Chariot de Guerre

De Omnis Bibliotheca
« Ils se retranchent, lé gars ! Nargluk, tire, ’spèce d’ahuri ! Morgok, pied au plancher et roule-leur dessus ! Waaagh! »
- Urglunk, Kommandant de Chariot de Guerre.
Un Chariot de Guerre.
Chariot de Guerre est un terme générique utilisé par les Orks pour désigner leurs chars et leurs transports blindés. Deux Chariots de Guerre ne sont jamais identiques, toutefois, ils partagent souvent des caractéristiques communes qui permettent de les classer en sous-catégories, des "modèles" de Chariots de Guerre que les Orks déploient pour percer les lignes de l’ennemi, le pilonner ou pour provoquer un chaos indescriptible.

Les Chariots de Guerres sont le poing ganté de fer des bandes de guerre des Orks. Ils remplissent plusieurs rôles, le plus important étant de réduire l’ennemi en pulpe. Ce sont des monstres de métal qui progressent au milieu des hordes de Peaux-Vertes sur de larges chenilles ou des roues énormes. Certains sont de véritables forteresses mobiles qui débordent de guerriers orks, d’autres sont hérissés de canons imposants.

Les Chariots de Guerre sont toujours énormes et solidement construits. Ils sont la propriété des bandes les plus riches et les plus prestigieuses, et il est rare qu’un Big Boss ne possède pas au moins un Chariot de Guerre pour s’occuper de ses meilleurs ennemis et se pavaner à travers sa colonie en bombant le torse de fierté du haut de sa machine.

Un Chariot de Guerre est surtout blindé à l’avant, car c’est la partie du véhicule que les Peaux-Vertes utilisent pour éperonner l’ennemi. Ces engins ont souvent l’apparence des grands animaux que les Orks chassaient dans les étendues sauvages, avec un totem en forme de crâne fixé à l’avant. Les Orks sont convaincus que cela rend l’engin plus féroce et plus efficace.

Même si les Chariots de Guerre ont une apparence très variable, la plupart sont construits pour un rôle tactique prédéfini. Les Mékanos qui les construisent aiment leur donner des noms ronflants et agressifs et, que ce soit à cause de réminiscences de mémoire collective ou parce qu’ils ne sont pas très imaginatifs, les noms les plus répandus sont aussi les plus efficaces et se retrouvent dans toute la galaxie.

Bien que l’apparence des Chariots de Guerre varie, la plupart sont fabriqués en gardant en tête un rôle tactique. Les kass’gobs ou les éklat’poumons lourdement blindés avancent en même temps que la horde pour déverser des tonnes d’obus sur l’ennemi. Leur armement principal est simplement appelé grokanon par les Mékanos ; il fait un bruit assourdissant quand il tire, ce qui provoque en écho un chœur de cris enthousiastes de l’équipage.

Les véhicules d’assaut comme le Kompresseur, le Gutrippa et la Roue eud’ Gork sont les types les plus récurrents de Chariots de Guerre. Ces véhicules sont particulièrement populaires au sein des clans d’Evil Sunz et de Goffs, même si, bien entendu, ils sont aussi utilisés à plus ou moins grande échelle par tous les autres clans. Ils sont prévus pour embarquer un grand nombre de Peaux-Vertes afin de les amener au contact de l’ennemi le plus rapidement possible. Beaucoup d’Orks les assimilent à des Squiggoths de métal, et y fixent des défenses acérées, tout en s’assurant que le moteur gronde de façon suffisamment menaçante quand il est sollicité.

Krazeur d'Os

Le Krazeur d’Os incarne à la perfection la sous-catégorie de Chariot de Guerre appelée Krabouilleur. Elle inclut aussi les redoutables Brizeur d’Os, Spleenrippa et Gitmasher. Le Krazeur d’Os combine des capacités de transport blindé et une puissance de feu importante, sans parler d’un Rouleau Kompresseur hérissé de pointes pour laminer toute opposition.

Souvent utilisé pour servir de fer de lance aux assauts des Peaux-Vertes, le Krazeur d’Os libère un barrage avec ses Lobbas et ses Kanons Kitu tout en se rapprochant de l’ennemi. Ce pilonnage force l’adversaire à se mettre à couvert et dévaste les véhicules et les fortifications. Toutefois, c’est quand le Krazeur d’Os atteint les lignes ennemies que le fun commence. Alors que des Orks jaillissent en beuglant du compartiment passager, le Krazeur d’Os progresse à leurs côtés. Les soldats, les véhicules légers et l’artillerie de campagne sont écrabouillés sous le Rouleau Kompresseur. Les Krazeurs d’Os laissent derrière eux un sillage de ruine écarlate parsemé de viscères et de fragments métalliques, tandis que l’équipage du char rit aux éclats à la vue d’un tel spectacle.

La tension à laquelle sont soumises les pièces du Krazeur d’Os provoque régulièrement des pannes, mais les membres d’équipages sont souvent de bons bricoleurs qui savent prendre des mesures préventives, par exemple en emmenant à bord un gros bidouilleur afin d’effectuer des réparations au beau milieu des combats. D’autres se rassurent en peignant des glyphes bleus sur leurs véhicules, en accrochant des pattes de Squigs porte-bonheur dans la cabine du conducteur, ou en jetant des Grots et des Snots dans les rouages de la machine afin de les lubrifier et d’honorer son esprit bestial.

Gunwagon

Les Gunwagons échangent une partie substantielle de leur capacité de transport contre de gros canons de divers calibres et formes. Ce ne sont guère plus que des plates-formes de tir blindées qui avancent inexorablement vers l’ennemi sans jamais cesser de tirer. À l’abri dans leurs compartiments blindés, les observateurs orks scrutent le champ de bataille à travers des périscopes et des optiques de visée, afin de repérer des cibles pour les camarades artilleurs. Ainsi, les explosions ne cessent de retentir au milieu des lignes adverses alors que les Gunwagons maintiennent leur bombardement, le volume de tirs venant compenser le manque de précision.

Le seul problème d’un Chariot de Guerre surchargé de munitions et d’obus est que si l’adversaire parvient à lui infliger des dégâts suffisamment critiques, il sera détruit dans une explosion particulièrement violente. Évidemment, les Orks voient plutôt cela comme un avantage, et l’occasion d’emporter dans la tombe quelques ennemis de plus en fonçant vers eux avant que le Gunwagon en flammes explose.

Blitz Brigades

Les Orks ont leurs propres équivalents approximatifs des formations blindées des autres races. Appelées Blitz Brigades, elles sont constituées d’autant de Chariots de Guerre que possible, tous chargés à ras bords d’Orks vociférants, et fonçant à pleine vitesse vers les lignes ennemies.

Portant des noms tels que Le Poing Vert de Gork, le Brigade Killkrusha ou Les Chenilles de Mort de Narmek, les Blitz Brigades font la joie et la fierté des Mékanos qui les assemblent et des Big Boss qui les commandent à la bataille. On comprend pourquoi lorsque ces formations de chars peaux-vertes avancent au combat. Les chenilles et les roues font gicler la boue et le sang alors qu’elles labourent les soldats adverses. Des glyphes primitifs et des bannières déchirées proclament l’allégeance de la Blitz Brigade. Du rokk goff et des cris de guerre sauvages résonnent dans les haut-parleurs alors même que les canons tonnent. Des bandes hurlantes d’Orks s’accrochent aux coques et se pressent dans les compartiments passagers, en beuglant des chants de guerre vers les cieux tourmentés. Contempler un tel convoi de mort blindé s’approcher de ses lignes est un spectacle traumatisant, qui ne fait qu’empirer quand la Blitz Brigade brave la tempête de feu dirigée contre elle et percute les défenses adverses dans un bruit assourdissant.

Les Blitz Brigades sont très populaires au sein des Blood Axes à la discipline militaire, et des Evil Sunz ivres de vitesse. Cependant, tous les clans ont recours à de telles formations, et même les bandes de Korsaires parviennent parfois à acquérir suffisamment de Chariots de Guerre pour se rendre au combat en grande pompe. Les Blitz Brigades sont de tailles variables. Une poignée de Chariots de Guerre forme un poing blindé, mais il existe aussi des tribus nomades entièrement embarquées à bord de ces chars, qui laissent un sillage de mort et de destruction partout où elles passent.

Beaucoup de Blitz Brigades disposent d’éclaireurs et d’éléments de soutien qui leur apportent de la flexibilité tactique. Les Truks et les Buggies progressent à l’ombre des Chariots de Guerre, et fournissent une puissance de feu et des troupes mobiles. Des eskadrons de Kopters vrombissent dans les airs au-dessus de la Blitz Brigade et repèrent les positions ennemies avant de revenir pour guider leurs camarades au sol. Les bandes de Motos de Guerre ont un rôle similaire, et forment une force d’avant-garde capable d’exploiter les brèches dans le dispositif adverse, et de battre rapidement en retraite face à une opposition trop forte. Certaines Blitz Brigades forment l’avant-garde de formations d’engins super-lourds, comme des forteresses de bataille mobiles appelées Skullhamma ou Killbursta, à la puissance de feu colossale.

Sources

  • Codex Orks, V8
  • Codex Orks, V4