Chevalier Castellan

De Omnis Bibliotheca
Un Chevalier Castellan.
Le Chevalier Castellan est tel une forteresse mobile, un bastion où la garnison est constituée d’un unique Noble, mais équipé d’armes si destructrices qu’elles peuvent venir à bout de toute une armée. Il s’agit de la plate-forme de tir d’appui des lances de Chevaliers, qui pilonne l’ennemi à distance dès le début de la bataille.

Le Chevalier Castellan est un des modèles les plus populaires de châssis de classe Dominus, l’autre étant le Valiant. Grâce à ses deux réacteurs à plasma qui alimentent son énorme structure, le Castellan peut être doté d’un armement conséquent tout en disposant d’un bouclier ionique pour le protéger des tirs. Dans les cas extrêmes, les pilotes Dominus sont même en mesure de surcharger leur générateur de champ de force pour étendre sa zone de protection aux alliés proches. Un tel acte entrepris pour le compte d’autres Chevaliers serait vu à la fois comme inutile et déshonorant, toutefois les forces impériales qui combattent au pied des Chevalier Dominus ne sont pas du même avis.

L’arsenal du Chevalier Castellan est légendaire. Un de ses bras est doté d’un décimateur à plasma, une arme énorme en mesure de ravager des pans entiers du champ de bataille en les inondant d’une mer de plasma dégageant la chaleur d’un soleil. Les pilotes de Castellan savent parfaitement réguler le flot de plasma en provenance de leur réacteur, et n’hésitent pas à susciter la colère de l’esprit-machine en déclenchant des feux apocalyptiques si nécessaire.

L’autre arme principale du Castellan est la lance Volcano. Elle possède une portée incroyable et un pouvoir de pénétration immense. Ce canon laser démesuré est donc le fléau des véhicules super-lourds et des monstres colossaux. Il peut éviscérer un Squiggoth ou décapiter un Titan ennemi, et lorsque plusieurs Chevaliers Castellan ouvrent le feu de concert, l’effet est similaire à celui d’une bordée de canons d’un bâtiment de ligne de la Marine Impériale.

Les larges épaules du Castellan accueillent des canons Siegebreaker jumelés ou des nacelles de missiles Shieldbreaker. Les premiers sont des tourelles simples et efficaces, opérées par des cervelles de Serviteurs reliées aux appareils de ciblage du pilote. Ces canons servent à délivrer un barrage intense qui tapisse une zone de flammes et de shrapnels. Pour leur part, les missiles Shieldbreaker sont une variante vénérable du redoutable missile Traqueur. Leurs charges explosives incorporent des esprits-machines Raptoris et des microgénérateurs de cascade empyréenne qui leur permettent de parasiter et de passer outre les champs de force, comme des pierres à travers la surface de l’eau, en disparaissant dans l’éther quelques millièmes de seconde avant de réapparaître de l’autre côté du bouclier énergétique. Ces missiles sont utilisés pour punir l’ennemi qui se cache avec déshonneur derrière de telles protections. Comme les pilotes de Castellan se plaisent à le rappeler, nul n’est à l’abri du jugement de l’Empereur.

Source

  • Codex Imperial Knights, V8