Confesseur

De Omnis Bibliotheca
Un Confesseur.
« Nombreux sont ceux qui ont besoin de confesser leurs transgressions envers l’Empereur-Dieu. Cet acte simple par lequel chacun admet ses hérésies est le premier pas vers la rédemption. Il est du devoir de mes Confesseurs de recevoir les péchés de ceux qui en ont le plus besoin… C’est-à-dire ceux qui sont les moins prêts à le faire. »
- Archicardinal Ignato.

L’hérésie qui se terre au cœur des âmes des faibles est une menace incessante et l’Ecclésiarchie ne peut pas prendre le risque qu’un apostat parvienne à tromper ceux qui cherchent à révéler ces transgressions au grand jour. La majorité des Confesseurs sont formés dans des chapelles spéciales de l’Adeptus Ministorum. Ce processus n’est pas sans similitude avec la formation des Ecclésiastes et des Arbitrators dans la mesure où on leur inculque le Credo Impérial et le prix à payer en cas de déviation. En plus de leur entraînement physique, ils mettent leurs enseignements en pratique les uns sur les autres afin d’éliminer la faiblesse et le péché dans leur groupe. Certains conservent leur vie entière les cicatrices subies lors de cette expérience afin de toujours se rappeler que la douleur qu’ils doivent infliger aux autres est une opportunité pour ces derniers de devenir purs et entiers. Nombreux sont les membres du clergé sélectionnés afin d’intégrer les rangs des Confesseurs dès leur sortie de la Schola Progenium, ou de toute autre institution au sein de laquelle l’Ecclésiarchie recrute, et plus nombreux encore sont ceux qui se présentent conformément au souhait d’un Juge ou d’un Inquisiteur. Les individus qui n’ont pas été éduqués dans un des lieux saints reconnus par l’Adeptus Munistorum sont entraînés en privé par des Confesseurs expérimentés, le plus souvent de sorte à pouvoir remplir une fonction très précise. Nombre des Interrogateurs les plus talentueux sont originaires de ces saintes institutions.

Les Confesseurs sont des servants endurcis de l’Adeptus Ministorum qui, lorsque cela est nécessaire, savent obtenir rapidement les informations qu’ils désirent. De nombreux Inquisiteurs recrutent des Confesseurs sur les Mondes-Chapelles du secteur afin de les adjoindre à leur suite inquisitoriale. Ceux-ci mettent tant de zèle dans la recherche des influences hérétiques, que ceux qui survivent à leurs missions avec un minimum de santé mentale deviennent parfois des Inquisiteurs à part entière. Les Confesseurs sont emplis par la puissance et la fureur de leur foi. Certaines légendes racontent qu’ils ont repoussé des armées entières d’un seul mot ou ont incité des cités à se révolter contre un dictateur apostat. Il est possible de croiser de tels individus sur n’importe quel type de monde, où ils prennent invariablement la tête d’une troupe de dévoués serviteurs de l’Empereur-Dieu afin d’aller trouver les vils hérétiques et les éradiquer dans la foulée.

Les commandants de la Garde Impériale et des FDP intègrent souvent un Confesseur à leur état-major, de sorte que les soldats bénéficient de leurs talents d’orateurs à la veille des batailles. Les Cardinaux dépêchent parfois des groupes de Confesseurs fanatiques afin de prendre la tête de la Frateris Militia lors des guerres saintes menées contre les ennemis de l’Imperium.

Chaque Confesseur apporte sa touche personnelle à l’oraison et aux interrogatoires, pratiques qui ne diffèrent pas tant que ça à leurs yeux. Alors que quantité d’entre eux délivrent des discours inlassablement répétés et perfectionnés, d’autres s’adressent directement à la foule afin qu’elle réponde à leurs questions, la corrigeant ou la félicitant en conséquence. Dans les chambres de confession, ces hommes requièrent des pécheurs qu’ils s’accablent s’ils veulent obtenir l’absolution. D’autres savent quels mots murmurer à l’oreille des officiers afin de pouvoir s’adresser eux-mêmes aux troupes. Dans une chambre de confession, de tels murmures accompagnés d’un fer rouge peuvent se révéler très persuasifs, guidant le sujet devenu influençable vers une conscience sans tache.

Source

Pensée du Jour : Seule la mort met fin au devoir.
  • Warhammer 40 000 JdR - Dark Heresy : Le Sang des Martyrs