Broyeur d'Âmes

De Omnis Bibliotheca
Un Broyeur d’Âmes, Marcheur de Fer du Chaos.
Fusions de machine et de Démon, les Broyeurs d’Âmes sont de gigantesques machines alimentées par la malveillance et le désir de destruction. Ces Machines-Démons, dont la taille rivalise avec celle de certains Démons Majeurs sont presque inénarrables. Leurs membres sont terminés par des griffes actionnées par des vérins hydrauliques ou des armes démoniaques et les tanks et les monstres extraterrestres sont repoussés par leur puissance, broyés ou éventrés.

Au combat, les Broyeurs d’Âmes forment le fer de lance de nombreuses légions des Puissances de la Ruine. Leur nature démoniaque leur permet d’apparaître soudainement là où l’ennemi ne s’y attend pas, et leur coque de céramite animée et protégée par les énergies du Warp les rend invulnérables aux armes légères, et très résistants même face aux meilleures armes antichars. Ils avancent implacablement vers l’ennemi tout en faisant feu de leur terrible Canon Moissonneur, une arme à haute cadence de tir créée par les artisans du Chaos à partir des restes d’armes provenant de l’univers des mortels. Cependant, ce sont loin d’être les armes les plus puissantes de l’arsenal d’un Broyeur d’Âmes. Sa gueule béante est capable de libérer les énergies maléfiques du Warp sous de nombreuses formes, toutes aussi étranges que mortelles pour l’ennemi. Parfois, le Broyeur d’Âmes vomit une gerbe de flammes du Warp, ou sa langue prend la forme d’un long appendice duquel jaillit un rayon d’énergie destructeur. Certains crachent à des distances incroyables des masses d’humeurs mutagènes capables d’annihiler toute une escouade en un clin d’œil.

Selon la légende, les Broyeurs d’Âmes naissent dans la Forge des Âmes. Bien que les Démons ne puissent pas être détruits, leur essence peut être forcée d’errer pendant des siècles avant de se reconstituer. Un tel état est intolérable pour lui, et il fera tout son possible pour y échapper. La procédure habituelle consiste à sacrifier suffisamment d’âmes mortelles en échange d’un corps neuf. Ainsi, les Démons ayant fait un grand nombre de victimes peuvent éviter le purgatoire qu’est la Forge des Âmes, cependant il ne s’agit là que d’une proportion infime, car le nombre d’âmes demandées est invariablement très élevé. La Forge des Âmes offre une alternative au Démon désespéré, sous la forme d’un corps capable de provoquer des carnages indescriptibles. Évidemment, une telle proposition a un prix, qui peut aller de la mort d’une poignée de mortels à celle de milliers d’entre eux. Dans tous les cas, la dette varie d’un Démon à l’autre. Si le Démon donne son accord, il doit révéler son nom véritable aux forgerons et prête le Serment du Pacte de Fer. Son essence fusionne alors avec une enveloppe métallique, et il renaît sous l’aspect d’un Broyeur d’Âmes.

On raconte que si un Broyeur d’Âmes parvient à récolter le nombre d’âmes qui lui est demandé, le Démon sera libéré de sa prison mécanique et retrouvera son existence passée. Néanmoins, cet emprunt n’est pas aisément remboursé. Alors que le Démon sème la mort à travers la galaxie, sa dette augmente suite aux intérêts, au point qu’elle grandit parfois plus vite que le Démon ne peut la reverser. Si le Démon est détruit sans avoir pu s’acquitter de celle-ci, il se voit offrir une nouvelles réincarnation sous la forme d’un Broyeur d’Âmes, à un prix plus élevé encore. C’est ainsi qu’il se condamne à récolter éternellement des âmes pour la Forge.

Source

  • Codex Chaos Daemons, V8