivit pendant plusieurs années. Koorland fut tué pendant la guerre et avec lui, le Chapitre des Imperial Fists mourut. Les Crimson Fists, aux côtés des autres Chapitres successeurs, firent don d’une portion de leurs effectifs pour rebâtir leur Chapitre parent.

La Mort de Torkvar l'Effroyable

Lors de l’ère de présages funestes qui précéda l’ouverture de la Grande Faille, le seigneur de Khorne Torkvar l’Effroyable envahit le système Laernoth. À la tête d’une bande de Space Marines renégats appelés les Gorehounds, Torkvar éventra les régiments de l’Astra Militarum défendant le monde industriel de Laernoth IV et répandit une folie sanguinaire qui fit dégénérer des billions de ses ouvriers en tueurs frénétiques. Dans ce carnage plongea une force d’à peine trente Crimson Fists, menée par le brillant Capitaine Julias et dotées de paramètres de mission très spécifiques. La force de Julias se composait intégralement de Vétérans et de Techmarines, qui atteignit rapidement le sol au milieu de la démence qui submergeait Laernoth IV, et mit son plan à exécution. Par une série de frappe d’Équipes d’Extermination sur des cibles clés, les Crimson Fists déstabilisèrent les macroréacteurs thermiques qui alimentaient les manufactora de blindés continentales de la planète. Bien que traqués par leurs ennemis voués à Khorne, les Crimson Fists ne livrèrent que les combats nécessaires, veillant à ce que chaque coup porté soit décisif. Six mois après leur arrivée sur Laernoth IV, les Crimson Fists survivants, soit deux tiers de la force initiale, furent extraits via escorteurs Stormraven, en livrant une dernière bataille pour s’échapper. Derrière, Torkvar et ses champions exultaient de la couardise et de la faiblesse des Impériaux. Leurs railleries furent coupées court cependant, quand les réacteurs déstabilisés détonèrent selon une terrible réaction en chaîne qui élimina quatre vingts pourcents de toute vie à la surface de la planète. Ce n’est que lorsque les tempêtes de feu moururent que la force de reconquête de l’Adeptus Mechanicus exécuta un assaut planétaire, balaya aisément les dernières forces du Chaos et s’appropria les riches sous-sols de la planète.

DecorCrimsonFists.jpg

Organisation

Crimson fists.jpg

Il a déjà été dit que depuis leur fondation il y a dix mille ans, les Crimson Fists suivent de façon stricte les préceptes du Codex Astartes. Lorsque la Légion des Imperial Fists se scinda en Chapitres après l’Hérésie d’Horus, les Crimson Fists reçurent la majorité des frères les plus mesurés de la Légion. Alors que beaucoup chez les plus vieux Légionnaires pestaient contre les changements imposés par le Codex Astartes, les Crimson Fists les adoptèrent sans objecter. Le Chapitre a suivi les doctrines de combat établies par Roboute Guilliman avant sa longue mise en stase ; les Crimson Fists s’entraînent dans tous les aspects de la guerre que peut rencontrer l’Adeptus Astartes, et peuvent s’adapter aux divers paramètres de tout conflit donné.

Le Chapitre est à l’heure actuelle en train de mobiliser toutes les ressources disponibles pour retrouver cette organisation. En accord avec leur longue tradition de Chapitre itinérant, les Crimson Fists avaient maintenu une imposante flotte composée de barges de bataille, de croiseurs et de frégates d’attaque rapide. Malheureusement, la Waaagh! Snagrod oblitéra presque leur flotte, car beaucoup d’appareils furent détruits par les Kroiseurs Orks lors de la bataille du Monde de Rynn. Cependant, les vaisseaux survivants permirent de ralentir l’ennemi le temps que la flotte de guerre impériale prépare la riposte, puis servirent à transporter le petit contingent de Kantor partout où sa présence était requise. Suite à la bataille finale, Pedro Kantor fit une requête diplomatique auprès des forces de la Marine Impériale basées sur le fort spatial Ramiles Goliath Vigilant : en échange d’une garnison permanente de Crimson Fists, la flotte Tempestus mit à la disposition du Chapitre plusieurs escadrons d’escorteurs de la Marine Impériale, trois croiseurs et le vaisseau de classe Empereur Throne’s Fury. Cette armada alliée est classée sous le nom de "Groupe de Combat Vengeance", et a confirmé le génie stratégique de Kantor dans chacune de leurs actions, de Kielden Reach à la seconde purge de Badianding.

Après le désastre du Monde de Rynn, le Chapitre réduit à une ombre de sa force d’autrefois, les Crimson Fists se retrouvèrent dans une situation peu commune, comportant plus de personnel spécialisé que de Frères de Bataille, ce qui les contraints à adapter leurs tactiques. Les vaisseaux de la flotte des Crimson Fists sont commandés par des Techmarines sous les ordres du Maître de la Flotte, et un grand nombre d’Apothicaires sont aussi stationnés à bord de ces vaisseaux. La présence de ces frères expérimentés est essentielle à la survie du Chapitre, car sans la connaissance intime des mécanismes du Dieu-Machine que possèdent les Techmarines, les Crimson Fists ne pourraient se rééquiper, et sans la maîtrise qu’ont les Apothicaires du procédé complexe de création des Space Marines, le Chapitre disparaîtrait en quelques années. De plus, leurs effectifs étant sévèrement réduits, la majorité de leur relique et l’essentiel de leur matériel perdu, et ils ne pouvaient plus obéir aux préceptes du Codex Astartes, bien qu’ils le fissent chaque fois que possible. Ainsi, les Crimson Fists devinrent adeptes des actions de guérilla, s’infiltrant en territoire ennemi pour lancer des raids dévastateurs contre des cibles prioritaires, en mettant de côté ce faisant toute notion de gloire personnelle en faveur de l’accomplissement de leur mission avec le meilleur ratio pertes infligées sur pertes subies.

Depuis la fin de la sanglante campagne du Monde de Rynn, les Apothicaires ont commencé le long et prudent processus d’intégration nouveaux Frères de Bataille issus des traditionnelles planètes de recrutement du Chapitre - des Mondes Sauvages comme Blackwater, Trachan et Fordari II - mais cette étape ne saurait être hâtée, car les Crimson Fists se doivent de maintenir une longue et noble tradition, et faire des compromis lors d’un moment aussi critique de l’histoire d’un Chapitre que la création de nouveaux frères pourrait conduire à sa destruction. D’autres Chapitres ont commis l’erreur de compromettre la qualité des individu recrutés ou les génogermes utilisés afin de recouvrer rapidement leurs effectifs, et les rumeurs de graves conséquences circulent au sein de l’Adeptus Astartes. Les Crimson Fists sont trop mesurés et méthodiques pour permettre une telle témérité, mais un certain nombre d’escouades de Scouts ont d’ores et déjà été acceptées au sein de la 10e Compagnie reconstituée, et chacune des victoires que remportent ces individus aide à forger l’avenir des Crimson Fists. Ils se sont déjà distingués dans des actions contre des envahisseurs Orks, et ont fait la démonstration d’une haine à l’égard de ces barbares qui dépasse celle de certains vétérans. Néanmoins - jusqu’à la venue de la Croisade Indomitus - leur récupération après avoir frisé l’extinction a été extrêmement lente, et chaque mort, tragique.

DecorCrimsonFists.jpg

Croyances

Les Crimson Fists vénèrent l’Empereur, créateur de l’Adeptus Astartes, et Rogal Dorn, Primarque de la légion des Imperial Fists. Leur calendrier comporte de nombreux jours saints, comme le Jour de la Création, la Fête des Lames et le Festival du Poing Sanglant, lors duquel les Scouts les plus prometteurs du Chapitre se soumettent aux dernières épreuves qui feront d’eux d’authentiques Frères de Bataille. La dernière requiert de l’aspirant de se rendre sur le Monde Hostile de Blackwater et d’y tuer un dragon barbelé à mains nues. Ceux qui réussissent plongent leur main gauche dans le sang de leur proie, ce qui symbolise leur droit de porter le gantelet pourpre d’où le Chapitre tire son nom. Si un Frère de Bataille est par la suite promu au sein de la Première Compagnie, il aura gagné le droit de repeindre également en rouge son gantelet droit.

La destination finale de mon pèlerinage sur le Monde de Rynn fut ma visite à la nécropole des Hauts de Jadeberry. Sur ce tertre battu par les vents se trouvent des centaines de pierres tombales, chacune érigée en mémoire d’un Crimson Fist tombé au combat. Sur chaque pierre sont gravés les Honneurs de Bataille d’un héros dont la dépouille est perdue à jamais, réduite à néant par la main cruelle du destin. Je restai une journée et une nuit entière en ce lieu sinistre à méditer sur l’apparente futilité de ma propre existence. Au matin, j’eus une révélation. Les Crimson Fists n’avaient-ils pas résolu de survivre à leur défaite totale ? S’il en était ainsi, je me devais de suivre leur exemple. Je ne suis qu’un homme, mais je relèverai la tête pour poser le regard sur le visage des géants.
- Préface du Chapitre V de "Dans les pas des Anges de la Mort", par Herak Sactorii.

Le Jour de la Création est l’un des plus sacrés, au cours duquel le Chapitre entier se réunit pour célébrer sa naissance. Pendant la cérémonie, des extraits des écrits d’Alexis Polux sont récités, ainsi que les paroles de Dorn. Les plus grandes victoires et les sacrifices consentis par le Chapitre sont commémorés. Ainsi, l’histoire du Chapitre n’est pas oubliée, et les frères peuvent tirer des leçons des actes de leurs ancêtres. Cette noble forme d’autocritique est encouragée par le Codex Astartes, mais pratiquée par bien peu de Chapitres Space Marines, qui refusent d’admettre qu’ils aient quoi que ce soit à apprendre des erreurs du passé, si tant est que leurs prédécesseurs aient pu commettre la moindre faute.

Un nouveau jour sacré a été ajouté aux traditions des Crimson Fists, le Jour du Renouveau, lorsque les effectifs du Chapitre et sa banque génétique furent restaurés de façon inattendue par la Croisade Indomitus. Ce jour-là, les Crimson Fists renouvellent leur vœu de s’acquitter de leur dette envers Roboute Guilliman.

Descendants des Imperial Fists, les Crimson Fists ont comme eux pour coutume d’aligner un Champion de l'Empereur sur le champ de bataille. Ils le font beaucoup plus rarement que d’autres Chapitres successeurs, comme les Black Templars par exemple, mais il arrive qu’un frère soit envahi de visions du Très Saint Empereur de l’Humanité à la veille de la bataille, et se voit confier l’Épée Noire et l’Armure de Foi pour mener ses frères d’armes à la victoire contre les ennemis du genre humain. Personne n’a fait état de la présence du Champion de l’Empereur sur le champ de bataille depuis la destruction de la Forteresse-Monastère du Monde de Rynn et tout laisse à penser que les attributs de son saint office furent perdus à jamais dans l’effroyable explosion.

DecorCrimsonFists.jpg

Patrimoine Génétique

Les Crimson Fists recrutent leurs nouveaux éléments sur un certain nombre de Mondes Féodaux du Secteur Loki, et notamment sur Blackwater. Les natifs de cette planète sont renommés pour leur férocité et leur courage, mais ils sont loin d’être des barbares arriérés. C’est un peuple noble, leur vie est une lutte constante face à l’adversité et leur nature stoïque en fait des recrues idéales le Chapitre des Crimson Fists.

Chapitre successeur des Imperial Fists, les Crimson Fists partagent leurs gènes, hérités des traits du Primarque Rogal Dorn. Le patrimoine génétique du Chapitre est remarquablement stable, bien qu’à l’instar des Imperial Fists, ils ne possèdent pas les Glandes de Betchers permettant de cracher de l’acide, ni la capacité à sécréter la membrane cataleptique permettant au Space Marine d’entrer dans un état de stase prolongé pour faciliter les longs voyages dans l’espace.

Les Imperial Fists souffrent d’une tendance à l’automutilation et à la mortification. Ils consentent librement à s’infliger l’épreuve du Gant de Douleur et sont notoirement connus pour poursuivre le combat même lorsque les chances de victoire sont minces. Peut-être est-ce parce que ses membres originels étaient les moins extrémistes parmi la Légion des Imperial Fists, mais les Crimson Fists ne semblent pas partager ces pulsions morbides, du moins pas à un degré aussi sévère. Ils sont au moins aussi nobles, acharnés, pieux et dévoués que leurs frères de jadis, mais ils sont clairement parvenus à dominer cette rage de prouver leur dévotion par des actes de pénitence.

Le Chapitre n’est parvenu à échapper que de très peu à l’extinction. Selon les experts en génétique de l’Adeptus Mechanicus, une force de l’Adeptus Astartes réduite à moins d’une Compagnie de Combat n’a que de vingt à vingt-cinq pour cent de chances de survivre, car le taux d’échec des glandes progénoïdes empêche bien souvent la récolte d’un patrimoine génétique viable, avec pour conséquence l’impossibilité de lever de nouvelles recrues. C’est uniquement la qualité exceptionnelle du patrimoine génétique du Chapitre qui l’a sauvé de l’anéantissement total, car les effectifs des Crimson Fists ont été réduits à moins d’une Compagnie. Le Chapitre semble cependant en mesure de se reconstituer, et sans l’apport des Primaris, il aurais sans doute fallu plusieurs dizaines d’années avant qu’il ne soit pleinement opérationnel.

DecorCrimsonFists.jpg

Sources

  • Index Astartes du White Dwarf N°116 (Décembre 2003)
  • Index Astartes du White Dwarf N°266 (Janvier 2019)