Catégorie:Hérésie d'Horus

De Omnis Bibliotheca

L'HÉRÉSIE D'HORUS

LogoHérésieHorus.jpg
C’est une époque légendaire…
Des héros se battent pour régenter la portion de galaxie que les vastes armées de l’Empereur de Terra ont conquise durant leur Grande Croisade. Une myriade de races extraterrestres ont été écrasées par les combattants d’élite de l’Empereur et se sont repliées vers leurs antres pour y soigner leurs plaies.
L’aube d’une ère de suprématie se lève sur l’Humanité. Des citadelles éclatantes d’or et de marbre célèbrent les nombreux triomphes de l’Empereur. Sur un million de mondes sont érigés des monuments rappelant les exploits épiques de Ses plus formidables guerriers.
Premiers parmi eux, les Primarques, des héros surpuissants, imposants et magnifiques, l’aboutissement ultime des expérimentations génétiques de l’Empereur, ont mené leurs armées de Space Marines de victoire en victoire. Les Space Marines sont les plus puissants guerriers humains que la galaxie ait jamais connus, chacun d’eux surpassant une centaine de soldats ordinaires.
Organisés en vastes armées de dizaines de milliers de combattants, appelées les Légions, les Space Marines et les Primarques qui les dirigent règnent désormais sur la galaxie au nom de l’Empereur.
Le plus illustre de ces Primarques est Horus, le plus fort, le premier parmi ceux que l’Empereur considère comme Ses fils. Il est le Maître de Guerre, commandant en chef de toute la puissance militaire impériale ayant assujetti un millier de milliers de mondes et conquis la galaxie. C’est un guerrier sans égal, honnis peut-être l’Empereur en personne. Son astre est ascendant et ses troupes lui sont toutes dévouées. Mais la confiance qu’elles ont en lui est sur le point de voler en éclats.
À l’insu d’elles et de l’Empereur, Horus a été corrompu en secret par les puissances du Warp. Le Chaos lui a murmuré à l’esprit, et Horus a prêté l’oreille à sa ruse et à sa perversité. Pourquoi Horus devrait-il continuer à faire comme l’Empereur l’ordonne ? N’est-ce pas lui qui a mené les Légions Space Marines vers d’innombrables victoires ? Ne porte-t-il pas les balafres d’un millier de batailles ? L’Empereur a-t-il été là pour verser ne fût-ce qu’une larme quand de braves Space Marines connaissaient une mort horrible de la main de leurs adversaires Xenos ? Non, c’est lui, Horus, qui s’est battu, qui a saigné et pleuré ! Lui qui a planifié les guerres et les victoires, lui qui s’est attaché la loyauté des Space Marines ; c’est lui qui devrait être acclamé comme Empereur de l’Humanité !
L’Empereur, de Son côté, est assis sur Son trône de Terra et songe à l’avenir, après avoir engendré à Lui seul la plus incroyable puissance militaire jamais connue. Son génie a élaboré le profil génétique de Ses Primarques et des Space Marines, leur descendance. De son esprit brillant est né le Grand Projet : l’union des empires de Terra et de Mars, et leur Grande Croisade afin de soustraire l’Humanité aux griffes des Xenos et des bêtes du Warp. Ce fut l’Empereur qui libéra le potentiel des Navigators et permit au genre humain de couvrir sans péril de grandes distances à travers le Warp. Mais son œuvre n’est pas achevée, et le voilà songeur, et Son vaste intellect calcule quelle sera la destinée du genre humain. Le temps joue contre Lui. Ses facultés de précognition s’estompent, la pression de devoir entretenir le signal de l’Astronomican à l’échelle de toute la galaxie s’accroît de jour en jour ; le futur se voile et s’assombrit. L’Empereur a conscience que d’autres comme Lui voient le jour, mais plus faibles que Lui, moins capables de résister à l’étreinte séductrice du Warp et aux horreurs inconnues qui s’y trouvent.
C’est sur ces Psykers émergents que l’attention de l’Empereur se focalise. L’heure est venue pour Lui d’ordonner la fabrication des moteurs Psi et des stations-tests à occulum, qui chercheront les gènes des Psykers latents au sein des populations. Les Psykers émergents pourront alors être entraînés et purifiés, protégés des dangers du Warp et des entités malveillantes qui s’y trouvent. Le destin de l’Humanité est fragile, et Lui seul peut la guider en avant sans rien devoir craindre.
Les grandes armées de l’Empereur ont rempli leur but. L’heure est maintenant venue que les Légions soient démantelées, que les Space Marines soient chargés d’autres tâches, de monter la garde sur les mondes humains et d’en défendre les nouveaux régimes. Les seigneurs guerriers que sont les Primarques deviendront les souverains de ces mondes et les administrateurs du Grand Projet.
Mais Horus réclame vengeance ; il veut débarrasser la galaxie de tous les adversaires extraterrestres de l’Humanité. Pas un seul Xenos ne doit rester vivant pour menacer encore le genre humain. Les Légions doivent les traquer et tous les éradiquer ! Les glorieuses armées de l’Imperium ne devraient pas être forcées de déposer les armes. Elles n’ont pas vocation à être émasculées, reconverties en policiers et en gardiens de prisons ! Le Démon présente ses arguments à l’oreille d’Horus de façon à le faire plier, et l’Empereur devrait prendre garde au danger. »


La Fin de l’Espoir.


« Le sort en est jeté. Je me suis engagé sur une route dont je ne peux me détourner. C’est un pari risqué, qui pourrait entraîner mon anéantissement total, ou le plus fantastique des triomphes. Mais les Dieux sont avec moi. Je suis sûr qu’au terme de mon voyage, je m’accaparerai le trône de Terra ; pour le bien de l’espèce humaine, je déposerai l’Empereur et je prendrai Sa place comme le seul authentique seigneur de toute la galaxie.
Certains me qualifient de traître et d’hérétique, mais il est mon destin de régner sur les astres au nom de l’Humanité. Ne suis-je pas le plus grand des Primarques ? Le fils favori de l’Empereur ? Ne suis-je pas par conséquent celui qu’Il a choisi ? Il m’appartient de régner, par voie naturelle de succession, et par le droit des armes que j’ai fait valoir sur un millier de champs de bataille. C’est à moi que s’en réfèrent les armées de l’Imperium pour les guider. C’est vers moi que se tournent les autres Primarques et leurs Légions. Seul l’Empereur Se dresse entre moi et le trône de Terra. Le moment est venu pour moi de m’en emparer, et je le ferai, mais mon propre avenir n’est pas le seul qui soit en jeu.
Les seigneurs du Warp m’ont laissé entrevoir le destin de l’Imperium, si nous devions laisser l’Empereur manipuler des forces qu’Il ne peut maîtriser. Ce futur n’est que déliquescence. La mort et le déshonneur seront les seules médailles que les guerriers de l’Humanité auront à gagner dans ces temps sombres, la galaxie ne recèlera plus aucun espoir pour les fils de l’homme. Les infâmes Xenos étendront leur emprise sur nos mondes : la puissance de nos armées glorieuses sera fracassée par leurs hordes sans nombre, et nos populations seront décimées comme un bétail humain pour satisfaire leurs vils appétits. Dans ce futur cauchemardesque, les masses humaines n’auront plus la force de défier leurs oppresseurs, de lutter contre des horreurs que l’univers n’a pas encore lâchées contre nous. Elles se terreront dans leurs taudis grossiers, et prieront un dieu insensible, un Dieu Charognard, le maître de leur désespoir. Un Empereur qui n’entendra pas leurs pleurs, qui n’éprouvera pas leur douleur ni leurs craintes.
Oui, l’Empereur de l’Humanité abandonnera Son peuple. Il lui tournera le dos afin de gagner Sa place parmi les dieux. L’Empereur ne se préoccupe que de Lui, obsédé comme Il l’est par Sa propre puissance et par la gloire. Il a trompé Ses fils et ceux qui le suivaient. Nous n’avions pas de place dans Son grand projet. Il a attendu, attendu l’opportunité de nous rejeter et de Se hisser vers un statut d’être divin. Pendant que nous avons livré ces guerres pour Lui les unes après les autres, Lui faisait accroître en secret Sa puissance dans le Warp. Les créatures qui y vivent ne sont que des pions innocents dans ce jeu mortel. Elles m’ont assuré que nos affaires ne les intéressaient pas. Elles ne s’opposent pas à Lui sans raison. Pour elles, Il est un ouragan, une tornade, une tempête de destruction cosmique qui menace de les anéantir. Il les a mutilées, elles ne font que se défendre comme un lion blessé acculé au fond d’une grotte. Les grandes entités du Warp ne cherchent qu’à se préserver de la prédation de l’Empereur, et pour y parvenir, elles ont conclu ce pacte avec moi. Je leur offrirai Sa tête, en échange de quoi je recevrai la galaxie pour en faire comme il me siéra.
Je suis le sauveur de notre destin. C’est moi qui amènerai au genre humain une gloire durable. Moi seul, je peux garantir à ses multitudes l’authentique espoir d’un avenir sans souffrance et sans servitude, libéré de la mort et du déshonneur.
Je suis Horus, le Maître de Guerre. Je suis le futur Maître de l’Humanité. »


Lors des jours sombres du M31, le fils favori de l’Empereur trahit Son créateur et plongea l’Imperium dans la guerre civile. L’influence d’Horus était telle qu’il parvint à rallier à lui la moitié des Legions Astartes, et à les retourner contre leurs frères pour tenter de destituer l’Empereur. Depuis cette trahison ignoble, l’Imperium de l’Humanité est consumé par des guerres et des luttes fratricides qui pourraient bien un jour signer sa perte.

Une nouvelle ère avait commencé, mais cette aube dorée n’allait pas déboucher sur le futur rayonnant que l’Empereur désirait pour l’Humanité. Le jeune Imperium fut en effet déchiré par la grande trahison de l’Hérésie d’Horus. L’orgueil humain et l’ambition prêtèrent le flanc aux machinations des Dieux Sombres. L’âge de lumière s’assombrit comme l’Humanité troquait la raison contre la superstition afin de survivre.

Les Légions de Space Marines armés par les usines de Mars formaient le fer de lance de la Grande Croisade. Soutenues par l’Armée Impériale, elles se révélèrent invincibles. Les Xenos et les créatures du Warp furent repoussés, et les planètes furent reprises les unes après les autres. Les campagnes militaires éloignaient toujours plus les armées de Terra, qui découvrirent successivement les vingt Primarques, qui rejoignirent la Grande Croisade à la tête de la Légion créée à leur image.

L’Empereur énonça trois principes inviolables au cours de ces conquêtes galactiques : la corruption génétique devait être éradiquée, les Psykers devaient être rassemblés, contrôlés et confiés aux agents impériaux pour être évalués. Enfin, les Xenos hostiles devaient être mis hors d’état de nuire. Triomphant sur tous les fronts, l’Imperium de l’Humanité devint rapidement le plus grand empire de la galaxie. L’Empereur jugea alors que la phase suivante de Ses plans pouvait avoir lieu, c’est pourquoi Il confia le commandement des Légions de Space Marines à ses Primarques et retourna sur Terra. Horus, le Primarque des Luna Wolves (renommés plus tard Sons of Horus), fut nommé Maître de Guerre et prit la tête de la Grande Croisade.

À l’aube de cette nouvelle ère pour l’Humanité, l’irréparable survint. Se détournant de l’Empereur et de Ses enseignements, le Maître de Guerre Horus commit la trahison ultime et embrassa la cause des Dieux Sombres. Investi par leurs pouvoirs, il déclencha une rébellion qui plongea la galaxie dans la guerre civile. Plus d’un tiers des forces militaires de l’Imperium se joignit à Horus, y compris la moitié des Légions de Space Marines. Les combats fratricides aux proportions titanesques qui s’ensuivirent donnèrent lieu à des mythes et à des rancunes qui perdurent aujourd’hui encore.

Cherchant à tuer l’Empereur, les traîtres se frayèrent un chemin sanglant vers Terra et attaquèrent le Palais Impérial en hurlant de rage. Finalement, grâce à des actions héroïques, les loyalistes renversèrent le cours de la bataille et Horus fut tué par l’Empereur, mais ce faisant, ce dernier fut mortellement blessé. Malgré tout, grâce à Sa volonté hors du commun, le Maître de l’Humanité parvint à survivre assez longtemps pour que Son corps brisé soit placé dans les machineries du Trône d'Or récemment achevé. Ainsi, au cœur du Palais Impérial, une technologie étrange permet à l’esprit de l’Empereur de perdurer afin qu’Il protège l’Humanité. Son enveloppe charnelle était désormais immobile, pourtant Il conservait toute la maîtrise de Ses immenses pouvoirs psychiques.

Le rêve de l’Empereur de donner vie à un âge de lumière où l’Humanité serait libérée de la superstition et de l’ignorance a cédé la place à quelque chose de bien plus funeste. Même si l’Imperium a perduré, ce n’est que grâce à des lois oppressives appliquées en Son nom.

C’est ainsi qu’est né un âge de dictateurs et de déraison, de stagnation et d’aveuglement. La population a régressé dans l’obscurantisme religieux tandis que l’Empereur Se tient immobile, sans que nul puisse deviner Ses pensées. Il étend Sa volonté sur plus d’un million de mondes, sans pour autant être en mesure de bouger le moindre de Ses muscles.

Les combats sans merci de l’Hérésie d’Horus marquèrent le début d’un âge sanglant. Suite à la mort du Maître de Guerre, les traîtres se dispersèrent et de nombreux conflits secondaires ravivèrent les flammes des combats. Le Nettoyage se poursuivit longtemps, et il fallut livrer des milliers de batailles pour que l’Imperium chancelant échappe définitivement au risque de l’annihilation. Suite à ces troubles, la hiérarchie de l’Imperium fut modifiée en profondeur. L’autorité suprême passa des mains de l’Empereur à celles d’un conseil agissant en Son nom. La suspicion fut à l’origine de bon nombre de ces changements, car on découvrit que beaucoup plus de planètes qu’on ne le pensait de prime abord avaient sombré dans la trahison. Les racines de la corruption étaient profondes et difficiles à arracher. La méfiance et la paranoïa s’installèrent et engendrèrent une ère de crainte et de doute.

Les changements affectèrent aussi les institutions militaires et gouvernementales. Les Legiones Astartes, qui avaient été indispensables pour assurer la victoire de l’Humanité pendant la Grande Croisade, furent divisées en entités nommées Chapitres. Cette transition fut orchestrée par Roboute Guilliman, le Primarque de la Légion des Ultramarines, afin de conserver la polyvalence des Space Marines sans que plus jamais la puissance de toute une Légion de cent mille Space Marines repose entre les mains d’un seul individu.

L’Armée Impériale fut elle aussi altérée. Elle comprenait auparavant les bâtiments de guerre qui parcouraient les étoiles, et qui transportaient les innombrables soldats chargés de guerroyer à la surface des planètes. Ces organisations formèrent respectivement la Marine Impériale et l’Astra Militarum. Il en fut ainsi dans toutes les institutions de l’Imperium, qui furent scindées, fractionnées. Un grand nombre de branches de l’Adeptus Administratum virent le jour, et il n’était pas rare que deux organisations indépendantes qui n’avaient pas mutuellement connaissance de leur existence soient chargées des mêmes missions. Ces mesures de sécurité donnèrent lieu à un système sibyllin secrètement chapeauté par la nouvellement formée et toute-puissante Inquisition, une organisation en marge de l’autorité impériale. Sa mission était de tout vérifier et de tout espionner afin de débusquer le moindre danger menaçant l’Humanité. Nul en dehors de l’Empereur ne pouvait échapper à son regard perçant.

Chronologie de l’Hérésie d’Horus
L’ÂGE DE L’EMPEREUR
GuerresUnificationHH.jpg LegionesAstartesHH.jpg TraiteOlympusHH.jpg VeriteImperialeHH.jpg GrandeCroisadeHH.jpg
GUERRES D’UNIFICATION LEGIONES ASTARTES TRAITÉ D’OLYMPUS VÉRITÉ IMPÉRIALE GRANDE CROISADE
LES GRAINES DE L’HÉRÉSIE
ExilLutherHH.jpg PelerinageLorgarHH.jpg NuitDuLoupHH.jpg DestructionNostramoHH.jpg ConformitéDeNurthHH.jpg
EXIL DE LUTHER
Incident de Sarosh
PÈLERINAGE DE LORGAR
Destruction de Monarchia
NUIT DU LOUP DESTRUCTION DE NOSTRAMO RÉVÉLATION SUR EOLITH
Conformité de Nurth
LES DERNIÈRES ANNÉES DE LA GRANDE CROISADE
ConformiteMelchior.jpg UllanorHH.jpg ConcileNikaeaHH.jpg GenocideOlympia.jpg DecheanceDeFulgrimHH.jpg
CONFORMITÉ DE MELCHIOR TRIOMPHE D’ULLANOR
Croisade d'Ullanor
CONCILE DE NIKAEA GÉNOCIDE D’OLYMPIA DÉCHÉANCE DE FULGRIM
Purge de Laeran / Bataille de l'Étoile de Carollis / Bataille de Tarsus
L’HÉRÉSIE PREND RACINE L’HÉRÉSIE SE RÉVÈLE
ChuteHorusHH.jpg SacDeProsperoHH.jpg AtrociteIsstvanIIIHH.jpg FuiteDeEisensteinHH.jpg BatailleDesAbyssesHH.jpg
CHUTE D’HORUS
Bataille de Soixante-Trois Dix-Neuf / Meurtre / L’Interex / Bataille de Davin / La Loge du Serpent / La Technocratie Aurétienne
SAC DE PROSPERO ATROCITÉ DE ISSTVAN III FUITE DE L’EISENSTEIN BATAILLE DES ABYSSES
L’HÉRÉSIE SE DÉCHAÎNE
SchismeDeMarsHH.jpg BatailleDeDiamatHH.jpg SecessionDeCaliban.jpg BatailleSignusPrimeHH.jpg MassacreDuSiteAtterrissageHH.jpg
SCHISME DE MARS BATAILLE DE DIAMAT SÉCESSION DE CALIBAN BATAILLE DE SIGNUS PRIME
Campagne de Kayvas
MASSACRE DU SITE D’ATTERRISSAGE
LES CENDRES DE ISSTVAN
FuiteIsstvanVHH.jpg CaptureVulkanHH.jpg LegionsEclateeHH.jpg BoucliersNoirsHH.jpg ChevaliersErrantsHH.jpg
GUERRE DE QUATRE-VINGT-DIX-HUIT JOURS DE LA RAVEN GUARD CAPTURE DE VULKAN LÉGIONS ÉCLATÉES BOUCLIERS NOIRS CHEVALIERS ERRANTS
L’ÂGE DES TÉNÈBRES
InvasionDeParamarVHH.jpg BatailleDePhallHH.jpg BatailleCacheDuCorbeauHH.jpg SiègeDeDamantyneLaPetiteHH.jpg GuerreDansLaToileHH.jpg
INVASION DE PARAMAR V BATAILLE DE PHALL BATAILLE DE LA CACHE DU CORBEAU SIÈGE DE DAMANTYNE LA PETITE GUERRE DANS LA TOILE
La Folie de Magnus

Source

  • MERRET ALAN, Visions d'Hérésie - Guerre, ténèbres, traîtrise et mort, 2014