Chokboy

De Omnis Bibliotheca
« Chais pas c’kon vous a dit,
Mais les Chokboyz cé dé kadors,
On est vraiment les plus forts,
De tous lé z’orks eud’la galaxie. »
- Chant de marche des Chokboyz.
Un Chokboy.
Aux yeux de nombre de Peaux-Vertes, les Chokboyz, troupes de choc de nombre de bandes de guerre victorieuses, sont bien trop efficaces et disciplinés. Leur opposition aux valeurs traditionnelles de désordre et d’anarchie de la société ork s’exprime par une volonté d’être organisés et obéissants. Néanmoins, ce sont toujours des Orks, qui comme tous leurs congénères souhaitent avant tout se retrouver le plus vite possible au combat. À cette fin, ils fixent sur leur dos des Rokettes qui, lorsqu’ils les actionnent, les propulsent en laissant derrière eux de longues traînées de fumée huileuse.

Les Orks grandissent plus vite que les humains, mais il arrive qu’un jeune Peau-Verte mette un ou deux ans avant de trouver sa place dans la société. Il ressent souvent de la colère et besoin de rébellion, aussi rejoint-il parfois un camp de Chokboyz, surtout s’il est issu des rangs des Goffs ou des Blood Axes. Ces camps donnent un cadre aux Orks fatigués de s’entendre dire qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Les jeunes peuvent prendre goût au style de vie régimentaire des Chokboyz, et consacrer leur vie à l’art du pas cadencé et de l’assaut aérien.

La planification n’est pas le point fort des Orks, qui préfèrent improviser et considèrent la discipline comme superflue, mais les Chokboyz ne sont pas de cet avis, car ils montrent du respect envers l’autorité. L’équipement des Orks est hétéroclite, tandis que les Chokboyz adoptent un uniforme et une dotation standards. Ils sont obsédés par des détails triviaux de la guerre, comme connaître les forces ennemies en présence. Les Orks les plus vieux voient cet attrait pour les parades militaires, le cirage de bottes et l’obéissance motivée comme quelque chose d, la fois amusant et ridicule, mais cela n’empêche pas les Chokboyz de se prendre très au sérieux.

En dépit de cette singularité, les Chokboyz sont des combattants redoutables. Ils sont toujours prêts à prouver l’efficacité de leur discipline, et font usage de Rokettes Dorsales pour parvenir plus vite au combat. Voler est considéré comme déshonorant par les Orks traditionalistes, qui préfèrent courir vers l’ennemi, armes brandies, en hurlant leur cri de guerre à pleins poumons. Toutefois, même les Peaux-Vertes les plus rétrogrades reconnaissent l’utilité de ces merveilleux fous violents lors de l’attaque d’une ligne défensive ou d’un bastion impérial. Après tout, quelques kilos d’Ork propulsés par une Rokette peuvent être une arme efficace en soi.

Malheureusement pour les Chokboyz, leurs Rokettes sont souvent fabriquées par des Mékanos réticents et tendent à mal fonctionner, ce qui est peut-être lié au fait que les Mékanos adorent voir les Chokboyz virevolter dans les airs de façon incontrôlable. Ils s’écrasent souvent dans un fracas épouvantable, pour le plus grand plaisir de leurs camarades. Même s’ils prétendent user de tactiques sans faille, le plan de bataille des Chokboyz se résume souvent à pousser le levier, crier "on y va !" et à prier Gork (ou Mork) pour que ça passe...

Sources

  • Codex Orks, V8
  • Codex Orks, V4