Astropathe

De Omnis Bibliotheca
« Mon âme est liée à l’Empereur et c’est par Sa grâce que je communique de par le vide. »
- Arradin Vykis, Astropathe.
Une Astropathe.
Les Astropathes sont d’une extrême importance pour la société humaine car eux seuls permettent de communiquer sur des distances interstellaires. Ils peuvent envoyer des messages télépathiques à travers l’espace et recevoir ceux envoyés par d’autres Astropathes si leur esprit est correctement affiné. Les messages télépathiques passent à travers le Warp et voyagent donc plus vite que la lumière, même s’ils ne sont pas instantanés.

Le besoin d’Astropathes est énorme. Il n’est pas rare d’en apercevoir, ils sont facilement reconnaissables par leurs grandes robes flottantes. Ils ne fréquentent pas les hommes ordinaires à moins que leur devoir ne l’impose et leurs sanctuaires privés, à la surface des planètes ou dans les entrailles des vaisseaux spatiaux, sont des lieux inviolables. Ils servent dans la flotte en tant que communicateurs planétaires ou à bord des vaisseaux. Ils servent également dans la Garde Impériale, l’Inquisition, l’Adeptus Ministorum, les Space Marines et à tous les échelons de l’Adeptus Administratum. La confidentialité est assurée car un Astropathe n’a pas besoin de comprendre le message qu’il envoie. Ainsi, grâce à des langages secrets et codés, les ordres importants et les autres informations sensibles peuvent parcourir la galaxie sans que nul autre que le destinataire ne saisisse leur contenu.

Les Commandeurs Impériaux de mondes distants doivent avoir des Astropathes à leurs côtés s’ils veulent communiquer avec l’Imperium. Les Astropathes sont aussi essentiels pour la vie civile, ils travaillent pour des navires marchands et partout où les communications interstellaires sont nécessaires. L’importance de l’Adeptus Astra Telepathica lui permet de constituer un maillage couvrant presque toute la galaxie, facilitant le transfert des informations d’un endroit à l’autre. La portée de chaque télépathe n’est pas très étendue, seulement quelques années lumières, mais en se relayant les uns les autres, ils peuvent, en théorie, transmettre des communications du coin le plus reculé de l’Imperium à l’autre. Cependant, comme pour toute chose associée au Warp, l’astrotélépathie est un procédé capricieux. Tout comme l’Astronomican, un message astropathique est affecté par les courants et les orages du Warp. Des messages peuvent prendre des jours ou des semaines ou partir dans une mauvaise direction. On connaît des messages arrivés avec des années ou des dizaines années de retard. Des demandes de renfort ou des rapports de campagne peuvent n’être reçus que lorsque toute aide est devenue inutile ou longtemps après que la campagne en question ait été perdue.

L'Unification des Âmes

Aucun Psyker ordinaire n’est capable de transmettre message à travers le Warp, ni de recevoir des données télépathiques sur d’aussi grandes distances, car seuls le peuvent les Astropathes, au prix de nombreuses années d’études à la Scholastica Psykana. Un tel enseignement façonne leurs pouvoirs et renforce leur esprit afin de résister aux périls psychiques. Il s’achève par un rituel unique appelé l’Unification des Âmes. Au sein du Palais Impérial, les Psykers sont menés devant l’Empereur, une centaine à la fois. Ils s’agenouillent alors devant le Trône d'Or et sont soumis l’espace d’un instant à la toute puissance de l’énergie mentale sans limite de l’Empereur. C’est au cours de ce processus traumatisant qu’une infime parcelle du pouvoir du Maître de l’Humanité est transférée à l’Astropathe.

En dépit de longues années de préparation, tous les candidats ne survivent pas à la bénédiction de l’Empereur. Même ceux qui parviennent à préserver leur santé mentale conservent quelques séquelles de leur exposition à la plus pure énergie qui soit. Les nerfs optiques subissent en particulier des dégâts catastrophiques, se désagrégeant intégralement en laissant aveugle la majorité des Astropathes. En outre, beaucoup souffrent de faiblesses de l’odorat, du toucher ou de l’ouïe et deviennent vite très frêles.

L’Unification des Âmes est par ailleurs réputée affecter les Astropathes sur bien d’autres aspects. Ainsi dit-on qu’une fois son âme touchée par celle de l’Empereur, un Astropathe peut acquérir une perception toute autre de la nature de l’univers. Quoi qu’il en soit, il semble certain que les pouvoirs et la résistance psychiques augmentés de ces Psykers pallient leurs autres déficiences, et dans les faits, les Astropathes agissent comme s’ils voyaient distinctement. Seules leurs orbites distordues, enfoncées et vides, trahissant leur cécité.

La Communication

De même que les voyages, les échanges de messages entre les planètes de l’Imperium constituent une science compliquée et approximative. Les systèmes de communication planétaire tels que l’usage des fréquences radio, des lignes terrestres et des techniques comm-vox plus avancées suffisent aux rapports entre les nations d’un monde, mais n’ont pratiquement aucune utilité au-delà de sa surface : le signal produit par de tels appareils demanderait des années pour atteindre la planète la plus proche, sans la moindre certitude d’être capté à son arrivée. Les dangers inhérents aux déplacements physiques font que des Serviteurs-messagers seraient tout aussi peu fiables, et potentiellement aussi lents que des transmissions par radio ou autre forme d’ondes.

L’Imperium doit donc se fier à ses moyens de communication psychiques ou astropathiques. Les Astropathes communiquent par des symboles et des icônes qu’ils projettent grâce à leurs pouvoirs par-delà de vastes distances spatiales. Ce procédé, d’ordinaire épuisant, requiert solennité et concentration afin que l’esprit du Psyker demeure focalisé. Les rituels d’envoi peuvent prendre diverses formes, comme le recours au Tarot de l'Empereur, la recherche de visions, l’écriture automatique, la transe ou les séances d’ordre médiumnique. Les Astropathes geôliers de Hredrin, pour ne citer qu’eux, passent plusieurs années à graver leurs messages sur des plaques de fer qu’ils enluminent avec soin avant de les broyer sous une meule massive. La douleur que leur cause la destruction d’un tel labeur est censée produire des transmissions psychiques d’une inégalable clarté.

Ces transmissions sont reçues par d’autres Astropathes, et de bien des façons. Certaines leur apparaissent comme des rêves vagues et troublants, ou prennent une forme de présages mystiques. D’autres sont captées grâce à la méthode rituelle ou à la technique de divination que pratique le Psyker récepteur. L’alerte d’une invasion Ork peut alors se manifester par une imperfection luisante dans les entrailles d’un poisson, par le gonflement d’un nuage de fumée, par des saignements ou par une combinaison inquiétante de runes dans une matrice holographique.

Ces messages ne doivent pas seulement être envoyés par l’Astropathe transmetteur, mais décodés une fois reçus. Chaque Astropathe peut employer des allégories légèrement différentes et avoir un style d’expression favori. Bien que les meilleurs Astropathes puissent généralement les restituer à la volée, certains messages exigent que des ouvrages de symbolisme soient étudiés pendant des semaines avant de pouvoir être reconstitués. D’autres demeurent à jamais impénétrables. D’autres encore sont reçus en un point de la galaxie diamétralement opposé à leur destination, et doivent être relayés à d’autres Astropathes plus proches de l’endroit en question.

Certains messages, enfin, n’arrivent jamais à leur destinataire ou sont mal interprétés. Qui plus est, les Astropathes sont trop peu nombreux. La plupart des mondes, particulièrement ceux faiblement peuplés ou en bordure de l’Imperium, ne disposent d’aucun Astropathe et doivent compter sur les visites espacées des Capitaines Chartistes ou des collecteurs de l’Administratum pour entrer en contact avec la galaxie. Pour cette raison, l’Adeptus Terra ne peut pas réagir vite à tous les événements qui surviennent dans l’Imperium, même lorsque ceux-ci seraient assez importants pour retenir l’attention de sa bureaucratie pesante. Sur la plupart des mondes, l’Imperium paraît bien distant.

Un Phare dans le Vide

Lors de l’Unification des Âmes, l’Astropathe reçoit une parcelle de la puissance de l’Empereur, mais au prix de sa vue, voir de bien plus.
Les profondeurs froides du vide bien au-delà des limites extérieures de l’espace impérial sont en effet un endroit solitaire. Si un vaisseau se fiait uniquement à la technologie, il serait isolé ; même le réseau vox le plus puissant mettrait des années, des décennies ou plus longtemps à transmettre un signal, et sa réception, si elle arrivait, pourrait être faible ou brouillée par des interférences astrales ou des anomalies du vide.

Par conséquent, l’Imperium doit recourir à des pratiques plus ésotériques pour permettre la communication à longue distance qui est vitale pour sa survie. Tout comme la Warp fournit un raccourci dimensionnel entre les systèmes planétaires, elle fournit un lien entre les mondes et secteurs lointains qui composent l’immense Imperium de l’Humanité. Les Astropathes atteignent leur esprit à travers la folie de l’éther, se transmettant des messages à travers des distances inconcevables, et leur esprit doit être fort, car les habitants du Warp se battent toujours trouver une voie qui leur permettrait de se faufiler dans la réalité, apportant le chaos et le malheur dans leur sillage.

Les Libres-Marchands considèrent les Astropathes comme des membres essentiels de leur équipage. Opérant au-delà des ailes protectrices de l’espace impérial, l’Astropathe est le seul lien d’un Libre-Marchand avec la civilisation impériale. Les incursions d’un Libre-Marchand dans l’inconnu sont généralement les premières étapes provisoires de la domination impériale dans l’espace inexploré. Il est vital que les secrets qu’il dévoile trouvent leur chemin vers les autorités afin qu’elles puissent planifier l’annexion de nouveaux mondes pour la gloire de l’Empereur.

Il est également important pour un Libre-Marchand de garder un œil sur ses avoirs qui se trouvent chez lui et de donner des instructions à ses mandataires sur la façon de détourner les crises ou de faire face aux défis à son influence. Il ne fait aucun doute que ses rivaux chercheront à saper ses intérêts commerciaux et son influence politique pendant son absence. De plus, le fait de tenir les officiers et l’équipage au courant de ce qui se passe à la maison est bon pour leur moral. Si l’on rompt ce lien, le désespoir s’installe très souvent à bord d’un navire - un capitaine doit diffuser les dernières victoires de l’Imperium à son équipage afin de garder le moral à son bord lorsque c’est possible.

Enfin, en cas de danger extrême, l’Astropathe est le seul moyen pour le vaisseau d’appeler à l’aide. L’assistance ne sera peut-être jamais fournie en raison des grandes distances de l’espace impérial que les navires Libres-Marchand parcourent souvent, mais au moins l’Astropathe peut donner de l’espoir à un navire autrement condamné. Le sauvetage d’un vaisseau sinistré peut prendre des mois, voire des années, mais un capitaine et son équipage peuvent s’accrocher à cette chance désespérée de survie. À tout le moins, le Libre-Marchand peut envoyer des avertissements à d’autres explorateurs potentiels pour les avertir des dangers qu’ils pourraient courir s’ils essayaient le même passage.[1]

Les Rites de l'Âme

Chaque Astropathe a sa propre façon d’utiliser son pouvoir. Un rituel complet doit être accompli pour s’assurer que l’Astropathe est entièrement protégé contre les rigueurs du Warp avant qu’il ne puisse transmettre son message, et il doit l’envelopper mentalement pour le protéger, de peur qu’il ne soit intercepté par les intelligences malignes qui traversent l’Æther.[2]

La Contemplation

Idéalement, l’Astropathe devrait se retirer dans une retraite tranquille pour se préparer à la projection. Il doit centrer son esprit, imperturbable par le monde matériel. La plupart des Astropathes insistent pour que leurs propres quartiers soient séparés des autres officiers et membres d’équipage dans lesquels ils peuvent prendre leur retraite pour exercer leurs talents. Ces quartiers sont disposés selon les goûts de chacun. Certaines pourraient être un peu plus que des cellules ascétiques, un blanc brillant du sol au plafond, scellées du son pour ne permettre aucune interférence sensorielle. Ou bien il peut s’agir de grottes caverneuses drapées de tapisseries décorées de motifs ésotériques, dont le sol est gravé de motifs hexagrammatiques pour tenir le Warp affamée à distance, brillamment éclairées par une série de bougies et étouffées par un encens lourd qui nettoie l’esprit de l’Astropathe comme prélude à la diffusion d’un message. Certains Astropathes peuvent préférer habiter des bibliothèques dont les murs sont remplis de tomes et de parchemins, débordant de connaissances obscures. Les Serviteurs vox pourraient tapisser les murs, lisant à haute voix des grimoires sélectionnés, leurs chants monosyllabiques envoyant l’Astropathe dans un état hypnotique profond. Un autre pourrait s’entourer de l’iconographie de l’Empereur-Dieu, ses quartiers décorés de statues sacrées et des reliques de martyrs et de héros, avec des Servocrânes qui bourdonnent des hymnes incessants pour amener la paix à son esprit.

Le cadre prépare l’Astropathe à sa tâche et l’aide à se débarrasser de toutes les distractions de son psychisme. Il doit passer du temps à contempler l’odyssée mentale à venir, purifiant son esprit de toute pensée inutile. De nombreux Astropathes trouvent que les stimuli externes aident à ce processus et recourent à des pratiques telles que la privation physique, les punitions corporelles, l’ingestion de substances psychotropes ou l’incantation de dogmes religieux. Certains Astropathes peuvent demander à des Serviteurs de suspendre leur corps charnue à des crochets qui se balancent du plafond, ou de plonger leurs lieux de méditation dans des chaleurs ou des froids extrêmes, de sorte que l’angoisse physique aide à leur effort mental. D’autres peuvent consommer des poisons rares qui libèrent leur esprit de tout bagage physique, laissant leur corps se contracter et baver pendant leur état méditatif. Ils peuvent obtenir un effet similaire en induisant l’extase religieuse avec des mantras sacrés et des prières hypnagogiques à l’Empereur-Dieu. Lorsque l’Astropathe se trouve dans un état de conscience élevé, il peut commencer à renforcer son esprit contre les dangers du Warp et se préparer pour le voyage psychique qui l’attend.[3]

Le Voile

Avant qu’un Astropathe n’envoie son signal, il doit cacher son message dans des salles psychiques pour le protéger d’une interception. Les créatures du Warp peuvent capter les pensées perdues projetées à travers l’Æther. Des entités sans cervelle pourraient simplement consommer le signal, se nourrissant de son résidu psychique, surtout si son expéditeur a semé la peur ou la panique à l’intérieur du message. D’autres créatures plus rusés se plaisent à déformer le message pour semer la confusion et le désordre dès qu’il est reçu. Si le message contient des informations qui pourraient être utiles aux ennemis de l’Imperium, il est vital qu’il ne tombe pas entre leurs mains. Il n’y a pas que les intelligences démoniaques qui peuvent poser problème - les Xenos et les sorciers hérétiques sont connus pour scruter le Warp précisément pour appréhender les signaux impériaux, et même un autre Astropathe pourrait essayer de falsifier le contenu du message d’un rival.

En plus de tenter de cacher leurs signaux du Warp, les Astropathes encapsulent leurs messages dans d’obscurs chiffres mentaux connus seulement des autres Astropathes. Souvent, les signaux ne sont pas simplement relayés sous forme de simples images ou phrases. L’information peut être projetée sous forme de messages codés et chuchotés, de visions hallucinogènes déconcertantes, des casse-tête psychiques qui doivent être mentalement résolus et débloqués, des rêves prophétiques masqués par d’obscures allégories, des hymnes solennels dont la sainteté repousse l’impur, ou même de grandes représentations lyriques dont le mètre subtil et la notation cachent des indices sur le sens de l’expérience.[4]

La Projection

L’étape finale de l’acte de télépathie astrale de l’Astropathe implique la projection de son signal de pensée dans le Warp. Pour ce faire, il doit ouvrir sa psyché à l’Immaterium - un acte extrêmement dangereux qui pourrait mener à la folie, à la possession démoniaque ou à la mort. Cependant, un Psyker ayant préparé son âme est protégé contre les dangers du Chaos tant qu’il garde son sang-froid.

Avant de déterminer l’efficacité de sa projection, un Astropathe doit décider s’il veut envoyer un message ciblé ou un message diffusé. Un message ciblé doit être envoyé à un Astropathe spécifique (ou à un groupe d’Astropathes individuels) connu de l’expéditeur. Un message diffusé est simplement projeté dans l’Immaterium dans l’espoir qu’il soit capté par un Astropathe.

Une fois que l’Astropathe a terminé ses préparatifs, il peut lancer son esprit pour envoyer un message dans le Warp, en espérant qu’il atteindra la conscience d’un allié et non d’un ennemi.[5]

Les Chœurs Astropathiques

« Nos voix résonnent à l’unisson dans le cosmos. »
- Maîtresse Oghanna, maître-esprit du Bansidhe.

Un Chœur Astropathique offre aux vaisseaux une portée et des capacités décuplées qu’un simple Astropathe serait incapable de fournir. L’application la plus communément utilisée du Chœur Astropathique est sa capacité à augmenter la puissance des signaux astropathiques envoyés dans l’espace. Cette application peut servir à envoyer des messages capables d’atteindre des Relais Astropathiques extrêmement lointains ou à créer des messages très complexes ou particulièrement clairs.

Pour former un Chœur Astropathique, il faut au moins deux Astropathes, même s’il s’agit là d’un strict minimum qui ne pourra fournir au chef de chœur qu’un appui limité. L’Adeptus Astra Telepathica considère qu’un Chœur Astropathique décent doit comporter au moins cinq Astropathes en plus du chef de chœur. Sur les planètes qui constituent les capitales des secteurs, un Chœur Astropathique peut rassembler des dizaines, si ce n’est des centaines d’Astropathes. La plupart des membres de ces chœurs ne sont que des Psykers de seconde zone qui seraient incapables d’agir seuls, ces pauvres âmes sont souvent les premières à voir leur esprit imploser et à être victime de l’effondrement psychique.

Les Relais Astropathiques

La tâche d’un Relais Astropathique est de servir de conduit par lequel le trafic astropathique de secteurs entiers est envoyé et reçu à travers les vastes profondeurs sans trace du Warp entre chaque secteur. L’échange psychique est implacable et constant, et l’épuisement qui en résulte est phénoménal. En période de guerre totale ou d’autres calamités, des douzaines, voire des centaines d’Astropathes peuvent être sacrifiés chaque jour, simplement pour maintenir le relais ouvert et la communication en provenance et à destination de la région affectée. Si le relais s’interrompait ne serais-ce même qu’un clin d’œil, des milliers de vies pourraient être perdues et des mondes entiers pourraient tomber. Inutile de dire que ces relais sont essentiels à la survie de l’Imperium et que les membres des Chœurs Astropathiques ont de la chance d’y survivre.

Un Astropathe qui a servi, et a survécu, dans un Relais Astropathique est en effet un individu rare. Il est capable de résister au torrent déchaîné du Warp, de la modeler à sa guise et de l’envoyer vers sa destination finale. Sa voix mentale est forte et claire et d’autres Astropathes comprennent beaucoup plus facilement et rapidement ses messages que ceux d’autres Astropathes ayant des histoires différentes.[6]

Disciplines Psychiques des Astropathes

Les pouvoirs psychiques dont peut disposer un Psyker sont nombreux, car la mutabilité du Warp a aussi peu de limites que l’imagination humaine. Parmi les exemples, on peut citer la Télépathie (pouvoir de communiquer d’un esprit à l’autre) et les arts plus rares et occultes comme la force dévastatrice que l’on appelle Pyromancie, la Projection Astrale de l’âme hors du corps, l’invocation de Démons et la transmutation par la volonté de la matière. Ces capacités se manifestent généralement dans un premier temps sous une forme basique, presque rudimentaire. Avec le temps, le Psyker apprend à perfectionner le pouvoir pour obtenir une plus grande variété d’effets. Voici les trois disciplines psychiques qui sont les plus courantes parmi les Astropathes.

  • Télépathie : l’art de la communication mentale, ce pouvoir est employé par tous les Astropathes à un degré ou un autre ; il est leur pierre angulaire. Par ailleurs, la discipline englobe également l’art d’influencer l’esprit d’autrui.
  • Divination : l’art de lire le passé, le présent et l’avenir, que certains voient comme la forme la plus courante du domaine des Psykers, mais également la plus capricieuse et difficile à interpréter.
  • Télékinésie : l’art de transformer ses pensées en force physique. Cette discipline permet au Psyker de manier son esprit comme un outil, mais aussi comme une arme meurtrière.

Sources

  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : Livre de règles
  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer
  • Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : Dans la Tempête
  • Warhammer 40,000 JdR - Dark Heresy : Livre de règles
  • Warhammer 40K - Livre de règles, V8
  • Warhammer 40K - Livre de règles, V6
  • Warhammer 40K - Livre de règles, V3
  1. Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer - Chapter II : Plying the Warp - A Beacon in the Void (traduit de l'anglais par Guilhem)
  2. Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer - Chapter II : Plying the Warp - A Beacon in the Void - Rites of the Soul-Bound (traduit de l'anglais par Guilhem)
  3. Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer - Chapter II : Plying the Warp - A Beacon in the Void - The Contemplation (traduit de l'anglais par Guilhem)
  4. Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer - Chapter II : Plying the Warp - A Beacon in the Void - The Shrouding (traduit de l'anglais par Guilhem)
  5. Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer - Chapter II : Plying the Warp - A Beacon in the Void - The Projection (traduit de l'anglais par Guilhem)
  6. Warhammer 40 000 JdR - Rogue Trader : The Navis Primer - Chapter I : Scions of the Immaterium - Astropathic Relay - Rites of the Soul-Bound (traduit de l'anglais par Guilhem)